Suicide: ne soyez pas de ceux qui partent trop tôt


Un sujet triste et difficile mais combien il est important d’en parler . Le suicide, sujet trop souvent tabou et pourtant plusieurs ont déjà eu un trop plein d’émotions ne sachant pas trop quoi en faire .. et d’autres le vivent ou le vivront .. le suicide sera peut-être a l’ordre du jour .. mais ce sera un choix de non retour … Certains vont lancer un cri d’alarme mais personne pour écouter ou prendre ce SOS au sérieux … Pourquoi  ?
Nuage

 

Suicide: ne soyez pas de ceux qui partent trop tôt

 

Je ne veux pas juger, mais je n’y arrive pas, je trouve ça lourd, de lire chaque semaine sur un suicidé. Tous les jours quelqu’un se suicide, ici, ou ailleurs. Sous un pont de Los Angeles, lundi, comme Tony Scott, le réalisateur de Top Gun et True Romance. Ou dans le coin d’une chambre, la cervelle éclatée contre les murs, comme ce que le papa d’une compagne de classe avait choisi de faire, il y a un peu plus de dix ans.

Début août, c’était Ève Cournoyer, une auteure-compositrice-interprète, qui laissait dans le deuil sa fille, en s’enlevant la vie. Le lendemain, une amie récemment arrivée au Québec travaillait avec une infirmière qui a annoncé à ses collègues qu’elle voulait en finir, sans arriver à faire réagir visiblement qui que ce soit. Je ne comprends pas.

Risquer être soi au lieu de risquer de ne plus être là

Quand je n’étais pas tout à fait une adulte, je ne pensais pas à l’acte de me suicider, mais je risquais ma vie trop souvent, sans raison, pour me convaincre que rien n’était important ou dérangeant. Je croyais que si je me coupais la peau des poignets, c’était mieux que de pleurer la face cachée dans un oreiller, et que si je suivais un mec rencontré dans un café du centre-ville jusqu’à chez lui, et qu’il barrait la porte de sa chambre derrière nous, rien ne pouvait m’arriver, sauf partir trop tôt, et c’est peut-être ce que je voulais. Je n’avais pas l’ambition de vivre cent ans.

Je pensais aussi que je ne trouverais jamais ma place, ici, que peu importe si je décidais de porter des robes de joueuse de tennis ou des jupes de ballerine gothique, d’apprendre l’espagnol ou de perfectionner des positions de yoga devant mon miroir, je ne serais jamais tout à fait acceptée et je ne m’accepterais jamais tout à fait.

Savoir pour qui rester

Je suis sûre que vous avez déjà vécu ça, à certains degrés, de se sentir mal d’être différent, mal d’être soi-même, mal de ne pas savoir quoi combattre ou quoi choisir pour être enfin bien. Tous les livres de psycho-pop disent qu’il faut apprendre à s’aimer, qu’il faut vivre pour soi. Mais vivre pour soi n’est pas suffisant. Il faut penser aux autres. Il faut choisir de vivre pour les autres. J’ai ma petite fille, j’ai ses sourires et ses bras levés vers moi, j’ai les livres qui me font rigoler ou réfléchir, mon amoureux, et les meilleurs hamburgers à manger à deux pas de chez moi.

Se suicider n’est pas une libération

Vivre pour soi n’est pas suffisant, et mourir pour les autres n’est pas une option. Parfois, ceux qui partent trop tôt, trop violemment, croient qu’ils libèrent leurs proches, en disparaissant. C’est faux. Il n’y a pas de libération, ni problème réglé; il y a de la tristesse, un vide à combler, souvent de l’acharnement à tenter de comprendre. Et une personne de trop qui meurt, en noir et blanc, dans les pages des journaux.

SOS SUICIDE: (514) 723-4000

LA CHRONIQUE DE MÉLODIE NELSON

http://fr.canoe.ca

13 réponses à “Suicide: ne soyez pas de ceux qui partent trop tôt

  1. Me suicider :Plusieurs fois j’y ai penser ,même essayé (un jour,j’avais préparé un mélange de toutes les drogues que je prends pour ma maladie ,ceci en milieu de nuit ) Et même si çà parait incroyable ,c’est ma chatte , »moumoun » qui m’en a empêché : Elle a senti (je suppose ) que ce n’était pas l’heure habituelle de la prise de mes comprimés ….Toujours est il qu’elle les a tous balayés de la table et ils furent sur le sol dispersés…Là elle est venue vers moi me regardant ,me défiant? Comme elle le faisait demandant un câlin…….
    Je me suis couché les larmes aux yeux pensant à Emmanuel et …..N’ai plus envie de quitter cette vie même si elle n’est pas drôle souvent…..

  2. C’est pour cela que je ne l’ai pas dit souvent :C’est incroyable mais vrai ! Comme tu dis ,elle devait sentir que mon état n’était pas habituel ? En plus,elle ne touchait jamais à rien comme çà !

  3. Il y a de plus en plus de suicides un mal de notre société morderne où les jeunes ont du mal à prendre leurs repère malheureusement ou les personnes sont devenue des klennex dans une socièté de précarité du travail à mi-temps qui te donne pas assez pour vivre normalement, une société qui te considère déjà trop vieux sur le marché du travail à 40 ans, il n’y a pas besoin de faire des études sur notre société d’aujourd’hui pour comprendre le pourquoi des sucides qui sont en augmentation, c’est notre société qu’il faut changer et repenser à l’humain et non au profit de l’argent.

  4. Je ne critiquerai jamais le choix d’une personne qui ne peut plus supporter ses douleurs, sans espoir d’y remédier… mais pour moi, la vie est notre seul cadeau à chaque matin que l’on voit se lever !!! Parfois la vie est dure… mais ne plus en avoir du tout ????

    • non, la vie n’est pas un cadeau . c’est un état .
      je crois aussi que le suicide est avant tout causé par l’inhumanité de la société. on n’entend plus que les mots austérité, croissance (économique bien sûr) , rentablité, flexibilité , sacrifices …en effet l’Etre Humain ne compte plus . c’est le règne de la méprisance sociale .

      ceux qui se suicident ont sûrement une raison de le faire : par exemple ,quelqu’un qui a tout perdu dans l’incendie de sa maison , ou un sans domicile fixe .

      ce sont des cas extrêmes, bien sûr

      • Le suicide a toujours exist.é mais il a empirer avec cette indifférence que tu décrit ..le suicide en général n’est pas seulement a cause d’un seul événement a mon avis mais une série de causes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s