Pour sa fille Apprendre à lire et à écrire à 73 ans


Analphabétisme est encore présent en 2012, difficile a croire qu’une personne peut se débrouiller sans savoir ni lire, ni écrire et ni comprendre les indications, panneaux de signalisations sur la route .. Ce témoignage d’un homme fier que sa fille lui a donner l’opportunité d’apprendre à lire et écrire et je trouve que c’est un acte de respect et d’amour que ce père d’accepter de relever ce défit
Nuage

 

Pour sa fille : Apprendre à lire et à écrire à 73 ans

 

Apprendre à lire et à écrire à 73 ans

Crédit photo : Agence QMI

Par Jean-Luc Doumont | Agence QMI

Gabriel Lavoie, un résidant d’Alma, au lac Saint-Jean, a appris à lire et à écrire à 73 ans, dans le but d’écrire une carte de fête pour sa fille.

Toute sa vie, Gabriel Lavoie a conduit des camions. Il a visité tout le Québec sans comprendre la signification des panneaux de sécurité, ni même comprendre le nom des villes qu’il traversait sur son passage.

Durant plus de 20 ans, il a parcouru d’incalculables kilomètres et a mangé dans d’innombrables restaurants sans même pouvoir lire le menu du jour.

« Dans un restaurant, la serveuse me disait ce qu’il y avait au menu, a raconté l’homme. Je prenais toujours les menus du jour, pour éviter de prendre le menu. Je ne cache pas que je prenais le même menu deux fois par jour, pour éviter qu’il découvre que j’étais analphabète. »

Sens de l’orientation

Gabriel Lavoie se servait de son excellent sens de l’orientation pour se repérer.

« J’ai une bonne mémoire, a-t-il dit. Je mémorisais les maisons ou certains monuments pour me repérer. Je conduisais mes camions avec mon sens de l’orientation et je ne me trompais jamais. Lorsque je voyais que j’étais perdu dans une place, je suivais les autres camions. »

Après un terrible accident qui lui a défoncé le crâne, les médecins estimaient qu’il avait peu de chances de s’en sortir vivant. Il s’en est toutefois sorti, même s’il a gardé des séquelles physiques, dont la paralysie de son bras droit.

Carte-cadeau

Lors d’un réveillon du 24 décembre, sa fille qui connaissait son problème d’analphabétisme, lui a offert un cadeau qui allait changer toute sa vie.

« Elle m’a offert une carte-cadeau, pour venir au Centre lecture et écriture d’Alma, a-t-il affirmé. Je suis à ma quatrième session avec eux. Aujourd’hui, j’ai encore cette gêne en moi de ne pas me débrouiller pour écrire convenablement. »

Vu la paralysie de sa main droite, il a dû apprendre à écrire de la main gauche.


Son premier geste en guise de remerciement a été d’envoyer une carte pour la fête de sa fille qui lui a permis d’apprendre à écrire et à lire.

« Je voulais lui démontrer que j’étais capable de lui envoyer un message d’amour, dire que je l’aime pour la remercier de m’avoir offert ce cadeau », a conclu le septuagénaire.

Gabriel Lavoie a accepté de témoigner pour la première fois de son vécu, en espérant que d’autres personnes dans sa situation fassent le premier pas, pour demander une aide pour combattre l’analphabétisme.

http://tvanouvelles.ca

5 réponses à “Pour sa fille Apprendre à lire et à écrire à 73 ans

  1. On n’imagine pas , ne panse jamais qu’il y ait des personnes « analphabètes  » dans les nations dites évoluées ! Et pourtant !!
    On ne peut qu’admirer et respecter cet homme qui a appris à écrire à cet âge pour exprimer l’Amour !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s