La sagesse de la Jungle


Une autre fable que nous avons tenté d’écrire, un peu dérisoire sur la modernité, ah c’est sur que nombre d’entre nous, ne voudrions pas retourner au début du siècle dernier car avouons le … c’est bien pratique, mais l’exagération de cette modernité est a quel prix .. ? et la politique qu’on ne croit plus, on se demande qui est la personne qui contrôle la marionnette
Nuage

 

La sagesse de la Jungle

 

Le lion blanc, sa Majesté
Senti qu’un vent de modernisme
Pourrait embellir la société
Donner place à plus de civisme

Sous la pression du changement
Il formule ainsi son message
Que se présente au parlement 
Tout animal se croyant sage 

La date est fixée au printemps
Quand l’herbe bien fraîche prédomine 
Et l’eau abonde dans les étangs
Pour ne point parler de famine

Le jour est enfin arrivé
Des animaux de tout milieu
Se présente prêt a innové
Partout sur terre et dans les cieux

La parole est donnée au vieil âne
Songe au modèle des États-Unis
Un danger qui donne mal au crâne
Aux minorités démunies

Le gros éléphant bien que fort 
De sa trompe chante sa litanie
Pour ne rester que les remords
Se déclare contre la tyrannie

Les abeilles butinent dans leur ruche
Indépendance se fait sans clause
Chacun trouve sa place sans embûche
Tout est calculé sans névrose

Le lion rugit d’un coup sec
Las des éternelles discussions
L’union des races est un échec
Qu’il nota avec intuition

Puis se lève avec dignité
Regarde ses sujets présents
Avec respect et grande bonté
En déclarant officiellement

Que la jungle soit sans politique
Nul besoin d’imiter les êtres
Pour ne pas devenir des reliques
Et démolir notre bien-être

Dans un coin, écoutant l’édit
Un gros ours rempli de sagesse
Approuve le roi et applaudit
Pourvu d’expérience, il professe

Tout un univers merveilleux 
Louange Dieu par divers moyen
Ce soit du plus jeune au plus vieux
Pour mérité son grand soutien

Le singe, ce farceur acrobate
Acteur sur la terre, sa grande scène
Détend les amis disparates
Il les fait rire à perdre haleine

Le lion est bien apaisé 
Seul, le palais n’offre aucune joie
Mais l’ensemble bien organisé
Permet de respecter la loi 

Soudain, le traqueur apparaît
Muni d’un fusil pour chasser
Ses sens avivés pour méfaits
Tuez !  Ce n’est jamais assez

Les moustiques se mettent à l’assaut
Avec les guêpes et les abeilles
Pour faire déguerpir le rustaud
Gare à toi ! Les petits surveillent

Ah bien, dit le roi sans façon
Voyez que l’homme est un ingrat
Il ne peut comprendre les leçons
Il sera toujours renégat

Nous pouvons vivre sans l’être humain
Mais, l’homme perd sans l’animal
Même si demain est incertain
Un jour sera puni le mal

Rachel Hubert (Nuage) Saïd
10 Février 2004

Une réponse à “La sagesse de la Jungle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s