Nous sommes tous égaux vraiment ??


Dans le Big Bazar de Michel Fugain, il disait que tous les hommes naissent égaux, mais il en a qui sont plus égaux d’autres … et c’est malheureusement un fait .. car la liberté, l’égalité perds vite ses titres de noblesse devant le pouvoir et l’argent
Nuage

 

Nous sommes tous égaux vraiment ??

 

 

Je sais que les hommes naissent libres et égaux en droit, mais ça ne dure pas longtemps!

Albert Cohen

Fidel Castro ironise sur son «agonie»


Je trouve cela un peu décevant que certaines rumeurs sont lancé sur le net .. et pour Fidel Castro qu’on croyait peut-être mourant viens d’être semble t’il démenti par l’ancien président cubain en personne .. Je ne comprend pas vraiment l’intérêt de partir des nouvelles mensongères
Nuage

 

Fidel Castro ironise sur son «agonie»

 

Neuf photos, prises par un de ses fils... (PHOTO AFP)

Neuf photos, prises par un de ses fils et publiées par le site officiel cubain Cubadebate, montrent Fidel Castro dans un jardin, en chemise à carreaux et coiffé d’un chapeau de paille.

PHOTO AFP

Agence France-Presse
La Havane, Cuba

L’ex-président cubain Fidel Castro, réapparu samedi en public après six mois d’absence, a affirmé lundi qu’il ne se rappelait «même pas ce qu’est un mal de tête» et traité d’«oiseaux de mauvais augure» ceux qui diffusent «les plus insolites stupidités» sur son état de santé.

«Quelle constance dans le mensonge, je leur offre les photos qui accompagnent cet article», écrit le leader de la Révolution cubaine, 86 ans, sous le titre ironique de «Fidel est agonisant».

Le site officiel cubain Cubadebate a publié neuf photos, prises par un fils de Castro, qui le montrent dans un jardin, en chemise à carreaux et coiffé un chapeau de paille.

On le voit aussi s’appuyant sur une canne ou lisant l’édition de vendredi du quotidien officiel Granma, qui pour sa part a publié trois photos lundi.

Dans son article, Fidel Castro explique également qu’il a cessé de publier ses « réflexions » le 19 juin « parce que ce n’est pas mon rôle de remplir les pages de notre presse ».

Fidel Castro, retiré du pouvoir en 2006 pour raisons de santé au profit de son frère Raul, est réapparu samedi accompagné de l’ex-vice-président vénézuélien Elias Jaua dans un grand hôtel du centre de La Havane.

Fidel Castro « se porte très bien. Il est très lucide », a ensuite affirmé à la presse Elias Jaua.

Ses dernières apparitions publiques dataient du 28 mars, au moment de la visite à La Havane du pape Benoît XVI, et du 5 avril avec la dirigeante étudiante chilienne Camila Vallejo.

http://www.lapresse.ca

Truc express ►Aiguille difficile à enfiler


Quand il n’a pas le petit bidule pour enfiler un fil dans une aiguille .. et que nos yeux commencent a loucher un petit truc qui va probablement aider a enfiler le fil dans le chas .. une chose a défaut d’avoir du vernis, la laque pour cheveux peut faire l’affaire
Nuage

 

Aiguille difficile à enfiler

 

 

Votre vue baisse et vous avez de la difficulté à enfiler une aiguille? Trempez le bout du fil dans du vernis incolore quelques secondes.

Le voilà raidi et plus facile à enfiler dans le chas de l’aiguille….

http://www.trucsmaison.com/

Espagne | Séisme Lié à l’exploitation de la nappe phréatique


Vous trouvez cela rassurant .. qu’ils sont capable de provoquer des séismes mais pas des contrôler .. ???  A force d’extraire, de stocker, de provoquer la terre … elle va nous répondre mais pas vraiment de la manière que nous apprécierons
Nuage

 

Espagne | Séisme

Lié à l’exploitation de la nappe phréatique

 

Espagne | Séisme - Lié à l'exploitation de la nappe phréatique

Une résidante constate l’ampleur des dégâts à Lorca, en mai 2011.

