Le paysan et son âne


Il est possible d’éduquer les animaux a faire telle action si nous faisons tel geste et si nous ne le faisons pas, il ne s’exécuterons pas. C’est comme pour nous, nous sommes tellement ancrer dans nos habitudes que nous bloquons si la routine est changée . Nous avons appris et grandit dans certains milieu qu’un dépaysement nous rends mal a l’aise. Si nous pensons ne pas être en mesure d’aller plus loin ,… il sera difficile d,aller contre cette pensée … Soyons un peu plus créatif et innovateur
Nuage

 

Le paysan et son âne

 

Cette histoire se passe pas si loin de chez nous, il n’y a pas si longtemps de cela, un paysan se rend au marché avec trois de ses ânes pour vendre sa récolte.

La ville était à trois jours de marche.

Après une longue route, le premier soir, il s’arrête pour bivouaquer à proximité de la maison d’un vieil ermite.

Au moment d’attacher son troisième âne, il constate qu’il lui manque une corde.

« Il faut absolument que j’attache mon âne, se dit-il ennuyé, sinon demain, il se sera sauvé… »

Après avoir solidement attaché les deux autres, il monte sur son âne et se dirige vers la maison du vieil ermite.

Arrivé, il demande au vieil homme s’il n’aurait pas une corde à lui donner.


Ce dernier, ayant fait vœu de pauvreté depuis bien longtemps, n’avait pas de corde à lui donner.

Il s’adressa alors au paysan et lui dit :

« Retourne à ton campement et, comme chaque jour, prend ton âne, fait comme si tu lui passe une corde autour du cou et surtout, n’oublie pas de faire comme si tu l’attachais à un arbre. »

Le paysan trouvait cette proposition bien étrange. Néanmoins, n’ayant pas d’autre solution, il fit exactement ce que lui conseilla le vieil homme.

Le lendemain au réveil, le premier regard du paysan est pour son âne. Surprise… et soulagement : il est toujours là !

Après avoir pris son petit déjeuné et chargé ses trois ânes, il décide de se remettre en route.


Mais là, grand étonnement, l’âne qui n’a pas été attaché pendant la nuit refuse de bouger de sa place.

Le paysan a beau tirer sur son âne, le pousser, le frapper, l’injurier, rien n’y fait. L’âne refuse de bouger d’un pouce.


Désespéré, le paysan retourne voir l’ermite et lui raconte sa mésaventure.

« As-tu pensé à enlever la corde ? » lui demanda sereinement le vieillard.

« Mais il n’y a pas de corde, je ne suis pas fou ! » répondit le paysan avec étonnement et agacement.

« Pour toi non, mais pour l’âne, il y en a une. » répliqua le sage.

Le paysan fit demi-tour, retrouva son âne au même endroit où il l’avait laissé : il n’avait toujours pas bougé.

C’est alors que d’un mouvement large, il mime le geste de retirer la corde du cou de l’âne et de l’arbre. L’âne le suivit alors sans aucune résistance.

Auteur inconnu

Le saviez-vous ►Origine : La légende de la cigogne


En fin de semaine, le blog de Lili montrait des cigognes qu’elle avait vue en Alsace. (QUAND PASSENT LES CIGOGNES …. )… Quel bel oiseau … mais qui dit cigogne dit aussi légende, qui n’a jamais entendu dire que ce sont les cigognes qui amènent les bébés ? D’ailleurs la cigogne est encore utiliser comme symbole lors de la venue d’un bébé que ce soit en logo, sur une carte, etc .. Mais, j’espère qu’aujourd’hui, les enfants savent d’où viennent les bébés
Nuage

 

 

La légende de la cigogne

 

 

La cigogne est devenu l’un des symboles de l’arrivée de bébé, mais où donc est née cette légende ?

L’histoire de la cigogne


La célèbre légende de la cigogne, également appelée « Légende du Kindelesbrunnen » est née… en Alsace ! Précisément sous la cathédrale de Strasbourg, où il y avait, autrefois, un lac. Dans ce lac, les âmes des enfants qui attendaient de venir au monde barbotaient et un gnome (gentil) naviguait à bord d’une barque argentée. A l’aide d’un filet d’or, il attrapait les âmes des bébés pour les donner à la cigogne qui les déposait ensuite aux parents.

En Alsace, la légende veut que les parents qui veulent « commander » un bébé doivent déposer sur le rebord de leur fenêtre quelques morceaux de sucre.

Pourquoi la cigogne ? Cela est sans doute lié à leur retour au printemps en Alsace, synonyme de naissance et de renouveau. De plus, leur long bec leur permet de débarrasser les champs et les marécages des serpents et autres animaux nuisibles à l’homme.

La légende alsacienne s’est répandue en France et reste présente sur les faire-part actuels.

http://www.neufmois.fr

Goutte à goutte


Tout commence par une goutte d’eau, puis goutte à goutte, la nature s’abreuve de ce breuvage liquide, incolore mais qui se reflète sur l’herbe, les pétales de fleurs, même l’araignée peut s’admirer devant ce miroir transparent
Nuage

 

Goutte à goutte

 

Place aux pluies qui revigorent la nature et laissent leur trace éphémère et lumineuse. 

