Impossible de tout faire


Ca c’est l’incohérence propre a l’humain .. ou bien on remet tout a demain et on fini par rien faire .. ou bien on se fixe trop de travail qu’on arrive pas a commencer et nous arrivons au même résultat que rien n’est fait
Nuage

Impossible de tout faire

 

« On ne peut pas, sous prétexte qu’il est impossible de tout faire en un jour, ne rien faire du tout.  »

Abbé Pierre

Les hommes des cavernes dessinaient mieux que les artistes modernes


Les hommes de la préhistoires avaient beaucoup plus de savoir faire pour peindre les animaux, surement que l’observation était une question de survie ..
Nuage

 

Les hommes des cavernes dessinaient mieux que les artistes modernes

 

Les grottes de Lascaux, en France.... (Photo AFP)

 

Les grottes de Lascaux, en France.

PHOTO AFP

Agence France-Presse
Washington

Les hommes des cavernes dessinaient mieux la démarche des animaux que les artistes modernes, selon des comparaisons effectuées par des chercheurs dont les résultats sont publiés mercredi dans une revue scientifique américaine.

La plupart des quadrupèdes ont une séquence similaire dans le déplacement de leurs pattes, qu’ils marchent, trottent ou courent.

Ces mouvements ont été étudiés scientifiquement à partir du début des années 1880 par Eadweard Muybridge, un photographe britannique célèbre pour ses décompositions photographiques du mouvement dont se sont ensuite inspirés de nombreux artistes.

Les auteurs de cette recherche ont examiné les peintures préhistoriques de boeufs et d’éléphants dans plusieurs grottes comme celle de Lascaux en France ainsi que des tableaux et des statues modernes représentant aussi des quadrupèdes en mouvement.

Ils ont évalué l’exactitude de la reproduction du mouvement dans ces peintures et sculptures par rapport aux observations scientifiques des démarches de ces animaux.

Ils ont découvert que souvent les animaux représentés marchant ou trottant avaient leurs pattes dans des positions erronées.

Les peintures préhistoriques, elles, avaient un taux d’erreur nettement plus faible (46,2%) que les oeuvres modernes (83,5%) datant d’avant 1887, année à laquelle remontent les travaux de Muybridge. Ce taux d’erreur est tombé après cette date à 57,9%.

Cette étude effectuée par Gabor Horvath de l’Université Eotvos à Budapest en Hongrie, paraît dans la revue scientifique américaine PLOS ONE datée du 5 décembre.

http://www.lapresse.ca

Une boule de bambou contre les mines antipersonnel


Une façon sécuritaire pour trouver et faire exploser les mines qui sont toujours enfouies dans le sol …
Nuage

 

Une boule de bambou contre les mines antipersonnel

 

Une boule de bambou, de la grandeur d'un... (PHOTO TIRÉE DU BLOGUE DE MASSOUD HASSANI)

Une boule de bambou, de la grandeur d’un homme, qui roule au gré du vent à la recherche de mines antipersonnel.

PHOTO TIRÉE DU BLOGUE DE MASSOUD HASSANI

La Presse

Petit, le designer Massoud Hassani s’amusait avec ses copains à faire des courses à l’aide d’objets bricolés, qui roulaient dans le désert afghan, poussés par le vent

C’est ce souvenir d’enfance qui a inspiré le Néerlandais d’origine afghane, lui qui a quitté sa terre natale à l’âge de 14 ans, pour créer le démineur Mine Kafon: une sphère de bambou de taille humaine qui roule, poussée par le vent, et fait exploser à son passage les mines enfouies dans le sol.

 

http://www.lapresse.ca

Gadgets ► Les indispensables pour rester au chaud cet hiver


Même si je déteste avoir froid, je n’irais pas jusqu’à dépensé a ce genre de technologie … Que ferons nous sans port USB, sans ordinateur … . Enfin mieux vaut avoir de bonnes mitaines …
Nuage

 

Les indispensables pour rester au chaud cet hiver

 

Top - Les indispensables pour rester au chaud cet hiver

Photo courtoisie

Agence QMI
Stéphanie Godbout

La température descend sous zéro, vous avez un frisson dans le dos juste à penser que vous devez mettre les pieds dehors? N’ayez crainte!

