Face à l’épreuve, soyons comme les oiseaux


Les oiseaux ne s’inquiètent pas de ce que sera demain … ils vivent au présent, si son présent  détruit son travail alors ils recommencent jusqu’à la réussite .. C’est sur que nous avons connaissance des risques, du passé, du présent et que notre expérience est parfois utile ou parfois un obstacle .. mais que devant l’épreuve, il est mieux de se relever N’est-ce pas que la nature nous rappelle l’essentiel …
Nuage

 

Face à l’épreuve, soyons comme les oiseaux

Avez-vous déjà observé l’attitude des oiseaux face à l’adversité ?

Pendant des jours et des jours, ils font leur nid, recueillant des matériaux parfois ramenés de très loin.

Lorsqu’ils ont terminé et sont prêts à déposer les oeufs, il arrive souvent que le nid soit détruit et envoyé au sol par les intempéries, par un humain ou un quelconque animal.

Que fait l’oiseau ? Il paralyse et abandonne la tâche ?

En aucune façon… Il recommence encore et encore jusqu’à ce que les premiers oeufs apparaissent dans le nid.

Parfois, très souvent, avant que naissent les oisillons, un animal, un enfant ou une tempête, détruit une fois de plus le nid, mais cette fois avec son précieux contenu.

Cela fait mal de recommencer à zéro, même ainsi, l’oiseau ne se tait jamais, ni ne recule, il continue de chanter et de construire, construisant et chantant.


Avez-vous parfois le sentiment que votre vie, votre travail, votre famille ne sont pas ce que vous aviez rêvé ?

Avez-vous parfois envie de dire « assez », l’effort n’en vaut pas la peine. C’est trop pour moi !

Etes-vous fatigué de recommencer, du gaspillage de la lutte quotidienne, de la confiance trahie, des buts manqués quand vous étiez sur le point d’y arriver ?

La vie frappe ainsi parfois, mais ne vous rendez jamais. Mettez votre espoir en avant, accrochez-vous à vos rêves et foncez.

Ne vous préoccupez pas, si dans la bataille, vous subissez une blessure, il faut s’y attendre. Réunissez les morceaux de votre espérance, reconstruisez-la et foncez de nouveau.

Peu importe ce qui se passe, ne faiblissez pas, allez de l’avant.
La vie est un défi constant mais cela vaut la peine de l’accepter et surtout n’arrêtez jamais de chanter et de rire.

Michel Poulaert
Sources d’optimiste

Le militant pro-Internet Aaron Swartz s’est suicidé


Dommage qu’un tel génie en informatique puisse se suicidé surtout qu’il a commencé a faire ses preuves a 14 ans … il serait cofondateur de reddit entre autre, mais  aux poids des accusations qui peut-être il n’a pas su géré il a fini sa vie a 26 ans
Nuage

 

Le militant pro-Internet Aaron Swartz s’est suicidé

 

Figure du militantisme en faveur du libre partage de l’information, Aaron Swartz s’est donné la mort vendredi à New York. Il avait 26 ans.

Le jeune américain a eu un rôle prépondérant en faveur de la libre circulation des données, en participant au lancement de diverses initiatives (Demande Progress, Creative Commons, Reddit…), en contribuant au développement de l’informatique (format RSS, langage Markdown) et en lançant quelques actions spectaculaires (JSTOR) au nom des biens communs.

C’est une bien mauvaise nouvelle qui nous parvient aujourd’hui. Le militant américain Aaron Swartz s’est suicidé ce vendredi 11 janvier à New York, rapporte le journal du MIT The Tech. Il avait 26 ans. Le jeune homme s’était illustré très tôt dans le milieu informatique en faveur des libertés individuelles, s’engageant dans une multitude de projets en faveur de la libre circulation et du libre partage de l’information.

Aaron Swartz a en particulier participé à l’élaboration de la spécification 1.0 du format RSS à l’âge de 14 ans, soutenu le lancement des licences de libre diffusion Creative Commons, élaboré le langage Markdown avec John Gruber et rejoint l’organisme de normalisation W3C et le groupe de travail du standard RDF. Il était, en outre, l’un des fondateurs de Reddit, un site communautaire de marque-page social.

