Ce qui fait notre vie …


Il y a des évènements, des rencontres, qui arrivent et changent notre route.  Je crois que si notre environnement se trouve changer c’est que notre vie doit d’abord passer par ce chemin pour poursuivre son but
Nuage

 

Ce qui fait notre vie …

 

« A notre insu, de nombreux facteurs tourbillonnent autour de nous et déterminent les incidents qui parsèment notre vie.  »

Alexandra David-Née

Le conte de la petite souris qui avait très peur d’écraser les pieds des éléphants


Un conte qui explique vraiment bien les effets de la timidité avec les obstacles imaginaires et les conséquences … Une bonne raison pour se défaire d’une timidité quand elle deviens maladive
Nuage

 

Le conte de la petite souris qui avait très peur d’écraser les pieds des éléphants

 

 

Il était une fois une petite souris si timide qu’elle s’imaginait que si elle sortait de son trou, si elle allait en promenade, elle risquait de déranger tout le monde et en particulier de faire du mal aux éléphants en marchant sur leurs pieds.

Quand elle sortait de chez elle, elle marchait avec beaucoup de précautions, avançait avec hésitation, regardait soigneusement autour d’elle afin de ne déranger personne. Elle craignait tellement de déranger qu’elle aurait voulu être invisible.

Lorsque je vous ai dit que cette petite souris était timide, j’aurais dû vous préciser qu’elle était surtout égocentrique. Égocentrique est un mot du langage des souris qui veut dire: centré sur soi, préoccupée d’elle-même.

Au pays des souris, c’est un fait connu, tous les timides sont souvent des individus qui ont une perception d’eux-mêmes tellement forte qu’ils ramènent tout à eux. Ils imaginent que dès qu’ils sortent de leur trou, dès qu’ils sont en public, tous les autres voient aussitôt qu’ils sont là. C’est un paradoxe, les souris timides pensent que chacun cessant son activité, déviant le cours des ses pensées, se met aussitôt à avoir une opinion, un point de vue, un commentaire sur elles.

Alors ces petites souris soi-disant timides se mettent à vivre, à se comporter à partir de tout un imaginaire, à partir duquelle, hélas, elles construisent et organisent la plupart de leur comportement.

« Si je fais ceci, je risque de faire de la peine. Si je dis cela, je risque de provoquer la colère. Si je ne dis pas, ils vont penser que, si je ne fais pas, il vont imaginer que… »

Elles passent ainsi à côté de leur existence, sans pouvoir se réaliser et aller vers le meilleur d’elles-mêmes, tellement elles s’enferment dans ce qu’elles ont imaginé de l’imaginaire de l’autre. Les petites souris timides se donnent ainsi à l’intérieur d’elles-mêmes une importance très grande, si grande qu’elle envahit tout l’espace autour d’elles…

Jacques Salomé

Les animaux les plus marquants de l’année 2012


Que ce soit par leur particularité, leur héroïsme, leur ténacité, ces chiens et ces chats ont souligné a leur façon l’année 2012 et sur le web, dans les blogs beaucoup ont partager leur exploit
Nuage

 

Les animaux les plus marquants de l’année 2012

 

 

Avant de laisser place aux animaux héros de 2013, qui nous en sommes sûrs, ne manqueront pas de nous surprendre et nous émerveiller, la rédaction de Wamiz a eu envie de revenir sur ceux qui ont marqué l’année 2012.

Simplement mignons, minuscules ou géants, véritablement héroïques, stars incontestées du web, ou même du cinéma : ils s’appellent Boo, Tard, Kabang, Uggie, Zeus, Bo, Oskar ou Venus, et nous ne sommes certainement pas près de les oublier !

Retour en images sur ces chiens et chats qui nous ont émus, amusés, émerveillés, et parfois bouleversés tout au long de l’année.

Boo, un Loulou de Poméranie (Spitz allemand), a été élu « chien le plus mignon du monde » !

Princesse Choupette, le chat star de Karl Lagerfeld

Pas plus haute qu’une canette de soda, Meysi, un Terrier croisé né en Pologne, ne pesait à la naissance que 45 grammes !

Du haut de son mètre 12 au garrot, et des 2 mètres qu’il atteint sur ses pattes arrières, Zeus, un Dogue Allemand, a fait son entrée dans la
57e édition du livre des records.

