Changer d’avis


Il nous arrivent tous et chacun de changer d’avis .. et c’est normale ! Car la vision des choses que nous avons peuvent changer pour x raisons .. et tant pis ceux qui pensent que nous changeons telle qu’une girouette tournent selon les vents
Nuage

 

Changer d’avis

 

 

En fonction de nos contextes de vie, il nous arrive de prendre des décisions, qui dans ce contexte spécifique, semblent être les bonnes …

Cependant, le temps passe, les situations changent et ce qui un jour, vous semblait être idéal ne peut plus l’être.

Ne culpabilisez pas si vous devez prendre de nouvelles décisions, même si l’on vous accuse d’être instables : C’est votre vie, ce sont des choix

Michel Poulaert
Source d’optimisme

5 TRUCS À FAIRE AVEC LES POMMES


C’est le temps des pommes, juteuses, sucrée ou surettes, de quoi a se régaler. Mais les pommes peuvent nous sauver de certains petits ennuis dans la cuisine
Nuage

 

5 TRUCS À FAIRE AVEC LES POMMES

 

 

Une pomme par jour peut faire bien plus que d’éloigner le médecin pour toujours. Découvrez comment les pommes peuvent vous aider, entre autres, à devenir un pro derrière les fourneaux!

Tiré de Produits ordinaires, usages extraordinaires

1. Ramollir la cassonade

Placez le bloc qui s’est formé dans un sac à congélation avec une tranche de pomme. Fermez hermétiquement le sac et mettez-le dans un endroit bien sec. Au bout de 1 ou 2 jours, la pomme aura absorbé l’humidité et le sucre aura retrouvé sa consistance poudreuse.

2. Attendrir la chair du poulet rôti

Pour que votre poulet rôti soit moelleux et juteux, farcissez-le avec une pomme avant de l’enfourner.

3. Préserver la fraîcheur d’un gâteau

Pour prolonger la durée de vie d’un gâteau fait maison ou acheté dans le commerce, il suffit de le stocker avec une demi-pomme ; il restera moelleux beaucoup plus longtemps que si vous le rangiez tout simplement au réfrigérateur.

4. Faire mûrir des tomates vertes

Enfermez les tomates encore vertes pendant quelques jours dans un sac en papier avec 1 pomme bien mûre pour 5 ou 6 tomates

5. Neutraliser un excès de sel

Si vous vous apercevez en cours de cuisson que vous avez mis trop de sel dans votre plat de légumes ou de viande, ajoutez-y quelques tranches de pomme (ou de pomme de terre). Retirez-les après une dizaine de minutes de cuisson, elles auront absorbé le sel excédentaire.

http://selection.readersdigest.ca/

Un soldat sauve un écureuil, pour ne plus jamais le quitter


Un soldat sauve un écureuil, pour ne plus jamais le quitter

 

Pendant son service militaire, il sauve un petit écureuil

 

Alors qu’il accomplissait son service militaire en Biélorussie, ce jeune soldat a fait une rencontre qui a véritablement changé sa vie : un petit écureuil.L’animal était alors très mal en point, proche de la mort. Et le jeune homme, ému par son sort, a décidé de prendre soin de lui, et de tenter de le sauver. Impensable pour lui de l’abandonner et de le laisser mourir.

Pyotr Pankratau a nourri l’écureuil au biberon comme un bébé et l’a soigné du mieux qu’il le pouvait. Depuis, il ne l’a plus jamais quitté. Trois mois après l’avoir recueilli, il a quitté l’armée pour devenir chauffeur de taxi.

Deux amis inséparables

 

Aujourd’hui, Masik se porte à merveille et vit une existence paisible auprès de son bienfaiteur. Il passe ses journées aux côtés de Pyotr, qui l’emmène partout avec lui à bord de son taxi. Et ce pour le plus grand bonheur des passagers avec lesquels l’écureuil se montre très sociable et joueur.

un soldat sauve un écureuil
Quand le jeune soldat l’a recueilli, l’écureuil n’était encore qu’un bébé

Le jeune homme affirme que malgré le mythe selon lequel un écureuil ne peut pas être domestiqué,Masik s’est laissé apprivoiser très vite. Il s’entend même à merveille avec le chat de Pyotr !