Mais il ne s’agit pas là de ses plus hauts faits d’armes. En 2010, Aaron Swartz fonde le collectif Demand Progress, qui s’implique dans plusieurs campagnes : refus de la mise hors-la-loi de Wikileaks, soutien de l’action des lanceurs d’alerte, demande d’abrogation du Patriot Act, appel à réduire les nouvelles et très vastes prérogatives de l’exécutif américain sur Internet et opposition à la censure sur Facebook.

Demand Progress s’est aussi engagé en faveur de Richard O’Dwyer, un Britannique ayant administré un site web accusé de favoriser le piratage et qui était menacé d’extradition vers les États-Unis. Le collectif s’est enfin mobilisé contre les textes législatifs anti-piratage SOPA et PIPA (ex-COICA) et les scanners corporels mis en place par l’agence nationale américaine de sécurité dans les transports (TSA).

JSTOR

L’année suivante, Aaron Swartz réalise son coup le plus spectaculaire en piratant la base de données du JSTOR, un système d’archivage en ligne américain de publications universitaires et scientifiques. Il récupère alors 4,8 millions de documents, c’est-à-dire quasiment la totalité du fonds. Un piratage impressionnant mais périlleux : il est arrêté peu de temps après et est inculpé en juillet 2011.

Comme le souligne Lionel Maurel, qui revient en détail sur cette affaire sur son blog, le piratage réalisé par Aaron Swartz a soulevé à nouveau l’éternelle question : la fin justifie-t-elle les moyens ? Les avis sont, comme toujours, très partagés entre ceux décidés à faire preuve de pragmatisme et les autres, soucieux de ne pas fouler au pied leurs valeurs au nom d’une cause.

Toujours est-il que les responsables du JSTOR et du MIT ont fait preuve de compréhension en abandonnant les poursuites contre l’Américain. L’action d’Aaron Swartz, bien qu’illégale, aura également eu un impact très favorable sur les pratiques du JSTOR puisque l’archive donne désormais accès librement et gratuitement à plus de 500 000 articles du domaine public. Tout ça n’aura pas été vain, en fin de compte.

Mais pour le FBI et le procureur américain, pas question de s’arrêter en chemin : les plaintes ont été maintenues contre Aaron Swartz et une audience a eu lieu le 12 septembre dernier, audience au cours de laquelle le jeune activiste a choisi de plaider non coupable. Au regard des charges retenues contre lui, il risquait jusqu’à 35 ans de prison et une amende de plus d’un million de dollars.

Si les raisons du suicide restent à éclaircir, il est évident que la perspective d’une très lourde sanction a pesé dans la balance. D’autant que Cory Doctorow, romancier et figure majeure du libre partage des connaissances, note dans sa nécrologie qu’Aaron Swartz avait déjà eu à faire avec la justice en 2009, cette fois pour avoir diffusé les documents judiciaires du service PACER.

( photo : Aaron Swartz at a Boston Wikipedia Meetup – CC BY-SA Sage Ross )

http://www.numerama.com

Palmarès des inventions que les plus jeunes ne connaîtront pas


Beaucoup ont connu cette technologie qui ont changer notre vie, nos activité .. Les enfants d’aujourd’hui ne verront pas ce qui nous avait fasciné a une époque … Cependant on ne peut que constater que la technologie évolue vite .. peut-être trop vite
Nuage

 

Palmarès des inventions que les plus jeunes ne connaîtront pas

 

Top - Palmarès des inventions que les plus jeunes ne connaîtront pas

Scène du film américain «Say anything», mettant en vedette John Cusack, où on peut voir sa fabuleuse «Boombox» particulièrement bruyante.

Photo courtoisie

Certaines inventions ont marqué toute une génération.

Jadis révolutionnaires, elles sont désormais dépassées, bonnes pour les musées.

Palmarès des objets futuristes que les plus jeunes ne connaîtront pas.

Le téléavertisseur

Les inventions inconnues des jeunes - Le téléavertisseur

Photo courtoisie

En quelque sorte l’ancêtre des textos, le téléavertisseur a connu son apogée dans les années 90.

Ce dernier permettait aux consommateurs d’être joignables en tout temps en recevant des messages de 80 à 800 caractères selon le modèle d’appareil.

Pour communiquer avec son correspondant, il suffisait de composer le numéro de téléphone, écrire le message et éventuellement, celui-ci s’affichait sur le téléavertisseur.

Comme la communication n’était qu’unidirectionnelle, le récepteur du message devait utiliser un téléphone pour rappeler.

Les téléavertisseurs n’ont pas survécu à l’arrivée massive du téléphone cellulaire. 

