Le destin


Toute la vie nous avons des choix … peut-être quelque fois inconsciemment … mais c’est choix suivra le destin au fil des jours
Nuage

Le destin

 

Le destin n’est pas une question de chance. C’est une question de choix: il n’est pas quelque chose qu’on doit attendre, mais qu’on doit accomplir.

William Bryan

Photo: Truc pour croquer son animal sur le vif


On aime bien prendre des photos de nos animaux de compagnie … que ce soit avec une caméra ou même le cellulaire .. certains trucs peuvent aider a réussir les photos … avec la pratique .. surement que les photos seront géniales
Nuage

 

Photo: croquer son animal sur le vif

 

Dans le livre Merci Youyou!, on trouve 275... (Photo tirée du livre «Merci Youyou!» de Serge Vaillancourt)

Dans le livre Merci Youyou!, on trouve 275 des meilleurs clichés de son auteur, Serge Vaillancourt, et 40 pages de conseils pour prendre son animal en photo.

PHOTO TIRÉE DU LIVRE «MERCI YOUYOU!» DE SERGE VAILLANCOUR

STÉPHANIE VALLET
La Presse

Nombreux sont ceux qui ont plus de photos de Pitou et de Minou sur leur téléphone cellulaire que de leur tendre moitié. Mais passer à la vitesse supérieure et faire développer de beaux clichés pour les encadrer est une tout autre paire de manches. Alors adieu photo floue ou arrière-plan disgracieux et bonjour cadrage audacieux et lumière flatteuse. Voici quelques conseils du photographe Serge Vaillancourt pour croquer sur le vif comme il se doit nos animaux de compagnie.

Depuis huit ans, Serge Vaillancourt photographie des personnes avec leurs animaux, une relation dont il essaie chaque jour de capter l’essence par ses clichés. Également écrivain, il a décidé de jumeler ses plus belles photos à ses textes, tout en donnant des conseils avisés aux photographes en herbe dans Merci Youyou!.

«Le plus important est de ne jamais forcer les animaux à faire quelque chose. Il faut anticiper, voir ce qui va arriver. Leurs maîtres connaissent bien leur comportement et leurs habitudes, il faut donc dialoguer avec eux, explique photographe. Le premier réflexe est de dire: «Reste!» L’animal prend une pose soumise, ce qui ne donne pas vraiment les meilleures photos. Il faut donc attendre, attiser l’intérêt de l’animal en faisant de petits sons et se tenir prêt à le photographier», ajoute-t-il.

Bien que Serge Vaillancourt photographie 85 % de chiens, les chats se prêtent aussi volontiers au jeu.

 «Pour les chats, c’est vraiment mieux de faire ça à la maison. En général, la séance peut durer d’une à deux heures: plus le temps passe, plus l’animal est relax et prend des poses intéressantes», précise-t-il.

L’un des principaux problèmes pendant les séances maison avec Pitou ou Minou reste les persistants yeux rouges.

«Il suffit de ne pas utiliser le flash sur une petite caméra, car il va changer la couleur des pupilles. Il est préférable de se servir de la lumière du jour ou, si on est bien équipé, de flashs détachables qui ne seront pas dirigés de manière frontale vers l’animal», précise Serge Vaillancourt.

Les sources naturelles de lumière comme la fenêtre ou le balcon restent une très bonne option.

À l’extérieur, au contraire, il ne faut pas placer votre compagnon en plein soleil. Il faut éviter les ombres dures et les contrastes qui ne seront pas du plus bel effet. Attendez que le soleil soit plus bas et la lumière plus douce. Vous pourrez alors jouer avec le coucher du soleil et la silhouette de votre animal en contre-jour.

Côté cadrage, il est préférable de rester relativement serré pour mieux focaliser sur l’animal, sans pour autant l’amputer d’une oreille ou d’une patte!

«Il faut essayer des cadrages audacieux. Ne gardez pas l’animal en plein milieu, mais laissez un peu de place à droite ou à gauche, selon l’arrière-plan», précise le photographe.