L’écureuil s’est laissé apprivoiser très vite

Le petit rongeur coule des jours heureux dans le taxi de son maître

Masik distraît les passagers

Son maître sait prendre soin de lui

L’écureuil s’entend très bien avec le chat

http://wamiz.com

Le gras modifie le cerveau


Un adage disait  »mangeons gras, vivons heureux » est faux surtout aujourd’hui avec les études sur l’alimentation riches en graisses. Cela explique pourquoi que certaines personnes ont des difficultés de diminuer la nourriture grasses … car leur cerveau semble leur jouer des tours …
Nuage

 

Le gras modifie le cerveau

 

BUM

 

Une alimentation riche en graisses saturées a un impact direct sur des zones spécifiques du cerveau.

Des chercheurs britanniques auraient peut-être trouvé pourquoi certaines personnes ont du mal à se contrôler devant des aliments.

Selon l’équipe du Rowett Institute à l’Université d’Aberdeen au Royaume-Uni, une alimentation trop grasse modifie les zones du cerveau qui régulent l’appétit.

Les tests menés sur des souris soumises à un régime de 60 % de gras montrent des dommages cérébraux semblables à l’inflammation ou l’embolie cérébrale.

Il y a une modification génétique ainsi qu’une altération des protéines dans l’hypothalamus, la zone qui régule l’appétit et les dépenses énergétiques, ce qui expliquerait pourquoi certaines personnes ont du mal à se mettre au régime.

« Les produits trop gras et trop sucrés sont des aliments à forte densité énergétique et au goût savoureux dont on a vite fait de manger en grande quantité », déclare Lynda Williams, directrice de recherche. « Cela expliquerait pourquoi il est également difficile pour les personnes obèses qui ont suivi un régime de maintenir leur perte de poids. »

Ces résultats ont maintenant besoin d’être confirmés chez l’homme.

http://sante.canoe.ca/

Chez certains serpents, le mâle est en option


Les serpents peuvent procréer sans mâle autant dans la nature qu’en captivité .. Certaines espèces semblent préférée même ne pas avoir besoin d,un père pour leur bébés et ce même s’ils sont en grand nombres .. Curieusement cela semble se produire pour plusieurs animaux ..
Nuage

 

Chez certains serpents, le mâle est en option

 

.PHOTO: AFP

LAURENT BANGUET
Agence France-Presse
Paris

Chez certaines espèces de serpents, les femelles peuvent se reproduire avec un mâle, ou sans. Et cette faculté de faire des bébés toutes seules n’est pas limitée à de rares cas observés en captivité, elle se manifeste aussi à l’état sauvage, assurent des chercheurs américains.

Le phénomène de «parthénogenèse», par lequel un oeuf non fécondé donne naissance à un ou plusieurs individus, est bien connu des biologistes chez de nombreuses espèces animales, en particulier les insectes.

Les abeilles sont un exemple classique: les oeufs fécondés produisent des femelles, ouvrières ou exceptionnellement reines, tandis que les mâles proviennent d’oeufs non fécondés.

Cette reproduction asexuée est beaucoup plus rarement observée chez les vertébrés, mais elle a tout de même été recensée chez plusieurs dizaines de reptiles, d’amphibiens et de poissons. Pour une bonne raison: ces espèces sont «unisexe» et n’ont pas d’autre choix pour assurer leur descendance que de recourir à cette «parthénogenèse obligatoire». C’est notamment le cas d’une quinzaine d’espèces de lézards «à queue de fouet» (genre Cnemidophorus) du continent américain, dont tous les individus sans exception sont femelles.

Plus étonnant, les chercheurs se sont aperçus que de nombreuses espèces de vertébrés comptant des mâles et des femelles parfaitement capables de s’accoupler pouvaient aussi occasionnellement se reproduire de manière asexuée.