Photo Archives / AFP

Agence France-Presse

PARIS – Les activités humaines, en l’occurrence l’exploitation de la nappe phréatique, ont contribué au séisme destructeur qui a frappé l’an dernier la ville historique de Lorca, dans le sud de l’Espagne, et l’ont peut-être même aggravé, estime une étude.

Le 11 mai 2011, une secousse d’une magnitude de 5,1, dont l’épicentre était situé très près de la surface, à seulement 3 km de profondeur, avait tué neuf personnes et fait environ 130 blessés à Lorca. Quelque 15 000 personnes avait également été jetées hors de chez elles par le séisme qui a endommagé environ 12% des édifices de cette ville au riche patrimoine.

Pour mieux comprendre le phénomène, Pablo Gonzalez, du département des Sciences de la Terre de l’Université d’Ontario Occidental (Canada), et ses collègues ont analysé par radar la déformation du sol causée par la secousse.

Ils ont découvert que le séisme résultait du système de failles d’Alhama de Murcia. Plus précisément, la simulation tirée de leurs données montre que l’essentiel de la puissance du séisme a été libérée par un glissement de seulement 20 cm d’un segment de failles d’environ 2 km sur 3 km.

Mais cette rupture s’est produite à seulement 3km de profondeur, exceptionnellement proche de la surface, ce qui explique l’ampleur des destructions provoquées à Lorca.

Pourquoi un séisme si exceptionnel? Pablo Gonzalez et son équipe ont découvert que la nappe phréatique du bassin de l’Alto Guadalentin, la rivière voisine, avait baissé de quelque 250 mètres entre 1960 et 2010 en raison de l’extraction d’eau par l’homme.

Une simulation informatique suggère que cette baisse de la nappe aquifère a abouti à la rupture d’une partie de la croûte terrestre à proximité du système de failles d’Alhama de Murcia, selon l’étude publiée dans la revue Nature Geoscience.

Cette rupture a provoqué une «réaction élastique» de la croûte qui a accentué la pression sur la faille, la portant près du point de rupture.

«Nos résultats impliquent que les activités humaines peuvent influencer la manière et le moment auquel les séismes surviennent», indiquent les auteurs.

Dans un commentaire séparé, le géologue Jean-Philippe Avouac, de l’Institut de technologie de Californie (Caltech), estime que l’extraction d’eau pour les besoins humains a très probablement accéléré un processus naturel mais n’a pas suffi à elle seule à déclencher la secousse.

M. Avouac appelle néanmoins à la plus grande prudence pour éviter des perturbations dans le sous-sol, en particulier les projets de stockage de CO2 souterrains qui affecteraient d’énormes volumes de croûte.

«Nous savons comment déclencher des séismes, mais on est encore loin d’être capables de les contrôler», souligne-t-il.

http://fr.canoe.ca

Le plus vieux fossile de tortue est découvert en Pologne


Vous rendez-vous compte qu’ils ont trouver la plus vieille tortue au monde avec carapace et os du cou .. qui date de millions d’années .. ?? Les tortues ont traverser divers époques, elles ont affrontés les changement climatiques a travers l’histoire de la Terre … et aujourd’hui, elle sont en danger de disparaitre a cause de l’être humain qui en principe est la pour protéger la nature ..
Nuage

 

Le plus vieux fossile de tortue est découvert en Pologne

 

Daté par les chercheurs de l'Institut de paléontologie... (Photo AFP)

Daté par les chercheurs de l’Institut de paléontologie de Varsovie à 215 millions d’années, le fossile pourrait donner des réponses à de nombreuses questions que suscite ce reptile, vénéré jusqu’à nos jours dans de nombreuses civilisations à travers le monde.

PHOTO AFP

MARY SIBIERSKI
Agence France-Presse
Poreba, Pologne

Extrait d’une boue argileuse à proximité d’une décharge publique dans le sud de la Pologne, le fossile d’une carapace de tortue est désormais reconnu par les scientifiques comme le plus ancien jamais découvert dans le monde et le plus complet à la fois.