Assurez-vous donc que l’arrière-plan soit attrayant et que toute l’attention restera sur votre compagnon. Vous pouvez aussi jouer avec la position de votre caméra, en la mettant plus haut ou plus bas. Ainsi, se mettre à la hauteur de l’animal est beaucoup plus intéressant que de rester debout, bien que ce soit moins confortable.

Gardez une distance entre le sujet et vous: de près, votre animal a une grosse tête et un petit corps.

«Pour faire des photos d’action, appuyez sur le déclencheur à mi-chemin afin que la mise au point se fasse d’avance: s’il bouge, l’image ne sera pas floue!», précise le photographe

Et si vous posez avec votre compagnon, «évitez de mettre la main autour du cou du chien: vous retiendrez votre animal, mais vous donnerez aussi l’impression de l’étrangler!», conclut-il.

http://www.lapresse.ca

Un café à 47,30$ chez Starbucks


Même si ce record a mon avis est un pure gaspillage, et d’une inutilité extrême .. qui ne donne rien de plus a ce gars qui a battu le record .. cela fait surement une belle publicité pour Starbucks
Nuage

 
Un café à 47,30$ chez Starbucks

 

 

Payeriez-vous pour un café à 47,30 $? Dans sa propre tasse pour emporter et avec ses 48 portions d’espresso-moka-frappuccino assaisonnées de poudre de matcha, de poudre de protéines, accompagnées de fraises et de deux bananes, aromatisées au moka, puis nappées de flocons de frappuccino, de crème fouettée et de caramel (ouf!), Beau Chevassus, de l’État de Washington, a battu le record du café le plus cher jamais commandé chez Starbucks! On peut voir le déroulement de sa commande (et la facture finale) sur cette vidéo YouTube.

Selon le New York Daily News, l’homme de 27 ans aurait seulement bu la moitié de son café «Quadriginoctuple Frappuccino» et ce, sur plusieurs jours… Et… il l’aurait eu gratuitement! En effet, comme son exploit coïncidait avec le jour de son anniversaire (le 7 février, si on se fie à la facture), le barista de Starbucks lui en aurait fait cadeau! 

En entrevue, Beau Chevassus aurait simplement dit au sujet de cette drôle de prouesse:

«J’ai longtemps cherché sur YouTube et Google. Il n’y a rien qui dépasse les 23 dollars».

Le «Quadriginoctuple Frappuccino» bat ainsi l’ancien record qui était de 23,60 $. Il s’agissait d’un Java Chip Frappuccino avec 16 portions d’espresso, du lait de soya, du sirop de caramel, de la purée de banane, de la poudre de matcha, de la poudre protéines et nappé de flocons de caramel et de moka.

http://lafouinecuisine.ca/

Attention Explosions, brûlures: les dangers des batteries contrefaites


C’est beau la technologie, mais cela prend des piles pour que cela fonctionne .. et les piles il faut savoir quoi acheter sinon gare au contrefaçon .. et aux conséquences qui peuvent occasionner des blessures
Nuage

 

Attention

Explosions, brûlures: les dangers des batteries contrefaites

 

Attention - Explosions, brûlures: les dangers des batteries contrefaites

Photo Deyan Georgiev / Fotolia

Agence QMI
Alexis Le Marec

Les batteries contrefaites ont l’air tellement vraies qu’on les confond facilement avec celles des constructeurs. En réalité, elles se déchargent bien plus vite, et peuvent même exploser.

Les batteries contrefaites existent depuis plus de dix ans. Malgré les accidents qu’elles occasionnent, on peut facilement en trouver dans des boutiques d’électronique bon marché ou sur internet.

À l’extérieur, seule une parfaite connaissance du produit original permet de repérer la copie. L’étiquette est similaire, le certificat de conformité est dans la boite, et même l’hologramme de sécurité est contrefait.

Produites en Chine pour moins de 2$, elles proviennent surtout de Shenzhen. Là-bas, des centaines de fabricants proposent leurs produits, qui peuvent être expédiés par dizaines de milliers d’exemplaires. Si l’extérieur est bien imité, à l’intérieur c’est une tout autre histoire. Les contrefacteurs proposent plusieurs types de qualité.

