Choisir les gens qui nous entourent…


Je pense qu’il est important de choisir les personnes avec qui nous avons des affinités car il est clair que nous sommes influençable
Nuage

 

Choisir les gens qui nous entourent…

 

Un proverbe chinois affirme : « Quand on suit quelqu’un de bon, on apprend à devenir bon ; quand on suit un tigre, on apprend à mordre. »

Cela me rappelle cette autre pensée qui arrive à la même finalité mais en prenant les choses par l’autre bout… « Qui se ressemble s’assemble »

Oui, je pense sincèrement que l’on devrait choisir avec plus de soin les gens qui nous entourent et surtout ceux que l’on prend consciemment ou inconsciemment comme « modèle ».

On dit aussi que les « contraires » s’attirent ?
 
Christine R.

Le «Épic burger» Le hamburger dangereux pour la santé débarque à Laval


Je ne comprends pas comment on peut offrir une telle quantité de nourriture tout en sachant qu’il est dangereux pour la santé. C’est irresponsable autant pour le restaurateur que pour le client qui veut relever un défit .. sans compter que plusieurs ont de la misère a joindre les deux bouts surtout avec le panier d’épicerie qui augmente et que la faim … sévit toujours dans le monde ..
Nuage

 

Le «Épic burger»

Le hamburger dangereux pour la santé débarque à Laval

 

Le hamburger dangereux pour la santé débarque à Laval

Crédit photo : Agence QMI

Par Cédérick Caron | Agence QMI

Un hamburger qui renferme plus de calories qu’il n’en faut dans une journée, c’est ce que propose un nouveau restaurant du Centropolis, non sans risque pour la santé.

Vingt-quatre onces de viande hachée, une saucisse, six tranches de bacon, six tranches de fromage cheddar, des champignons sautés, de la laitue, des tomates et de la sauce BBQ, voilà de quoi est composé le burger surnommé la « crise cardiaque » au restaurant La belle et la bœuf.

Le chef de La belle et la bœuf, Bobby Dimitriadis, présentant la «crise cardiaque». (Agence QMI)

Selon la nutritionniste Véronique Nantel, ce burger contiendrait environ 3350 calories.

«C’est démesuré, surtout lorsqu’on considère qu’un homme moyen doit consommer 2 000 calories par jour, a dit Mme Nantel. Un hamburger avec fromage renferme généralement 350 calories.»

Selon la collaboratrice à l’émission Les Docteurs, ce burger contiendrait environ 350 g de gras, près de neuf fois la quantité quotidienne qu’un homme moyen devrait ingérer.

«Manger ce sandwich affecte certainement tout le système cardiovasculaire et fait augmenter le taux de mauvais cholestérol, a ajouté la nutritionniste. Il pourrait même y avoir des risques pour une personne qui souffre déjà de problématique cardiaque à manger complètement ce burger.»

Copropriétaire de l’endroit, Robert Kaspo raconte qu’il a déjà dû réveiller un client qui s’était endormi après avoir mangé la «crise cardiaque» parce que sa digestion demandait trop d’énergie.

«On en prépare plusieurs par semaine, mais ce n’est pas tout le monde qui le finit et qui a sa photo sur notre mur des célébrités», a indiqué M. Kaspo.

Un burger encore plus gros, de 20 000 calories

 

« Trop de gens le finissaient. C’est pour ça que nous préparons maintenant le Épic burger », a expliqué le chef du restaurant, Bobby Dimitriadis.

Ce dernier sandwich contiendrait environ 20 000 calories selon le menu du restaurant. Trente-deux onces de viande hachée, du fromage brie, beaucoup de bacon et du chocolat au beurre d’arachide fondu font partie des éléments du burger.

Populaires aux États-Unis et de plus en plus visibles au Québec, les énormes sandwichs ont de plus en plus la cote chez les amateurs d’expérience culinaire extrême.

«En tant que spécialiste de la santé, tout ce que je peux recommander c’est de manger ce type de burger en groupe si on veut y goûter. C’est beaucoup trop pour une seule personne», a conclu Mme Nantel.

