Vous n’avez pas besoin…


Notre mode de vie est souvent le reflet de notre société de consommation, nous voudrions plus, toujours plus pensant que nous serions plus heureux alors que nous oublions que la simplicité est sans doute le meilleur chemin
Nuage

 

Vous n’avez pas besoin…

 

Vous n’avez pas besoin d’autant de choses que vous le pensiez, ce qui veut dire que…

Vous n’avez pas besoin d’acheter autant de choses, ce qui veut dire que…

Vous n’avez pas besoin d’autant de place, ce qui veut dire que…

Vous n’avez pas besoin d’une maison plus grande, ce qui veut dire que…

Vous n’avez pas besoin de gagner autant d’argent, ce qui veut dire que…

Vous n’avez pas besoin de travailler autant, ce qui veut dire que…

Vous avez plus de temps et plus d’énergie, ce qui veut dire que…

… Vous pouvez déposer les armes et vous réconcilier avec la vie!

Jeffers, Suzan. Osez vous réconcilier avec la vie.

Quand des furets découvrent les joies de la neige


Malgré que je pense que les furets devraient vivre dans leur environnement, il faut avouer qu’ils sont craquant de les voir jouer dans la neige .. et ils ont l’air de vraiment aimer cette activité toute rafraichissante
Nuage

 

Quand des furets découvrent les joies de la neige

 

Si nous avons vu ces derniers temps nombre de chiens et de chats batifoler dans la poudreuse, nous savons désormais que les furets aiment eux aussi beaucoup la neige !

C’est du moins le cas de ces trois adorables boules de poils, qui à défaut de pouvoir jouer dans le jardin, se sont vu offrir un magnifique cadeau : un bol rempli de neige, rien que pour eux !

Tour à tout, les furets plongent joyeusement dans le bol, creusent, se rafraîchissent le museau.

Un grand moment de bonheur, dont ils profitent comme il se doit… jusqu’à ce que l’un d’entre eux décide de garder le bol rien que pour lui !

 

 

http://wamiz.com

4 MYTHES SUR VOTRE POIDS IDÉAL


Je met souvent des billets qui ont rapport au poids, aux régimes etc .. Non pas que j’en fait une fixation, mais bien que nous sommes inondées de faux régimes miracles, de résolutions souvent irréalisables .. Encore aujourd’hui, nous avons des idées préconçus sur la façon et du but a atteindre pour perdre le surplus de poids que certains ont amasser avec le temps …
Nuage

 

4 MYTHES SUR VOTRE POIDS IDÉAL

 

(Crédit Photo: Thinkstock/Stockbyte)

Comme nous sommes tous bâtis différemment, il est vain de chercher à maintenir le poids idéal de quelqu’un d’autre. Voici quatre mythes à déboulonner et ce qu’il faut savoir pour retrouver votre amour-propre et votre motivation.

Par Liz Vaccariello

Passez-vous un temps précieux à essayer votre maillot de bain, votre short ou votre débardeur pour finalement vous rendre compte qu’il ne met pas votre silhouette en valeur ?

Si c’est le cas, ces conseils vous aideront sûrement. Ne nous laissons-nous pas toutes tromper par ces mythes à un moment ou un autre ?

 

Mythe no 1: J’avais un poids idéal quand j’ai obtenu mon diplôme ou avant d’avoir des enfants.

 

(Crédit Photo: iStockphoto/Thinkstock)

Si vous espérez retrouver votre poids d’il y a quelques années, c’est bien. Mais si vous visez à retrouver celui que vous aviez il y a dix ans ou plus, alors, vous faites erreur. Bien des gens prennent du poids en vieillissant; comme le métabolisme ralentit avec l’âge, il n’est pas aussi facile ou rapide d’éliminer ses kilos en trop. Ne vivez pas dans le passé. Déterminez un objectif qui convient à votre mode de vie actuel.

Mythe no 2: Je trouverai mon poids idéal sur un tableau d’IMC.

 

(Crédit Photo: Goodshoot/Thinkstock)

Bien des facteurs jouent un rôle dans la détermination du poids, notamment le type corporel, le nombre de cellules graisseuses qu’on possède, la musculature, etc. Les chiffres d’un tableau d’indice de masse corporelle (IMC) ne sont que des approximations et ne constituent pas nécessairement le meilleur indicateur de la bonne santé. Les résultats d’études indiquent que ces chiffres pourraient sous-estimer le surpoids chez certaines femmes, dans la mesure où ils ne tiennent pas compte de leur graisse corporelle, et le surestimer chez celles dont le rapport muscle/graisse est élevé.