Ainsi, les importateurs qui ne veulent pas attirer l’attention des autorités vont miser sur des «bonnes» copies, dont l’autonomie est moindre que les originales. Parallèlement, on trouve des batteries autrement plus dangereuses.

Les dangers des batteries contrefaites - Des batteries qui explosent

Une batterie Li-Ion

Photo Deyan Georgiev / Fotolia

Pour minimiser les coûts, la sécurité a été reléguée au second plan. Dans une batterie, un circuit électronique coupe automatiquement l’alimentation une fois celle-ci rechargée.

C’est cet élément que retirent les faussaires, le courant continue alors d’arriver, la batterie surchauffe, gonfle et finit par exploser.

Celles qui explosent hors rechargement sont victimes d’une mauvaise isolation interne entre les différents éléments chimiques et le liquide inflammable propre aux batteries Li-Ion.

Lorsqu’ils entrent en contact, ils bouillonnent jusqu’à provoquer une déflagration.

Les dangers des batteries contrefaites - Ne pas se fier au prix

Photo Thomas Pajot / Fotolia

Le prix des batteries contrefaites s’échelonne de 5$ à 25$.

Bien qu’il existe plusieurs niveaux de qualité dans la contrefaçon, des vendeurs vont jusqu’à monter les tarifs pour rassurer le client, et faire passer une piètre imitation pour une originale à bon prix, ou à défaut pour une excellente copie.

Ils misent ainsi sur la croyance populaire selon laquelle un produit cher en est un de qualité. Difficile alors de faire la différence entre une bonne et une mauvaise copie.

Les dangers des batteries contrefaites - Où magasiner ses batteries?

Photo Xuejun li / Fotolia

Toutes les contrefaçons ne sont pas aussi dangereuses au point d’exploser, mais il est impossible de savoir leur niveau de dangerosité.

Mieux vaut alors se tourner vers les grandes enseignes qui proposent les produits officiels pour environ 39$. Si votre téléphone est plus ancien, on peut magasiner des invendus à prix réduit.

Enfin, pour ceux qui ont un téléphone avec la batterie intégrée, faites jouer la garantie auprès du service après-vente.

En prétextant que votre téléphone se décharge trop vite avant la fin de sa garantie, les constructeurs vous la remplaceront gratuitement.

http://fr.canoe.ca

Le Mississippi abolit enfin l’esclavage grâce au film Lincoln


Il est rare qu’un film puisse changer quelque chose a l’histoire et c’est ce qui a été fait pour ce qui est de l’esclavage au Mississippi, qui pourtant avait déjà accepté l’abolition de l’esclavage … mais ne l’avait jamais ratifier
Nuage

 

Le Mississippi abolit enfin l’esclavage grâce au film Lincoln

 

Daniel Day-Lewis est l'Abraham Lincoln de Steven Spielberg.... (PHOTO DAVID JAMES, ARCHIVES DREAMWORKS/AP)

Daniel Day-Lewis est l’Abraham Lincoln de Steven Spielberg.

PHOTO DAVID JAMES, ARCHIVES DREAMWORKS/AP

Le dernier Steven Spielberg, Lincoln, qui retrace la bataille du 16eprésident américain pour l’adoption du 13e amendement abolissant l’esclavage aux Etats-Unis a permis sa ratification tardive et officielle dans l’Etat du Mississippi… 148 ans après, commente le Clarion Ledger.

C’est un professeur d’université, Ranjan Batra qui, après avoir vu le film et fait une rapide recherche sur Internet pour connaître les Etats ratificateurs, s’est rendu compte que le Mississippi n’avait toujours pas ratifié l’amendement.

Historiquement, après le vote de l’amendement par le Congrès en janvier 1865, ce dernier avait été proposé aux Etats fédérés pour ratification. Le 6 décembre 1865, il avait reçu les deux tiers des votes nécessaires grâce à la ratification de la Géorgie. Le Delaware, le Kentucky, le New Jersey et le Mississippi avaient clairement rejeté la mesure.

