5 moyens d’économiser sur l’épicerie


Quand c’est le moment de l’épicerie, je suis toujours décourager de voir le cout a la caisse ne fait qu’augmenter. Des petits trucs que voici aide vraiment a économiser … et en plus cela évite le gaspillage et de faire de mauvais choix
Nuage

 

5 moyens d’économiser sur l’épicerie

 

Combien pourrions-nous économiser, en termes d’argent, en se fiant uniquement aux spéciaux dans les circulaires d’épicerie ?

Vérifier le prix des aliments dans les cahiers publicitaires, c’est effectivement un bon moyen de dorloter notre porte-monnaie. Par ailleurs, il m’est impossible de faire le calcul et de vous dire exactement combien nous pourrions économiser en se fiant toujours aux spéciaux.  Cela dit, je vous propose ici quelques moyens pour économiser temps et argent lors de vos prochains achats à l’épicerie.

1. Faites l’inventaire

Connaître le contenu de votre garde-manger, de votre frigo et de votre congélateur vous permettra d’avoir l’heure juste sur les items à acheter au supermarché. Vous pouvez par exemple coller un petit mémo sur vos électros afin d’identifier rapidement les aliments qu’ils contiennent. De cette façon, vous ne vous procurerez pas d’aliments déjà présents à la maison, et réduirez le gaspillage alimentaire. Bien que cela ne paraisse pas sur votre facture d’épicerie, les aliments superflus que l’on jette une fois qu’ils aient perdu leur fraîcheur pèsent lourds dans notre compte bancaire, sans compter les impacts qu’ils ont sur l’environnement.

Saviez-vous qu’en moyenne, chaque Canadien gaspille environ 183 kg (403 lbs) d’aliments par année? (source: Statistique Canada)

 

2. Suivez votre liste

En sachant exactement ce que vous devez vous procurer, vous serez moins tenté de faire des achats impulsifs et inutiles. Feuilletez les cahiers publicitaires et retrouvez-y les aliments dont vous avez besoin. Vous pourrez ainsi opter pour le supermarché présentant le plus d’économie pour vos propres achats. Et surtout, mangez avant de vous rendre à l’épicerie! Le ventre vide, parions que plusieurs items finiront dans votre panier, sans que vous ayez prévu les acheter !

3. Misez sur les marques maison

Qu’ils soient « griffés » ou sans nom, la majorité des produits du même type se ressemblent beaucoup. Cela dit, il n’y a rien de mal à choisir une marque maison, si celle-ci est moins dispendieuse !

4. N’en achetez pas plus

Ces illusions d’économie du genre : « 2 pour 5 $ », « 3 pour 10 $ »… Ces duos ou trios de produits sont en fait des astuces pour nous faire acheter davantage.

Mais si nous n’avons besoin qu’un d’un seul d’entre eux, à quoi bon s’en procurer plusieurs, au risque que ceux-ci ne finissent à la poubelle ?

5. Le bon itinéraire

Une fois à l’épicerie, débutez votre tournée avec les aliments aux alentours du supermarché: légumes et fruits frais, boulangerie, poissonnerie, produits laitiers, etc.

 Une fois ces essentiels dans votre panier, poursuivez avec les allées centrales (produits transformés). Vous remarquerez que les produits à la hauteur de vos yeux sont souvent plus dispendieux, et parfois plus attirants. De plus, ce sont fréquemment des marques de commerce populaires et des produits moins intéressants d’un point de vue nutritif.

En jetant votre regard sur les produits en haut et en bas de chaque rangée, vous découvrirez peut-être des aubaines et des aliments moins transformés. Bien souvent, la section des craquelins demeure un bon exemple à cet égard. Faites l’exercice !

 

En terminant, voici quelques astuces en vrac pour réduire le coût de votre épicerie.

Privilégiez les aliments les moins transformés possible : légumes entiers plutôt que pré-coupés, fruits frais plutôt qu’en conserve, rôti de porc à cuire plutôt que des tranches de jambon fumé, etc. Il vous faudra un peu plus de temps dans votre cuisine, mais vous sauvrez de l’argent !

Optez plus souvent pour des substituts plutôt que de la viande ou de la volaille : légumineuses sèches ou en conserve, tofu, œufs, etc. sont généralement moins dispendieux.

Allez voir ailleurs ! Les marchés publics, la fruiterie du coin, la boulangerie du quartier… En plus de gagner des sous, vous aurez en prime de la fraîcheur et de la qualité.

Vive le vrac ! Le riz, les pâtes alimentaires, les légumineuses sèches, la farine ou les fruits séchés sont des denrées qui coûtent beaucoup moins cher lorsqu’on en fait l’achat en vrac.

Cuisinez plus souvent. Nous ne le dirons jamais assez : préparer soi-même ses propres plats représente une économie d’argent significative. Le resto, la viande déjà marinée, les plats surgelés, etc. grugent définitivement notre budget.

http://styledevie.ca.msn.com

3 réponses à “5 moyens d’économiser sur l’épicerie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s