Même par un froid de canard, voici notre petit guide de gadgets indispensables pour rester bien au chaud cet hiver!

Robot infuseur de thé

 

Indispensables pour rester au chaud cet hiver - Robot infuseur de thé

Photo courtoisie

Réchauffez-vous avec ce petit robot qui deviendra votre nouveau meilleur ami!

Partenaire de votre thé de l’après-midi, il se mouillera pour infuser votre boisson chaude préférée.

Grâce à ses bras rétractables, il s’accroche parfaitement à tous les types de tasses, vous faisant oublier l’époque où vous utilisiez les simples et traditionnels sachets de thé!

12 $

Tuque avec casque d’écoute intégré

Indispensables pour rester au chaud cet hiver - Tuque avec casque d'écoute intégré

Photo courtoisie

Pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux et qui veulent avoir les oreilles au chaud, voici la tuque avec casque d’écoute intégré.

Minces et petits, les écouteurs offrent une qualité sonore supérieure et peuvent être facilement retirés en cas de nécessité de nettoyage de la tuque.

Combinant à la fois style, confort et côté pratique, ce bonnet offert en différents choix de couleurs est idéal pour se promener en chantant sous la neige ou en attendant l’autobus quand la température descend sous zéro.

29,99 $

Clavier chauffant

Indispensables pour rester au chaud cet hiver - Clavier chauffant

Photo courtoisie

Oubliez l’expression «les mains froides et le cœur chaud», vous serez en feu avec ce clavier équipé d’évents à air chaud!

Appuyez sur une touche pour sentir l’air chaud sur vos mains et tapez vos documents importants sans être importunés par des bouts de doigts gelés.

Soudain vos mains deviennent moites en apercevant votre joli collègue de bureau?

N’ayez crainte, cet objet versatile se transforme en climatiseur pour ralentir vos ardeurs!

51 $

Boîte à lunch chauffante

Indispensables pour rester au chaud cet hiver - Boîte à lunch chauffante

Photo courtoisie

Quoi de mieux qu’un bon repas chaud pour contrer les journées froides de l’hiver?

Avec la boîte à lunch chauffante, dites adieu aux tristounets sandwichs au fromage orange froids et accueillez la soupe au poulet et nouilles chaude et réconfortante.

Branchez la boîte dans le port USB de votre ordinateur et laissez la chaleur, qui peut atteindre jusqu’à 50 °C, gagner votre repas avant de le déguster.

32 $

Tapis de souris USB futon

Indispensables pour rester au chaud cet hiver - Tapis de souris USB futon

Photo courtoisie

Vous serez habillés pour l’hiver avec ce tapis de souris chauffant!

Branchez son câble USB dans votre ordinateur et soyez prêts à voir grimper le mercure jusqu’à 50°C!

Inspiré du traditionnel futon japonais, ce USB Futon Mouse est équipé de coussins permettant de reposer votre poignet après de longues séances de jeu avec la souris afin d’éviter une future tendinite, et il est également muni d’une couverture pour bien emmitoufler votre main et conserver la chaleur.
44 $

Pantoufles chauffantes USB

Indispensables pour rester au chaud cet hiver - Pantoufles chauffantes USB

Photo courtoisie

Inutile de porter vos bottes d’hiver à l’intérieur toute la journée pour travailler les pieds bien au chaud!

Enfilez plutôt ces pantoufles chauffantes qui, une fois branchées dans le port USB de votre ordinateur, réchaufferont vos petits orteils en quelques minutes.

Avec des pantoufles lavables tellement douces et confortables, cela ne vous fera ni chaud ni froid d’avoir des pieds qui ressemblent à ceux de l’abominable homme des neiges!
42,99 $

Gants pour appareils avec écran tactile

Indispensables pour rester au chaud cet hiver - Gants pour appareils avec écran tactile

Photo courtoisie

Restez au chaud tout en étant connectés sur le monde grâce aux gants Fivepoint d’Etre.

Fabriqués à partir d’un matériau spécial et doux, ces gants vous permettent d’utiliser votre écran tactile sans devoir les retirer et geler le bout de l’un de vos cinq doigts.