Dans les années suivantes, ces Etats ont ratifié le 13e amendement, à l’exception du Mississippi, qui a attendu 1995 pour faire cette démarche.

Cependant, comme le note le site U.S. Constitution, «comme l’Etat ne l’a jamais notifié à l’Archiviste des Etats-Unis, la ratification n’est pas officielle».

L’envoi de la copie de la ratification au Bureau du registre fédéral des archives nationales est en effet nécessaire pour sa prise en compte officielle. Mais cela n’a pas été le cas pour le Mississippi en 1995, pour des raisons qui restent toujours inconnues.

Un collègue de Batra, Ken Sullivan, contacta alors le bureau du secrétaire d’Etat Delbert Hosemann, qui accepta de faire les démarches nécessaires. Le 30 janvier dernier, la copie de la résolution de 1995 adoptée par le Parlement du Mississippi a ainsi été enfin envoyée. L’accusé de réception du Registre fédéral, reçu le 7 février a alors officiellement entériné la ratification du 13e amendement de la Constitution.

Lincoln, nommé dans douze catégories aux prochains Oscars, a en revanche eu un impact négatif pour un autre Etat, le Connecticut.

Après avoir vu dans le film deux membres du Congrès du Connecticut voter contre l’abolition de l’esclavage, Joe Courtney, aussi représentant du Connecticut au Congrès, a tenu à vérifier les faits. Et il découvrit que Spielberg s’était bien trompé sur ce point, tous les représentants du Connecticut ayant voté en faveur du 13eamendement à la Chambre des Représentants.

Dans une lettre envoyée au réalisateur et à Dreamworks, l’élu a alors demandé que la modification soit apportée, afin que son Etat ne soit pas mis injustement du mauvais côté de l’histoire, surtout pour un thème aussi sensible que l’esclavage.

http://www.slate.fr

Perturbateurs endocriniens: l’ONU sonne l’alarme


Ce n’est pas vraiment une surprise, sauf qu’il semble que cela fait longtemps que certains groupes de personnes alertent la population. Maintenant nous en subissons les conséquences
Nuage

 

Perturbateurs endocriniens: l’ONU sonne l’alarme

 

Les perturbateurs endocriniens peuvent contribuer à plusieurs types... (PHOTO  DAMIAN DOVARGANES, AP/PC)

Les perturbateurs endocriniens peuvent contribuer à plusieurs types de pathologies, comme «la cryptorchidie (absence d’un ou des deux testicules dans le scrotum) chez le jeune garçon, du cancer du sein chez la femme, du cancer de la prostate, de troubles du développement du système nerveux (…) chez l’enfant, ainsi que du cancer de la thyroïde».

PHOTO DAMIAN DOVARGANES, AP/PC

Agence France-Presse
Nairobi

De nombreuses substances chimiques, dont les effets perturbateurs sur le système endocrinien pourraient favoriser l’émergence de cancers ou de troubles du système nerveux, doivent faire l’objet de recherches approfondies, plaident deux agences de l’ONU dans un rapport publié mardi.

Le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) mettent en évidence les risques que représentent ces substances, appelées perturbateurs endocriniens, quand elles pénètrent dans l’environnement.

Certains perturbateurs endocriniens sont naturels alors que d’autres, présents dans les pesticides, les appareils électroniques, les produits d’hygiène personnelle et les cosmétiques, sont synthétiques, souligne l’étude.

«Près de 800 substances chimiques sont reconnues ou suspectées d’interférer avec les récepteurs hormonaux et avec la synthèse ou la conversion des hormones», soulignent les agences.

«Toutefois, seule une petite fraction de ces substances ont été étudiées par des tests à même d’identifier leurs effets perturbateurs», ajoutent-elles.

