Breivik : le tueur emprisonné se plaint du "café froid"


Un chausson avec ça ? C’est drôle comment les droits de l’Homme sont souvent revendiqué par des gens qui n’ont aucun sens moral. Que la liberté d’expression est pour dire n’importe quoi n’importe quand ..pour ces gens qui n’ont pas plus de respect pour la vie des autres …
Nuage

 

Breivik : le tueur emprisonné se plaint du « café froid »

 

breivik

Café froid, manque de beurre, utilisation de menottes… Anders Behring Breivik, le Norvégien qui a tué 77 personnes l’an dernier, estime que ses conditions de détention sont « inhumaines ».

Anders Behring Breivik a été condamné à 21 ans de prison pour le massacre de 77 personnes en juillet 2011, dans un attentat à la bombe à Oslo et la tuerie de l’île d’Utoya. Des années de détention qui pourront être prolongées par la justice norvégienne. Le tueur, qui a décidé de ne pas faire appel du jugement, estime que ses conditions de détention sont « inhumaines », selon une lettre de 27 pages adressée aux autorités pénitentiaires, dont des extraits ont été dévoilés ce vendredi dans la presse.

« Je doute fortement qu’il existe pire lieu de détention en Norvège », dénonce le prisonnier de 33 ans.

Quels sont les motifs de son mécontentement ? Anders Behring Breivik pointe plusieurs aspects matériels, comme le café froid faute de thermos ou le manque de beurre pour ses tartines. Ou encore l’interdiction de détenir de la crème hydratante dans sa cellule. Celui qui est emprisonné sous un régime de très haute sécurité et dans un isolement quasi-total se plaint également des fouilles dans sa cellule et du port des menottes, obligatoire pour chaque déplacement.

 Pour lui, ces menottes sont un « boulet mental » qui provoquent des « coupures dues à des frictions car leur bord en acier arrache douloureusement la peau du poignet ».

Anders Behring Breivik dénonce enfin les restrictions appliquées à sa correspondance et la surveillance dont il fait l’objet. Le « tueur d’Utoya », qui projetait d’écrire des livres et de continuer la propagande depuis la prison, regrette enfin de ne plus avoir d’ordinateur à sa disposition. Il doit écrire avec un stylo en caoutchouc et les lettres reçues et envoyées sont censurées : toute remarque politique y est interdite, à son grand désarroi.

Son avocat a expliqué la lettre de Breivik à l’AFP :

 « Il est conscient que, pris séparément, ses griefs peuvent passer pour des bagatelles mais, pris dans leur ensemble, ils dépeignent une situation grave ».

« Il considère que sa situation enfreint les droits de l’Homme et la liberté d’expression, et qu’il est l’objet d’un traitement inhumain », poursuit-il.

http://www.linternaute.com

4 réponses à “Breivik : le tueur emprisonné se plaint du "café froid"

  1. Moi je le mettrais dans un cachot humide avec une cruche d’eau et du pain rassis sans voir la lumière dans le noir complet et encore je me sens bien généreux en lui donnant du pain et de l’eau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s