 

.http://tvanouvelles.ca

L’ébrouement des animaux, un mécanisme impressionnant


Savez-vous ce qu’est l’ébrouement ? Donner un bain a un chien et vous aurez une démonstration assuré !!! De gauche a droite et de droite a gauche le chien et d’autres animaux se secoue pour enlever l’eau sur leur poils … et en même temps vous retrouvez tout mouillé !!!
Nuage

 

L’ébrouement des animaux, un mécanisme impressionnant

 

 

Impressionnant : quand un chien s’ébroue, il perd 70% de l’eau de sa fourrure en 4 secondes seulement ! De notre côté il nous faut bien plusieurs minutes pour nous sécher et ce à l’aide d’une serviette ! Les chiens nous épaterons toujours. A tel point que des chercheurs tentent de s’inspirer d’eux pour concevoir de nouveaux systèmes de…sèche-linge !

Des études scientifiques pour comprendre

Quand un chien sort de l’eau et qu’il souhaite se débarrasser de toute l’eau emprisonnée dans sa fourrure,il s’ébroue. C’est-à-dire qu’il se secoue en tous sens pour évacuer l’eau de ses poils. Ainsi, un chien éjecte une très grande quantité d’eau en très peu de temps, si bien que si l’on se trouve à ses côtés, on se fait littéralement tremper !

Pour comprendre ce mécanisme puissant dont est capable le chien, des chercheurs de Georgia Techont décidé d’étudier cette technique impressionnante. Utilisant la vidéographie à haute vitesse du mouvement oscillatoire, les scientifiques ont alors observé ce mouvement chez plusieurs races de chiens, ainsi que chez des rongeurs comme la souris ou encore chez les ours. Les résultats de cette étude ont été publiés dans le Royal Society Journal Interface.

Un séchage ultra-rapide et ultra-efficace

Grâce à ces recherches, il a été démontré que les fréquences d’oscillations sont inversement proportionnelles à la masse de l’animal. Ces fréquences varient d’une espèce à une autre, par exemple :

– Un Labrador: se secoue à une fréquence de 4 oscillations par seconde
– Un chat : 9 oscillations par seconde
– Un rat: 18 oscillations par seconde
– Une Souris: 30 oscillations par seconde

Rapides ces animaux ! Mais plus incroyable encore, tous, sans exception, maintiennent exactement la bonne fréquence d’oscillations selon leur espèce.

La masse corporelle de l’animal permet ainsi de déterminer la fréquence d’oscillation de l’animal, mais également l’élasticité de la peau qui multiplie la force des oscillations et facilite l’éjection de l’eau.

L’ébrouement, un mécanisme d’adaptation des animaux ?

 

D’après les chercheurs, ce mécanisme serait le résultat d’une adaptation des animaux à leur milieu naturel. Dans les contrées froides, durant l’ère glaciaire, si un animal tombait dans l’eau, il allait de sa survie de se sécher au plus vite.

De la même manière, les chercheurs font remarquer que les animaux vivant dans les régions chaudes du globe comme les éléphants d’Afrique ou les kangourous d’Australie, ne s’ébrouent pas pour se sécher. Le climat ne favorise pas le mécanisme qui demande de l’énergie.

http://wamiz.com

Voici le lesula!


Un nouveau singe, enfin pour nous, car il est connu dans certaines régions du Congo Il a un visage très différents de ce que l’on connait des singes .. qui malheureusement, certains indigènes s’en nourrissent ..ce qui peut-être le met en danger pour sa population
Nuage

 

Voici le lesula!

 

Une nouvelle espèce de singe arboricole qui vit en République démocratique du Congo a été décrite par des chercheurs américains.

Il était connu par certaines populations locales, mais n’avait jamais été identifié formellement par la science.

Le lesula, son nom usuel, a reçu le nom scientifique de Cercopithecus lomamiensis. Il s’agit d’un singe élancé et de taille moyenne. Cet animal herbivore habite dans la forêt pluviale et se nourrit au sol et dans la voûte des grands arbres.

