Le Web, nouveau lieu d’intimidation


C’est important de parler avec l’enfant de la cyberintimidation et de parler des conséquences mais ce qui me turlupine c’est que nous sommes guère mieux .. En ce temps des élections qu’est ce que nous faisons ..sur Facebook ou ailleurs … des images choquantes, des propos grotesques si ce n’est pas de la cyberintimidation, je ne sais pas ce que c’est … ????  et ce n’est pas juste avec les personnages politiques mais aussi avec ceux qui font les nouvelles et que nous n’aimons pas … Alors sommes nous un exemple a suivre ?
Nuage

 

Le Web, nouveau lieu d’intimidation

 

web-nouveau-d-intimidation

MAUDE CHAUVIN

Par Mylène Tremblay,

16 h 30. La Commission scolaire de la Rivière-du-Nord reçoit un coup de fil alarmant. Alertée par le Service de police de la Ville de Montréal, qui surveille les réseaux sociaux, la police de Saint-Jérôme l’informe d’un complot. Sur sa page Facebook, un de ses élèves propose à ses 839 visiteurs d’inscrire le nom des profs qui méritent la mort – et de quelle manière! Date d’exécution : le 13 octobre. Nous sommes le 12! L’instigateur, qui étudie à l’École secondaire des Hauts-Sommets, est arrêté sur-le-champ. Tous les représentants de l’école sont convoqués d’urgence. Bilan : 25 jeunes des Hauts-Sommets écopent de trois jours de suspension pour être devenus « ami », avoir émis un commentaire (bonhomme sourire compris), ou simplement cliqué sur « J’aime ». Leurs parents doivent participer à une formation sur la cyberintimidation. Et pour être réadmis, les jeunes doivent participer avec leurs parents.

Courriels et textos menaçants, photos, commentaires embarrassants postés sur les réseaux sociaux… tout message virtuel qui a pour but de ridiculiser des camarades de classe porte ce nom.

« La cyberintimidation, c’est de l’intimidation sur la place publique par des gens trop innocents pour se rendre compte que tout le monde les voit », commente Marc St-Pierre, directeur général adjoint à Commission scolaire de la Rivière-du-Nord.

Et ses ravages sont plus désastreux encore. En un clic, 200 personnes sont incitées à croire qu’une telle est « une conne »… « L’information » voyage de façon exponentielle et suit la victime jusque dans le confort de sa chambre à coucher.

Le phénomène est si récent que les écoles peinent à suivre. Doivent-elles interdire les cellulaires, iPod et cie? Bloquer l’accès aux réseaux sociaux? Comment baliser les comportements sur Internet et quelles stratégies d’intervention adopter?

« Ces questions nous prennent de court, Sophie Bourque, conseillère pédagogique à la Commission scolaire de Montréal. Le milieu scolaire commence tout juste à apprivoiser les nouvelles technologies. »

D’un côté, il y a les jeunes branchés qui baignent dedans depuis leur première dent, de l’autre, les adultes déconnectés. Les premiers communiquent par la voie des réseaux sociaux, les seconds les perçoivent comme un danger lancinant.

Si ces réseaux s’avèrent un formidable outil de reconnaissance qui brise l’isolement, beaucoup d’éducation reste à faire. À commencer par expliquer aux jeunes que Facebook n’est pas un espace privé. On ne peut pas y dire n’importe quoi !

« Les jeunes ont une responsabilité, au même titre que lorsqu’ils sont dans la rue, avance Marc St-Pierre. Et si la cyberintimidation survient à la maison et que ses impacts se font sentir à l’école, bien sûr qu’on doit s’en occuper! »

En plus d’apprendre aux jeunes les habiletés sociales, on aurait intérêt à développer chez eux l’empathie, une éthique personnelle et à faire appel à leurs valeurs, insiste Sophie Bourque.

« Il faut les amener à se demander : “Ce que j’écris risque-t-il de nuire à quelqu’un ou de le blesser? Est-ce que ça contrevient aux lois?” » 

Sans l’appui des parents, l’école ne pourra pas vaincre le fléau. Un conseil : négocier le temps passé en ligne. Surveiller ce qui se passe, justement, dans le confort de la chambre à coucher…

http://fr.chatelaine.com

12 réponses à “Le Web, nouveau lieu d’intimidation

  1. en france,l’ancien ministre de l’éducation nationale avait lancé un prpgramme de lutte contre ce fléau , en signant avec facebook un accord pour fermer les comptes des jeunes facebookers pratiquant ce délit.