La cassette

Les inventions inconnues des jeunes - La cassette

Photo courtoisie

Populaire dans les années 70 jusqu’à la fin de années 90, la cassette audio, offerte en format 60 ou 90 minutes, était le support audio par excellence.

Elle a notamment permis à bon nombre de personnes de développer leur talent de DJ en enregistrant eux-mêmes leurs enchainements musicaux.

Les plus vieux se souviendront des petits inconvénients comme des mètres de ruban qui nécessite d’être rembobiné manuellement, mais également de la facilité à copier la musique de son artiste préféré avec l’arrivée des radios double cassette.

La cassette, qui fut également utilisée en informatique, a depuis été détrônée par le CD et les fichiers numériques.

La diapositive

Les inventions inconnues des jeunes - La diapositive

Photo courtoisie

Avant de regarder ses photos de voyage sur le téléviseur grâce au numérique, il y avait les diapositives que l’on projetait sur un mur blanc au sous-sol, ou plus rarement, sur une toile qu’on baissait pour l’occasion.

On remplissait les carrousels de diapos et la projection des moments importants de la vie pouvait débuter, un clic à la fois.

Le concept date de 1892 avec la lanterne magique mais le projecteur de diapositives moderne est en plein essor dans les années 70, avant de perdre du terrain dès la décennie suivante.

Le logiciel PowerPoint lui rend un dernier «hommage» en surnommant «Diaporama» un type d’affichage.

Le téléphone fixe pour la voiture

Les inventions inconnues des jeunes - Le téléphone fixe pour la voiture

Photo Andrew Buckin – Fotolia.com

À la fin des années 70, soit bien avant la loi interdisant l’usage du cellulaire au volant, il y a eu les téléphones fixes pour la voiture.

Massifs et coûteux, ces appareils étaient principalement destinés aux hommes d’affaires qui finalisaient leur important contrat sur la route.

De l’extérieur, il était possible de voir l’antenne des chanceux qui avaient la liberté de parler dans leur véhicule sur la route.

Les choses ont depuis beaucoup changé…     

La disquette

Les inventions inconnues des jeunes - La disquette

Photo courtoisie

Bien avant les CD-ROM et les clés USB, il y a eu les disquettes.

Lancées en 1967 par IBM pour remplacer les cartes perforées, elles mesuraient 8 pouces de diamètre et pouvaient contenir 80 Ko, soit l’équivalent d’une journée de travail d’une opératrice.

Ensuite vint la démocratisation de ces disques noirs sur le marché grand public avec une version 5 pouces ¼ et la troisième génération, une disquette de 3 pouces ½ avec non plus une enveloppe de plastique souple mais rigide, qui connaîtra son heure de gloire avec Macintosh en 1984, avant d’être introduite dans le monde PC en 1987.

Une dizaine d’années plus tard, la disquette n’est plus qu’un souvenir.

Le baladeur

Les inventions inconnues des jeunes - Le baladeurPhoto courtoisie

Apparu en 1979, le baladeur cassette a permis à toute une génération d’écouter leur musique dans l’autobus ou en marchant jusqu’à l’école.

Communément appelés Walkman, marque de commerce de Sony pour ses appareils, ils pouvaient offrir, selon les modèles, des options avant-gardistes tel que la radio AM-FM, deux ports pour casques d’écoute ou encore l‘inversion automatique.

À la fin des années 90, le Walkman cède tranquillement sa place au baladeur CD, lequel a désormais été remplacé par le baladeur à disque dur.

Le magnétoscope

Les inventions inconnues des jeunes - Le magnétoscope

Photo courtoisie

Créé en 1954 par RCA, le magnétoscope VHS s’immiscera plutôt dans les foyers à la fin des années 70 après que le support l’ait emporté sur le Betamax.

L’apparition du magnétoscope dans les maisons a ouvert un monde de possibilités, comme le loisir de regarder des films choisis ou d’enregistrer des émissions diffusées à la télévision pour les visionner plus tard.

Les premières machines étaient même équipées d’une télécommande filaire permettant de mettre sur «pause» ou avancer les pauses publicitaires sans se lever.