Ses découvreurs affirment que le primate est chassé pour sa viande, et que sa survie suscite déjà des inquiétudes.

Le détail de cette découverte est décrit dans la revue PLoS One.

 

http://www.youtube.com

Tendance à l’automutilation en hausse chez les ados


Qu’est ce qui se passe avec nos jeunes ? Ce mal-être semble empirer et accentué leur angoisse, et faire violence sur eux-même .. Est-ce que les générations avenirs seront encore plus mal ou nous pourrons les aider a devenir des adultes équilibrés
Nuage

 

Tendance à l’automutilation en hausse chez les ados

 

Selon un psychiatre ►Tendance à l’automutilation en hausse chez les ados

De plus en plus d'adolescents québécois se tourneraient... (Photo: David Boily, Archives La Presse)

De plus en plus d’adolescents québécois se tourneraient vers l’automutilation pour composer avec le tumulte intérieur qui les habite.

PHOTO: DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

La Presse Canadienne
Montréal

De plus en plus d’adolescents québécois se tourneraient vers l’automutilation pour composer avec le tumulte intérieur qui les habite.

C’est ce que soutient le psychiatre en chef de l’Hôpital de Montréal pour enfants, Martin Gauthier.

Ainsi, le nombre d’adolescents qui mutilent leur corps de manière délibérée et répétée en «tailladant, coupant ou mordant» leur chair augmenterait à un rythme alarmant.

Au début de sa pratique, il y a 25 ans, le docteur Gauthier explique que les jeunes qui s’automutilaient étaient généralement des psychotiques, des déficients intellectuels ou des autistes. Aujourd’hui, le problème s’est étendu.

Le psychiatre affirme qu’environ la moitié des patients adolescents dont il s’occupe aujourd’hui s’automutilent. Il souligne que, dans la population en général, certains sondages laissent entendre qu’un adolescent sur trois s’inflige des blessures volontaires.

L’automutilation serait pratiquée également par les garçons et les filles de tous groupes raciaux et socioéconomiques.

Le docteur Gauthier croit que l’automutilation est rarement un symptôme de maladie mentale grave ou un mode de suicide. En fait, elle serait souvent le fait d’un tumulte intérieur causé par des expériences douloureuses ou non résolues, comme une profonde angoisse ou un contrecoup émotionnel dû à l’intimidation, la violence sexuelle ou physique ou la cruauté mentale.

La plupart des adolescents qui se mutilent le feraient parce qu’ils chercheraient à se «sentir mieux». L’automutilation les aiderait à soulager la tension et à reprendre leurs activités normales.

http://www.lapresse.ca

ÉCOFRAIS | ÉLECTRONIQUE ►Les appareils électroniques coûteront plus cher à l’achat


Il y a beaucoup de taxes que je trouve exagérées par contre, la taxe écofrais me semble nécessaire car c’est une responsabilité autant pour le détaillant que pour le consommateur pour préserver l’environnement et de recycler ce qui peut-être recyclé et que comme rien n’est gratuit, il faut de la main d’oeuvre et les couts associés a ces activités Par contre j’espère que les commerces pourront aider pour ramasser de gros appareils
Nuage

 

ÉCOFRAIS | ÉLECTRONIQUE ►Les appareils électroniques coûteront plus cher à l’achat

Des frais environnementaux s’appliqueront à compter de l’automne

Dès le 1er octobre, une panoplie d’appareils électroniques coûtera plus cher au Québec en raison de l’imposition de nouveaux frais environnementaux.

À quelques semaines des fêtes, le prix des téléviseurs, des téléphones, des imprimantes, des télécopieurs, des lecteurs de livres numériques et des ordinateurs augmentera, car ces articles seront soumis aux écofrais, une surtaxe qui vise à financer le recyclage et l’élimination sécuritaire des vieux appareils électroniques.

