L’avenir


C’est la meilleur chose a faire .. étant donné que l’avenir sera toujours au futur ..
Nuage

 

L’avenir

 

« Je m’intéresse à l’avenir parce que c’est là que je vais passer le reste de ma vie. »

Charles F. Kettering.

N’oubliez jamais d’où vous venez !


La vie nous apporte ses hauts et ses bas … et tout au long des années, les choses changent et peuvent changer pour le mieux .. et nous avons cette fâcheuses tendances a oublier qui nous étions, comment nous étions et nous jugeons facilement ceux qui nous ont pourtant aider a avancer
Nuage

 

N’oubliez jamais d’où vous venez !

 

Une fille aveugle se détestait parce qu’elle était aveugle.

Elle haïssait tout le monde sauf son ami, un garçon qui l’aimait profondément. Il était toujours là pour elle et aux petits soins. Un jour, elle lui dit: « Si seulement je pouvais voir le monde, je me marierais avec toi. »

Un jour, quelqu’un lui a fait le don de ses yeux, un donneur anonyme.
Quand les bandages ont été enlevés, elle fût capable de tout voir incluant son ami. Il lui demanda: « Maintenant que tu peux voir le monde, te marieras-tu avec moi? »

La fille le regarda et elle vit qu’il était aveugle aussi.
La vue de ses paupières fermées la bouleversa. Elle ne s’attendait pas à ça.

La pensée de le voir ainsi pour le reste de sa vie la mena à refuser de le marier.

Son ami la quitta en pleurs et quelques jours plus tard lui écrivit une note qui disait : « Prends bien soin de tes yeux, ma chérie, car avant qu’ils deviennent les tiens, ils étaient les miens. »

Auteur inconnu

Le chat qui volait des friandises… pour le chien !


C’est ce qu’on appelle rendre service sans rien attendre au retour .. Ce chat veut vraiment donner des friandises a son copain le chien .. et lui semble tout prêt a accepter ces beaux présents
Nuage

 

Le chat qui volait des friandises… pour le chien !

 

Qui a dit que chiens et chats ne s’entendaient pas ?

Ces deux là en tout cas sont bien plutôt meilleurs amis, lorsqu’il s’agit de faire des bêtises du moins !

Leur petit manège est bien rodé. Meggie le chat met au service de Molly le chien toute son agilité féline. Il monte sur le plan de travail où sont rangées les friandises, puis les fait délicatement tomber sur le sol de la cuisine où son compère canin les récupère !

Les maîtres de ce duo infernale ont découvert la combine, et ont alors levé un grand mystère !

« Nous nous demandions pourquoi Molly prenait du poids alors que nous faisons très attention à ce qu’elle mange. Puis nous avons découvert qu’elle avait un complice » racontent-ils.

http://wamiz.com

5 TRUCS À FAIRE AVEC LES HARICOTS SECS


Les légumineuses font partie d’une bonne alimentation équilibrée et sont un substitut très intéressant à la viande .. Mais on peut faire plus …  des petits trucs économiques ici sont proposés
Nuage

 

5 TRUCS À FAIRE AVEC LES HARICOTS SECS

 

En plus d’être une bonne source de protéines, les haricots secs peuvent vous servir un peu partout dans la maison. Découvrez 5 usages insolites de ces légumineuses!

Tiré de: produits ordinaires, usages extraordinaires

1. Soulagez vos courbatures

Mettez des haricots secs dans un sac à chaussures en tissu, un bas ou un mouchoir noué serré. Réchauffez-les au four à micro-ondes de 30 à 60 secondes, à puissance maximale. Laissez refroidir 1 ou 2 minutes, et appliquez cette compresse à l’endroit douloureux.

2. Restaurez une peluche

Retirez le rembourrage de la peluche usé et remplacez-le par des haricots secs. Cela devrait réveiller l’intérêt de votre enfant pour son vieux compagnon.

3. Remplacez des pièces de jeu manquantes

Aux petits chevaux comme au Monopoly, les haricots secs font d’excellentes pièces de remplacement.

 

4. Fabriquez une petite balle

Versez deux poignées de haricots secs dans un bas. Faites un nœud au plus près des haricots. Coupez ce qui dépasse à environ 2,5 cm du nœud. Votre balle de jonglage est prête : testez votre adresse, malaxez-la pour vous déstresser ou faites travailler les muscles de vos mains.