En février 2012, la chienne Kabang se jetait devant une moto pour sauver la vie de 2 petites filles. Gravement blessé, et défiguré, l’animal a suscité beaucoup d’émotion à travers le monde. Et grâce à une immense chaîne de solidarité, elle a pu être soignée aux Etats-Unis.

Né aveugle, le petit Oskar a ému des milliers d’internautes dans une vidéo le montrant en train de s’amuser avec ses tous premiers jouets.

Drôle de bouille a fait craquer des milliers d’internautes aux 4 coins du monde,

Maru reste le roi des boîtes en carton

L’étrange visage de Venus, divisé en 2, a troublé des milliers d’internautes à travers le monde…

Bo, le superbe Chien d’eau Portugais de la famille Obama a célébré cette année ses 4 ans.

Négligé, puis abandonné par ses premiers maîtres, ce chien devenu obèse s’est vu offrir une 2nde chance.

Uggie, le chien le plus célèbre d’Hollywood

 

http://wamiz.com

Le Père Noël peut-il mathématiquement exister?


Qu’on soit bon ou non en mathématique, des mathématiciens se sont bien amusé (du moins j’espère) a faire des calcule sur la légende du Père Noel .. En tout cas, j’ai trouvé cela bien drôle que la réalité serait vraiment désastreuse .. mais dans le fond .. on dit a nos enfants qu’il ne faut pas mentir, on dit a qui veut l’entendre qu’on aime pas les mensonges et les menteurs … mais le père Noel n’est-ce pas un super mensonge ..
Nuage

 

Le Père Noël peut-il mathématiquement exister?

 

La chute de cadeaux n’est pas ce qui menace le plus le Père Noël. SUPERSTOCK/SIPA

SCIENCES – Sortez les calculettes et éloignez les enfants, voilà la démonstration mathématique que le Père Noël n’a pas un métier facile…

 

Difficile dans un monde cartésien de croire à un vieux monsieur habillé de rouge qui se faufilerait dans toutes les cheminées du monde pour y déposer des cadeaux. Des mathématiciens farfelus se sont penchés sur le cas Santa et nous démontrent par A+B que son existence serait bien fatiguante.

Le Père Noël passerait 0,001 seconde par maison

Première donnée: il y a deux milliards de personnes ayant moins de 18 ans dans le monde. Parmi ces enfants, les matheux ont exclu du calcul ceux qui ne sont pas de religion chrétienne et qui s’en fichent bien du Père Noël et du petit Jésus. Sans les musulmans, les hindous, les Juifs et les bouddhistes, il ne reste que 378 millions d’enfants qui attendent avec impatience le 25 décembre.

Avec en moyenne 3,5 enfants par foyer dans le monde, on arrive à 91,8 millions de maisons à desservir pour les rennes du Père Noël.

Bien sûr, le traineau doit marquer tous les stops, car on fait l’hypothèse qu’il y a bien un enfant sage dans chaque maison. Pour faire cela, Papa Noël a 31 heures si on considère qu’il voyage d’est en ouest et que son traineau suit les fuseaux horaires autour du globe. Il faut donc qu’il fasse 822,6 descentes de cheminée par seconde, ce qui lui laisse un peu plus de 0,001 seconde pour distribuer les cadeaux dans chaque maison. Ereintant.

Les rennes lancés à Mach 3.000

Ce parcours du combattant suppose également que les rennes soient très en forme. Si on estime que chaque maison est éloignée en moyenne de la suivante de 1,2km, le voyage représente au total plus de 120 millions de km. En 31h, cela représente une vitesse moyenne supérieure à 3,8 millions de km/h, soit environ 1.050km par seconde. Le mur du son est donc très largement franchi, puisqu’il est atteint à partir de 340 mètres par seconde. Les rennes devraient courir à Mach 3.000. Rien que ça.

Les calculs ne s’arrêtent pas là. Parce que le Père Noël ne voyage pas à vide: il porte sur son traineau tous les cadeaux de tous les petits enfants. Et ça représente un poids non négligeable: pour un cadeau de 900 grammes par enfant, la charge totale serait de 321.300 tonnes.

Sachant qu’un renne normal ne peut tirer plus de 136kg avec ses petites pattes musclées, il faudrait donc un attelage de quelque 2.360.000 rennes. Un beau bazar. Les mathématiciens, dans leur grande sagesse, ont donc considéré que les rennes du Père Noël avaient des pouvoirs magiques et pouvaient transporter dix fois plus de poids que leurs congénères terrestres. Allez, un attelage de 236.000 rennes, c’est plus raisonnable.