Annoncé le 19 juillet, cette nouvelle mesure s’inscrit dans le Règlement sur la récupération et la valorisation des produits par les entreprises adopté en 2011. Ce règlement attribue aux entreprises, qui mettent en marché des produits, la responsabilité de les récupérer et de les valoriser jusqu’à la fin de leur vie utile.

Il se traduit toutefois en frais supplémentaires pour les consommateurs puisque les entreprises reportent les coûts de la récupération et du recyclage sur le prix total des produits.

42,50 $ de plus pour une TV

Par exemple, quel que soit leur prix de base, tous les téléviseurs de 29 pouces et plus coûteront 42,50 $ de plus, soit le montant de l’écofrais fixe imposé à ce type de produit.

RECYC-Québec explique que le montant de l’écofrais est fixé en fonction du coût de récupération et de recyclage de chaque produit. Il est calculé en fonction de la taille du produit, de la valeur de ses composants et de leur nocivité pour l’environnement.

Les détaillants devront faire parvenir l’intégralité de ces écofrais à l’Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec (ARPE-Québec). Cet organisme à but non lucratif offrira un réseau d’écocentres et de points de dépôt où les consommateurs pourront se débarrasser de leurs vieux appareils.

Il financera également les programmes de récupération municipaux de Montréal, Québec, Lévis, Sherbrooke et Rimouski, de même que celui des magasins Bureau en Gros.

L’Union des consommateurs voit d’un bon œil les écofrais, car ils viennent responsabiliser et conscientiser le public et les fabricants.

« Sans ces frais, c’est toute la société qui paie pour le recyclage, pour la surconsommation et la désuétude planifiée des appareils électroniques », souligne le porte-parole de l’organisme, Charles Tanguay.

Information

Toutefois, il estime que l’imposition de ces frais devrait s’accompagner d’une campagne de publicité pour que les consommateurs soient clairement informés. Il espère également que les détaillants joueront la carte de la transparence en affichant clairement la valeur des écofrais, même si le règlement ne les y oblige pas puisque les écofrais doivent être internalisés dans le prix total des produits.

http://www.journaldemontreal.com

Les restes de Richard III possiblement retrouvés


Une page noire de l’histoire en Angleterre va peut-être s’ouvrir une nouvelle fois avec la découverte de restes humain qui serait probablement celui du Roi Richard III. Grâce a l’ADN d’une famille canadienne qui serait une descendance directe ils pourront infirmer ou confirmer si c’est vraiment ces ossements seront ceux du roi
Nuage

 

Les restes de Richard III possiblement retrouvés

 

University of Leicester / The Associated Press

University of Leicester

TORONTO – La réponse à l’un des plus grands mystères de l’Histoire se trouve peut-être dans un laboratoire d’une université britannique et les preuves à l’appui dans une famille canadienne.

Une équipe de l’université de Leicester a annoncé mercredi avoir découvert des ossements dans le secteur où le roi Richard III aurait été enterré, et ils procèdent maintenant à leur analyse. Ils tentent de déterminer si les os appartiennent bel et bien à celui que l’histoire populaire décrit comme un tyran du 15e siècle. Le squelette correspond à la description de Richard III, connu pour son dos voûté, mais les chercheurs ont besoin de preuves supplémentaires.

Ils devront donc se tourner vers une famille canadienne dont l’ancêtre direct est le fameux roi. Ceux-ci fourniront de l’ADN qui permettra de confirmer ou d’infirmer l’hypothèse voulant que les ossements soient ceux de Richard III.

Jeff Ibsen confirme que sa famille a des liens génétiques directs avec celui dont la mort a marqué la fin de la guerre des Deux Roses. La mère de M. Ibsen était une descendante directe de Anne d’York, la soeur aînée de Richard III.

Lorsque des historiens britanniques ont établi cette connection il y a près de dix ans, la famille a été avisée que son aide pourrait être nécessaire advenant la découverte du tombeau de Richard III, relate M. Ibsen. Il affirme qu’un membre de sa famille a déjà fourni de l’ADN.