Facultatif

Ces cas de «parthénogenèse facultative» ont été observés et décrits dès le début du XIXe siècle chez des poulets domestiques, puis dans des élevages de dindes. Certains oeufs non fécondés y produisaient malgré tout des poussins, tous de sexe mâle.

On pensait toutefois cette bizarrerie limitée aux seuls oiseaux domestiqués.

Jusqu’à ce qu’on découvre que divers serpents, lézards (dont le célèbre dragon de Komodo) et requins y avaient également recours.

Mais comme dans tous ces cas documentés, les femelles avaient depuis longtemps été capturées ou étaient nées en captivité, les scientifiques pensaient que la parthénogenèse facultative était un syndrome ne touchant que les animaux isolés et privés de partenaire potentiel.

Grâce à des analyses génétiques, des biologistes américains affirment avoir découvert à l’état sauvage le même type de reproduction chez deux espèces de serpents de la famille des vipères, le mocassin à tête cuivrée (Agkistrodon contortrix) et le mocassin d’eau (Agkistrodon piscivorus).

La comparaison de l’ADN de la maman serpent et de ses rejetons, tous mâles, a démontré l’absence d’une quelconque contribution génétique paternelle.

«Nous sommes persuadés que notre découverte constitue le premier cas de parthénogenèse facultative chez des vertébrés sauvages», soulignent Warren Booth, de l’Université d’État de Caroline du Nord, et son équipe.

Reste à savoir pourquoi un tel phénomène survient alors que les partenaires mâles abondent chez ces deux espèces de serpents, ce qui nécessitera d’autres études, estiment les auteurs.

Mais selon eux, cette forme de reproduction asexuée semble beaucoup plus répandue que prévu chez les reptiles à écailles (serpents, lézards, iguanes, caméléons, etc.) et «ne peut désormais plus être considérée comme une bizarrerie rare et marginale dans l’évolution des vertébrés».

http://www.lapresse.ca

Les médicaments génériques sont-ils aussi efficaces que les originaux?


On s’est sûrement tous poser la question. Est-ce que les médicaments génériques sont aussi efficaces que les médicaments d’origine … Santé Canada dit que oui, mais pourtant certains médicaments ne devraient pas être remplacé a cause que certains peuvent avoir une petite différence qui pourrait nuire a l’efficacité
Nuage

 

Les médicaments génériques sont-ils aussi efficaces que les originaux?

 
 

Photo: Shutterstock

Par Julie Leduc

Les génériques contiennent, à doses équivalentes, les mêmes ingrédients actifs que les médicaments d’origine. Santé Canada certifie qu’ils sont efficaces et sécuritaires.

Louis Dumont, pharmacien et professeur en pharmacologie à l’Université de Montréal, nuance:

«Il y a quelques exceptions. Les propriétés physicochimiques des ingrédients non médicamenteux peuvent faire varier la biodisponibilité du médicament. C’est-à-dire qu’il peut y avoir une petite différence entre la quantité d’ingrédients actifs contenue dans le médicament et celle qui est libérée dans l’organisme. En général, cette faible variation [tolérée par Santé Canada] n’affecte pas l’efficacité du médicament.»

Il arrive toutefois des cas où cela nuit à l’efficacité du produit ou entraîne des effets secondaires.

C’est pourquoi Louis Dumont précise que certains médicaments ne devraient pas être remplacés par des génériques.

«C’est le cas notamment du Digoxin qui traite l’insuffisance cardiaque et du Dilantin pour soigner l’épilepsie.»

En cas de doute, interrogez votre pharmacien.

http://www.protegez-vous.ca

Les chiens, ces amis capables de ressentir notre douleur et notre chagrin


Beaucoup sont d’accord que les chiens ont la capacité de ressentir les émotions humaines .. Il semble que certains tests ont été fait pour affirmer que ces animaux domestiques perçoivent les émotions humaines
Nuage

 

Les chiens, ces amis capables de ressentir notre douleur et notre chagrin

 

Le chien est-il réellement le meilleur ami de l’Homme ? Il est en tout cas capable de ressentir sa douleur et son chagrin, et de tout mettre en oeuvre pour tenter de lui venir en aide.

