La patience, un remède


La patience ça se cultive, bien sur, ce n’est pas quelque chose qu’on sème et on attends Cela prend un peu plus de temps et de la pratique .. pendant les situations difficiles que nous aurons a vivre
Nuage

 

La patience, un remède

 

 

La patience, comme la sagesse, est une richesse dont l’homme doit s’orner. Elle est un remède notamment contre le poison qu’est la colère.

Mais la patience n’est pas innée, elle ne nous est pas naturelle.

Si l’on prend l’exemple d’un petit enfant, il est de par sa nature impatient. Il veut tout , tout de suite. Les parents doivent alors faire preuve d’habileté et de persistance pour lui faire comprendre et accepter qu’il doit attendre pour obtenir ce qu’il veut.

Dans la vie de tous les jours, nous sommes aussi confrontés à des situations dans lesquelles il est difficile de conserver son calme …. Quand nous nous trouvons coincés dans un embouteillage, dans une file d’attente qui nous semble interminable, quand nous devons supporter l’agressivité de notre entourage professionnel ou non, etc.

Pourtant, l’irritation et l’exaspération n’améliorent pas les choses,  c’est pourquoi il faut s’en armer…

Je conviens que cela nécessite un réel effort sur soi ….

Mais selon moi, elle est essentielle à l’apprentissage de toute chose….

Elle permet de mûrir les réflexions, les décisions…. Elle aide aussi à mieux accomplir les efforts, à mieux vivre les imprévus et les souffrances. Elle peut être une précieuse alliée et une force qui nous permet de se surpasser. Bien entendu, elle doit être habitée d’un espoir, d’une promesse en un avenir meilleur pour qu’elle soit considérée comme telle….

La patience, c’est persévérer, ne pas lâcher prise, comprendre qu’il n’y a pas d’échec…

La patience, c’est de ne pas céder à l’impatience…

Mais la patience a aussi ses limites….

Christine R.

Le saviez-vous ? ► Les animaux les plus tricheurs


Quand l’être humain sait tricher et il triche dans n’importe quel domaine et cela est souvent pour paraitre mieux que les autres .. Chez les animaux aussi, certaines espèces trichent mais c’est dans leur nature, ce qui leur permet au contraire de l’homme de survivre
Nuage

 

Les animaux les plus tricheurs

 

Dans le règne animal, l’objectif premier est la survie, Pour se reproduire et se nourrir, certaines espèces se soucient peut des règles d’éthique et du bon voisinage. Voici des animaux qui ont trouvé le moyen de changer les règles du jeu à leur avantage dans le monde sauvage

1. Le coucou

La femelle de cette espèce d’oiseau n’est pas intéressée par la construction d’un nid et la chasse aux insectes pour nourrir ses petits. Elle a trouvé un moyen simple afin d’assurer la survie de sa progéniture, elle pond dans le nid d’un oiseau dont les oeufs, par leur taille et la couleur de leur coquille ressemblent au sien.

Les parent ne s’en rendent pas compte et couvent l’oeuf de l’intrus jusqu’à l’éclosion.

Comme il est le premier du nid à sortir de sa coquille, l’oisillon du coucou éjecte les autres oeufs du nid gardant celui-ci seulement pour lui.

Les deux parents le nourrissent avec une énergie admirable. Au point que trois semaine plus tard, le petit coucou est devenu deux fois plus gros que ses nourriciers.

2. L’orang-outan

Certains scientifiques affirment que ce primate est la deuxième espèce la plus intelligente du monde après l’humain Et comme nos ancêtres, l’orang-outan utilise son cerveau afin de créer des outils pour l’aider à se nourrir. Ce qui est, avouons-le, injuste pour ses proies potentielles comme les termites se croyant à l’abri dans le creux d’un arbre.

L’orang-outan y enfonce une branche pour les sortir de là.  Dans les jardins zoologiques, l’orang-outan est bien connu comme étant un expert pour déverrouiller la porte de sa cage ou de son enclos.

Certains zoos vont même utiliser l’orang-outan pour tester la capacité des cages à retenir les animaux que l’on compte y placer.

3. La luciole

Lors de la saison des amours, les lucioles femelles envoient des signaux lumineux, la nuit, afin d’attirer les mâles.

Mais certaines lucioles n’ont aucune intention amoureuse en clignotant ainsi. La luciole femelle des Photinus cherche à attirer des lucioles mâles venant d,autres familles pour les manger.

Elle use de ses talents d’imitatrice pour envoyer des signaux trompeurs aux mâles, qui ne se doutent de rien. Ceux-ci croient, à tort, qu’une femelle les appelle afin d’échanger des moments de douceur… Parce que la Photinus est plus grosse que les autres lucioles, elle n’a pas de mal à maîtriser sa proie.

