Des millions de faux timbres en circulation au Canada


Une petite anecdote que j’ai vécu il y a plusieurs années avec un 5 dollars Bon Poste Canada recommande d’acheter les timbres dans leur bureaux pour éviter les contrefaçons .. sauf qu’une fois il y a quoi 10 ans, je suis aller poster un courrier qu’il fallait faire peser et en payant avec de l’argent ils m’ont donné un faux 5 dollars …
Nuage

 

Des millions de faux timbres en circulation au Canada

 

La lumière ultraviolette permet de détecter les timbres contrefaits. À droite, les timbres authentiques sur lesquels on peut voir des bandes de marquage à l'encre fluorescente. Ces bandes sont utilisées par les appareils de Postes Canada pour localiser le timbre sur l'enveloppe.

La lumière ultraviolette permet de détecter les timbres contrefaits. À droite, les timbres authentiques sur lesquels on peut voir des bandes de marquage à l’encre fluorescente. Ces bandes sont utilisées par les appareils de Postes Canada pour localiser le timbre sur l’enveloppe.

EXCLUSIF – Il n’y a pas que la production de faux billets de banque qui intéresse les faussaires au Canada, la contrefaçon de timbres-poste est un problème également répandu au pays.

Cette activité criminelle ferait perdre des sommes d’argent importantes chaque année à Postes Canada.

Mary Johnson l’a découvert à ses dépens dernièrement lorsqu’elle a expédié des cartes de remerciements à ses collègues. Deux semaines plus tard, une lettre lui est retournée : elle apprend alors, stupéfaite, qu’elle avait utilisé des timbres contrefaits!

Ces timbres, elle se les était procurés au dépanneur du coin, comme le font la majorité des gens.

« J’étais vraiment surprise. Je ne savais pas que ça pouvait exister des faux timbres […] Pour moi il n’y avait aucune façon de voir qu’ils n’étaient pas bons », explique Mme Johnson.

5 à 10 millions de faux timbres par année

Le premier timbre contrefait de l'histoire canadienne, produit en 1953, comparé à sa version légitime, à droite.

Le premier timbre contrefait de l’histoire canadienne, à gauche, comparé à sa version légitime, à droite.

Mais ce qui étonne davantage Mary Johnson, c’est que des fraudeurs se donnent la peine de produire de faux timbres qui valent à peine 61 cents chacun.

En effet, pour faire des profits intéressants, les faussaires doivent en produire et surtout en distribuer des centaines de milliers, voire des millions, sur le marché.

Selon Richard Gratton, philatéliste et expert en contrefaçon, on retrouve de plus en plus de timbres contrefaits sur le marché canadien, entre 5 et 10 millions par année, selon lui. 

« C’est un problème majeur. On parle de plusieurs millions de dollars dont Postes Canada se fait frauder à toutes les années. » — Richard Gratton, philatéliste et expert en contrefaçon

Nous avons soumis à M. Gratton les quatre timbres restants du carnet de Mme Johnson. En les examinant à la loupe, il remarque des défauts d’impression. Mais la meilleure façon de détecter les faux timbres est selon lui de les soumettre à la lumière ultraviolette. Les vrais timbres possèdent en effet des marquages à l’encre fluorescente sur leur contour.

Plus de 80 inspecteurs chez Postes Canada

Chez Postes Canada, on refuse de nous donner une évaluation du phénomène, mais on assure que son impact est limité. La société d’État emploie tout de même plus de 80 inspecteurs pour détecter la contrefaçon.

Et encore, une seule lettre sur les six envoyées par Mary Johnson a été détectée et retournée par Postes Canada.

« Nos machines sont extrêmement sophistiquées, sauf que ce dont il faut se rappeler c’est que les fraudeurs sont aussi extrêmement sophistiqués. On essaie le plus possible de détecter ces choses-là. Sur le fait que cette dame a eu un timbre sur six [qui a été repéré par Postes Canada], ce qui est important, c’est de nous rapporter ces choses-là, pour qu’on puisse voir quel genre de produits ont été utilisés pour faire ce timbre contrefait, pour qu’on puisse s’ajuster en conséquence et essayer d’être toujours à l’avant-garde », affirme Anick Lozier, porte-parole de Postes Canada.

Plusieurs cas ont été détectés ces dernières années au Canada, notamment en 2003, lorsque des faussaires associés à la mafia russe ont fait imprimer de faux timbres canadiens en Lituanie.

En 2011, Postes Canada a reconnu avoir perdu 2,6 millions de dollars lors d’une autre fraude importante.

Pour éviter la contrefaçon, Postes Canada recommande aux consommateurs d’acheter leurs timbres dans des comptoirs autorisés et de l’aviser de toute activité suspecte.

D’après un reportage de Benoît Giasson

http://www.radio-canada.ca/

Une réponse à “Des millions de faux timbres en circulation au Canada

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s