Estime de soi ..


L’estime de soi c,est d’abord s’aimer et de voir que nous avons notre place en ce monde ..et que notre présence est importance pour des évènements, pour des personnes
Nuage

 

Estime de soi ..

 

 

 

« Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et, alors, j’ai pu me relaxer. Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Estime de soi … »

Charlie Chaplin

Le sens du sacré est en dehors du mental


Avons nous oublier le son naturel de ce qui devrait nous entourer,  cette nature qui a pourtant tant de bruit partager .. et qui apporte pourtant le calme et la sérénité, nous la préférons a au son artificiel qui nous casse nos oreilles
Nuage

 

Le sens du sacré est en dehors du mental.

 

« Portez votre attention aux sons de la nature, nombreux et subtils: le bruissement des feuilles eu vent, les gouttes de pluie qui tombent, le bourdonnement d’un insecte, le premier chant d’oiseau à l’aube.
 
Donnez-vous complètement à l’écoute. Par -delà les sons, il sepasse quelque chose de plus grand: ce sacré, la pensée ne peut les saisir. »
 

Eckhart Tolle.

Truc express ►Aromatiser la maison


 

Changer les odeurs d’une maison sans dépenser une fortune … quand il y a tout ce qu’il faut dans notre cuisine .. Rien de plus facile
Nuage

Aromatiser la maison   

 

Utilisez un petit poêle à fondue au chocolat. Mettez-y des essences à pâtisserie telles que essence à la vanille, amande ou menthe. Toutes les essences conviennent.

Vous remarquerez que tous les gens qui entreront dans la maison croiront que vous avez du gâteau dans le four! Vous pouvez même combiner des essences pour créer une bonne senteur.

http://www.trucsmaison.com

Gourous: quand les parents ne partagent pas les mêmes croyances


Je trouve que c’est inquiètant quand on mise sur des enfants pour leur donner des cours sois disant qu’ils peuvent soulager leur amis, famille juste par leur présence, par imposition des mains .. Comme un suggère, un enfant qui veut vraiment guérir une personne aimée, mais qu’il échouent quel poids aura-t-il sur ses épaules .. je pense qu’il y a un grand risque sur le plan émotif et la confiance en soit qui serait sur la corde raide
Nuage

 

Gourous juniors: devenir guérisseur à 8 ans

 

 

MARIE-CLAUDE MALBOEUF
La Presse

Après avoir suivi un séminaire pour que ses mains accèdent à une «énergie nouvelle», Emilio a fait démarrer la brosse à dents électrique de son fils sans y toucher. Dans l’emballage! jure-t-il. Cet incident l’a convaincu. Le Montréalais a inscrit ses deux garçons au cours pour enfants.

«Je veux me servir de cette énergie pour traiter mes fils à la maison, et ça va être plus facile à introduire comme ça», a-t-il expliqué à une journaliste, venue incognito.

Ce soir-là, pendant deux heures, une douzaine d’écoliers âgés de 8 à 12 ans ont appris à imposer les mains, dans une grande salle de l’hôtel Hyatt Regency de Montréal. Des admirateurs d’Eric Pearl – un ex-chiropraticien qui se présente comme un catalyseur de miracles – s’y relayaient depuis déjà trois jours.

Leur maître californien parcourt la planète à la rencontre de dizaines de milliers d’élèves. Dans certaines villes, son équipe entreprend les jeunes dès l’âge de 4 ans.

«Mettons la guérison entre les mains de nos enfants», propose ainsi le site web du multimillionnaire.

À Montréal, trois jeunes ont accepté de se prêter au jeu et de nous relater leur expérience. Nous allons vous enseigner «une nouvelle forme de guérison», qui vous permettra de soigner vos proches et vos amis qui se font des bobos à l’école, leur a déclaré la formatrice. L’Américaine leur a aussi conseillé d’agiter leurs mains pour calmer leur animal domestique et éliminer à distance les énergies négatives de leurs proches. D’après elle, les enfants apprendraient à «réarranger les molécules, l’espace, le temps».