Vous est-il déjà arrivé de pleurer, et de voir votre fidèle compagnon accourir vers vous pour vous câliner ? Il semble que les chiens soient tout à fait capables d’empathie, comme tendent à le prouver plusieurs études et notamment une récente recherche menée par le département de psychologie de l’Université de Londres.

Une capacité d’empathie développé au fil des millénaires

Baptisée L’empathie comme réponse des chiens domestiques (Canis familiaris) à la détresse del’homme, cette étude montre qu’au fil des millénaires passés aux côtés de l’Homme, le chien a développé une capacité à sentir la douleur des êtres humains, qu’elle soit physique ou morale.

Chose plus surprenante encore, le chien, qui rappelons-le côtoie les hommes depuis quelque 100 000 ans, est capable de sentir cette détresse chez un homme qu’il connaît aussi bien que chez un inconnu.

« Je pense qu’il y a de bonnes raisons pour soupçonner que les chiens seraient plus sensibles aux émotions humaines que les autres espèces. Nous avons domestiqué les chiens sur une longue période de temps. Nous avons effectué un élevage sélectif pour qu’ils agissent comme des compagnons » souligne Deborah Custance, l’un des auteurs principaux de cette étude.

C’est parce qu’ils vivent à nos côtés depuis des milliers d’années que les chiens seraient ainsi capables de ressentir et de réagir à nos signaux émotionnels, estiment les chercheurs.

Une expérience étonnante

Deborah Custance et ses collègues ont réalisé une expérience pour tester cette empathie et déterminer son niveau. 18 chiens ont participé à ce test. Ils ont été confrontés à leurs maîtres ainsi qu’à des étrangers. Tous ces hommes ont alors été invités à faire semblant de pleurer. Et tous les chiens sont venus vers eux pour les réconforter. Les animaux se sont frottés à leurs maîtres, comme aux inconnus, et les ont léchés de la même manière pour les consoler.

Preuve que nos compagnons canins sont sensibles à nos émotions ?  Il semble que oui. Mieux encore, leur empathie concerne aussi bien les êtres humains qu’ils aiment que ceux qui leurs sont étrangers.

http://wamiz.com

Les rediffusions de séries télé auraient des vertus curatives


Êtes-vous du genre a regarder plusieurs fois les mêmes séries télévisées .. ?même si vous sachiez du début jusqu’a la fin … Il semblerait que certaines séries télévisées seraient même un moyen pour son énergie
Nuage

 

Les rediffusions de séries télé auraient des vertus curatives

 

 

Les rediffusions de séries télé auraient des vertus curatives

Photo: Fotolia

Le fait de se prélasser devant l’énième rediffusion de sa série préférée pourrait aider à reprendre confiance en soi et à se ressourcer. C’est ce qu’a montré une étude américaine publiée cette semaine.

«Lorsqu’on regarde une rediffusion de son émission préférée, on n’a pas besoin de produire d’efforts pour contrôler ce qu’on pense, ce qu’on dit ou ce qu’on fait», explique la directrice de l’étude, Jaye Derrick, du Research Institute on Addictions de Buffalo.

Et d’ajouter, «En même temps, vous appréciez l' »interaction » avec les personnages de la série, et cette activité vous redonner de l’énergie».

Pour mener cette étude, les scientifiques ont demandé à un groupe de sujets de noter au quotidien les tâches difficiles à mener, le temps passé devant différents médias et leurs niveaux d’énergie.

Il en ressort que lorsque les participants faisaient face à un événement difficile, l’étude a montré qu’ils étaient plus susceptibles de regarder une rediffusion à la télé, ou regarder un de leurs films préférés, voire de relire leur livre favori. Et le fait de se replonger dans une oeuvre bien connue leur permettait de retrouver de l’énergie.

Par contre, les chercheurs ont montré que seuls certains programmes avaient des vertus curatives.

«Et étonnamment, le fait de regarder des épisodes inédits de sa série préférée n’entraînaient pas les mêmes bienfaits», a expliqué la directrice de l’étude.

Ces résultats ont été publiés dans la revue Social Psychological and Personality Science.

http://fr.canoe.ca