Mythe no 3 : Mon poids idéal correspond au plus faible que les régimes m’ont permis d’atteindre.

 

(Crédit Photo: iStockphoto/Thinkstock)

Le fait que vous suiviez à nouveau un régime signifie que vous avez repris, en tout ou en partie, le poids que vous aviez perdu lors du précédent. Si votre objectif est irréaliste, vous risquez de vous retrouver dans le cercle vicieux des régimes à répétition. Cette succession de perte et de gain peut avoir pour effet d’altérer la composition de votre corps et de faire fondre votre masse musculaire. Ce qui, en revanche, peut ralentir votre métabolisme et accroître la difficulté de votre organisme à réguler votre taux de glycémie. Par conséquent, votre poids idéal se définit comme celui que vous êtes en mesure de maintenir à long terme.

Mythe no 4: Plus je serai mince, meilleure sera ma santé.

 

(Crédit Photo: Creatas/Thinkstock)

C’est faux. En fait, les résultats de nombreuses études indiquent que, chez les personnes en surpoids, la perte de 5 à 10 % du poids actuel suffit à procurer des bienfaits, notamment à diminuer le risque de cardiopathie, d’AVC, de diabète et même de certains cancers.

http://selection.readersdigest.ca

Une tempête géante de 267 jours a ceinturé Saturne


On se plaint de nos tempêtes … mais heureusement, nous ne sommes pas des saturniens, car avec un tel tourbillons, il aurait été difficile de passer au travers, nourriture, satellite de communication, visibilité enfin .. tout les conséquences d’une bonne tempête …
Nuage

 

Une tempête géante de 267 jours a ceinturé Saturne

 

La tempête géante dans l'hémisphère nord de Saturne

La tempête géante dans l’hémisphère nord de Saturne AP/SIPA

SCIENCES – La sonde spatiale Cassini a capturé des images d’une tempête de 300.000 kilomètres de long qui a eu lieu entre 2010 et 2011…

 

Une tempête géante a éclaté sur Saturne entre 2010 et 2011, allant jusqu’à ceinturer complètement la planète, décrit la revue anglophone Icarus dans son numéro daté du mois de mars.

Le phénomène est considéré comme exceptionnel par la communauté scientifi que de par sa durée et sa taille. C’est également la première fois que des astronomes peuvent si bien observer ce type de phénomène grâce à la sonde américano-européenne Cassini, en orbite autour de Saturne depuis 2004.

Un tourbillon qui aurait pu contenir la Terre

Le 5 décembre 2010, les scientifiques observent une tâche sur les images de la planète. A partir de ce moment, la tempête va gagner en intensité jusqu’à l’été 2011.

Au bout d’un mois, la tempête s’étale vers l’ouest. En janvier 2011, la queue de la tempête, qui ressemble à un vortex géant, mesure près de 12.000 kilomètres de diamètre. Ce tourbillon, le plus grand  jamais observé, pourrait contenir la Terre et est entouré de vents atteignant 430 km/h.

300.000 kilomètres de long

Au fil du temps, la tête du phénomène continue sa course vers l’ouest bien plus rapidement que la queue, étirant la tempête que rien ne ralentit sur cette planète gazeuse. Au mois de juillet 2011, Saturne est ceinturé par une tempête de 300.000 kilomètres de long.

Le 28 août 2011, après 267 jours d’activité, le phénomène se résorbe pour des raisons encore inconnues.

Les tempêtes géantes, observées depuis 1876, ne sont pas exceptionnelles sur Saturne. Ce genre d’épisode, qui dure généralement cinq mois, survient tous les trente ans environ, l’équivalent d’une année saturnienne. La plus longue tempête qui y fut jamais observée a duré 334 jours en 2009, mais elle était près de 100 fois plus petite que celle de 2011.

