Étude sur la schizophrénie Des liens avec les traumatismes de l’enfance


Quand on dit que les enfants oublient vite … qu’en grandissant les problèmes et  traumatismes  qu’ils ont vécu a l’enfance seront loin derrière eux … ce ne serait pas tout a fait vrai .. Quand un enfant vit un traumatisme, il est important de bien l’entourer et de lui redonner la confiance et l’estime de soi, car on ne sait jamais comment ses traumatismes pourraient refaire surface
Nuage

 

Étude sur la schizophrénie

Des liens avec les traumatismes de l’enfance

 

Agence QMI

Les enfants qui éprouvent de graves traumatismes sont trois fois plus susceptibles de souffrir de schizophrénie lorsqu’ils grandissent, suggère une nouvelle étude britannique.

Plus grave est le traumatisme dans l’enfance, plus le risque est grand de développer cette maladie mentale, qui affecte la réaction émotionnelle des gens et la capacité à penser logiquement et, qui dans certains cas, provoque de graves hallucinations.

«Les causes des troubles psychotiques, en particulier la schizophrénie, sont une source de controverse parmi les psychiatres, les psychologues et les médecins. Il y a également désaccord sur la façon dont les troubles sont définis.

Il n’est pas rare, par exemple, pour un patient d’avoir un diagnostic de schizophrénie par un psychiatre, mais de troubles bipolaires par un autre», selon le coauteur Richard Bentall de l’Université de Liverpool.

La plupart des études récentes sur les troubles psychotiques comme la schizophrénie, la dépression psychotique et le trouble bipolaire ont tendance à se concentrer sur les facteurs biologiques et génétiques à l’origine des maladies, notent les chercheurs.

Mais cette nouvelle preuve suggère que la biologie ne suffit pas pour bien comprendre ces troubles complexes.

«Nos résultats suggèrent que des études sur les facteurs neurologiques et génétiques associés à ces conditions, qui ne sont pas encore entièrement compris, sont plus susceptibles de faire progresser nos connaissances si l’on tient compte des expériences de la vie d’un patient», a déclaré M. Bentall.

«Maintenant que nous savons que l’environnement est un facteur majeur dans la psychose et qu’il existe des liens directs entre les expériences spécifiques et les symptômes de cette condition, il est encore plus vital que les services psychiatriques interrogent régulièrement leurs patients sur leur expérience de vie», a-t-il dit.

«Étonnamment, certaines équipes psychiatriques n’abordent pas ces questions et se concentrent uniquement sur le traitement d’un patient avec des médicaments», a-t-il ajouté.

Les résultats sont basés sur les données des chercheurs de l’Université de Liverpool, extraits de 27 000 documents de recherche couvrant 30 ans.

http://tvanouvelles.ca

8 réponses à “Étude sur la schizophrénie Des liens avec les traumatismes de l’enfance

  1. Bonsoir Nuage,
    J’avais lu cet article.
    Cela me semble un raccourci quelque peu facile.
    Vu que dans l’environnement familial de mon mari, il y ait un jeune homme surdoué qui ait cette maladie et est apparue à l’âge de 18 ans. Il n’a subi aucun traumatisme grave dans sa jeunesse.
    Et que dire de ce prix Nobel schizophrène ? Je me pose des questions quant à cette nouvelle manière d’aborder cette maladie en lisant cet article.
    Je te croise régulièrement chez Michel du Cotentin 🙂
    Bonne nuit.

    • Bien le bonsoir 🙂
      L’étude ne dit pas que nécessairement que ceux qui ont des eu des traumatisme auront la schizophrénie mais c’est une piste a évaluer
      et ce n’est pas tout les schizophrène qui ont eu des traumatismes .. il peut y avoir d’autres facteurs
      comme toute maladies les causes peuvent être diverses mais pour établir des diagnostiques il y a des points qui sont importants de cibler

  2. Bonsoir Rachel !

    Ton sujet est fort intéressant ! J’ai vécu des grave traumatiste dans mon enfance et à l’adolescense , , il est vrai que cela affecte notre vie d’adulte à l’âge de 27 ans j,ai commencer à avoir des trouble de panique , une impression de mourir à chaque fois très désagréable à vivre sa déclenchais sans raison et parfois j’étouffais , j’ai dut suivre une thérapie de 4 ans en tout j’ai vue un psycologue et un psychiatre passer tout les test mais je n’ai pas de trouble bipolaire ni de schizophrénie , mais j’ai fais deux grosse dépression dans ma vie , mais jamais eu d’allucination , les troube lié à mon enfance ont été évaluer par des spécialiste ( Crise de panique avec parfois Hyper-ventilation ) Mais j’ai appris à contrôler mes crise de panique je n’en fais presque plus et de l’Hyper-ventilation non plus heureusement car c’est vraiement incontrôlable disons que depuis 8 ans je suis Guéris , mais je dois éviter les situations stressante et me protéger ne pas me mettre en danger inutilement . Mais j’ai vue des gens qui souffre de schizophrénie et je suis bien contente que je n’aiye pas développer cette maladie heureusement se n’étais pas dans mes gènes , personnes dans ma famille ayant souffert de cela , ils m’ont dit que ce qui ma sauver est le fais de m’avoir exprimé en chantant pendant 20 ans et même enfant je sortais alors mes émotions en chanson … Il est certain que sans traitement thérapeuthyque avec parfois un léger anti-dépresseur pour un temps il dois être dur de s’en sortir mais encore là faut le vouloir mais le schizophrène n’avoueras jamais qu’il est malade , c’est sa famille qui dois le faire traiter , alors il ne faut pas confondre la dépression avec les problèmes bipolaires où autres .

    Je te souhaite une Bonne-soirée Rachel
    amitié Bisous Gigi xxx

      • Et c’est une chance pour moi , mais j’ai vécu une mort imminente ( NDE ) à l’âge de 11 ans axphysiée par du gaz poèle à bois pour manger en 1971 , j’ai connu la mort , une sorti hors du corps ect … j,ai remmener quelque don de là-haut mais en rêve surtout je fais des songes cela m’arrive rarement seulement quand quelqu’un dois mourir où qu’il y a un danger , à 32 ans j,ai entendu la voix de mon ange-gardien une fois dans toute ma vie dans mon auto ce qui ma sauvé d’un grave accident , j’en n,ai parler lors de ma thérapie mais il m’ont dit que ses phénomène étais inexplicable paranormal , miraculeux mais n,avais rien à voir avec la schizophrénie , surtout que mes songes ma famille étais averti d’avance de mes rêves et soudain cela arrivais , mais cela fais suite bien souvent à ceux qui ont vécu une mort imminente . Toute ma famille ma soeur ma retrouver sans vie je me rappelle l’état de panique qui règnais dans le chalet , je voyais tout et entendais tout donc ils ont put confirmer , en plus moi qui est très septique assez que mes parents m’appellais Thomas 😉 hi hi Hi Mais les examens m’on soulager je n’étais pas schizophrene et ni bipolaire oufff je suis d’un tempéremment nerveux enjouer mais pas folle encore Lol mdr 🙂

  3. je connais une amie de très longue date qui a vecu un grave traumatisme et oui je vois l’association avec elle et ce texte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s