À tour de rôle, les écoliers se sont ensuite étendus pour tester leurs soi-disant pouvoirs. Une enfant s’est vite emballée en en voyant un autre bouger les paupières. Un troisième s’exclamait sans arrêt: je sens de la chaleur; je sens du froid; je sens des picotements…

Sur YouTube, un petit Américain rayonnant proclame:

«Ma mère souffre d’arthrite. J’ai juste touché son épaule et elle s’est sentie mieux!»

On y voit aussi Eric Pearl au milieu d’une centaine de petits. Il déclare qu’on peut guérir les autres en claquant des doigts.

L’un de nos jeunes enquêteurs raconte avoir eu envie d’y croire.

«Ils n’arrêtaient pas de nous dire que c’était prouvé scientifiquement, explique-t-il. Que si on coupe des feuilles de plante, elles fanent moins vite si on se sert de ses mains pour faire de petits cercles autour.»

Dans la salle d’attente, une résidante de Blainville racontait avoir inscrit sa fille de 6e année, parce que cette dernière a subi trois commotions cérébrales et peine à suivre à l’école. Elle a économisé gros en procédant ainsi au lieu de s’inscrire elle-même au cours pour adulte, qui lui aurait coûté 15 fois plus cher, soit 711$ plutôt que 48$.

Donner la mort?

Dans pareils cas, le Collège des médecins du Québec ne peut intervenir.

«Tant qu’aucun traitement n’est administré, les cours, tout comme les livres, sont protégés par la liberté d’expression», explique le directeur des enquêtes, François Gauthier.

«Il n’y a pas de raison d’être plus sévère à l’égard d’un tel discours qu’à l’égard des religions institutionnalisées, qui comportent toutes leur lot de balivernes», confirme l’éthicien Daniel Weinstock, professeur à la faculté de droit de l’Université McGill. «Par contre, dit-il, je m’inquiète à l’idée que des parents veuillent traiter leur enfant avec ça.»

À la fois médecin, écrivain et bioéthicien, son confrère Marc Zaffran va plus loin.

«Avoir le pouvoir de guérir, ça veut dire avoir celui de tuer. Est-ce moralement acceptable de laisser entendre ça à des enfants?», lance-t-il.

«Que va-t-il arriver si l’enfant tente de guérir son grand-père et échoue? illustre le chercheur en psychoéducation Serge Larivée. C’est irresponsable de leur faire porter un tel poids. C’est leur voler leur enfance!»

En plus de traduire le cours donné à Montréal, la naturopathe Diane Buteau a accompagné Eric Pearl dans 23 pays, sur 4 continents. Et ce genre de critiques la fâche.

«On a fait un petit atelier, sous forme de jeu, argue-t-elle en entrevue. Les enfants ne sont pas devenus praticiens. On leur dit qu’ils peuvent aider leur prochain. On ne leur enseigne pas du tout comme aux adultes, ni comme Eric Pearl le fait aux États-Unis.»

Il y a environ deux ans, le Collège des médecins a exigé que la Montréalaise expurge son site internet, pour enlever, notamment, toute référence à la guérison ou au cancer.

– Avec la collaboration de Charles et Félix, 12 ans, et de Vincent, 10 ans.

http://www.lapresse.ca

Inusité: un chat à 28 orteils


Chat, chat chat .. tout plein d’orteils .. A date j’ai vue un sur le web un chat a 26 (Un chat à 26 orteils à la rescousse d’un refuge) orteils mais aujourd’hui, c’est 28 … Il y a fort longtemps, dans d’autres temps .. on croyait que ces chats étaient maléfiques .. d’ou peut-être leur rareté aujourd’hui
Nuage

 

Inusité: un chat à 28 orteils

 

 

PATRICIA CLOUTIER
Le Soleil

(Québec) Depuis qu’il est entré dans la famille McNeil de Lévis, il y a cinq ans, Gus suscite la curiosité avec ses grosses pattes pleines d’orteils. Mais lorsque les soeurs Élisabeth et Sarah-Jeanne se sont mises à faire des recherches sur Internet, elles ont eu toute une surprise : leur chat est en fait exceptionnel, car il égale le record Guiness du chat ayant le plus d’orteils, attribué à Jake, un félin de Bonfield, en Ontario.

