Détox : gare à l’intox


En cette début d’année plusieurs prennent des résolutions de perdre du poids … et cherchent des moyens pour arriver au plus vite au but fixé. C’est moyens ne sont pas toujours adéquats …peut même avoir des conséquences sur la santé …
Nuage

 

Détox : gare à l’intox

 

GARO/PHANIE/phanie

Les cures détox reposent sur une alimentation restrictive et déséquilibrée privilégiant un nombre limité d’aliments.

L’efficacité de ces régimes déséquilibrés censés purifier l’organisme n’est pas prouvée, rappelle un spécialiste en nutrition qui recommande la prudence.

L’heure des bonnes résolutions. Remettre un peu d’ordre dans son alimentation figure souvent en tête de liste. S’il est normal de souhaiter entamer l’année d’un pied léger, il faut néanmoins éviter de se précipiter sur les méthodes détox aux promesses irréalistes car elles ne sont pas sans risques, selon les experts en nutrition.

«Les cures détox nous incitent à une alimentation restrictive souvent fantaisiste en se focalisant sur la consommation privilégiée ou exclusive de certains aliments, tels que le citron ou le chou, afin de purifier notre organisme, explique le Pr Jean-Michel Lecref, chef du service de nutrition de l’Institut Pasteur de Lille. Or elles n’ont pas d’effets préventif ou curatif prouvés, mais nous poussent au contraire vers des comportements qui peuvent s’avérer préoccupants pour la santé».

Les toxines éliminées naturellement

Accompagnées d’un système de croyances ésotériques, mélangeant spiritisme et nutrition, elles portent en elles l’idée fausse que l’alimentation nous intoxique par l’accumulation au fil des années de toxines qui «encrassent» nos cellules, «surchargent» notre corps et «affaiblissent» notre organisme, déplore-t-il. Or notre corps, via le foie, les reins, et le système digestif, est naturellement conçu pour éliminer les toxines de l’organisme dans les heures suivant la digestion. L’idée de pouvoir renforcer cette action par l’ingestion de certains aliments, de même que celle de réparer en quelques jours ou même quelques semaines les excès d’un an sont malheureusement irréalistes, précise le spécialiste.

Pire, à défaut d’être efficaces, elles pourraient même s’avérer dangereuses en encourageant l’orthorexie, un trouble du comportement alimentaire qui se caractérise par une obsession de la nourriture saine.

Écouter son corps

Pour rappel, le 25 novembre 2010, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses)publiait un rapport à charge intitulé «Évaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement». Parmi les quinze régimes passés au crible, les méthodes «soupe au chou» et «citrons détox», deux classiques des régimes détox. L’agence scientifique rappelait alors que les régimes ne sont pas en mesure de provoquer des modifications profondes du métabolisme énergétique du corps. Déséquilibrées, ces cures détox peuvent au contraire entraîner des carences, des problèmes hépatiques et des troubles du comportement alimentaire, tels qu’une perturbation des signaux de faim et de satiété.

Plutôt que de se tourner vers une cure détox pour parer les excès passés, mieux vaut donc adopter un mode de vie plus sain, en étant notamment attentif aux signaux de satiété que nous envoie notre corps et manger plus légèrement au lendemain d’un excès alimentaire. Gardons à l’esprit que l’alimentation est avant tout un plaisir et non une panacée.

http://sante.lefigaro.fr

Une réponse à “Détox : gare à l’intox

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s