Daté par les chercheurs de l’Institut de paléontologie de Varsovie à 215 millions d’années, le fossile pourrait donner des réponses à de nombreuses questions que suscite ce reptile, vénéré jusqu’à nos jours dans de nombreuses civilisations à travers le monde.

«Les fossiles de la fin du Trias sont très rares. Il y seulement huit sites dans le monde où l’on peut les trouver. Ici, en Pologne, nous avons découvert la collection de fossiles la plus ancienne et la plus complète à la fois», explique Tomasz Sulej, paléontologue de l’Académie des Sciences polonaise, qui a eu la chance de faire cette découverte dans la région de Cracovie.

«Je me dis que c’est mon ange gardien qui m’a guidé vers ce lieu», a-t-il raconté à l’AFP en évoquant ce jour de septembre 2008 quand, mené par une intuition, il est allé piocher près de la ville de Poreba.

Quatre ans plus tard, des tests ont confirmé ce qu’il pressentait: le fossile s’est révélé être bien celui de la tortue la plus ancienne au monde.

The Journal of Vertebrate Paleontology, la prestigieuse revue de la paléontologie des vertébrés, et l’édition polonaise duNational Geographic en ont fait l’annonce en août.

Un fossile d’un âge similaire avait été découvert en Allemagne. Mais la découverte en Pologne comprend, outre la carapace, des ossements tels que des vertèbres du cou et de la queue ainsi que des os des pattes, une découverte unique jusqu’à présent.

«Nous avons découvert deux espèces, dont l’une inconnue», affirme le paléontologue polonais.

Son groupe de chercheurs a identifié l’une des espèces comme celle appartenant aux Proterochersis, ressemblant au fossile de Proterochersis robusta découvert en Allemagne, alors que la deuxième, plus petite, semble être inconnue jusqu’à présent.

La découverte de Tomasz Sulej a suivi celle d’un dinosaure daté de 200 millions d’années, trouvé en 2006 près du village de Lisowice, dans la même région. Les chercheurs l’avaient surnommé «Smok Wawelski» (Dragon du Wawel), une bête légendaire connue de tous les enfants en Pologne, qui crachait du feu depuis sa caverne au pied du château royal de Wawel à Cracovie.

Pour M. Sulej, «les fouilles, c’est comme la Quête de Saint-Graal pour les chevaliers de la Table Ronde».

Bien qu’on ne puisse pas prélever de cellules pour des tests ADN sur un fossile, l’étude de sa structure pourrait donner des réponses sur les origines des tortues.

«Chaque nouveau fossile de tortue est inestimable, car il peut donner des réponses sur les origines de cette espèce de reptile», déclare-t-il à l’AFP.

Jusqu’à présent, on pensait que les tortues provenaient des Procolophonidae, une famille de petits para-reptiles qui vivaient dans le Permien, la dernière période du Palézoïque, il y a environ 300 millions d’années.

Un fossile d’Odontochelys semitestace, découvert en 2008 en Chine et daté à 220 millions d’années, a aussi été classé par des experts comme un ancêtre de la tortue. Il avait une carapace protégeant le ventre mais, contrairement aux tortues, il avait des dents et pas de carapace au dos.

Des tests ADN sur les tortues vivant actuellement permettent de constater qu’elles appartiennent au groupe lié aux crocodiles, selon M. Sulej.

Peu de prédateurs, à part l’homme

Les étoiles jaunes sur la carapace de la Tortue Rayonnée, une espèce originaire de Madagascar, fascinent les écoliers en sortie de classe au jardin zoologique de Varsovie.

«Sa carapace fait penser à un char», dit Wojtek, 12 ans, élève en sixième.

Et pourtant, les tortues qui ont su résister grâce à leur carapace aux prédateurs naturels pendant des millions d’années, se sont avérées vulnérables face à l’homme.

Elles sont chassés pour leur viande ou comme remède dans la médecine traditionnelle, ou encore capturées illégalement pour servir d’animaux domestiques.

