Survivre à l’automne: la luminothérapie à la rescousse


Certaines personnes ont plus de difficultés a survivre à l’automne et en hiver a cause du manque de lumière. Leur humeur, leur état général peuvent ressentir une dépression pendant cette période .. heureusement, il est possible de recréer une lumière qui aidera a passer ces longs mois
Nuage

 

Survivre à l’automne: la luminothérapie à la rescousse

 

Survivre à l'automne: la luminothérapie à la rescousse

Photo: Fotolia

La luminothérapie à la rescousse des gens qui sont aux prises avec des problèmes de dépression ou de fatigue saisonnières.

Si vous êtes de ceux et celles qui ressentent férocement les effets de l’automne et du manque progressif de lumière qui s’ensuit, c’est peut-être le moment de découvrir la luminothérapie.

Vous en avez entendu parler, mais cela ne vous semble pas utile? Sachez que si vous faites partie du 5 % qui se dit victime de dépression saisonnière, il s’agit sûrement de votre meilleure solution.

D’abord, il faut comprendre que les fatigues, somnolences et impressions de ralenti que vous ressentez en automne et en hiver sont souvent dues au fait que le corps sécrète de la mélatonine lorsque l’on ferme les yeux ou que la lumière est très basse. Le corps entre alors en mode « veille ».

Certaines personnes sont plus sensibles à ce phénomène, et c’est pourquoi ces cas sont tout indiqués pour une séance de luminothérapie.

D’abord, il vous faudra vous procurer une lumière spéciale, blanche, qui filtre les ultraviolets. Les infrarouges sont aussi bénéfiques.

Pour un effet maximal, topsante.com parle d’une séance quotidienne de 30 minutes par jour, tout au long des saisons froides. Les spécialistes ajoutent que d’effectuer le traitement le matin serait plus efficace que de le faire le soir.

http://fr.canoe.ca

Les films d’horreur seraient bons pour la ligne


Personnellement, je ne me fierais pas aux films d’horreur pour perdre du poids …  Cela veux peut-être déculpabilisé par contre bouger est surement plus efficace
Nuage

 

Les films d’horreur seraient bons pour la ligne

 

Les films d'horreur seraient bons pour la ligne

Photo: Fotolia

Il semblerait que le simple fait de regarder un film d’horreur permet de brûler des calories, et donc de perdre du poids… à condition de ne pas grignoter des chips ou du pop-corn pendant la séance.

 

Dans le cadre d’une étude commandée par le site internet Lovefilm.com, des chercheurs de l’université de Westminster au Royaume-Uni, ont fait regarder des films d’épouvante à des sujets tout en enregistrant leur pouls, leur consommation d’oxygène, leur rejet de gaz carbonique et le nombre de calories dépensées.

«Chacun des dix films testés a fait accélérer le pouls, augmentant le rythme cardiaque des sujets étudiés», a expliqué Richard Mackenzie, spécialiste du métabolisme cellulaire au Telegraph.

«Quand le pouls s’accélère et que le sang circule plus rapidement dans le corps, on enregistre une augmentation d’adrénaline». Et d’ajouter: «C’est cette libération d’adrénaline à action rapide, produite pendant de courts accès d’intense stress (ou dans ce cas créés par la peur), qui réduit l’appétit, accroît le métabolisme de base et au final brûle un plus grand nombre de calories.»

Classement par nombre de calories dépensées des dix films d’horreur testés:

1. Shining – 184 calories
2. Les Dents de la mer – 161 calories
3. L’Exorciste – 158 calories
4. Alien – 152 calories
5. Saw – 133 calories
6. Freddy – Les Griffes de la nuit – 118 calories
7. Paranormal Activity – 111 calories
8. Le Projet Blair Witch – 105 calories
9. Massacre à la tronçonneuse – 107 calories
10. [Rec] – 101 calories

http://fr.canoe.ca

Éliminer les poux sans produits chimiques, c’est possible !


J’ai jamais eu affaire a des poux, mais j’aurais été bien embêté d’utiliser des produits chimiques tel que des insecticides chimiques sur la tête des enfants… alors qu’il y a des moyens moins drastiques et qui peuvent être tout aussi efficaces .
Nuage

 

Éliminer les poux sans produits chimiques, c’est possible !

 

Année après année, les poux reviennent envahir les écoles et se loger sur la tête des enfants. Mais les traitements, qui sont le plus souvent des shampoings, contiennent des insecticides chimiques permettant d’en venir à bout.