Le magnétoscope VHS a été remplacé par le lecteur DVD, qui le sera par le lecteur Blu-ray…

http://fr.canoe.ca

ARCHÉOLOGIE Une découverte stupéfiante en Toscane


C’est une découverte étonnante surtout bien conservé qu’une bouteille de médicaments qui date de si loin .. aussi loin que notre référence a Jésus Christ .. et les scientifiques peuvent même donner les ingrédients de cette mixture ..
Nuage

 

ARCHÉOLOGIE

Une découverte stupéfiante en Toscane

 

Archéologie - Une découverte stupéfiante en Toscane
Photo Fotolia
La Toscane en Italie

C’est toute une découverte qu’ont faite des chercheurs alors qu’ils fouillaient les ruines d’un ancien navire, rapporte www.nlm.nih.gov.

Les archéologues présents lors de l’expédition ont en effet déniché ce qui serait une bouteille de médicaments qui daterait de près de 140 ans avant Jésus-Christ!

La bouteille, bien scellée, renfermait des pilules de couleur gris-vert dans lesquelles on a décelé des traces d’oxyde de carbone, de cire d’abeille, de résidus de pin et de graisses animales. On a également relevé la présence de résidus de légumes.

« La recherche souligne la continuité de l’Homme à vouloir traiter des problèmes et des symptômes à l’aide de traitements et de substances. Elle démontre également le soin que ces gens prenaient dans le choix des substances qui allaient composer ces mixtures, afin d’obtenir les effets thérapeutiques désirés et d’aider à l’application de la médecine », s’étonne la chimiste et archéologue Gianna Giachi, de Toscane, en Italie.

C’est d’ailleurs là que cette découverte a été effectuée, dans le cadre d’une fouille d’un ancien vaisseau qui avait sombré depuis des lunes.

Les chercheurs ont fait d’autres découvertes lors de cette fouille, mais aucune aussi importante que celle-ci. La trouvaille pourra sans doute permettre de mieux comprendre comment la médecine était appliquée dans ces temps anciens.

http://fr.canoe.ca

Parler deux langues serait bénéfique pour le cerveau


J’aimerais bien parler minimum deux langue .. non 3, non 4  .. oui 4 langue. ca l’anglais serait plus utile mais moins intéressante que les autres mais bon … Ceci dit, les anglais au Canada aurait donc un avantage d’apprendre le français … non ???
Nuage

 

Parler deux langues serait bénéfique pour le cerveau

 

Plusieurs sources, dont topsante.com, rapportent une étude qui trace un lien entre la maîtrise de plusieurs langues et les performances cérébrales.

On parle d’au moins une seconde langue, comme parler l’anglais pour un francophone, ou l’inverse. Selon les chercheurs de l’Université du Kentucky, qui parlent de « flexibilité cognitive », le fait d’être bilingue (ou trilingue, pourquoi pas) aurait un réel impact sur le lobe cérébral frontal.

Ces variations et optimisations cognitives seraient observables de façon croissante tout au fil de la vie d’un individu qui parle plus d’une langue, toujours selon l’étude publiée dans la plus récente édition duJournal of Neuroscience.

Pour prouver ces dires, les chercheurs américains ont étudié les cas de 110 personnes (de 60 à 88 ans) à qui l’on faisait passer une série de tests afin d’évaluer cette fameuse « flexibilité cognitive ».

Les chercheurs ont pu constater que les sujets bilingues passaient les tests avec plus de facilité, en plus de dépenser moins d’énergie en le faisant (évalué sur le cortex préfrontal).

Plus étonnant encore, cette étude s’ajoute à une récente publication qui prétendait que le bilinguisme serait excellent dans la prévention de certaines maladies comme l’Alzheimer et la démence.

http://fr.canoe.ca

Selon les experts Les téléphones de moins en mois utilisés pour… téléphoner


Le téléphone comme nous connaissions quand nous étions petits ont presque disparus … maintenant a l’ère du sans fil et du téléphone intelligent ,.. la communication a bien changé
Nuage

Selon les experts

Les téléphones de moins en mois utilisés pour… téléphoner

 

Selon les experts - Les téléphones de moins en mois utilisés pour... téléphoner

Photo AFP / Shutterstock

LAS VEGAS (États-Unis) – Les téléphones intelligents sont de plus en plus utilisés pour des activités autres que téléphoner, constate un spécialiste du secteur qui annonce l’arrivée d’une ère «post-téléphones intelligents» à la veille de l’ouverture à Las Vegas du plus grand salon technologique au monde.

