Les climatisations pointées du doigt 13 cas de légionellose à Québec


Avec ces chaleurs que nous connaissons cet été, les climatiseurs fonctionnent a plein régime. Ceux qui travaillent dans de grands édifices ont besoin de climatiseurs pour ne pas cuire sur place. Il est possible de prévenir la  légionellose
Nuage

 

Les climatisations pointées du doigt 13 cas de légionellose à Québec

 

Vue de la basse-ville de Québec

(Photo: TVA Nouvelles)

Les responsables de la santé publique sont sur le qui-vive : on recense 13 cas de légionellose à Québec, depuis le 19 juillet. C’est six fois plus que la moyenne annuelle.

«À ce temps-ci de l’année c’est quelque chose qui nous préoccupe beaucoup, parce qu’annuellement, on reçoit de deux à trois déclarations pour 12 mois et là, en trois semaines, on vient d’avoir 13 déclarations de légionellose», explique le Dr François Desbiens, directeur de la santé publique de la Capitale-Nationale

On parle de cas sérieux, de personnes qui souffrent d’une toux sévère, de fièvre et qui éprouvent de la difficulté à respirer.

À la Santé publique on conseille aux personnes qui éprouvent ces symptômes de consulter Info-Santé ou de contacter leur médecin de famille. La maladie se traite bien avec des antibiotiques, explique-t-on.

La légionellose ne s’attaque pas aux personnes en bonne santé. Les victimes sont des personnes âgées de 44 à 73 ans dont la santé est minée par des maladies chroniques ou dont le système immunitaire est affaibli. On parle aussi de cas de gros fumeurs et de gros consommateurs d’alcool.

Précisons que la légionellose se propage par les voies respiratoires mais qu’elle n’est pas contagieuse.

La faute aux climatiseurs

 

Jusqu’ici, la Direction de la santé publique n’a pas été en mesure d’identifier une source unique à cette éclosion de salmonellose. Les malades sont répartis dans un vaste périmètre d’environ 1,5 km de rayon, qui couvre les quartiers Saint-Jean-Baptiste et Saint-Roch, ainsi que le Vieux-Limoilou.

On pointe cependant du doigt les tours de refroidissement des systèmes de climatisation des grands édifices, qui fonctionnent à plein régime ces temps-ci.

«L’eau qui s’accumule dans leurs réservoirs inférieurs est chaude et, si l’entretien n’a pas été fait régulièrement, il peut y avoir multiplication de la bactérie. Celle-ci de déplace avec les gouttelettes d’eau qui dont propulsées par les ventilateurs et ça peut être inspiré par quelqu’un qui va développer la maladie.»

édifices en hauteur

(Photo: TVA Nouvelles)

La DSP demande donc aux propriétaires de grands édifices du centre-ville de Québec de vérifier leurs systèmes de climatisation et, au besoin, de procéder à leur nettoyage et à leur désinfection pour éviter que l’éclosion prenne encore plus d’ampleur.

Entretemps, elle poursuit son enquête en vue de cibler la ou les sources de la maladie.

http://tvanouvelles.ca

2 réponses à “Les climatisations pointées du doigt 13 cas de légionellose à Québec

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s