L’utilisation du peigne fin reste impérative puisqu’il permet de retirer les lentes. Des compagnies ont développé des lotions sans insecticides que vous pourrez retrouver dans les magasins de santé naturelle. Néanmoins, ces produits peuvent être chers. Dans ce cas, il est possible de se tourner vers ce qu’il y a dans notre cuisine pour concocter une préparation maison, efficace et économique. Certaines plantes, certaines huiles ou certains aliments sont nocifs pour ces parasites. Utilisés correctement, ils représentent une alternative intéressante pour enrayer les poux :

La mayonnaise

Bien que cela puisse sembler étrange, la mayonnaise a fait ses preuves. L’application est simple : masser le cuir chevelu, laisser reposer durant deux heures puis laver et peigner les cheveux. Vous pouvez utiliser le même procédé avec le jus d’un gros oignon qui reposera de trois à quatre heures avant d’être rincé.

Les huiles essentielles

Issues de la lavande, de l’arbre à thé, du niaouli, du citron, de l’eucalyptus, du géranium, de la noix de coco, du romarin ou du clou de girofle, les huiles essentielles sont nombreuses à savoir des propriétés antiparasitaires. Il suffit de mélanger environ huit gouttes de l’un de ces extraits à 100 ml d’huile d’olive puis de masser la tête. Rincez ensuite et lavez les cheveux à l’aide d’un shampoing dans lequel encore quelques gouttes d’huiles essentielles auront été ajoutées.

L’huile et le vinaigre

Répartis en parts égales, l’huile et le vinaigres sont ingrédients de base de notre garde-manger qui constituent également un traitement intéressant contre les poux. Appliquez sur une chevelure sèche, massez, recouvrez d’une serviette et laissez agir durant 15 minutes. Vous pourrez ensuite rincer et laver les cheveux selon le procédé suggéré précédemment.

Trois répétitions pour un maximum d’efficacité

Si certaines larves ou lentes ont survécu à la première application, elles seront détruites lors des prochaines. Vous pouvez aussi compléter le traitement avec un massage au bicarbonate de soude qui supprimera toutes les lentes qui ont pu résister.

Une épidémie sévit à la garderie ou à l’école ? Mieux vaut prévenir que devoir traiter. Pour ce faire, déposez une goutte d’huile essentielle de lavande ou de citron derrière chaque oreille de votre enfant, dans la nuque et à quelques endroits sur les vêtements. Les poux n’auront pas envie de venir se loger dans cette chevelure. 

http://www.passeportsante.net

NETTOYANTS : Pas si efficaces


Les États-Unis et le Québec ont fait a peu près les mêmes test sur les produits nettoyants .. chacun ont trouver leur nettoyants tout usage sans pour autant être bio .. cependant, il reste que le vinaigre demeure le meilleur choix pour son efficacité et son coût
Nuage

 

NETTOYANTS : Pas si efficaces

Pas si efficaces

PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, STÉPHAN DUSSAULT

Clémence Lamarche, chargée de projet senior au magazine Protégez-Vous, a testé 33 nettoyants tout usage en juillet. Ce mois-ci, son concurrent américain Consumer Reports a remis ça. Avec des résultats impressionnants.

STÉPHAN DUSSAULT

 

Un test américain conclut que le vinaigre donne d’aussi bons résultats

 

 

Un test poussé le confirme: la bonne vieille recette de grand-mère qui mélange autant d’eau que de vinaigre pour le nettoyage est aussi efficace que la majorité des nettoyants tout usage sur le marché et coûte beaucoup moins cher.

Le magazine américain Consumer Reports vient de frapper un grand coup avec son test de produits nettoyants tout usage qui a donné d’impressionnants résultats.

Tâches de savon, moutarde, shortening, ketchup, qualité du lavage des miroirs; la bible américaine de la consommation y a mis toute la gomme pour vérifier si les nettoyants tout usage que l’on trouve sur le marché étaient aussi versatiles qu’ils le prétendent.

Mauvais résultats

Résultat, un seul des produits est recommandé: le bon vieux Pine Sol liquide, qui a obtenu la note respectable de 74%. Pour les 18 autres, le score oscille entre 57% et… 28%.

Parmi ceux-ci, on trouve des produits bien connus et également disponibles au Québec, comme Lysol avec javellisant (33%), Ajax triple action (42%), Fantastik antibactérien (45%) et M. Net avec Febreze (53%).

Consumer Reports a par la suite effectué les mêmes tests avec un mélange égal d’eau et de vinaigre, qui a dépassé ceux de 18 des 19 produits.

Pour ceux qui en doutaient encore, la chose est entendue: la recette de grand-mère est un bon choix pour payer beaucoup moins cher pour un résultat équivalent. Un litre d’un mélange d’eau et de vinaigre blanc peut coûter aussi peu que 2 $. Il ne reste qu’à verser la mixture dans un contenant en vaporisateur.

