CINQ BONNES RAISONS DE COURIR AUX URGENCES


Après un malaise, un accident, ou autre, on se demande si cela vaut la peine d’aller a l’urgence sachant qu’avec le système de santé que nous avons … l’attente pourrait être longue sauf qu’il est mieux de prévenir dans certains cas
Nuage

 

CINQ BONNES RAISONS DE COURIR AUX URGENCES

 

par Diane Peters pour readersdigest.ca

La plupart d’entre nous préfèrent éviter de se rendre aux urgences, mais certaines circonstances justifient entièrement le déplacement. Voilà, selon les experts des urgences canadiens, les cinq scénarios dans lesquels les urgences sont votre meilleur recours.

Alors, on y va ou pas? La question de se rendre aux urgences surgit dès qu’une maladie ou une blessure survient. Quand un enfant ou un aîné est concerné, on penchera volontiers pour un excès de prudence. Chez une personne âgée, une petite infection, un rhume ou une chute peuvent rapidement déboucher sur de sérieuses complications. Chez les enfants, méfiez-vous d’une température qui dépasse 38,5 °C (101 °F), d’un état léthargique, de comportements anormaux et d’une apparence générale de maladie. Voilà cinq scénarios dans lesquels on n’hésitera pas

1. Vous ressentez soudain une vive douleur

Un élancement de douleur dans votre poitrine, votre ventre, votre tête ou ailleurs signale généralement quelque chose de sérieux. Si c’est dans la poitrine, vous êtes peut-être victime d’une crise cardiaque, surtout si vous avez plus de 35 ans. Les spécialistes des urgences voudront ausculter immédiatement ceux qui viennent à eux avec une douleur à la poitrine – notamment si la douleur persiste depuis plus de cinq minutes et si elle est associée à un essoufflement, à de la sueur, à des nausées ou à des vomissements – parce qu’ils pourraient sans doute limiter les dégâts en intervenant rapidement. Les victimes de crise cardiaque sont souvent réticentes à demander des soins, révèle Janet MacDonald, infirmière en chef au service des urgences de l’Hôpital général de Montréal. Elle se souvient d’un patient qui avait ressenti une douleur dans la poitrine en pelletant de la neige, mais qui n’avait pas consulté de médecin pendant plusieurs jours avant d’apprendre qu’il avait subi une légère attaque.

Le docteur Worthington recommande que même les jeunes gens consultent d’urgence en cas de douleur à la poitrine, car ils pourraient souffrir d’un poumon collabé ou d’un caillot dans les poumons. Des maux de tête survenant subitement – les pires que vous n’ayez jamais eus – peuvent être un symptôme d’un anévrisme cérébral. De puissants maux de ventre peuvent aussi révéler une crise d’appendicite ou un anévrisme abdominal. Les femmes ressentant de fortes douleurs stomacales peuvent être en train de faire une fausse couche ou une grossesse ectopique. Elles ne savaient peut-être même pas qu’elles étaient enceintes, mais ces cas, qui se présentent souvent accompagnés de saignements vaginaux, demandent des soins d’urgence.

2.Vous vous sentez engourdi, faible ou limité dans vos mouvements

Ces symptômes, notamment lorsqu’ils n’apparaissent que d’un côté de votre corps, accompagnés d’épisodes de cécité temporaire et de forts maux de tête, sont souvent des signes d’attaque.

« Beaucoup de gens restent à la maison, parce que ces symptômes vont et viennent », dit Janet MacDonald.

Les signes d’une attaque peuvent se manifester pendant une heure, puis disparaître un jour entier avant de réapparaître, car les attaques arrivent lorsque le cerveau ne reçoit plus assez d’oxygène à cause d’un vaisseau sanguin bouché, mais ce dernier n’est souvent pas entièrement bouché.

La plupart des attaques surviennent après 65 ans, alors si cela arrive à un membre de votre famille, emmenez-le vite aux urgences, tout en lui demandant autant d’informations que possible sur sa santé avant d’arriver à l’hôpital. Si possible, envoyez quelqu’un ramasser tous les médicaments d’ordonnance chez le malade, car les interactions médicamenteuses causent de graves problèmes aux aînés recevant des soins d’urgence.

3. Vous venez d’avoir un accident

Si vous avez été gravement blessé dans un accident, une ambulance vous emmènera invariablement aux urgences. En revanche, lorsque vous vous blessez sur une pente, au bord d’un lac ou dans des escaliers, le docteur Worthington vous invite à aller consulter si vous vous êtes violemment cogné la tête et avez perdu connaissance, si vous avez une longue ou profonde entaille, si vous saignez abondamment, si vous enflez rapidement ou si vous êtes incapable de vous appuyez sur un de vos membres. Ces blessures nécessitent une attention immédiate pour prévenir les risques d’infection ou d’autres complications.

Même si vous êtes capable de repartir par vos propres moyens après un accident, restez conscient que vous êtes sans doute en état de choc, que de ce fait vous ressentez moins fortement les douleurs et que des symptômes pourraient encore apparaître plus tard. Selon madame MacDonald, cela arrive souvent après un accident de voiture : les gens ressentent un essoufflement, pense qu’ils éprouvent simplement un choc nerveux, et quelques jours plus tard, ils se retrouvent aux urgences avec une côte cassée, voire un poumon perforé.

4. Votre maladie chronique empire

Si vous souffrez d’asthme, de diabète, d’épilepsie, d’insuffisance rénale, d’emphysème ou de fortes allergies, et que votre état s’aggrave, passez aux urgences.

Selon le docteur Alan Drummond, directeur médical du service des urgences au Perth and Smiths Falls District Hospital, dans l’Est de l’Ontario, les gens devraient toujours savoir la différence entre une petite aggravation qui demanderait un rendez-vous chez leur médecin, et un changement qui requiert des soins d’urgence. Une crise d’asthme, un taux de glucose sanguin très bas, une forte crise ou une piqûre de guêpe exigent une intervention rapide dans un service des urgences.

5. S’il y a maladie mentale

Si une personne a des antécédents de maladie mentale telle que la schizophrénie, la dépression ou un trouble bipolaire et qu’elle adopte un comportement un peu effrayant, ou dangereux pour elle ou pour les autres, les urgences pourront l’aider.

Par ailleurs, si quelqu’un qui consomme de la drogue change radicalement de comportement ou a un malaise, il pourrait avoir besoin de soins d’urgence.

Le personnel des urgences est entraîné à prendre en charge les crises, à apaiser les gens et à prévenir les suicides. Dans de tels cas, n’hésitez pas à faire appel à la police pour garantir un transport en toute sûreté vers l’hôpital.

http://selection.readersdigest.ca

2 réponses à “CINQ BONNES RAISONS DE COURIR AUX URGENCES

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s