Gadget, ►Les robots au service des relations longue distance


L’amour a distance est souvent difficile surtout si c’est a long terme. Grâce a internet, il est plus facile de discuter et même de voir grâce a la web Cam l’être aimé. Mais de là,  a embrasser un bidule pour stimuler un baiser a distances … c’est rendu un amour selon moi artificiel
Nuage

 

Les robots au service des relations longue distance

 

Des laboratoires asiatiques conçoivent des«lovotics», des boîtiers qui permettent d’embrasser quelqu’un à distance.

L’amour à distance, engagement incommode du couple, pourrait être sauvé par les robots. Un professeur de robotique à l’université nationale de Singapour a mis au point un petit boîtier qui permet d’embrasser quelqu’un via Internet.

Kissenger, c’est le nom de ce gadget, contraction des mots anglais kiss, baiser, etmessenger, messager, propose à deux amoureux disposants chacun d’un boîtier de s’embrasser depuis l’autre bout du câble USB.

Connectée à un réseau, la tête en plastique est ornée d’une bouche aux lèvres artificielles sur lesquelles il suffit de presser les siennes, les vraies, pour que son partenaire ressente des vibrations simulant un baiser. L’utilisateur a deux possibilités: fermer les yeux ou allumer sa webcam pour accroître les sensations.

 

Ces lèvres, réalisées en silicone, dans lesquelles sont intégrés des détecteurs très sensibles, permettent de reproduire en temps réel les mouvements de la bouche et procurent ainsi «la meilleure des sensations», affirme leur concepteur, Hooman Samani, spécialisé dans les «lovotics», les robots de l’amour.

«La principale difficulté est de pouvoir reproduire la force et la pression du contact, mais également la forme des lèvres.»

Elles «peuvent être utilisées comme moyen d’améliorer les communications entre humains», explique-t-il.

Mais c’est aussi à ce niveau que son gadget pose problème. En cours de finalisation dans un laboratoire de Singapour associé à l’université Keio au Japon, Kissenger est retardé dans sa commercialisation par des «questions éthiques».

«Le baiser est quelque chose de très intime, explique Hooman Samani. Afin de pouvoir mettre sur le marché un produit qui va s’attaquer à ce sujet sensible, nous devons effectuer les études appropriées, sur les aspects sociaux et culturels.»

Ces difficultés s’expliquent notamment par les mœurs des Japonais qui respectent une certaine culture de la pudeur en public mais également dans le cadre privé.

Kissenger n’est pas le premier émulateur de baisers virtuels créé. Il est également possible de simuler le «french kiss» grâce à un robot imaginé par les laboratoires Kajimoto en 2011.

Il reproduit les mouvements de langue sur un deuxième appareil et permet de s’embrasser langoureusement à distance.

Son concepteur, Nobuhiro Takahashi, évoque la possibilité d’enregistrer son propre rythme lingual. Ainsi, il serait possible d’embrasser son partenaire sans même qu’il ne soit devant son engin.

Le Japonais a d’autres idées en tête: il aimerait pouvoir reproduire «le sens du goût, la façon de respirer et la moiteur de la langue», ou encore donner la possibilité à une célébrité d’enregistrer ses mouvements pour le plus grand plaisir de ses fans.

 

http://www.lefigaro.fr

4 réponses à “Gadget, ►Les robots au service des relations longue distance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s