Oui, mais ces rennes, ce poids, cette vitesse, ce ne serait pas un peu dangereux? En fait, cela produirait une résistance dans l’air semblable à celle d’un vaisseau spatial entrant dans l’atmosphère. Les rennes en tête de cortège recevraient 14,3 milliards de trilliards de joules d’énergie dans le museau. Autant dire qu’ils se consumeraient en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Et en 0,00426e de seconde, tout l’attelage serait réduit en cendres. Conclusion: si le Père Noël existe, il est mort. CQFD.

http://www.20minutes.fr

Fin du monde : le business de l’apocalypse informatique


Vous vous souvenez du bug de l’an 2000 ?? Une belle arnaque qui a fait des affaires d’or a bien des compagnies .. comme dans le domaine informatiques .. car ceux qui avaient un ordinateur craignaient qu’il ne passe pas le nouveau siècles … mais ..attention ce n’est pas le dernier coup .. un autre s’en vient en janvier 20378
Nuage

Fin du monde : le business de l’apocalypse informatique

 

La fin du monde passe aussi par une apocalypse informatique (photo d'illustration).

La fin du monde passe aussi par une apocalypse informatique (photo d’illustration). © © Sebastian Widmann / MAXPPP

La grande peur du bug de la fin du XXe siècle a sans conteste été une arnaque. Qu’en sera-t-il du prochain, prévu en 2038 ?

Par GUERRIC PONCET

Le bug de l’an 2000 reste l’une des plus belles arnaques du XXe siècle. Exploitant la peur liée à la fin du millénaire, les entreprises informatiques du monde entier ont amplifié un problème de conception de certains logiciels : fondés sur une date ne comportant que deux chiffres pour compter les années, ceux-ci passaient du 31 décembre 99 au 1er janvier 00 (converti la plupart du temps en 1er janvier 1900 : un sacré problème !).

Même si les victimes potentielles du bug étaient peu nombreuses en comparaison avec le nombre de systèmes informatiques déployés dans le monde, des centaines de milliards de dollars ont été dépensés pour l’achat de « mises à jour » plus ou moins placebos. Certains évoquent le chiffre de mille milliards de dollars : un business devenu totalement fou au cours de l’année 1999…

Le bug de l’an 2038

Comme le disaient ironiquement Les Guignols de l’info dans une vidéo mémorable 

« le 1er janvier 2000, côté bug, il ne s’est rien passé… enfin, on a gagné plein de pognon, hein ».

Il n’y a pas eu de black-out mondial de l’informatique, les avions ne se sont pas écrasés, l’électricité n’a pas été coupée. Seuls quelques systèmes tels que des horloges de panneaux d’affichage ont subi des avaries : rien de bien méchant, en somme. Et on ne saura jamais si c’est la débauche de moyens pour acheter les mises à jour qui a permis de sauver le cours normal de cette fameuse journée…

Si nous survivons à la fin du monde le 21 décembre 2012, le prochain rendez-vous pour un bug potentiel est le 19 janvier 2038. À cette date, les ordinateurs utilisant la norme nommée POSIX, notamment utilisée par les serveurs, ne pourront plus compter le temps. Ceux-ci se fondent en effet sur un décompte des secondes à partir du 1er janvier 1970, et le nombre de chiffres disponibles pour compter les secondes arrivera à saturation. Mais un système plus moderne permettant de tenir encore 300 milliards d’années est en cours de développement. De quoi voir venir !

http://www.lepoint.fr

 

Aïe ! J’ai mal au dos !


Les maux dos quelle horreur !!! Plusieurs facteurs peuvent causer des maux de dos de différentes intensité. Que ce soit après un gros effort, une mauvaise posture … mais il semble que la sédentarité soit un des facteurs importants ainsi que le poids d’une personne
Nuage

 

Aïe ! J’ai mal au dos !

 

Qui n'a jamais eu mal au dos au moins une fois ? Imprévisible, pénible et... (Illustration La Presse)

ILLUSTRATION LA PRESSE

CAROLINE RODGERS collaboration spéciale
La Presse

Qui n’a jamais eu mal au dos au moins une fois ? Imprévisible, pénible et handicapant, le mal de dos touchera de 70% à 85% de la population au moins une fois au cours de sa vie, selon Statistique Canada.