Pas peu fières de leur découverte, les soeurs de 12 et 14 ans ont voulu la partager avec Le Soleil. «C’est drôle, il a de belles pattes!», s’exclame Élisabeth McNeil.

Gus est en fait un chat polydactyle. Il est atteint d’une anomalie congénitale qui semble être le fruit du hasard, car il était le seul de sa portée à l’afficher. Il a en tout 28 orteils: huit sur les pattes d’en avant et six sur les pattes d’en arrière; alors qu’un chat normal, comme son frère Black, en compte 18: cinq en avant et quatre en arrière.

L’animal de compagnie n’est toutefois pas handicapé par son trop grand nombre d’orteils et a presque autant de dextérité que son frère Black.

«Je ne pense pas que ça change grand-chose, parce qu’il retombe toujours sur ses quatre pattes. Une fois, il a sauté du deuxième étage, il est arrivé sur ses quatre pattes, par terre, dehors», souligne Sarah-Jeanne.

Pour la petite histoire, on soutient que les chats polydactyles sont rares, car plusieurs auraient été éliminés par superstition au Moyen-Âge. L’écrivain et prix Nobel Ernest Hemingway, lui, en était plutôt amoureux. Une trentaine de descendants de ses chats polydactyles habitent toujours le jardin de sa maison de Key West, en Floride.

http://www.lapresse.ca

Joconde : d’où vient la nouvelle Mona Lisa présentée à Genève ?


Léonard de Vinci pourrais se vanter d’avoir fait parler de lui avec une oeuvre telle que sa Mona Lisa.. Aurait-elle une soeur jumelle .. ?? Le tableau présenté à Genève a t’elle vraiment été peint par le célèbre artiste italien
Nuage

 

Joconde : d’où vient la nouvelle Mona Lisa présentée à Genève ?

 

mona

 

A Genève, un autre tableau de la Joconde a été présenté, non pas comme une copie de l’original, mais bien comme une oeuvre de Léonard de Vinci. D’où vient-il ?

Publié le 28 septembre 2012, 15h56

D’où vient cette version de la Joconde présenté par la Mona Lisa Foundation à Genève ? Aussi incroyable que cela puisse paraître, la toile a été conservée pendant plus de quarante ans dans un coffre en Suisse. L’oeuvre n’est pourtant pas inconnue des amateurs et professionnels de l’art. On sait notamment qu’elle a été achetée en 1914 par l’artiste Hugh Blaker qui vivait tout près de Londres. Lui-même affirmait que le tableau était auparavant conservé dans un manoir du Somerset.

Le britannique Henry Pulitzer en a fait ensuite l’acquisition dans les années 1960. Il l’avait exposé quelques temps dans une galerie commerciale de Phoenix, affirmant déjà qu’il s’agissait d’un original de Léonard de Vinci. Difficile de savoir si le tableau a bien été peint par le maître italien. Selon Alessandro Vezzosi, directeur du musée communal de Vinci, la toile pourrait bien être celle que Léonard aurait donnée au commanditaire de la Joconde, Francesco del Giocondo. Le peintre aurait alors peint la Joconde du Louvre une dizaine d’années après.

Selon plusieurs experts, cette hypothèse est difficilement crédible. Des tests réalisés par réflectographie infrarouge ne révèlent aucun repentirs sur le tableau, alors que la version du Louvre en comporte un certain nombre, ce qui laisse présager que la Mona Lisa de Genève n’a pas pu précéder celle de Paris.

Ce débat vient en tout cas s’ajouter à une série de révélations mystérieuses sur le célèbre tableau. Il y a quelques semaines, le squelette de la Joconde a par exemple fait l’objet de controverses après qu’une équipe de chercheurs ait affirmé l’avoir découvert à Florence.

mona tableau

La « Mona Lisa » présentée à Genève © Mona Lisa Foundation

http://www.linternaute.com