Etats-Unis : un virus mortel dans le parc de Yosemite


Quand la nature rend malade ! Un parc très connu aux États-Unis est au prise avec un problème de taille d’un virus que peut attraper l’être humain et qui peut s’avérer mortel .. C’est dommage car de parc national de Yosemite, d’après les multiples photos, documentaires est un des plus beaux parc de l’Amérique du Nord
Nuage

 

Etats-Unis : un virus mortel dans le parc de Yosemite

 

Yosemite

Le parc national de Yosemite, en Californie. Photo : Peter Barritt/SUPERSTOCK/SIPA

 

Un syndrome pulmonaire à hantavirus, transmis par des rongeurs, sévit actuellement dans le Parc de Yosemite, aux Etats-Unis.

 

Aux Etats-Unis, le parc national de Yosemite est connu pour ses paysages, ses chutes d’eau et sa faune spectaculaire. Avec plus de 3,5 millions de touristes le fréquentent chaque année, il est, avec le Grand Canyon du Colorado et les Great Smoky Mountains, l’un des sites naturels les plus visités du pays.

Mais une affaire sanitaire pourrait bien entacher la réputation du parc : le Département de Santé publique de Californie (DSPC) a lancé une alerte jeudi suite à la contamination de six touristes par un virus rare. Deux jours auparavant, deux des six visiteurs étaient décédés de ce qui semblerait être un syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH).

Une maladie rare

Le SPH est assez rare mais il est très dangereux. Transmis en respirant de fines particules de salive ou d’urine de rongeurs (ou de la saleté et de la poussière en contenant), il se manifeste dans un premier temps par une simple fièvre et des douleurs mais peut rapidement devenir mortel si la pression artérielle chute de façon anormale et que les poumons se remplissent de liquide.

Une prise en charge médicale rapide est cruciale pour limiter ses effets car les symptômes peuvent survenir jusqu’à six semaines après l’incubation. C’est pourquoi le Service des parcs nationaux a écrit aux quelque 2.900 personnes ayant séjourné dans la zone de campement de Boyston entre le 10 juin et le 24 août, pour les inciter à surveiller l’apparition de ces symptômes.


Des centaines de cas diagnostiqués

Selon le Los Angeles Times,  les autorités du Parc de Yosemite ont même fait fermer 91 cabanes dans une partie du « Curry Village », un lieu de repos pour les visiteurs souhaitant séjourner dans la vallée.

Le chef du DSPC, Ron Chapman, a indiqué que ses services ainsi que ceux du Service des parcs nationaux collaboraient avec les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies afin d’enquêter sur la réapparition de cette maladie, déjà connue dans la région, et de « réduire le risque que d’autres visiteurs puissent le contracter ».

Un tiers des cas sont mortels

« Le DSPC continue à suivre les cas de syndrome pulmonaire à hantavirus concernant des visiteurs du parc national de Yosemite », a-t-il affirmé.

Depuis que la maladie a été identifiée en 1993, une soixantaine de cas ont été diagnostiqués en Californie et 587 au total aux États-Unis. Près d’un tiers des cas ont été mortels.

http://www.metrofrance.com

6 réponses à “Etats-Unis : un virus mortel dans le parc de Yosemite

  1. Ce parc est magnifique, je ne vois pas comment ils peuvent éradiquer ce virus à moins de trouver un vaccin, tu te vois toi si il faut se faire vacciner quand tu vas dans tel ou tel forêt. wouahhh !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s