5. Décorez une citrouille d’Halloween.

Votre lampion fera encore plus peur si vous collez des haricots secs à la place des yeux et des dents.

http://selection.readersdigest.ca

Au menu: reptiles, tarentules, méduses et…


Je peux comprendre que certains sont aventureux en gastronomie mais juste a savoir  et regarder en vidéo qu’on fait frire vivant des insectes qui se débattent dans l’huile me donne le dégout .. Sans parler qu’ils peuvent aussi gouter a des animaux protégé a cause des risque d’extinction .
Nuage

 

Au menu: reptiles, tarentules, méduses et…

 

Lors de son gala annuel à New York du 16 mars dernier, le Club des Explorateurs (The Explorers Club) propose à ses membres un repas aussi exotique qu’étrange, voire apeurant. Aventuriers, paléontologues, biologistes et autres scientifiques de terrain se sont réunis pour un souper très surprenant pour les papilles.

Une capsule vidéo du gala de 2012, National Geographic (attention aux âmes sensibles!)

Au menu? Serpents à sonnette, tortues, antilopes, alligators, méduses, tarentules, testicules de chèvre, grillons et autres insectes divers, abats (y compris de reins et de la rate). Certains ont goûté aux Wormzels, des vers de terre cuits comme des bretzels et d’autres à l’oeil de vache farci aux oignons et olives… ou peut-être ont-ils préféré la version oeil de vache dans un martini!

Il n’y a eu pas de viande d’éléphant au menu, «parce que c’est difficile d’en obtenir aux États-Unis». Selon Gene Rurka dans une entrevue pour le magazineBon Appetit, le biologiste qui se charge de ce gala annuel depuis 1998, on peut facilement importer des crânes et de la peau d’éléphant, mais pas la viande! 

Pour les moins aventureux, il y a eu du wapiti, du cochon, de la chèvre, du kangourou, des saucisses de canard, lapin et faisan, puis du durian (dont l’odeur nauséabonde empêche de savourer ce fruit tout de même très bon au goût).

Les membres du club ont aussi pu déguster des cafés rares comme ceux de civette et de belette, qui d’après Gene Rurka seraient parmi les plus chers au monde.

Fondée en 1904 par l’explorateur et journaliste Henry Collins Walsh, l’association américaine fait la promotion de découvertes et destinations hors du commun.

http://lafouinecuisine.ca

PREMIERS SECOURS Accidents de la route: les gestes qui sauvent


Si nous arrivons sur un accident de la route, nous pouvons porter secours ce même si nous n’avons pas de qualifications car des simples gestes peut sauver une vie … Il s’agit par contre d’agir prudemment pour notre propre sécurité
Nuage

 

PREMIERS SECOURS

Accidents de la route: les gestes qui sauvent

 

Plus de la moitié des personnes tuées sur la route meurent juste quelques minutes après l’accident. Or, ce nombre pourrait être largement réduit si tout le monde savait pratiquer efficacement les premiers secours pendant ces instants cruciaux.

Voici quelques conseils délivrés par Pascal Cassan, médecin conseiller national de la Croix-Rouge française, pour peut-être sauver un jour une vie.

1. Se rendre correctement sur les lieux

Il faut savoir se rendre correctement sur les lieux d’un accident: allumer ses feux de détresse, se garer, laisser les feux de détresse en marche, enfiler son gilet de haute visibilité et faire descendre immédiatement tous les occupants du véhicule, les mettre en sécurité sur le bas-côté derrière les glissières de sécurité si elles existent.

2. Être visible

La zone doit absolument être balisée, afin d’éviter tout «suraccident»: baliser de part et d’autre à une distance de 150 ou 200m avec l’aide de témoins ou de triangles de présignalisation.

3. Couper le contact

Il faut toujours couper le contact des véhicules accidentés, si c’est possible, et serrer le frein à main.

4. Appeler les secours

Alerter les secours en donnant un maximum de renseignements, pour qu’ils puissent envoyer les moyens techniques et humains nécessaires.

5. Évacuer

Si le véhicule est en feu, n’utiliser un extincteur que s’il s’agit d’un feu naissant, sinon évacuer.

6. Être prudent

S’il n’y a pas de danger immédiat, ne pas chercher à sortir les victimes de leur véhicule.

7. Ne pas faire de mouvements brusques

Si un accidenté est effondré sur son volant, il est nécessaire de basculer prudemment sa tête en arrière, en la ramenant vers le dossier du siège. Attention, il ne faut pratiquer aucun mouvement latéral et bien maintenir la tête et le cou dans l’axe du tronc, une main placée sous le menton, l’autre sur l’os occipital.

8. Mettre le blessé de côté s’il respire

Si un blessé est inconscient, il faut vérifier qu’il respire. Si c’est le cas, il ne faut pas le laisser sur le dos, mais le mettre sur le côté, en position latérale de sécurité. Pour cela, il faut le mettre prudemment sur le côté, la jambe sur le sol est tendue, l’autre repliée vers l’avant.