4. Le caméléon

Dans plusieurs langues, le mot «caméléon» veut dire «menteur». Le caméléon ment sur deux de ses aspects: la longueur de sa langue et la couleur de sa peau. Par son apparence et sa manière très lente à se déplacer, ce lézard carnivore se fond parfaitement dans les feuilles d’une branche, ce qui laisse peu de chance aux insectes de l’apercevoir.

Dès que le criquet se rend compte de la présence du prédateur camouflé, il est déjà trop tard.

Le caméléon sort sa langue comme une fléchette pour l’attraper. Cette langue peut atteindre le double de la longueur du corps du caméléon et elle bouge rapidement lors de l’attaque. (une détente de 1/25 de secondes, un retour d’environ une demi-seconde) que l’oeil humain ne peut pas la suivre.

5. Le renard

«Rusé comme un renard» voilà une expression fondée sur la réalité. Partout où il se trouve dans le monde, peut importe son environnement, le renard utilise son extraordinaire capacité d’adaptation pour survivre.

Plus d’un fermier s’est vu soutirer des poules  par un renard s’étant faufilé le poulailler.

Dans les montagnes d’Amérique du Sud, le petit renard a trouvé un moyen ingénieux pour manger les oeufs du réa, une espèce d’oiseau proche de l’autruche. Parce que l’oeuf du réa est beaucoup plus grand que sa gueule, le renard e fait rouler jusqu’à le faire craquer contre une pierre ou un arbre. Il réussit ainsi à l’ouvrir et en lécher le contenu.

La Semaine/Top 5/ Paul Therrien/  décembre 2012

Voici Diego-san, le bébé robot aux 1000 expressions faciales


 

Quel intérêt de faire un robot qui ressemble de plus en plus a un humain. Quel genre de comportement chez certaines personnes va engendrer? Avons-nous besoin à ce point de robot quasi humain ?
Nuage

Voici Diego-san, le bébé robot aux 1000 expressions faciales

 

Diego-san, bébé robot dans la lignée d’Affetto, est capable de réaliser de nombreuses mimiques. Créé par des chercheurs californiens, il est troublant de par la perfection et la richesse de ses expressions faciales.

Après Affetto (dont Fluctuat vous avez parlé il y a quelques temps) une équipe de chercheurs du Machine Perception Lab de l’université de Californie a donné naissance à Diego-san.

Diego-san (San Diego à l’envers) n’a pas vraiment les mensurations d’un vrai nourrisson puisqu’il mesure un peu plus d’un mètre et pèse trente kilos (la miniaturisation aurait coûté trop cher). Il est capable de rigoler et de pleurer, de se mettre en colère voire même de s’étonner. Au total, il possède un répertoire de mille expressions faciales et peut même vous faire une grimace grâce aux 27 articulations qui animent sa tête. 

Javier Movellan qui dirige le laboratoire explique que Diego-san sert à « essayer de comprendre le développement de l’intelligence sensori-motrice d’un point de vue informatique« .

Equipé également de caméras, il capte les expressions et la gestuelle des personnes autour de lui. David Hanson de chez Hanson Robotics, l’une des entreprises qui travaillent sur Diego-san, affirme qu’il faut arriver à créer dans les machines « de la sensibilité » et aussi de « l’empathie« . Avec encore un peu d’effort, on devrait bientôt y arriver, et un jour vraiment prendre un robot pour un humain.

Via : Jolpress.com

Par Guillaume Roche

http://fluctuat.premiere.fr

5 maladies que les hommes devraient connaître


Certaines maladies ont un faible soit pour les hommes ou les femmes., On parle souvent des maladies qui atteint plus les femmes, il faut aussi ne pas oublier que des maladies préfèrent nettement mieux les hommes
Nuage

5 maladies que les hommes devraient connaître

Les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires - 5 maladies que les hommes devraient connaître

 

Crédit photo: iStock

 

Les maladies cardiovasculaires ou coronariennes sont la première cause de mortalité chez les Canadiens. Elles se traduisent par une accumulation de dépôts de cholestérol (un gras saturé) sur la paroi des artères coronariens, c’est-à-dire les vaisseaux qui acheminent le sang riche en oxygène vers le coeur. Ces dépôts rétrécissent le passage à l’intérieur des vaisseaux et rendent ceux-ci moins souples. On nomme ce processus athérosclérose ou le durcissement des artères. En conséquence, le flux sanguin vers le coeur est restreint et cet état peut causer des douleurs à la poitrine (l’angine de coeur). Si un caillot se forme ou se dépose à l’intérieur de l’artère dont le diamètre est réduit, il peut obstruer complètement le flux sanguin et causer un infarctus.