    pour une fois , ce gouvernement faisait quelque chose de très positif , cela ne me dérange pas de le dire. j’ose espérer que l’actuel ministre de l’éducation ne remettra pas en cause cet acquis .
    il s’agit du respect de la P ersonne Humaine, pas de politique politcienne.

    il y a urgence

    • c’est une bonne initiative malgré que ce sera une longue lutte
      mais je trouve que nous aussi en temps qu’adulte nous faisons de la cyberintimidation envers ceux que nous n’aimons pas

      De belles exemples en temps d’élections que vous avez surement vue chez vous lors des élections ici on voit des caricatures des chefs de partis qui sont vulgaire comme le premier ministre du Québec que je n’aime pas en passant qui a des caricatures douteuses comme par exemple au lieu du visage on voit un anus .. ou encore des menaces de morts et sa famille en subit des contre coups ..

      Alors qu’on parle de lutte d’intimidation il faut aussi dénoncer ce que font les adultes

      • tout à fait d’accord! de plus, j’en ai été victime, en 2009, c’était du harcèlement moral de la part d’un ultranationaliste russe qui n’admettait pas que, citoyenne libre d’une démocratie, je blâme son pays pour l’invasion de la géorgie !!!
        mais je n’ai pas cédé , il n’a pas réussi à me forcer à quitter internet . ma haine est intacte contre ce fascisme.

        il est vrai aussi que les campagnes électorales donnent lieu à un véritable harcèlement : sous prétexte qu’on n’aime pas tel ou tel candidat (e), a-t-on le droit de mépriser en lui/elle la Personne Humaine , je dis non !

        je vois en ce moment sur facebook des caricatures anti obama vraiment agressives !!! on a eu la même chose en france , surtout avant le 6 mai !

        • c’est ce qui se passe présentement nous sommes en période électorale pour choisir un premier ministre de la province de Québec .. alors je trouve que ca dépasse l’éthique mais mardi se sera la journée finale ..

      • Tu as raison,si nous dialoguons avec l’enfant (« si » ) ,peu importe l’âge ,nous pouvons leurs montrer ,expliquer notre opposition à ce genre de chose ,ce que je voulais dire c’est que passé un certains âge ,nos enfants ne suivent pas toujours nos conseils…..
        Amitié
        F.

        • oui c’est vrai mais il reste les adultes quand ils mettent des stupidités comme certaines caricatures disgracieuses ou blagues déplacées envers quelqu’un ou un groupe ca aussi c’est de l’intimidation alors comment dire aux jeunes ne fait pas ceci si les adultes le font et tout le monde trouve cela correct

  2. Chacun porte la responsabilité de ses paroles et liberté d’expression ne doit pas faire penser que l’on peut dire n’importe quoi. J’ai vu sur Facebook (et encore maintenant), pendant les élections présidentielles des propos et des commentaires de tout bords, complètement inintelligents, sans chercher à savoir si c’était vrai (se méfier toujours de ce qu’on dit sur internet). J’en pouvais plus de voir tout ça, j’avais plus envie d’y aller, ça n’apportait rien du tout, bien au contraire. Personnellement, je n’en parlais jamais, et je continuerai à me taire. Si je n’aime pas une personne, jamais je n’irais le dire sur Facebook, ni irais sur son profil pour le lui dire et l’insulter, ça ne sert strictement à rien et cela ne fait qu’attiser la haine. En fait, sur Facebook (et ailleurs surement), il y a tellement de conneries et de haine, que ça en devient indigeste des fois.
    Allez, bonne élection québécoise ! 🙂

    • Il est vrai que Facebook est malheureusement une place que les gens disent n’importe quoi bien ou mal .. plus qu’ailleurs je trouve ..
      Demain on vote pis j’espere que ce sera terminé pour un bout ..mais si c’est un gouvernement minoritaire .. ca crainds

      • encore une fois je suis d’accord avec ce que vous dites ; et récemment , il m’est arrivé encore de sermonner (eh oui, carrément) des facebookers qui dépassaient les bornes contre tel ou tel politicien(ne , que par ailleurs je ne soutiens pas forcément . que n’a-t-on lu et entendu sur la « petite taille » de sarkozy; eh bien non ! critiquer ce qu’il a fait de nos acquis sociaux, c’est logique, mais s’en prendre à la personne …

        j’ai vu aussi des caricatures comparant obama à hitler (!!!) alors qu’il n’y a absolument aucune raison de faire cela !!! oui, il y a de l’abus.
        il faut à la fois apprendre aux enfants et aux jeunes à respecter les autres …et bien sûr appliquer aussi ces bons principes en tant qu’adultes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s