Il peut être provoqué par un choc, une chute, un faux mouvement, un effort brusque, des gestes répétitifs, une mauvaise posture, un poids trop lourd, l’usure du corps, des maladies dégénératives et parfois, il survient de manière inexplicable. C’est pourquoi, pour le mal de dos le plus répandu, la fameuse lombalgie, aussi appelée «entorse lombaire» dans le langage courant, il est difficile d’obtenir un diagnostic très précis.

«Dans le cas des lombalgies aiguës, qui apparaissent subitement et durent de quelques jours à plusieurs semaines puis s’en vont, on ne connaît généralement pas la source précise de la douleur contrairement aux traumatismes, aux fractures ou aux tumeurs, explique le Dr Marc Filiatrault, physiatre et président de l’Association des physiatres du Québec.

La douleur peut provenir d’une articulation, d’un ligament, d’un muscle étiré ou d’un disque. Mais quelle que soit l’origine du mal, on le traite de la même façon, avec des analgésiques, des anti-inflammatoires, du froid ou de la chaleur, en combinaison avec d’autres thérapies. L’important, pour se rétablir, est de continuer à bouger dans la mesure de ses capacités. La littérature scientifique démontre que de mettre les gens au repos strict, comme on faisait autrefois, n’est pas indiqué. Ceux qui restent immobiles récupèrent moins bien.»

Sédentarité

S’il est une chose faisant l’unanimité parmi la dizaine de spécialistes interrogés par La Presse, c’est que la sédentarité et le manque d’exercice sont les meilleurs amis du mal de dos.

«Les gens terminent leurs études, trouvent un emploi, cessent de faire du sport, s’assoient devant un ordinateur et ne bougent plus. C’est là que les problèmes apparaissent. Plus on reste actif longtemps et de façon continue et moins on a de chances de se retrouver avec un mal de dos », dit Stéphane Lamy, physiothérapeute.

Francis Gilbert, kinésiologue, consultant en réadaptation et président de la Fédération des kinésiologues du Québec, partage ce constat.

« La sédentarité est le facteur le plus fréquent des maux de dos. Le fait que l’on se blesse en faisant certains mouvements est souvent dû à un déconditionnement physique, parce que l’on n’est pas assez en forme. Chez une personne assise, les muscles fléchisseurs de la hanche se raccourcissent et les muscles dorsaux sont sollicités en extension par la position. Chez les gens qui se blessent facilement, la principale activité quotidienne est souvent le travail assis.»

http://www.lapresse.ca

Le thermomètre atteint -57°C 45 morts à cause du froid en Russie


Il y a froid et froid … – 57 C c’est pas le temps ni de sortir .. de toute façon a ce froid, les autos auraient de la misère a partir et a pied on risque de geler sur place … et la neige fera entendre des craquements a chaque pas … J’ai déjà vue un –48 C au thermomètre même si météo média avaient enregistré –38 C je crois a quelques kilomètres plus loin
Nuage

 

Le thermomètre atteint -57°C

45 morts à cause du froid en Russie

 

45 morts à cause du froid en Russie

Crédit photo : AFP

 

TVA Nouvelles selon AFP

Au moins 45 personnes ont perdu la vie en raison du froid extrême en Russie. Depuis le 14 décembre, la température descend entre 10 et 15 degrés plus bas que la normale saisonnière.

Le centre météorologique russe a indiqué que la vague de froid devrait persister encore trois jours. Les Moscovites devront affronter une température de -26°, dans le nord ce sera -38° et les Sibériens, pourtant habitués à des températures extrêmes doivent se préparer à affronter des températures entre -48° et -57°.

(AFP)

Les cours dans plusieurs écoles du Nord-Est du pays ont été annulés en raison des conditions extrêmes.

Ce froid est en plus accompagné d’importantes chutes de neige, même dans les régions plus au sud qui n’en reçoivent pas habituellement.

(AFP)

Évidemment, les gens tentent de se réchauffer comme ils peuvent. La consommation d’énergie a atteint un niveau record hier.

Certaines personnes ont subi des coupures d’électricité, d’eau et de chauffage et le ministère russe des Situations d’urgence a prévenu qu’en prévision des intempéries, il se pourrait que le bilan s’alourdisse.

http://tvanouvelles.ca