Les maladies cardiovasculaires ne manifestent en général aucun symptôme, jusqu’au jour où elles provoquent un infarctus.
L’hérédité génétique et le style de vie contribuent chacun à l’apparition des maladies cardiovasculaires. Les risques comprennent:

• Le sexe: les hommes sont plus vulnérables aux maladies coronariennes que les femmes.
• Les femmes post-ménauposées ou celles qui ont plus de 55 ans.
• Les antécédents familiaux de maladie cardiaque.
• Le fait d’avoir subi un infarctus.
• L’origine ethnique: africaine, latino-américaine ou asiatique.

Apprenez-en plus sur les maladies cardiovasculaires.

La maladie de Parkinson

 

La maladie de Parkinson - 5 maladies que les hommes devraient connaître

Crédit photo: iStock

Les symptômes de la maladie de Parkinson sont discrets et prennent du temps à se développer, si bien qu’il faut de 10 à 15 ans pour se rendre compte qu’on en est atteint. Même dans ce cas, la personne qui en souffre peut en atténuer les symptômes durant des dizaines d’années en prenant des médicaments spécifiques et en menant une vie active.

Si on a récemment diagnostiqué chez vous la maladie de Parkinson, vous manifestez probablement déjà certains symptômes parmi les suivants: légers tremblements des mains, des jambes et du visage, raideur musculaire, problème de coordination, lenteur des mouvements (bradykinésie). Ces symptômes, ainsi que d’autres, révèlent que les cellules nerveuses (neurones) situées dans la substance noire, une toute petite région du cerveau, ont déjà commencé à mourir. Cela a pour effet de diminuer la quantité de dopamine, une hormone chimique qui achemine des signaux permettant le mouvement rapide et naturel des muscles.

La maladie de Parkinson survient généralement entre 55 et 75 ans et touche davantage les hommes.

Apprenez-en plus sur la maladie de Parkinson.

Les ulcères d’estomac

 

Les ulcères d

Crédit photo: iStock

Les ulcères gastriques se caractérisent par une lésion ouverte dans la paroi de l’estomac ou du duodénum (la partie supérieure de l’intestin grêle). Ils sont habituellement causés par le liquide que sécrète votre estomac lors de la digestion tels que l’acide chlorhydrique, la pepsine (une enzyme), et d’autres substances chimique Le liquide gastrique est aussi corrosif que l’acide d’une batterie. Heureusement, l’estomac et le duodénum sont protégés par une muqueuse et par d’autres mécanismes de défense. L’ulcère peut apparaître lorsque les mécanismes de protection ne fonctionnent pas adéquatement. Dans ce cas, les symptômes sont assez douloureux. Généralement, ces derniers prennent la forme de crampes et de brûlures dans le creux de l’estomac.


Les ulcères d’estomac touchent 1 homme sur 5 et 1 femme sur 10.

Apprenez-en plus sur les ulcères d’estomac.

Le cancer du côlon

 

Le cancer du côlon - 5 maladies que les hommes devraient connaître

Crédit photo: iStock

Le cancer du côlon se caractérise par une masse ou une tumeur dans le gros intestin causée par la croissance anarchique de cellules. Les médecins le nomment «cancer colorectal» parce qu’il peut affecter aussi bien le côlon que le rectum (le côlon et le rectum constituent la dernière partie de l’appareil digestif, le rectum étant situé juste au-dessus de l’anus).

Bon nombre de cancers colorectaux se développent à partir de petits polypes qui se transforment en tumeurs. Si elle n’est pas soignée, la tumeur peut saigner, obstruer l’intestin ou perforer la paroi intestinale. Au fil du temps, les cellules cancéreuses peuvent migrer jusqu’aux nodules lymphatiques ou d’autres organes comme le foie ou les poumons.

Habituellement, le cancer colorectal se développe lentement et prend naissance dans une cellule qui a subi des mutations génétiques. Certaines personnes peuvent hériter de gènes qui permettent le développement de cellules cancéreuses à l’origine du cancer du côlon. Cependant, dans bien des cas, les causes de l’apparition d’anomalies sont encore inconnues. Par ailleurs, l’alimentation pourrait avoir un effet sur les risques de cancer du côlon.

Apprenez-en plus sur le cancer du côlon.

Les pierres aux reins (calculs rénaux)

 

Les pierres aux reins (calculs rénaux) - 5 maladies que les hommes devraient connaître

Crédit photo: iStock

Aussi minuscules qu’elles soient, les pierres aux reins peuvent causer de vives douleurs. Bien qu’une fraction de la population ait une prédisposition génétique pour cette maladie, vous pouvez réduire considérablement le risque d’apparition de pierres aux reins en apportant de simples modifications à votre style de vie.