Aurélie Delmas

http://www.20minutes.fr

Le «capitaine Kirk» discute avec Chris Hadfield


En janvier dernier .. le capitaine Kirk a tweeter avec l’astronaute Chris Hadfield qui, lui est toujours dans l’espace  (Star Trek: Chris Hadfield communique avec l’Enterprise ) Il semble qu’ils ont remit cela mais de vive voix .. entre la Terre et l’espace. C’est la science fiction devenu réalité
Nuage

 

Le «capitaine Kirk» discute avec Chris Hadfield

 

Chris Hadfield... (Photo Paul Chiasson, La Presse Canadienne)

Chris Hadfield

PHOTO PAUL CHIASSON, LA PRESSE CANADIENNE

La Presse Canadienne
Longueuil

Un moment surréaliste dans l’espace s’est produit jeudi matin quand l’homme qui a interprété le capitaine James T. Kirk a discuté avec un véritable astronaute à bord de la Station spatiale internationale.

William Shatner, l’acteur d’origine montréalaise qui a joué dans la populaire série Star Trek, a parlé pendant quelques minutes avec l’astronaute canadien Chris Hadfield, qui a amorcé en décembre un séjour de cinq mois dans l’espace.

L’acteur a posé des questions sérieuses à propos des attentes de M. Hadfield pour ce périple, de ses peurs et des émotions qu’il ressentait lorsqu’il regardait la Terre depuis l’espace.

Les deux hommes ont également échangé quelques plaisanteries.

M. Shatner a demandé à M. Hadfield comment il se sentait, loin de sa planète natale. L’astronaute a répondu avec philosophie que l’humanité avait réalisé de grandes avancées depuis l’époque de Star Trek.

M. Hadfield a ajouté que dans les années 1960, avoir une conversation téléphonique avec une personne dans l’espace relevait de la science-fiction. Aujourd’hui, c’est une réalité qui aide les astronautes à se sentir plus près de leurs proches.

L’acteur a conclu en exprimant son regret que la conversation soit de si courte durée, et a suggéré qu’au retour de M. Hadfield sur Terre, ils continuent leur discussion autour d’un verre de whisky et d’un cigare – comme il le fait dans la série téléviséeBoston Legal.

M. Shatner a conversé depuis Los Angeles, et M. Hadfield était visible grâce à une vidéo diffusée sur le site de l’Agence spatiale canadienne.

M. Hadfield a également répondu jeudi aux questions de 30 passionnés de l’espace, qui étaient en compagnie de l’astronaute Jeremy Hansen à l’agence, à Longueuil.

L’astronaute canadien participe à une mission dans l’espace de cinq mois. Depuis son départ, il envoie des clichés de la Terre sur une base quotidienne. À la mi-mars, il deviendra le premier Canadien à prendre le commandement de la Station spatiale internationale.

http://www.lapresse.ca

En plein procès Son œil jaillit de son orbite


Euh … il y a quoi a sursauté !!! J’imagine la scène et la frayeur qui devait se lire sur les visages du jury. C’est à se demander si la victime n’a pas trouvé un moyen pour avoir un verdict en sa faveur ..
Nuage

 

En plein procès

Son œil jaillit de son orbite

 

Son œil jaillit de son orbite

Crédit photo : archives, AFP

Agence QMI

Un juge à Philadelphie a ordonné l’annulation d’un procès, mercredi, après que la prothèse oculaire d’une présumée victime d’agression a jailli hors de son orbite durant son témoignage, un incident inattendu qui a fait sursauter le jury.

John Huttick, 48 ans, était à la barre des témoins, en pleurs, lorsque l’incident est survenu. Il a attrapé son faux œil au vol, a rapporté le journal Philadelphia Inquirer.

L’homme a perdu l’usage de l’œil gauche, au mois d’août 2011, lorsqu’il s’est interposé dans une bagarre dans un bar, au mois d’août 2011.

L’accusé, Matthew Brunelli, 23 ans, aurait frappé Huttick à l’œil avec une clé entre ses doigts.

L’avocate de la défense, Eileen Hurley, a nié que son client avec une clé entre les mains. Elle a indiqué qu’il s’était défendu durant l’altercation.

Me Hurley a demandé l’arrêt des procédures, disant que l’incident dans la salle du tribunal a pu créer un vent de sympathie pour la présumée victime, selon le journal.

Un nouveau procès doit avoir lieu le 4 mars.

http://tvanouvelles.ca

L’astéroïde D14 va passer entre la Terre et les satellites géostationnaires


L’espace est de moins en moins sur à notre époque … il s’en passe des choses en haut de nos tête … mais ce qui est le plus observé sont les météorites, astéroïdes qui nous rendent visite dans notre système solaire … en nous saluant au passage  …
Nuage

L’astéroïde D14 va passer entre la Terre et les satellites géostationnaires

Vue d'artiste de l'astéroïde D14, un caillou de 45 mètres de diamètre.