Les téléphones intelligents ont tellement de succès qu’ils sont devenus davantage une plateforme numérique qu’un outil de communication dans la vie des gens, selon Shawn DuBravac, économiste en chef pour l’association de consommateurs Consumer Electronics Association.

«Je pense que nous sommes en train d’entrer dans une ère post-smartphone», a déclaré M. DuBravac aux journalistes avant l’ouverture du salon mardi.

Il affirme que 65% du temps passé sur les téléphones intelligents est consacré à des activités qui ne sont pas liées à la communication, avec l’usage d’applications dédiées à la santé, le divertissement ou d’autres activités.

«Nous nous sommes éloignés non seulement de la téléphonie mais aussi des communications qui étaient l’activité première de ces appareils», a-t-il expliqué.

Les gens ayant aujourd’hui des écrans de meilleure qualité, «nous nous orientons vers une demande d’images en haute résolution ce qui va avoir un impact sur les offres des services internet».

Mais l’économiste a également noté que les télévisions ultra haute définition (ultra-HD) mises sur le marché par quelques fabricants peinaient à trouver leur clientèle en raison de leur coût très élevé.

Seulement 1,5 million de ces téléviseurs devraient être vendus annuellement jusqu’en 2016, a-t-il estimé, affirmant que cette technologie n’allait pas s’imposer rapidement.

L’International Consumer Electronics Show (CES), plus grand salon au monde pour un secteur technologique qui pèse un millier de milliards de dollars, est ouvert du mardi 8 au vendredi 11 janvier.

http://fr.canoe.ca

Les mythes concernant certains produits «légers» sont tenaces


A l’épicerie quand nous avons le choix entre le régulier ou l’alléger cela ne veut pas nécessairement dire que l’allégé est meilleur pour nous .. Si on ne peut vraiment pas s’en passé … mieux vaut lire les ingrédients et la valeur nutritive de l’aliment ..
Nuage

 

Les mythes concernant certains produits «légers» sont tenaces

 

Les mythes concernant certains produits «légers» sont tenaces

Photo Fotolia

Certaines versions allégées ne semblent pas être moins caloriques que les autres.

 

La minceur et la santé sont tellement omniprésentes dans les valeurs modernes de nos sociétés que les compagnies alimentaires font des affaires d’or en ajoutant simplement la mention «léger» à leurs produits.

Or, plusieurs mythes concernant ces produits sont tenaces, et e-sante.fr rapporte qu’il ne faut pas se fier uniquement aux emballages alléchants pour nous convaincre que nous faisons des choix santé.

C’est particulièrement le cas, toujours selon le site, en ce qui a trait aux crèmes, sauces et beurre, qui sont proposés en moult versions, marques et appellations.

Ainsi, une margarine «bonne pour le cholestérol» n’est pas nécessairement une margarine allégée et cette dernière contient pratiquement autant de calories que le beurre. Donc, il est clair que pour la cuisson, l’idéal est d’utiliser des méthodes alternatives qui ne nécessitent pas de corps gras.

On suggère fortement d’éviter aussi le beurre pour la confection des sauces, et de prôner l’utilisation d’autres ingrédients moins «lourds» pour l’organisme.

Pour les crèmes, on suggère la 15 %, qui s’avère un bon compromis entre santé et goût.

Même son de cloche du côté des vinaigrettes à salade, dont les versions allégées ne semblent pas être véritablement moins caloriques que les autres.

Au final, le meilleur conseil est de toujours lire les fiches nutritives sur les produits, afin de faire des choix qui vont de pair avec vos besoins et vos objectifs.

http://fr.canoe.ca

Naissance de sextuplés: 9 enfants à 31 ans


Déjà qu’être parent de jumeaux ou de triplés ne doit pas être facile surtout la première année alors imaginé six bébés en même temps .. La famille s’est agrandi d’un coup et l’aide qu’ils recevront sera surement la bienvenue
Nuage

 

Naissance de sextuplés: 9 enfants à 31 ans

 

Salud Romero après la naissance de ses sextuplés,... (Photo ENRIQUE CASTRO, AFP)

Salud Romero après la naissance de ses sextuplés, ce vendredi, dans l’État du Michoacan.

PHOTO ENRIQUE CASTRO, AFP

Agence France-Presse
Morelia

Une jeune femme de 31 ans, déjà mère de trois enfants, a donné naissance à six bébés dans le Michoacan, un État de l’ouest du Mexique, a indiqué vendredi une source officielle, précisant que la mère et les enfants étaient en bonne santé.