Ces perturbateurs chimiques entrent dans l’environnement «principalement par le biais des effluents industriels et urbains, le ruissellement des terres agricoles et l’incinération et le rejet des déchets» et l’être humain y est exposé via la nourriture, la poussière, l’eau ou quand il inhale du gaz ou des particules présents dans l’air.

Ils peuvent contribuer à plusieurs types de pathologies, comme «la cryptorchidie (absence d’un ou des deux testicules dans le scrotum) chez le jeune garçon, du cancer du sein chez la femme, du cancer de la prostate, de troubles du développement du système nerveux (…) chez l’enfant, ainsi que du cancer de la thyroïde», selon les agences de l’ONU.

Dans certains pays, jusqu’à 40% des jeunes hommes ont un sperme de mauvaise qualité, ce qui altère leur capacité à concevoir un enfant, souligne par exemple le rapport, qui rappelle aussi que «le taux global de cancers liés au système endocrinien a augmenté sur les 40 à 50 dernières années».

Pour autant, soulignent l’OMS et le PNUE, les connaissances encore «très lacunaires» ne permettent pas de connaître précisément le rôle des perturbateurs chimiques dans l’augmentation de ce type de pathologies, d’autres facteurs environnementaux ou «non génétiques», comme l’âge et la nutrition, pouvant aussi jouer.

«Nous devons mener d’urgence davantage de recherches», conclut dans un communiqué le Dr María Neira, directeur du département santé publique et environnement de l’OMS.

http://www.lapresse.ca

Bébé bilingue apprend la grammaire dès le 7e mois


Même si je veux protéger la langue française au Québec, je crois que les enfants ont grand intérêt d’apprendre dès le berceau au moins deux langues.
Nuage

 

Bébé bilingue apprend la grammaire dès le 7e mois

 

Un bébé

Photo :  iStockphoto

Les bébés qui évoluent dans un environnement bilingue apprennent rapidement la grammaire de leurs deux langues maternelles, affirment des chercheuses française et canadienne qui en ont également expliqué la manière.

Selon Judit Gervain et Janet Werker, respectivement des universités Paris Descartes et de la Colombie-Britannique, les bébés utilisent la hauteur et la durée des sons pour distinguer deux langues dont les structures grammaticales sont très différentes, comme l’anglais et le japonais.

Ces travaux établissent que ces bébés relèvent ce défi en utilisant des indices prosodiques pour différencier les deux langues, et ce, dès l’âge de 7 mois.

Le saviez-vous?

La prosodie est l’ensemble des caractéristiques du langage oral comme le rythme, l’accent ou l’intonation.

« En anglais par exemple, les mots « the » et « with » reviennent beaucoup plus souvent que d’autres mots. Les bébés apprennent essentiellement en comptant. Mais les bébés qui grandissent dans un milieu bilingue ont besoin de plus d’indices, ils développent donc d’autres stratégies que les bébés monolingues n’ont pas besoin d’utiliser. » — Judit Gervain, Université Paris Descartes

L’étude

Le duo de chercheuses a observé des bébés âgés de 7 mois qui participaient à des expériences de grammaire artificielle. Ils se familiarisaient avec un flux de parole avec des détails prosodiques, comme la hauteur et la durée.

Il a noté le temps que chaque enfant passait à regarder des panneaux, derrière lesquels des haut-parleurs émettaient les différents sons, et a déduit que ces bébés arrivaient à distinguer deux langues selon leurs structures grammaticales.

Selon les chercheuses, la difficulté à apprendre deux langues serait contournée par la capacité des enfants bilingues à exploiter des indices pertinents.

Cette recherche permet aussi de conclure que de simples détails facilement perceptibles peuvent révéler les structures grammaticales d’une langue. Cette réalité expliquerait comment et pourquoi les enfants apprennent la grammaire si aisément, et ce, dès le plus jeune âge.

« Si vous parlez deux langues à la maison, ne vous inquiétez pas pour l’acquisition du langage de votre enfant. Votre bébé est tout à fait capable de distinguer ces deux langues et d’apprendre facilement leurs structures grammaticales ! » — Judit Gervain

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Nature Communications.

http://www.radio-canada.ca