Des historiens pensent que le corps de Richard III a été emmené jusqu’à Leicester, à 160 kilomètres au nord de Londres, après la mort du souverain lors de la bataille de Bosworth, qui a mis fin à la guerre des Deux Roses, en 1485.

http://journalmetro.com

GROUPES EXTRÉMISTES ►Doit-on les prendre à la légère ?


Quand on parle de terrorisme au pays et comme ailleurs, ce sont les musulmans qui sont visé et pourtant ce n’est qu’un petit groupes qui font du bruit et ce contraire a l’enseignement de l’islam .. Par contre, on entends moins parler des groupes extrémistes issus du pays telle que la Milice Québécoise francophone et anglophone tout cela a cause des penchant politique et de la langue .. (Une mentalité strictement défensivec’est une honte!!! Qu’importe d,ou viens la violence c’est inadmissible 

Nuage

 

GROUPES EXTRÉMISTES ►Doit-on les prendre à la légère ?

Que ce soit du côté francophone ou anglophone, le Québec n’échappe pas à l’existence de groupes radicaux

 

Doit-on les prendre à la légère ?

PHOTO D’ARCHIVES

Selon le major Serge Provost, chef et fondateur de la Milice patriotique québécoise, le groupe compterait environ 2 000 membres.

MÉLANIE COLLEU

Depuis plusieurs années, des groupes extrémistes francophones et anglophones tracent leur route au Québec. Parfois armés, les membres s’entraînent au combat et véhiculent leurs idéologies dans l’ombre.

Les journalistes de JE, dont le reportage sera diffusé ce soir à 19 h sur les ondes de TVA, ont poussé la porte de certaines de ces organisations.

Une des plus connues, la Milice patriotique québécoise, détient son quartier général à l’est de Montréal, dans un magasin de surplus militaires.

Structurée comme une véritable armée, elle compte plus de 2 000 adeptes et se déploie à l’échelle du Québec, selon son fondateur, le major Serge Provost. Pour y adhérer, chaque membre doit payer 100 $, acheter un uniforme ainsi que trois armes.

L’objectif est clair :

« Permettre aux Québécois indépendantistes de pouvoir s’entraîner et monter une structure de défense pour le territoire du Québec, sans être pris avec les obligations du gouvernement canadien. S’il y a une gang qui vient nous attaquer, (…) on est un minimum organisé, on sait où on s’en va », précise le major Provost.

Accusé en avril 2012 d’avoir conseillé à un groupe de personnes de commettre un acte criminel, M. Provost a déjà plaidé coupable en 2003 de complot, méfait et possession de substance explosive.

Stéphane Leman-Langlois, un chercheur spécialisé dans le terrorisme au Canada, prend l’existence de ces groupes très au sérieux.

« Il y a définitivement quelque chose qui se prépare là-dedans », prévient-il.

Le changement de visage politique issu des dernières élections provinciales pourrait encourager l’activisme.

« Si on regarde les 30 dernières années de terrorisme au Canada, chaque fois que la cause souverainiste ou la défense de la langue revient sur le plancher politique, il y a des groupes extrêmes de chaque côté qui vont se permettre des actes de violence », explique-t-il.

Anglophones

Au Québec, les discours radicaux se retrouvent aussi du côté anglophone.

En 2011, le site Web Park Avenue Gazette – qui se porte à la défense des anglais de Montréal – appelait à une manifestation anti-loi 101, indiquant qu’il fallait « pendre Mme Marois ».

S’il désapprouve ce genre de message, Hugo Shebbeare, l’organisateur du rassemblement anti-loi 101, s’était attiré les foudres du major Provost.

« Je vous conseille fortement de dire à votre fille que vous l’aimez et que vous faites ça pour elle, parce qu’il se peut que vous ne reveniez pas vivant le soir du 17 avril », avait envoyé le milicien à M. Shebbeare au printemps 2011.

Si la SQ affirme être à l’affût, M. Leman-­Langlois demeure sceptique.

« On prend ça trop à la légère. Nos gouvernements ont décidé que la menace ­numéro un, ce sont les groupes musulmans.»

http://www.journaldemontreal.com