L’île de Guam envahie par les serpents !


Des serpents auraient probablement voyager pendant la deuxième guerre mondiale et se sont installée dans un nouvel environnement … Ils y sont tellement bien qu’ils ont fait des petits et les petits des petits si bien que l’île connait de gros problèmes environnementaux
Nuage

L’île de Guam envahie par les serpents !

Photo d’illustration © Bay Ismoyo / AFP

HÉLÈNE VISSIÈRE

Les reptiles ont bouleversé l’équilibre écologique de l’île. Pour les déloger, les autorités lancent un vaste plan d’action aussi original que risqué…

Des souris mortes dotées de parachutes et shootées au Doliprane, c’est la solution qu’ont trouvée les autorités de Guam, une île du Pacifique, territoire américain, pour exterminer l’invasion de serpents. Ce n’est pas un canular. Guam est un désastre écologique. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Boiga irregularis, un serpent marron qui vit dans les arbres, est arrivé sans doute par cargo militaire et, faute de prédateur, a tout envahi.

Peu à peu, il a gobé à peu près toutes les espèces d’oiseaux et détruit l’écosystème. Ce reptile nocturne qui mesure de un à trois mètres n’est pas mortel pour l’homme, mais il grimpe partout, dans les câbles électriques notamment, et provoque des coupures d’électricité. On estime qu’il en existe quelque deux millions sur cette île de 160 000 habitants.

« Guam est une situation totalement unique », explique William Pitt, un biologiste du Centre de recherche sur la faune nationale à Hawaï. « Il n’existe pas un autre endroit au monde qui ait un tel problème de serpent. »

2 000 souris gavées de Doliprane

La grande inquiétude des autorités, c’est que le reptile réussisse à se faufiler dans un avion et atterrisse à Hawaï qui se trouve à 6 400 kilomètres à l’est et vit du tourisme. Les scientifiques ont donc mis au point une stratégie qui exploite deux points faibles de cet animal.

Contrairement à beaucoup d’espèces, le serpent brun ne mange pas que des proies qu’il chasse lui-même mais se nourrit aussi de charognes. Et il est mortellement allergique au paracétamol, l’ingrédient du Doliprane. Au printemps, les autorités ont donc décidé de lancer une grande offensive. Elles vont larguer sur la jungle par hélicoptère 2 000 souris qui auront dans la gueule du Doliprane. Mais pour éviter qu’elles ne tombent sur le sol et ne soient consommées par d’autres animaux, on va les attacher à une ficelle et des morceaux de carton, ce qui fera une sorte de parachute qui devrait s’accrocher aux arbres, là où le serpent des arbres vit.

« Les savants du gouvernement américain ont perfectionné la stratégie du lâcher de souris depuis plus d’une décennie avec le soutien du ministère de la Défense« , explique Associated Press. On ne savait pas que le Pentagone s’intéressait de si près à la protection de l’environnement…

Une des craintes était que les souris empoisonnent les corbeaux notamment, mais « il n’y a plus de corbeaux sauvages à Guam », poursuit William Pitt.

En revanche, il faut que les serpents des arbres soient particulièrement affamés parce que passé deux ou trois jours, la souris morte en putréfaction ne les tentera plus. La prochaine étape, c’est probablement l’extermination des araignées. Avec la disparition des oiseaux, la population d’arachnides a explosé dans l’île. Décidément, Guam est une vraie destination de vacances paradisiaques….

 http://www.lepoint.fr

4 réponses à “L’île de Guam envahie par les serpents !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s