Vue d’artiste de l’astéroïde D14, un caillou de 45 mètres de diamètre. NASA

ESPACE – Le 15 février, ce caillou de 45 mètres va frôler notre planète, passant 500 fois plus près que l’astéroïde Apophis, en janvier dernier…

La Terre va presque sentir le vent du boulet. Vendredi 15 février, l’astéroïde D14 sera le plus gros corps à passer aussi près de notre planète depuis que le programme du surveillance de la Nasa a été lancé dans les années 90.

A 20h24 (heure de Paris), ce caillou gros comme un demi-terrain de football, qui pèse 130.000 tonnes, passera à 27.700 kilomètres au-dessus de l’océan Indien. C’est sous l’orbite des satellites géostationnaires, située à 35.700 kilomètres, et 500 fois plus près que l’astéroïde Apophis en janvier dernier.

Aucun risque

Selon la Nasa, son orbite est «parfaitement connue» et «il n’y a aucune chance qu’il percute la Terre» . La probabilité qu’il rencontre l’un des 180 satellites géostationnaire est jugée «très faible».

A moins de 50 mètres, il s’agit d’un petit astéroïde mais il dispose du potentiel pour faire des dégâts. Il y a 50.000 ans, un corps de cette taille (mais trois fois plus lourd) a creusé un cratère d’1,2 km de diamètre sur 170 mètres de profondeur en Arizona, pour une puissance environ 1.000 fois supérieure à celle de la bombe d’Hiroshima. Et l’explosion d’un astéroïde comparable, en 1908, à quelques kilomètres au-dessus de la Sibérie, a tout rasé sur un rayon de 20 km.

Philippe Berry

http://www.20minutes.fr

Australie : Phobie explosive!


Ouf, je plains ceux qui ont des phobies surtout avec des bestioles aussi commun qui peut s’inviter dans les maisons … Mais bon, l’araignée n’a sûrement pas survécu a cette explosion
Nuage

 

Australie : Phobie explosive!

 

Phobie explosive!

Crédit photo : archives Agence QMI

TVA Nouvelles

La phobie des araignées a failli coûter la vie à une Australienne qui bien décidé à se débarrasser d’une araignée dans sa salle de bain a causé une explosion.

Lorsque la femme de 66 ans de Sydney a constaté que la petite créature avait trouvé refuge sous sa laveuse, elle a pulvérisé de l’insecticide en bonbonne sous l’appareil. S’en est suivi une importante déflagration, rapporte 7sur7.

La sexagénaire s’en tire avec des blessures mineures, mais sa salle de bain a été en partie détruite.

http://tvanouvelles.ca

105 millions d’euros pour restaurer Pompéi


Je suis en faveur de la conversation des sites archéologiques qui ont marqué l’histoire de la Terre, cependant quand il est question d’un investissement important je me demande si cela vaut la peine d’y mettre autant alors que dans d’autres domaines, les besoins sont criant ne fut que la famine, la pauvreté, les soins, l’habitation, l’éducation, la préservation de l’environnement
Nuage

 

105 millions d’euros pour restaurer Pompéi

 

L’Union européenne alloue 105 millions d’euros (141 millions de dollars) à la préservation de Pompéi, cette cité romaine au pied du Vésuve, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ces fonds serviront à financer un nouveau système de drainage, la consolidation de structures fragilisées ainsi que la formation du personnel.

Depuis 2008, les archéologues et l’Italie déplorent le manque d’investissements et le mauvais entretien des ruines visitées par plus de 2 millions de visiteurs chaque année. En 2010, la « maison des gladiateurs » s’est écroulée par manque de soins. Le site a aussi subi de sérieux dégâts lors des pluies torrentielles de 2011.

Cité romaine prospère de l’Empire romain, Pompéi a été ensevelie sous les cendres crachées par le Vésuve en 79. La cité a été redécouverte au 18e siècle, mais ce n’est que sous le règne de Benito Mussolini, dans la première moitié du 20e siècle, que le site a été largement dégagé des cendres et de la pierre ponce. Quelque 25 % de la ville est toujours enseveli.

L’Union européenne prévoit une série de mesures pour contrer l’influence du crime organisé, la Camorra, très puissante à Naples et dans ses environs. Mardi, la police italienne a d’ailleurs arrêté un entrepreneur accusé d’avoir empoché des sommes trop élevées pour travailler

http://www.radio-canada.ca