Le bras sur le sol doit être à angle droit, paume de la main tournée vers le haut, l’autre bras replié avec le dos de la main de la victime contre son oreille, la bouche ouverte.

9. Faire un massage cardiaque

Si un blessé ne respire plus, il faut immédiatement pratiquer un massage cardiaque en attendant les secours: placer les mains, l’une sur l’autre, au milieu du thorax, les doigts relevés n’appuyant pas sur les côtes.

Bras tendus, il faut alors appuyer fortement avec le talon de la main en y mettant le poids de son corps au rythme de 120 compressions par minute.

10. Arrêter l’hémorragie

Si un blessé saigne abondamment, il faut appuyer fortement sur l’endroit qui saigne avec les doigts ou la paume de la main, en interposant, si possible, une épaisseur de tissu propre recouvrant complètement la plaie.

11. Les gestes à éviter

Quant aux gestes à proscrire: se précipiter ou se mettre en danger inutilement, stationner n’importe comment aux abords de l’accident, effectuer les gestes de premiers secours sans avoir au préalable appelé les secours, retirer le casque d’un motard accidenté.

http://fr.canoe.ca

Image inédite du Big Bang


J’ai un peu de misère a comprendre comment un satellite peut aller chercher une image aussi loin que 380 000 ans après le Big Bang, mais le temps dans l’espace n’a aucune importance
Nuage

 

Image inédite du Big Bang

 

Certes, cette carte «ressemble un peu à un... (Photo AFP)

Certes, cette carte «ressemble un peu à un vilain ballon de rugby ou à une oeuvre d’art moderne, mais je peux vous assurer que certains scientifiques auraient pu échanger leurs enfants contre cette image», a lancé George Efstathiou, astrophysicien à l’Université britannique de Cambridge.

PHOTO AFP

Agence France-Presse
Paris, France

Le satellite européen Planck, lancé en 2009 sur les traces de la première lumière émise peu après le Big Bang, a dévoilé jeudi matin l’image la plus précise jamais réalisée de l’Univers dans sa prime jeunesse.

«Nous avons osé regarder le Big Bang de très près», ce qui a permis «une compréhension de la formation de l’Univers» vingt fois meilleure qu’auparavant, s’est félicité le directeur général de l’Agence spatiale européenne (ESA), Jean-Jacques Dordain, en présentant les premiers résultats de Planck à Paris.

Hormis quelques anomalies qui vont donner du grain à moudre aux théoriciens durant des années, «les données de Planck corroborent de façon spectaculaire l’hypothèse d’un modèle d’Univers relativement simple», plat et en expansion, précise l’ESA. Elles ont aussi permis aux chercheurs de mieux connaître la «recette cosmique» des différents composants de l’Univers.

Certes, cette carte «ressemble un peu à un vilain ballon de rugby ou à une oeuvre d’art moderne, mais je peux vous assurer que certains scientifiques auraient pu échanger leurs enfants contre cette image», a lancé George Efstathiou, astrophysicien à l’Université britannique de Cambridge (Royaume-Uni), qui commentait les résultats de Planck au siège de l’ESA.

Car «il s’agit d’une image de l’Univers tel qu’il était 380 000 ans après le Big Bang» seulement, lorsque sa température frisait les 3000°C, a-t-il souligné.

Avant cela, l’Univers était si chaud qu’aucune lumière ne pouvait en sortir. Planck a donc capturé, sur l’intégralité du ciel, la trace fossile des tout premiers photons (grains de lumière) qui ont jailli dans le cosmos, voyageant pendant plus de 13 milliards d’années pour nous parvenir.

Ce rayonnement fossile est désormais ultrafroid, à seulement 3°C au dessus du «zéro absolu» (-273°C). Invisible à nos yeux, il peut toutefois être détecté dans la gamme des ondes radio.

Le rayonnement de fond cosmologique (CMB) présente d’infimes fluctuations de température qui correspondent à des régions de densité légèrement différente et portent en elles le germe de toutes les étoiles et galaxies que nous connaissons aujourd’hui.

Mais pour pouvoir mesurer ces infimes fluctuations, au millionième de degré près, et éliminer tous les signaux parasites émis par la Voie Lactée et autres galaxies, l’instrument haute-fréquence HFI de Planck a dû être refroidi à seulement un dixième de degré au-dessus du zéro absolu.

Une prouesse technologique en apesanteur et dans le vide, «sans équivalent» et qu’«aucun engin spatial ne pourra surpasser avant longtemps», a relevé Jean-Jacques Dordain.

 

http://www.lapresse.ca