«Les enfants sont nés hier (jeudi) et ils sont en parfaite santé», tout comme leur mère Salud Romero, a déclaré à l’AFP Patricia Mora, la femme du gouverneur du Michoacan et la présidente honoraire du Système pour le Développement intégral e la Famille (DIF) de la localité.

Avant d’accoucher, «la jeune femme est venue au DIF pour solliciter une aide pour les couches et le lait, et elle nous a alors confié qu’elle serait mère de six bébés», quatre filles et deux garçons, a ajouté Mme Mora.

Bien que le DIF ait distribué des paquets de couches à Mme Romero, ainsi que des lingettes humides, du savon pour bébé, des éponges et des médicaments, la présidente de cette institution a lancé des appels à des associations et institutions privées pour solliciter des dons de berceaux, de vêtements et d’autres articles pour bébés.

Salud Romero, femme au foyer, et son époux Yoshio Salinas, maçon, sont déjà parents de deux petites filles et d’un garçon.

http://www.lapresse.ca

Victime d’intimidation Le quotidien difficile du jeune Kevin


L’intolérance zéro en rapport de l’intimidation semble être pour plusieurs que des mots mais sans actions … Ou sont les belles promesses de protéger toute personne victime d’intimidation ? L’école pour tous ne devrait-il pas être un endroit ou on se sent en sécurité et valorisé ?
Nuage

 

Victime d’intimidation

Le quotidien difficile du jeune Kevin

 

Le quotidien difficile du jeune Kevin

Crédit photo : Agence QMI

Par Kathleen Frenette | Agence QMI

Depuis qu’il est en maternelle, Kevin Racette est victime d’intimidation parce qu’il est différent. Sept ans plus tard et après plusieurs plaintes, son père a finalement décidé de le retirer de l’école définitivement, apportant ainsi un soulagement chez le jeune garçon de 12 ans.

«Je suis triste parce que j’ai perdu mes deux amis, mais en même temps, je suis content parce que je me sens plus en sécurité.»

Malgré son handicap visuel et ses problèmes d’apprentissage, Kevin est un jeune garçon poli, sensible et allumé sur les nouvelles technologies.

Il désire apprendre et fait de son mieux avec les limites que la vie lui a imposées.

Survivant d’une tumeur au cerveau alors qu’il était d’âge préscolaire, il ne se souvient pas d’une journée où il n’a pas été la cible des enfants méchants.

«Je me faisais traiter de tête d’eau, de tête de coco… On riait tout le temps de moi sans que personne n’intervienne», raconte le jeune garçon.

Plaintes sans succès

Après plusieurs plaintes faites à l’école de la Mosaïque, après la proposition, par l’institution, de la mise en place d’un plan d’intervention qui n’a pas été appliqué, la coupe a débordé pour le père de Kevin quand ce dernier a fait rire de lui lors d’une présentation orale, il y a quelques jours.

«La remplaçante n’a rien dit lorsque les élèves ont ri. De plus, elle a répondu de façon bizarre à Kevin lorsqu’il a posé une question en classe dans le but de comprendre l’exercice. Je me suis donc présenté à l’école pour voir si le plan d’intervention était respecté et c’est là que je me suis aperçu qu’il n’existait tout simplement pas, et ce, malgré la promesse, en novembre, de le mettre en place», a expliqué Benoît Racette.

C’est donc décidé, son fils ne remettra plus les pieds dans cette école qui ne semble pas vouloir s’adapter au jeune garçon.

Adaptation

 

«Ce n’est pas aux élèves en difficultés d‘apprentissage de s’adapter à l’école, mais bien à l’école de le faire… Maintenant, ils mettent tous les élèves dans les mêmes classes et ne font aucune distinction. J’ai déjà demandé que mon fils soit mis dans une classe spécialisée et l’école a refusé. Il va donc étudier à la maison et nous allons voir ce que nous allons faire au cours des prochains jours», a dit M. Racette.

«Moi, si j’étais directeur, je parlerais aux parents des élèves qui font de l’intimidation et si ça ne fonctionnait pas, je les obligerais à copier le mot pardon parce qu’ils font beaucoup de mal autour d’eux. Ma seule consolation, c’est qu’on finit toujours par payer pour les gestes méchants que l’on pose», a dit le jeune Kevin, philosophe.

http://tvanouvelles.ca