Des traumatismes gravés dans le cerveau


La violence chez l’enfant fait ses ravages abuseur, pédophiles, parents violents .. et laisse des marques beaucoup plus profondes qu’on peut l’on peut présumé .. et qui pourraient avoir de graves répercussions a l’âge adulte .. Si c’est maintenant confirmer .. peut-être que ces enfants pourrraient être pris en charge plus sérieusement pour les aider a mieux grandir
Nuage

 

Des traumatismes gravés dans le cerveau

 

Les traumatismes de l’enfance laissent une empreinte durable dans le cerveau, ont établi pour la première fois des chercheurs suisses de l’École polytechnique fédérale de Lausanne.

Selon Carmen Sandi et ses collègues, cette modification de la structure du cerveau prédispose même à la violence.

La médecine savait déjà depuis plusieurs années que les individus violents ont souvent subi des traumatismes psychologiques dans l’enfance. Elle avait entre autres déjà établi que certains d’entre eux présentent des altérations du cortex orbitofrontal.

Un lien à confirmer

Le lien entre ces empreintes physiques dans le cerveau et une enfance difficile restait toutefois à établir, ce que l’équipe suisse a réussi à faire.

Les chercheurs ont constaté, chez des rats, que les traumatismes chez l’enfant conduisaient à des comportements agressifs accompagnés d’altérations du cerveau identiques à celles retrouvées chez des humains violents.

Conclusion : les blessures de l’enfance gravent une empreinte biologique qui perdure dans le cerveau de l’adulte.

« Cette recherche montre que les personnes exposées aux traumatismes dans l’enfance ne souffrent pas seulement sur le plan psychologique, mais elles subissent une réelle altération de leur cerveau. » —  Carmen Sandi

La chercheuse estime que cette connaissance ajoute une dimension plus profonde aux conséquences des traumatismes avec des implications non seulement médicales, mais également thérapeutiques et sociales.

Le détail de ses travaux est publié dans la revue Translational Psychiatry.

http://www.radio-canada.ca

4 réponses à “Des traumatismes gravés dans le cerveau

  1. La violence dans l’enfance …….Je connait ….Cependant, »çà  » ne m’a pas rendu violent (au contraire ) ,mais d’après les médecins/spécialistes qui me suivent pour mon épilepsie,celle -ci pourrait être une conséquence de cette violence dans mon enfance….(Violence physique et psychologique contre moi et mes frères plus ma mère )
    P.S: L’épilepsie essentielle dont je suis atteint pourrait être consécutive à une « simple » forte giffle reçue par mon « cher géniteur »!

    • tu imagine .. si ton père aurait été un père comme toi comment tu aurais pu avoir une vie  »normale »

      C’est pour cela que je dis que rendu a un certain age tu as le choix de suivre ou non un mauvais modèle et tu en est la preuve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s