À trop vouloir manger santé…


Manger santé sans se rendre malade a trouver quel aliment est le mieux De toute façon il n’y a pas de recette miracle. On a beau d’aller dans toutes les directions .. alors que manger sainement, sans excès, exercices, sommeil, sans drogue et cigarettes donnera de meilleur résultats
Nuage

 

À trop vouloir manger santé…

 

 

Michèle Cossette, nutritionniste.... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Michèle Cossette, nutritionniste.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

MAE DROLET-GIROUX  collaboration spéciale
La Presse

Vous bannissez désormais le gluten, vous prenez quelque gélule d’oméga-3 au petit matin, sans oublier d’engloutir un yogourt probiotique tout juste après avoir ingurgité un nectar de baies particulier, question d’être en meilleure santé? Peut-être faites-vous fausse route.

À tout le moins, peut-être devriez-vous remettre en question certaines de vos habitudes alimentaires. Si les effets bénéfiques de quelques composants alimentaires ont été scientifiquement prouvés, les spécialistes demeurent prudents quant aux recommandations de consommation.

«La majorité des gens se sentent en sécurité s’ils prennent des probiotiques ou des antioxydants», observe Michèle Cossette, une nutritionniste qui travaille dans le domaine de la santé depuis une trentaine d’années.

Une manière de se déculpabiliser pour certains, même s’ils fument, ne font pas assez d’exercice physique ou ne mangent pas assez de fruits et légumes, croit-elle.

«C’est bien beau, avoir de jolis meubles dans sa maison, mais si le toit coule et que les fondations ne sont pas solides, il faudrait d’abord songer à revenir aux bases», suggère-t-elle.

Malgré le nouvel intérêt pour les produits sans gluten, l’engouement pour les probiotiques et les antioxydants, Michèle Cossette constate que la majorité des gens qu’elle rencontre boivent sans aucun doute trop de jus, ne consomment pas assez de fruits et légumes et de produits laitiers.

Trop parfaits

À l’inverse, d’autres s’alimentent bien, suivent les recommandations du Guide alimentaire canadien, font de l’exercice et, selon les dernières tendances, ajoutent à leur alimentation des suppléments de toutes sortes et des aliments fonctionnels enrichis de nutriments.

«Ce n’est pas nécessairement bon de tout faire à la perfection non plus. Un tel comportement peut nuire à l’équilibre d’une personne, devenir trop envahissant dans sa vie», prévient Michèle Cossette.

Peut-être serait-il temps, alors, de marquer une pause, avant de se lancer au marché d’alimentation pour acheter le tout dernier produit alimentaire aux présumées vertus miraculeuses.

Sceptique, sans être alarmiste, La Presse s’est questionnée sur les principaux composants alimentaires d’actualité et vous propose une vue d’ensemble qui, espérons-le, vous aidera à mieux vous y retrouver.

ALIMENT FONCTIONNEL

– Semblable en apparence aux aliments conventionnels

– Fait partie de l’alimentation normale

– Procure des bienfaits physiologiques démontrés ou réduit le risque de maladie chronique

PRODUIT NUTRACEUTIQUE

– Fabriqué à partir d’aliments

– Vendu sous forme de pilules, de poudres ou d’autres formes médicinales

– Effet physiologique bénéfique avéré ou assure une protection contre les maladies chroniques

GLUTEN: Gare à l’autodiagnostic!

Devant la prolifération des produits alimentaires sans gluten sur les étalages de nos marchés d’alimentation, peut-être seriez-vous tenté de les adopter et, par conséquent, d’éliminer le gluten de votre régime alimentaire. Or, rien ne démontre que cette protéine soit néfaste pour la santé.

Environ 1% de la population serait intolérante au gluten. Les produits de consommation sans gluten leur sont destinés. Encore faut-il avoir obtenu le bon diagnostic avant de modifier son régime.

«Il y a beaucoup d’autodiagnostics. Si une personne élimine le gluten de son alimentation avant de consulter un médecin, il sera impossible de détecter une intolérance, ce qui retardera le traitement. Un suivi médical est essentiel, car le régime doit être strict et il peut y avoir d’autres diagnostics de maladies associées», soutient Rachel Rouleau, nutritionniste.

Elle met aussi en garde les parents qui, selon elle, doivent éviter d’imposer un régime sans gluten à un enfant sans avoir obtenu, au préalable, un diagnostic médical. Un régime inutile, donc, si l’enfant se voit privé de certains aliments, ce qui pourrait avoir des conséquences néfastes sur ses habitudes de consommation.

http://www.lapresse.ca

10 réponses à “À trop vouloir manger santé…

  1. Après avoir vécu quelques années avec une épouse « accroc  » aux produits « bio » , je suis revenu à ma façon personnelle de m’alimenter : Je mange ce qui me fait envie quand j’en ai envie ! La seule chose qui m’ennuie ,c’est que je fume trop et ne parviens qu’épisodiquement à réduire ma consommation de tabac….
    Puis mon budget aussi joue un rôle ……

  2. Je crois que si on na de bonne habitudes alimentaire
    il vaut mieux les garder , changer d’un coup son alimentation
    peux causer de grave ennuie de santé c,est se qui est arrivé à
    ma Grande-sœur , au début il croyais quel avais une intolérance
    au gluten, il lui ont donné un régime fort sévère du coup elle as perdu
    30 livres mais cela n’ allais toujours pas elle ne digérais rien , après une
    biopsie à sa moelle osseuse dans la colonne quand il on craint, car son
    taux de calcium étais trop fort élevé et son anémie grave , il lui on découvert
    un cancer en stade 4 de la moelle osseuse , voilà pourquoi elle avais tellement
    maigris en plus le cancer, elle na pas été assez forte pour pour passé au travers
    et avoir des chances pour une longue rémission à cause que la diète l’avais trop affaiblis des erreurs médicale il y en auras toujours trop ça lui a coûté la vie …
    le temps perdu à la mettre à la diète au lieu de l’écouter elle digérais rien et avais
    mal très mal au dos , mais il parait que le cancer de la moelle osseuse est difficile
    à diagnostiqué surtout quand il n’y a pas aucun antécédent dans la famille proche.
    Bon-Weekend Nuage et Bonne-soirée bisous Gigi xxx

    • Non je ne crois pas non plus que changer radicalement est une bonne chose .. Personnellement j’ai tjs eu une bonne alimentation mais avec le temps des changements devaient et doit encore se faire … mais petit a petit

      • Tu as bien raison moi aussi j’ai toujours eu de bonne habitude mais avec le temps j’ai couper des choses qui n’étais pas bonne en vieillissant, comme la liqueurs , je bois de l’eau et du lait car j’adore le lait, et j,ai coupé les cochonnerie comme chips ect … je mange plus de fruit et de légumes mais
        une habitude que j’ai garder mes deux café du matin , mais je n’ai jamais fumé et mon taux cholestérol est superbe , mais les meilleurs habitude que j,ai prise c,est de faire au moins 30 minute de marche par jour et si il pleut je les fait sur mon tapis roulant et depuis je me sens en meilleur forme physique et psychique …

  3. Dans l’alimentation, il y a toujours eu des modes…………….Cele permet de faire acheter des livres.
    Ce qui était bon hier ne l’est plus aujourd’hui et ce sera l’inverse demain.
    Le mieux c’est de manger des produits de saison pour les fruits et les légumes et puis se faire plaisir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s