Comment interpréter les dessins de bébé


Plus l’enfant grandit plus le dessin devient une source d’information pour les adultes … Il ne s’agit pas de deviner le dessin mais de laisser parler raconter l’histoire du dessin par l’enfant
Nuage

 

Comment interpréter les dessins de bébé

 

Comment interpréter les dessins de bébé

Photo: Fotolia

Une spécialiste nous fait part des phases de l’évolution des œuvres d’art des tout-petits.

 

Suivez l’évolution fascinante des dessins de votre bébé… La psychologue Roseline David explique les différents stades, tels que rapportés par Infobébés.

La tache

Avant douze mois, les bébés font des taches sur le papier avec de la peinture ou parfois même avec des aliments.

Les premiers gribouillis

À partir d’un an, bébé gribouille, faisant des traits dans tous les sens.

À ce stade, l’enfant « fait une projection de lui-même », explique Mme David.

Le griffonnage

Vers deux ans, le griffonnage commence. L’enfant fait maintenant des dessins «intentionnels». Il essaie aussi d’imiter l’écriture, même si son attention est encore très limitée.

Le bonhomme

C’est autour de 3 ans qu’apparaissent les fameux bonshommes. Au début, ceux-ci sont très simples, avec un rond pour la tête et des lignes pour les bras et les jambes. Le bonhomme devient plus élaboré avec le temps, et vers 6 ans, l’enfant dessine un corps articulé.

Le portrait de famille

Lorsqu’il commence à mieux maîtriser le dessin, l’enfant d’âge préscolaire fait souvent des portraits de sa famille, une façon de se représenter dans son environnement.

L’artiste en herbe

Progressivement, la créativité explose, et l’enfant dessine toutes sortes d’objets, explore les couleurs et les formes, etc.

Le plus important, selon la psychologue, c’est de laisser l’enfant s’exprimer, d’écouter l’histoire qu’il raconte et de ne pas lui poser trop de questions sur son oeuvre.

http://fr.canoe.ca

6 réponses à “Comment interpréter les dessins de bébé

  1. Intéressant…
    Je me souviens d’Emmanuel (encore lui!) :Je gardais tous ses dessins qu’il ramenait fièrement de l’école…Puis je lui avais fabriqué un chevalet : Je mettais sur ce dernier une feuille de papier peint du coté blanc ,puis pour protéger ses vêtement de la peinture ,comme blouse,je lui mettais une des mes chemises lol….
    Il passait des heures à » peindre  » et était très fier de ses oeuvres! çà a commencé à la maternelle …..

    Le » cheminement  » décrit dans ton billet correspond à se qu’il faisait !

  2. J’avais lu au début de ma vie adulte, un livre sur l’interprétations des dessins et j’étais aide a domicile chez une dame tr;es malade

    Un jour elle m’avait lancé un cahier de sc religieuse de son fils ou ils font des dessins .. et m’a dit d,essayer d’interprété .. moi une profane ben j’ai trouvé .. une page tres explicite qui disait c’est quoi Noel pour toi
    le jeune avait dessiné qu’un contour de sapin c’est tout .. et c’était une période ou son pere était mort et sa mere a été tres malade

  3. Oui, Emmanuel ,par exemple ne dessinait jamais un dessin représentant une « famille  » ,c’était tours un petit garçon et un homme ,parfois une femme ,mais elle était loin du garçon et de l’homme…..Evidemment ,l’institutrice interprétait cela comme étant du au fait qu’il ne voyait sa maman qu’un W.E sur deux ….Ce qui parait logique….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s