Il y a des gens


 

Durant notre vie, nous rencontrons beaucoup de personnes .. certains ne sont pas recommandables, ils peuvent faire de grands tords si nous les laissons faire . alors que d’autres, une courte rencontre, des amis de longue date, ou simplement de passage peuvent faire toute la différence
Nuage

 

Il y a des gens

 

 

 

« Il y a des gens avec qui l’on passe une grande partie de sa vie et qui ne vous apportent rien. Qui ne vous éclairent pas, ne vous nourrissent pas, ne vous donnent pas d’élan.

Encore heureux quand ils ne vous détruisent pas à petit feu en se suspendant à vos basques et en vous suçant le sang.

 Et puis… Il y a ceux que l’on croise, que l’on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et changent le cours de votre vie.

Vous n’attendiez rien d’eux, vous les connaissiez à peine, vous vous êtes rendu léger, légère, au rendez-vous et pourtant, quand vous les quittez, ces gens étonnants, vous découvrez qu’ils ont ouvert une porte en vous, déclenché un parachute, initié ce merveilleux mouvement qu’est le désir, mouvement qui va vous emporter bien au-delà de vous-même et vous étonner. »

Katherine Pancol

3 réponses à “Il y a des gens

  1. coucou Rachel
    c’est bizarre comment un article peut parfois me faire écrire….

    Des Jean Et Des Jeanne.

    Il y’a parfois des Jean et pis aussi des Jeanne
    Qui passent ici et là et repassent par là-bas
    Oubliant les pauvres gens des rues de Paname
    Qui pour cent balles n’ont même pas un gramme
    Même pas une goutte pour s’faire plaisir
    Jusqu’au gosier et qu’en tombent des larmes.
    Il y’a des gens qui courent après les Jeanne
    D’autres qui ont vogué sur la très vieille Jeanne
    Et j’entends dire, allez donc savoir que peut-être bien
    Que du coté de Gatineau, y’a encore un tas d’gens
    Qui au lieu de travailler du marteau s’en mettent
    Le brouillard plein la vue avec de la Marie-Jeanne
    Jusqu’à en tomber dans les caniveaux.
    Il y a des Jean et des Jeanne qui pensent que marcher
    Avec une canne puissent être un handicap
    Et d’autres qui s’disent que Jean et Jeanne
    N’ont rien d’extraordinaires à raconter tant de choses
    Laissant aller les p’tits blablas, n’importe où survoler les grands airs
    Y’a des gens qui pensent bien que les Jean ou bien les Jeanne
    Ne sont que des gens comme vous et moi et que parfois bien
    Même ils en font un peu trop… ! Et là, j’vous l’demande bien, pourquoi ?…

    Paul Andrews
    Écrit le 01/04/2013.

    bisouilles vers toi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s