«Mais le tout laisse une forte odeur de vinaigre et donne de mauvais résultats sur l’acier inoxydable», précise le magazine.

L’organisme américain conclut que Pine Sol est le seul véritable nettoyant tout usage. Les autres ont tous au moins une faiblesse. Par exemple, Lysol s’en tire bien pour les taches de gras, mais est une catastrophe pour le lavage des miroirs.

Test québécois

«Il est très difficile de dénicher un produit qui fait tout et c’est particulièrement vrai dans la salle de bains, où les taches de calcaire peuvent nécessiter un produit spécialisé», dit Clémence Lamarche, chargée de projet senior au magazineProtégez-Vous.

L’ingénieure a testé 33 nettoyants dans un dossier publié en juillet dernier. Les produits s’en tirent généralement mieux que les mêmes mis au banc d’essai par le magazine américain.

«Nous n’avons pas testé les mêmes taches, explique Mme Lamarche. Nous nous sommes concentrés sur les taches de gras, de calcaire [qui font des taches sur les murs de la douche] et de crayon. Et nous n’avons pas testé le Pine Sol liquide puisque notre test se concentrait sur les produits en vaporisateur.»

Parmi les produits testés par Protégez-Vous, c’est M. Net antibactérien multisurfaces qui s’en est le mieux tiré.

«Il parvient à laver efficacement les traces de graisse et de crayon sans laisser de résidus. Il ne nettoie toutefois pas les traces de calcaire», écrit le magazine.

http://www.journaldemontreal.com

Du béton qui s’autorépare


Une découverte intéressante, surtout si les tests a l’extérieur seraient concluantes. Cela économiseraient beaucoup d’argent pour des réparations et entretient de bâtiments, de ponts …
Nuage

 

Du béton qui s’autorépare

 

Du béton expérimental 

Photo :  Université technique de Delft

Du béton expérimental dont les fissures se réparent par elles-mêmes a été mis au point par des chercheurs néerlandais.

Les chercheurs Henk Jonkers et Eric Schlangen de l’Université technique de Delft testent actuellement leur création à l’extérieur.

Exemple des dommages causés par des fissures dans le béton

Exemple des dommages causés par des fissures dans le béton  Photo :  Université technique de Delft

Ce béton nouveau genre contient des bactéries productrices de calcaire qui s’activent lorsque de l’eau s’infiltre dans la structure.

Le nouveau matériau pourrait potentiellement augmenter la durée de vie du béton et permettre des économies importantes d’argent. Si les tests sont concluants, il pourrait être commercialisé d’ici 2 à 3 ans.

Le saviez-vous?

Le béton est le matériau de construction le plus utilisé au monde.

Un matériau plus robuste

À l’heure actuelle, les structures de béton doivent être renforcées avec de l’acier, en raison des fissures qui s’y forment avec le temps.

L’industrie de la construction tolère actuellement des fissures plus petites que 0,2 mmm puisqu’elles ne causent pas de perte de force.

Les fissures se remplissent de calcaire

Les fissures se remplissent de calcaire  Photo :  Université technique de Delft

Cependant, avec le temps, l’infiltration d’eau et de produits chimiques finit par affaiblir le matériau et lui faire perdre sa résistance.

C’est précisément à ces fissures destructrices que les chercheurs se sont attaqués.

Des spores bactériennes et les nutriments dont ils ont besoin pour se nourrir sont ajoutés sous forme de granules dans le mélange de béton. L’eau est l’ingrédient manquant nécessaire pour que les microbes se développent. Les spores restent donc en état de dormance jusqu’à ce que l’eau de pluie fasse son chemin dans les fissures et les active.

Les bactéries sont inoffensives et appartiennent au genre Bacillus.

En laboratoire, les chercheurs ont pu rétablir des fissures d’une largeur de 0,5 mm, soit de deux à trois fois plus grosses que le tolèrent les normes actuelles.

Quelques entreprises de construction participent aux tests qui permettront d’observer les structures de béton « biologique » pendant au moins deux ans.

Les coûts des agents biologiques font grimper d’environ 50 % le coût du béton, mais ses créateurs pensent que l’argent économisé dans l’entretien fera la différence. D’autant plus que le béton compte pour environ 1 % à 2 % du total d’une nouvelle construction.

Le saviez-vous?

Le béton est un matériau de construction fabriqué à partir de sable, de gravier, de roche ou de granulats artificiels agglomérés par du ciment.

 

http://www.radio-canada.ca