Ces commentaires qu’on ne veut pas entendre


Il y a des propos sur notre apparence qu’on ne veut pas entendre et qui pourtant est peut-être une réalité .. Cela nous affecte dans notre for intérieur, comme une menace, nos émotions prennent le dessus .. mais voir les choses tel qu’elles sont aide a mieux a passer outre les commentaires
Nuage

 

Ces commentaires qu’on ne veut pas entendre

 

Ces commentaires qu'on ne veut pas entendre

Photos: Fotolia

Certains commentaires axés sur notre apparence physique nous font grincer des dents. On accorde bien malgré nous de l’importance à notre collègue qui souligne notre fatigue ou notre prise de poids. Ces simples observations nous dérangent. Pourquoi?

Marie-Claude Forest

 

Selon Fany Gaudet, psychologue organisationnelle et clinicienne depuis plus de 15 ans, il faut tenir compte du ton utilisé, du lien interpersonnel et du contexte afin d’interpréter les phrases. Globalement, les commentaires qui se réfèrent à l’apparence physique mettent à l’épreuve notre confiance et notre besoin d’approbation sociale. Plus une personne a une image réaliste d’elle-même et qu’elle assume ses faiblesses, plus ces remarques physiques seront absorbées sans trop laisser de traces.

Voici tout de même trois situations qui confrontent la plupart d’entre nous.

«Tu as l’air fatiguée!»

Une collègue vous demande: «Comment vas-tu? Tu as vraiment l’air fatigué». En l’espace d’une seconde, tout son côté sympathique vient de s’envoler. Pourtant, passer de longues heures au bureau est encouragé. N’est-ce pas normal d’être cernée?

Pour Mme Gaudet, cette collègue ne pose pas une réelle question. Elle a déjà la réponse: vous êtes fatigué. Elle l’affirme pour vous, ce qui reflète votre état. Dans notre société, être à la hauteur des exigences est essentiel.

«Le moindre signe de non-performance, comme avoir les traits tirés, n’est pas valorisé», a ajouté la psychologue. «Il faut être à la hauteur à tous les niveaux.»

On doit être capable de mettre en contexte notre réalité pour l’accepter et l’expliquer.

«Tu as pris un peu de poids!»

Lors d’un rendez-vous, on vous accueille en disant: «Vous semblez être en pleine forme, vous avez pris un peu de poids». Pardon? La question des kilos mène directement à un malaise même si l’introduction de la phrase est positive.

Le poids réfère à l’image de soi donc est très émotif.

«Faire référence au poids donne l’impression que tout le corps a grossi, c’est trop général. Est-ce les fesses, les hanches, les joues?», a expliqué Fany Gaudet.

Il faut être plus explicite, affiner sa pensée. Et faites attention, même si la personne se remet d’une période difficile, le poids est un «concept lourd, qui dérange même si l’on veut être positif».

Essayez de faire preuve d’imagination!

«C’est spécial, aimes-tu le résultat?»

Vous venez de passer du blond au roux, une décision coup de tête. Vous êtes heureuse du résultat. Le premier commentaire d’un ami est: «Quel changement! C’est spécial». Soudainement, votre confiance vient de quitter la salle par la porte principale pour laisser place à l’incertitude.

Ici, nous sommes confrontés «à l’adaptation au changement d’une personne» qui est notre interlocuteur. Il est en processus d’acceptation. Cette réaction ne signifie pas qu’il déteste le résultat. Toute la question de votre image et de votre besoin d’approbation sociale va changer votre réception du message.

«Si la personne assume ses choix, un commentaire comme celui-là aura beaucoup moins d’impact», a dit Mme Gaudet. «Il ne faut pas oublier que l’indifférence aussi peut être troublante.»

En imposant un changement, on veut certainement quelques réactions. Comme quoi tout est une question d’équilibre.

«L’image extérieure n’est pas déconnectée de l’image intérieure», a constaté la psychologue.

http://fr.canoe.ca

7 réponses à “Ces commentaires qu’on ne veut pas entendre

  1. L’indifférence peut être troublante aussi comme dit cette Mme Gaudet !
    Les commentaires ne sont pas toujours bien reçus, c’est vrai, mais venant de quelqu’un de proche, ami, famille, il est sans doute bien-fondé et ne devrait pas nous vexer …

  2. D’une façon générale on n’aime pas trop qu’on critique son physique, il faut faire attention quand même à ce l’on dit car la personne qui les reçoit peut très bien faire une dépression suite à ça, je crois qu’il faut bien connaitre la personne avant de la critiquer afin que cela soit mal pris.

  3. Ces réflexions sont souvent des « automatismes » , une façon d’ouvrir la conversation …..Et souvent elles peuvent faire mal ….Si la personne est un(e) ami(e) ,je préfère ne pas faire de remarque,attendre que mon interlocuteur aborde le sujet……Quant à moi ,devant de telles remarques , ma réponse est pratiquement toujours « ah oui ? possible » ………Ce qui clos le sujet en général…

  4. Il faut avoir une forte personnalité pour ne pas accorder trop d’importance à ce que disent les autres. Les gens qui dégagent des ondes négatives, et qu »on appelle les personnes toxiques, il faut les fuir absolument ! Les critiques sincères sont les bienvenus bien sûr car nous avons quand même besoin de savoir ce que pensent les autres de nous. Les remarques déplacées me gênent trop.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s