Proposés en plusieurs tailles et coloris, qui s’agenceront parfaitement à votre manteau d’hiver, les gants d’Etre sont doux et donc ne risquent pas d’égratigner vos appareils.

Avec Fivepoint, les traces de doigts gras sont aussi de l’histoire ancienne!

65 $

http://fr.canoe.ca

Les clercs de Saint-Viateur ont fait d’autres victimes dans la province


Ce n’est pas aux religieux, ni à la religion, mais aux hommes cachés sous leur airs de saint homme ont fait des horreurs a des enfants ..  Pendant que dans leur sermons, ils implorent charité, fidélité, foi, et miséricorde … ils ont abuser des enfants qui portent sur eux des marques qui ne seront jamais effaçables … Ces hommes qui se sont dit serviteur de Dieu, on plutôt servi leur instincts sans plus …
Nuage

 

Les clercs de Saint-Viateur ont fait d’autres victimes dans la province

 

Jean-Claude Brousseau

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

ANABELLE NICOUD

La Presse

Visés par un recours collectif intenté par une centaine d’anciens élèves de l’Institut des sourds de Montréal, les clercs de Saint-Viateur ont fait d’autres victimes dans la province. Deux d’entre elles ont accepté de nous raconter leur histoire… et leur soif de justice.

À 72 ans, Jean-Claude Brousseau n’a jamais oublié les visites nocturnes du père Adolphe Champagne dans sa chambre, quand il était enfant.

«Il me faisait des caresses, il me flattait, il me touchait les parties génitales», raconte-t-il.

Il avait 5 ans.

Pendant près de deux ans, le religieux, membre de la communauté des clercs de Saint-Viateur, a imposé à l’enfant des séances de masturbation.

Jamais ses parents ne l’ont cru, même après avoir surpris le père Champagne dans la chambre, une fois «ses affaires terminées».

«Mes parents m’ont traité de «fifille», de cochon. Ils m’ont toujours rabaissé. Ils étaient peu instruits, ils étaient pauvres et ils faisaient confiance aux ecclésiastiques.»

À Joliette, où la famille Brousseau vivait alors, les clercs de Saint-Viateur tenaient le haut du pavé: ils y ont installé leur séminaire, ont bâti un noviciat, dirigeaient un collège et un hôpital. Comme à Outremont, des rues et des parcs sont baptisés en l’honneur des clercs.

Tout naturellement, la famille se sentait privilégiée d’accueillir pour le souper, le soir, le père Champagne, qui était en outre un lointain cousin. Un prestige dont les religieux ont amplement abusé, dénonce M. Brousseau.

À l’école Saint-Viateur de Joliette, qu’il a fréquentée de la cinquième à la douzième année, tous les enfants savaient que les prêtres étaient pédophiles, assure-t-il.

«On les appelait les poignets cassés. Ceux qui allaient au séminaire avaient le même problème.»

Il faudra toutefois plusieurs décennies à Jean-Claude Brousseau, représentant pharmaceutique à la retraite, pour ressentir le besoin de dénoncer les agressions de son enfance. Le déclic s’est fait lorsqu’il a lu un article paru dans le Journal de Montréal au sujet du recours collectif d’une centaine d’anciens élèves de l’Institut des sourds de Montréal, alors géré par les clercs de Saint-Viateur, contre pas moins de 28 prêtres et 6 laïcs.

«Ça m’a fait ressasser tout ce que j’avais vécu, avec l’attitude de mes parents. J’ai voulu me battre pour tout ce que j’ai vécu», dit M. Brousseau

Un an après la fin des agressions du père Champagne, un autre membre des clercs de Saint-Viateur est venu sonner chez ses parents pour leur offrir de faire entrer l’enfant en communauté. Jean-Claude Brousseau a refusé net: pour lui, il ne faisait aucun doute que cette offre en apparence charitable avait des motifs pervers.

«Je serais devenu leur esclave sexuel, dit-il. S’ils ont fait ça avec moi, ils ont dû le faire de façon régulière. Ça me révolte.»

Un «virus»

D’après l’Association des victimes de prêtres, le cas de Jean-Claude Brousseau est loin d’être isolé.