Les reins ont pour fonction de filtrer des particules de sels et de minéraux microscopiques et de les expulser dans l’uretère, un long canal qui conduit l’urine du rein à la vessie. Lorsqu’il y a déséquilibre chimique, ces particules s’agglutinent pour former des cristaux durs (pierres). Le transit de calculs vers l’uretère entraîne diverses réactions, allant d’un mal tenace à de vives douleurs, le plus souvent accompagnées de nausées et de vomissements. Cette obstruction de l’uretère peut conduire à une infection des voies urinaires. Un calcul peut parfois rester dans le rein, causant une infection sans qu’il y ait forcément douleur sur le coup.

Dix pour cent des hommes développent des pierres aux reins au cours de leur vie, la plupart sont âgés de 30 à 50 ans.

Apprenez-en plus sur les calculs rénaux.

L’ultime truc minceur


Ceux qui cherchent un truc pour maigrir … vont devoir faire un petit effort pour prendre leur temps … Depuis toujours, ont dit de ne pas manger trop vite .. et cela serait la clé … tout simplement pour mieux contrôler son poids … en combinant une alimentation équilibré et de bouger ..
Nuage

 

L’ultime truc minceur

 

L'ultime truc minceur

Photo Fotolia

L’ultime truc minceur est bel et bien réel, selon des chercheurs.

On en parle souvent, et on rapportait des théories sur le sujet récemment d’ailleurs, mais voilà que des chercheurs se sont penchés officiellement sur la question et confirment que l’ultime truc minceur est bel et bien réel.

On ne parle pas ici de quoi manger, mais plutôt de comment le manger!

En effet, le magazine Santé Log rapporte que cette fameuse formule qui dit que de prendre le temps de manger et de prendre de petites bouchées est excellent pour la santé et votre tour de taille, serait tout à fait exact.

Pour confirmer le tout, les chercheurs originaires des Pays-Bas ont analysé les réactions de 53 participants qui se sont portés volontaires pour l’étude. On leur a fait avaler des aliments, notamment de la soupe, à différentes vitesses et avec des portions différentes.

On analysait aussi les comportements des sujets lorsque ceux-ci étaient distraits ou très concentrés.

Ainsi, les conclusions sont claires: les participants qui étaient concentrés à prendre de petites bouchées et à bien mastiquer ont consommé 30 % moins de calories que les autres.

Il serait donc possible de réduire grandement cet apport, et d’ainsi mieux contrôler son poids, par ce comportement excessivement simple.

http://fr.canoe.ca

Les mensonges des parents


En vieillissant, je m’aperçois que demander a un enfant de ne pas mentir, c’est de montrer l’exemple .. et je pense que tous sont d’accord avec ce principe .. Sauf qu’en temps que parent nous mentons trop souvent a nos enfants en se justifiant que ce sont des mensonges anodins, pieux mensonges ou que sais-je encore .. Alors ce soit-disant père Noel, cette fée des dents .. si cela n’est pas un mensonge alors c’est quoi …
Nuage

 

Les mensonges des parents

 

Les mensonges des parents

 Il ne faut pas mentir. C’est du moins ce qu’on enseigne aux enfants. Pourtant, la plupart des parents le font avec les histoires de fée des dents, de lapin de Pâques ou encore de Père Noël. Ils en inventent aussi d’autres au quotidien pour mieux se faire obéir.

Pour lever le voile sur cette pratique, des chercheurs ont demandé à 199 parents américains et chinois s’ils avaient recours à ce genre de formulation auprès de leurs enfants : « Si tu ne manges pas ta soupe, l’ogre va venir te rendre visite », « Je ne peux pas l’acheter, je n’ai pas d’argent avec moi », etc.

Selon les résultats de leur sondage : 98 % des parents chinois interviewés ont déjà eu recours à ce type de mensonge. Cette proportion était de 84 % chez les répondants américains.

La plupart des parents interviewés ne voyaient aucun problème à laisser leurs tout-petits croire à des créatures fantastiques. Plusieurs ont aussi avoué dire à leurs enfants qu’ils les abandonneraient sur place s’ils ne rentraient pas à la maison tout de suite.

Les parents auraient de multiples raisons de mentir. Un des prétextes les plus cités : inciter leurs enfants à bien se comporter dans le but, par exemple, qu’ils se brossent les dents le soir avant le coucher.

Pourtant, les parents devraient faire attention à ce qu’ils disent, mettent en garde les chercheurs. De nombreuses études démontrent que lorsque les enfants ont confiance en une personne, ils sont très sensibles à ce qu’elle leur raconte. Ainsi, lorsque les parents mentent à leurs enfants, leur sens de la justice est ébranlé.

Plutôt que de mentir à leurs enfants pour qu’ils terminent leur assiette, par exemple, les parents devraient choisir un autre moyen de se faire écouter en récompensant leurs bons comportements par un câlin ou un compliment, suggèrent les chercheurs.

Isabelle Burgun – Agence Science-Presse

http://naitreetgrandir.com