Don de sang: il suffirait d’1% de la population


S’il y a un don qui est facile a donner c’est bien le don de sang. Cela vous oblige seulement a faire une bonne pause … et les infirmières font le reste .. et en plus du moins au Québec on vous offre même une collation
Nuage

 

Don de sang: il suffirait d’1% de la population

 

PHOTO: ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

RelaxNews

Jeudi 14 juin se tiendra la Journée mondiale du donneur de sang.  L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) souhaite plus que jamais encourager le public à donner son sang en ce jour mais aussi le reste de l’année. L’occasion de rappeler les chiffres clefs d’un secteur qui ne parvient toujours pas à répondre à tous les besoins.

On dénombre environ 93 millions de dons de sang par an, selon des données provenant de 173 pays.

50% des dons sont faits dans les pays développés, où résident 16% de la population mondiale.

8000 centres à travers le monde reçoivent environ 10 000 dons de sang par établissement.

Si 1% de la population d’un pays donnait de son sang, cela permettrait de répondre aux besoins de tous les transfusés de ce même pays. Mais selon l’OMS, la fréquence des dons est toujours sous la barre du pourcent dans 77 pays.

Dans 62 pays, la totalité du sang donné provient de donneurs bénévoles, un mieux depuis 2007 où on ne dénombrait que 57 pays dans ce cas. Le Bélarus, l’Iran, le Kenya, la Malaisie et la Zambie figurent parmi les derniers pays à rejoindre cette liste.

On estime à 38% le nombre de dons de sang provenant de donneurs de moins de 25 ans.

Les femmes fournissent au moins 40% du sang nécessaire dans 25 pays.

On note un nombre moindre de personnes atteintes d’infections sanguines, d’hépatites ou du VIH parmi les donneurs spontanés et bénévoles que parmi les personnes rémunérées ou celles le faisant pour un membre de leur famille.

Dans 130 pays, 46 700 hôpitaux pratiquent des transfusions sanguines pouvant ainsi répondre aux besoins de 4 milliards de personnes à travers le monde.

http://www.lapresse.ca

3 réponses à “Don de sang: il suffirait d’1% de la population

  1. « Encore aujourd’hui, le sang reste un médicament biologique pour lequel la science n’a trouvé aucun substitut. Sachant que 1 000 dons de sang par jour sont nécessaires pour répondre aux besoins des hôpitaux, nous ne pouvons que saluer la générosité et la solidarité humaine dont font preuve les donneurs et les bénévoles qui rendent le don de vie possible. Si aujourd’hui les malades ont accès à des produits sanguins sécuritaires et en quantité suffisante, nous le devons à tous ces héros anonymes qui, unis pour la vie, contribuent à sauver des vies », déclare Dr Jean De Serres, président et chef de la direction d’Héma-Québec.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s