Plusieurs dizaines de victimes des clercs de Saint-Viateur se sont manifestées, et pas seulement pour des agressions subies à Montréal, mais dans toute la province.

«C’est peu connu, mais le problème des abus des clercs de Saint-Viateur est un virus qui s’est propagé dans toute la communauté parce qu’on lui a permis de circuler, plore Carlo Tarini, directeur de l’Association. Ces abus ont eu des séquelles sur plusieurs générations de Québécois et de Québécoises.»

C’est le cas de Margot Buissière, 57 ans. À Rigaud, où les clercs de Saint-Viateur tiennent encore aujourd’hui le collège Bourget, les religieux ont aussi fait des victimes, dit-elle.

«Mon père a été agressé sexuellement quand il allait au collège Bourget, dans les années 30», raconte-t-elle.

 Il faudra plusieurs tentatives de suicide avant que les parents du jeune garçon ne se décident à l’envoyer dans une autre école: la famille travaillait alors en étroite collaboration avec les clercs de Saint-Viateur. Mais le cycle de la violence était enclenché.

«Ça a contaminé ma famille», dit Margot Buissière.

Agressé, le père de Margot est devenu l’agresseur de ses propres enfants et a sombré dans l’alcool.

Quand elle avait 8 ans, en 1963, son père a invité deux clercs, aujourd’hui morts: le père Émile Auger et le chanoine J. W. Downs, alors curé de la paroisse de Sainte-Madeleine. Avec sa soeur de 9 ans, elle a été livrée aux appétits sexuels des deux religieux.

«Ils nous ont demandé de nous asseoir sur leurs genoux. On a regardé notre père, qui, du regard, nous a dit de le faire. Ensuite, ils nous ont mis les mains dans les culottes. Ils nous ont agressées pendant que mon père, saoul, dormait sur le sofa», dit-elle.

Le père Émile Auger a été successivement professeur, économe et supérieur du collège Bourget, à Rigaud. Margot Buissière est certaine que ses deux agresseurs y ont fait d’autres victimes. Il y a deux semaines, l’émission Enquêtes de Radio-Canada a révélé que Jean-Marc Pépin, l’une des personnes soupçonnées d’avoir commis des agressions sexuelles à l’Institut des sourds de Montréal, avait ensuite été muté au collège Bourget.

M. Pépin est l’un des rares prêtres visés par le recours à être encore vivant.

Pas d’excuses

Avec près d’une centaine de victimes présumées à Montréal et 28 religieux nommés dans un recours collectif, la communauté des clercs de Saint-Viateur conserve un profil bas. France Bédard, de l’Association des victimes de prêtres, a plusieurs fois demandé à la congrégation de présenter des excuses aux victimes. Mais ses courriels sont restés sans réponse.

«Ce qui fait mal, c’est l’indifférence», dit Jean-Claude Brousseau.

Après la diffusion de l’émission Enquêtes, les religieux ont publié un bref communiqué dans lequel ils assurent condamner tout acte pédophile, mais se refusent à tout autre commentaire.

C’est aussi la réponse que nous avons obtenue.

«Nous n’avons aucun commentaire étant donné que la cause est devant les tribunaux», a répondu le père Roger Brosseau, responsable des communications, avant de raccrocher rapidement.

«Cela me fait vomir. Ils condamnent tout acte pédophile, mais ils ne font rien», déplore Carlo Tarini.

http://www.lapresse.ca/

Tendance : délivrez-nous des enfants


Ce n’est pas de la discrimination ça ??? Je peux comprendre certains établissements qu’il n’est pas souhaitable que des enfants soient présent du moins a certaines heures de la journée,  mais des compagnies aériennes, des restaurants, cinémas et pire un village entier qui veulent être des petits vieux .. qui ferment la porte aux jeunes familles ..  c’est triste …  et dommage que les gens cautionnent ce genre de tendance ..
Nuage

 

Tendance : délivrez-nous des enfants

 

par Marie Bernier

 

Pendant que certaines chaînes de restaurants mettent le paquet pour offrir un environnement agréable aux parents et à leur progéniture, des cinémas, des compagnies aériennes, des lieux de villégiature et même des villages entiers ferment désormais leur porte aux gamins.

