Notre vie est un compte bancaire


Avoir un mauvais crédit sur notre mode de vie a des conséquences facheuses .. d’ou l’importance de bien gérer notre vie pour ne pas être a découvert
Nuage

 

Notre vie est un compte bancaire

 

Les nombreuses demandes auxquelles nous devons faire face peuvent nous mener à l’épuisement émotif et physique. Nous contribuons à notre propre déficit lorsque nous donnons plus que nous ne recevons.

Étant donné que nous avons été programmés pour donner et que le fait de recevoir nous paraît égoïste, il nous faut beaucoup de courage pour doser ce qu’il est juste et raisonnable de donner.

Considérez votre vie comme un compte bancaire : combien de retraits et de dépôts quotidiens pouvez-vous porter à votre compte, en termes d’efforts physiques, de sentiments, d’intelligence et d’esprit? En fait, notre vie est un compte bancaire sur lequel nous retirons ou permettons aux autres d’effectuer de trop nombreux retraits.

 Afin de rétablir l’équilibre budgétaire, nous devons encaisser les crédits à profusion et consentir aux débits avec parcimonie. Si les sommes débitables aux plans physique, émotif, mental ou spirituel sont trop nombreuses, alors notre compte devient à découvert.

Il en résulte de la frustration, de la colère, de l’épuisement. Mais lorsque nous portons à notre crédit en fonction de limites réalistes, nous avons plus à donner. Même s’il nous est difficile de nous occuper de nous-mêmes, cela s’avère un excellent investissement.En veillant de la sorte sur nous-mêmes, nous nous assurons de n’avoir pas de découvert.

 En établissant des limites réalistes, j’investis sur mon existence. Je peux choisir ce que je donnerai et ce que je ne donnerai pas. J’instaure l’équilibre en veillant à mes besoins d’ordre physique, émotionnel, mental et spirituel.

Sagesse de femme, Sue Patton Thoele

2 réponses à “Notre vie est un compte bancaire

  1. C’est une chose que j’ai apprise en vieillissant….Si je prends,j’ai plus à donner surtout du point de vue affectif,même intellectuel …Avant,je me donnais trop mais n’en étais pas conscient ….Pour ce qui est du point de vue physique,pratique,matériel ,je ne peux donner beaucoup ….et çà depuis toujours….Ce qui a pour conséquence que je reçois pas mal ..Au début ,j’étais « géné » ,me sentais « à la charge » des autres ,de la société…Aujourd’hui ,j’accepte plus facilement….car je sais que je compense sur un autre plan …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s