Ottawa autorise l’usage de renseignements obtenus sous la torture


On crie haut et fort que nous sommes contre la torture … on juge des pays qui font usage de la torture .. mais voila que le Canada agit contre ses principes en acceptant des renseignements eu par la torture .. Et je me demande si ces mêmes renseignements sont fiables vue que sous la torture des gens sont prêt a dire n’importe quoi .. C’est une honte et le gouvernement Harper est une honte pour les canadiens car ils cautionnent de cette façon la torture et nous sommes supposé être des gens civilisé …
Nuage

 

Ottawa autorise l’usage de renseignements obtenus sous la torture

 

Les directives du ministre de la Sécurité publique,... (Photo: PC)

 

Les directives du ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, sont presque identiques à celles de l’an passé. Elles avaient alors été vertement critiquées par des défenseurs des droits de la personne et des députés de l’opposition.

PHOTO: PC

La Presse Canadienne
Ottawa

Le gouvernement conservateur a discrètement donné à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et à l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) la capacité d’utiliser et de partager des renseignements qui ont vraisemblablement été obtenus sous la torture.

Des documents récemment divulgués démontrent que le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, a transmis ces directives à la GRC et à l’ASFC peu de temps après avoir donné des directives similaires au Service canadien de renseignement.

Selon les directives gouvernementales, la protection de la vie et des biens sont les considérations principales lorsqu’il s’agit de décider d’utiliser ou non des renseignements qui auraient pu avoir été obtenus sous la torture.

Les directives détaillent également les critères servant à décider s’il est acceptable de partager des renseignements lorsqu’il existe un «risque substantiel» que cela provoque la torture ou l’agression d’un détenu.

En tant que services clés du dispositif sécuritaire canadien, la GRC et l’ASFC ont des discussions et des échanges fréquents et poussés avec leurs homologues étrangers.

Ces directives sont quasiment identiques à celles transmises par M. Toews l’été dernier au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), directives qui ont été vertement critiquées par des défenseurs des droits de la personne et des députés de l’opposition.

http://www.lapresse.ca/

6 réponses à “Ottawa autorise l’usage de renseignements obtenus sous la torture

  1. C’est une plaisenteris ou quoi ? Quoique je ne pense pas que cela en soit une, là franchement je ne comprend pas, les personnes vont s’accusés des crimes qu’ils n’auront pas comis pour que cela s’arrete. pffff

  2. P.S :Il est fort probable que d’autres pays  » démocratiques » fassent la même chose mais sans que nous le sachions bien entendu ! C’est une régression ,un retour à la barbarie style nazisme :Répugnant!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s