L’exclusion des enfants pourrait bien être la prochaine tendance marketing dans le domaine du loisir et du voyage, estime le journaliste et historien américain Robert Klara, qui s’est penché sur le phénomène. Aperçu.

Malaisie

Ill : Marie Mainguy

Un vol sans bébés

La compagnie aérienne Malaysia Airlines garantit à ses passagers de première classe un vol sans bébés.

AirAsia, également malaisienne, exclut les enfants de moins de 12 ans de certaines sections de ses appareils.

Écosse

Village 100 % adulte

Dans le petit village de Firhall, en Écosse, les habitants – qui doivent être âgés de 45 ans et plus – peuvent avoir un chien, mais pas d’enfant de moins de 16 ans !

Selon les règlements de la municipalité, les jeunes visiteurs sont permis, si leur séjour n’excède pas trois semaines.

Québec

Maïs soufflé et martini

La chaîne Cineplex ouvrira la première salle de cinéma VIP au Québec d’ici la fin de l’année, à Brossard.

Au programme : fauteuils en cuir, repas raffinés, boissons alcoolisées, service aux sièges…

Autre particularité : les enfants et les ados n’y seront pas admis.

États-Unis

Pas de demi-portions

Le restaurant McDain’s, en Pennsylvanie, refuse d’accueillir les enfants de moins de six ans, une décision controversée mais imitée par d’autres établissements américains. Leur chiffre d’affaires aurait décuplé. Les enfants ne sont pas tolérés non plus dans certains restaurants de Toronto et de Calgary, notamment.

http://www.lactualite.com

Drummondville: la mère est accusée de meurtre prémédité


Même s’il est difficile de ne pas accuser avant les accusations formelles et avant procès .. tout le monde s’en doutait .. que c’était la mère qui a tuer ses 3 enfants .. et pour avoir agit en 20 minutes environ,  elle savait ce qu’elle faisait
Nuage

 

Drummondville: la mère est accusée de meurtre prémédité

 

Vêtue d'un manteau bleu pâle, Sonia Blanchette est... (PHOTO RYAN REMIORZ, PC)

Vêtue d’un manteau bleu pâle, Sonia Blanchette est entrée lentement dans le box des accusés, la tête basse.

PHOTO RYAN REMIORZ, PC

CATHERINE HANDFIELD
La Presse

(Drummondville) Sous le regard de son ex-conjoint, Sonia Blanchette a été accusée du meurtre prémédité de ses trois enfants, mercredi après-midi, au palais de justice de Drummondville. Sa comparution a été reportée à la semaine prochaine parce qu’elle a demandé une évaluation sur son aptitude à comparaître.

Vêtue d’un manteau bleu pâle, Sonia Blanchette est entrée lentement dans le box des accusés, la tête basse. La femme de 33 ans, qui a l’air plus vieille que son âge, s’est assise sans regarder dans la salle d’audience. Le père des enfants, Patrick Desautels, et son propre père étaient assis à l’avant, la fixant du regard. Ils ne se sont pas adressé aux médias.

Comme Sonia Blanchette n’avait pas d’avocat, c’est une amie de la cour, Me Catherine-Valérie Levasseur, qui l’a représentée. Elle s’est engagée à lui trouver un avocat d’ici à la semaine prochaine.

Sonia Blanchette a été arrêtée vers 11h30 ce matin après avoir reçu son congé de l’hôpital, où elle avait été admise dimanche. 

«Son état de santé permettait que nos enquêteurs la rencontrent pour obtenir sa version des faits», a indiqué Daniel Thibodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec.

La SQ refuse toujours de dire pour quelle raison elle était hospitalisée. Selon certains médias, elle aurait pris des médicaments pour mettre fin à ses jours. 

Lorélie, 5 ans, Loïc, 4 ans, et Anaïs, 2 ans, ont été trouvés morts par leur grand-mère maternelle peu après 16h, dimanche. Ils pourraient avoir été noyés dans le bain. Des autopsies ont été pratiquées en début de semaine.

http://www.lapresse.ca