Près de la moitié des 328 espèces de ces reptiles vivant dans les eaux douces ou marines, voire sur terre, sont menacées, avertit la Coalition pour la protection de la tortue, une organisation internationale.

«Après (avoir survécu) des millions d’années, de nombreuses espèces de tortues sont aujourd’hui en voie de disparition, chassées massivement pour être consommées à grande échelle, essentiellement en Asie», souligne Mariusz Lech, en charge des tortues au jardin zoologique varsovien.

Réputées pour leur longévité – certaines espèces peuvent vivre jusqu’à 130 ans – les tortues ont symbolisé la longue vie, la stabilité, la sécurité dans les mythes fondateurs de diverses civilisations à travers le monde, depuis les peuples de l’Inde jusqu’aux Indiens d’Amérique du Nord.

«Sans mesures de protection radicales, certaines espèces peuvent réellement disparaître dans 20 ans», affirme M. Lech.

http://www.lapresse.ca

Comme les perroquets, une baleine capable d’imiter la voix humaine


J’imagine la surprise des scientifiques d’entendre la baleine blanche imiter des sons qui ressemblent de beaucoup chez les humain Cette baleine va surement susciter les scientifiques a pousser un peu plus leur recherches vers d’autres spécimens quoique … je préfère qu’ils les laissent dans leur environnement
Nuage

 

Comme les perroquets, une baleine capable d’imiter la voix humaine

 

Une baleine (Dmitry Kostyukov AFP/Archives)

Une baleineDmitry Kostyukov AFP/Archive

Une baleine blanche qui a vécu trente ans dans un aquarium à San Diego, en Californie, était capable d’imiter la voix humaine, ont annoncé lundi des chercheurs qui pour la première fois ont pu enregistrer ces sons émis par un cétacé et effectuer une analyse acoustique.

Ceci est surprenant parce que les baleines produisent normalement des sons totalement différents et doivent de ce fait modifier leur mécanique vocale pour reproduire des sonorités ressemblant à celles émises par les humains, explique Sam Ridgway, de la National Marine Mammal Foundation, principal auteur de cette découverte parue dans la revue américaine Current Biology datée du 23 octobre.

« De tels efforts laissent penser que ce béluga appelé NOC, mort il y a cinq ans, cherchait à avoir un contact avec les humains », explique ce biologiste marin.

Tout a commencé en 1984 quand ces scientifiques ont commencé à remarquer des sons inhabituels dans l’aquarium où vivaient cette baleine blanche et des dauphins. Cela faisait penser à une conversation entre deux personnes trop éloignées pour que ce soit compréhensible.

Les chercheurs ont pu finalement déterminer avec surprise que ces sons provenaient de NOC quand un plongeur qui travaillait dans le bassin où se trouvait la baleine est remonté à la surface en demandant qui lui avait dit de sortir de l’aquarium.

NOC avait vécu avec des dauphins et d’autres baleines blanches et s’était souvent trouvée en présence d’humains.

La baleine a imité des sonorités humaines pendant environ quatre ans jusqu’à ce qu’elle parvienne à la maturité sexuelle, a indiqué Sam Ridgway.

Des cas de baleine imitant la voix humaine avaient déjà été signalés auparavant. Mais c’est la première fois que des scientifiques ont enregistré de tels sons prouvant bien que ces cétacés sont capables de reproduire des sonorités ressemblant à celles de nos cordes vocales, souligne ce chercheur.

« Les sons que nous avons enregistrés étaient clairement un exemple d’apprentissage vocal effectué par une baleine blanche », affirme-t-il.

Ceci est d’autant plus remarquable que les baleines produisent leurs sons par leur conduit nasal et non pas avec le larynx comme chez les humains, relève le biologiste.

NOC devait ainsi moduler la pression de l’air dans ses narines et effectuer d’autres ajustements musculaires pour imiter la voix humaine, ce qui était loin d’être facile, ajoute-t-il.

http://www.ladepeche.fr