 

Goutte d’eau

© Pascal Van Merhaeghe


La nature à travers l’eau

© Bertrand Kulik


Une rose dans une perle

© Bertrand Kulik


Merveille matinale

© Nicolas Rattin


Des milliers de gouttes

© Solange Roy


Quatuor sur l’herbe

© Caroline Hude


L’eau pour la vie

© Marie-Ancolie Romanet


En équilibre

© Claudine Molenat


De l’eau dans une cuillère

© Hélène Faure


Trame géométrique

© Pascal Rouaud


La beauté d’un pissenlit

©Mikio Watanabe


L’effet de la rosée

© Gérard Brugnot


Féérie matinale

©Jean-Louis Barret


L’effet loupe

© Stéphane Roy


Emprisonnée dans l’eau

© Serge Agombart


http://www.linternaute.com

Trois-Rivières Un centre de désintoxication lié à la scientologie


C’est bien quand on est faible psychologiquement parlant que les sectes font le plus d’adeptes. Il était temps qu’on leur enlève leur certification même dans les écoles ils s’étaient infiltré pour enseigné des notions de bases de la Scientologie ..
Nuage

 

Trois-Rivières Un centre de désintoxication lié à la scientologie

 

Trois-Rivières - un centre de désintoxication lié à la scientologie

Le centre Narconon.

© Nicolas Ducharme / Agence QMI

Agence QMI

L’Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie a rencontré lundi les dirigeants de Narconon, un programme de désintoxication liée à l’Église de Scientologie dont Québec aurait révoqué la certification.

Sept à huit heures de sauna par jour pendant 21 jours, engueuler un cendrier, ingurgiter des doses massives de vitamine. Voilà le traitement que propose, entre autres, Narconon Trois-Rivières à des toxicomanes.

Cette méthode singulière de désintoxication est basée sur les écrits du fondateur de l’église de scientologie, L. Ron Hubbard.

Un séjour typique de deux à trois mois chez Narconon Trois-Rivières coûte environ 23 000 $.

Beaucoup de familles de toxicomanes n’hésitent pas investir cette somme pour permettre à leurs proches de mettre fin à leur dépendance.

Il faut dire que Narconon Trois-Rivières prétend que son taux de succès est de 80 %. Ce qui est nettement en haut de la moyenne.

La clientèle du centre vient principalement des États-Unis et du Canada anglais.

C’est le cas de David Edgard Love qui s’est tourné vers Narconon Trois-Rivières pour une dépendance à la cocaïne et aux médicaments. Il en est ressorti un an plus tard sevré, mais complètement traumatisé.

Depuis, appuyé par le groupe Anonymus qui milite à travers le monde contre les activités de l’Église de Scientologie, Love a multiplié les plaintes officielles au Collège des médecins, à la Commission des droits de la personne et à l’Agence du revenu du Canada.

L’homme a aussi organisé diverses manifestations pour attirer l’attention des médias sur les méthodes controversées du centre.

Parallèlement, l’Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie a mené une enquête et rencontré d’ex-patients mécontents.

Cette enquête s’inscrivait dans le cadre d’un processus de certification des centres de désintoxication présents sur le territoire québécois.

L’initiative était d’ailleurs venue de Québec en 2007. On venait alors d’apprendre que les employés de Narconon offraient des cours dans certaines écoles du Québec, enseignant ainsi aux jeunes des principes de base de la scientologie.

« J’ai le sentiment du devoir accompli », a dit David Love.

http://fr.canoe.ca

Les oies sauvages seront gazées


Avec toute notre belle technologique, pour éviter les collisions et retards des avions la seule solution est de gazer des oies Je peux comprendre cette nécessité mais pas la méthodes … Ils ne semblent pas avoir trouver un moyen pour les éloignés ..
Nuage

 

 

Les oies sauvages seront gazées

 

Pays-Bas - Les oies sauvages seront gazées

 

© Shutterstock

 

Les oies sauvages vont être gazées à partir de mai autour de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol pour lutter contre leur prolifération, dangereuse pour le trafic aérien, a-t-on appris lundi auprès du ministère néerlandais de l’Infrastructure et de l’Environnement.

 

«Pour réduire la population d’oies autour de l’aéroport, une des nouvelles mesures qui sera mise en place sera le gazage des oies à l’aide d’un certain type de CO2», a déclaré à l’AFP Karin van Rooijen, une porte-parole du ministère.

Un «pacte» a été signé par le gouvernement, les autorités provinciales, des agriculteurs et des organisations de défense de l’environnement prévoyant une série de mesures pour lutter contre la prolifération de ces oiseaux.

50 000 oies

 

Quelque 50 000 oies vivent à proximité de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol, soit 14 fois plus qu’en 2005, a précisé la porte-parole, selon laquelle les Pays-Bas sont un «endroit particulièrement attrayant pour les oies, avec beaucoup d’eau partout».

Le nombre de collisions avec des avions ne cesse d’augmenter, a assuré Mme Van Rooijen, ces derniers devant alors atterrir d’urgence ou interrompre leur décollage.

Aucun objectif chiffré n’est prévu par l’accord qui prévoit la poursuite de la chasse des oies et la destruction d’oeufs dans un rayon de 10 kilomètres autour de l’aéroport.

Les agriculteurs se sont par ailleurs engagés à labourer leurs champs aussitôt après la récolte pour enfouir dans le sol les graines pouvant servir de nourriture aux oies.

Des radars seront également utilisés pour détecter la présence d’oiseaux «présentant un risque» au moment du décollage et de l’atterrissage, a précisé Mme Van Rooijen.

http://fr.canoe.ca

"Confus" après avoir dormi, un pilote fait plonger son Boeing: 16 blessés


Ce n’est pas de savoir s’il y a un pilote a bord de l’avion, mais plutôt savoir si le pilote dort Cela arrive qu’on fasse un petit somme et qu’au réveil, nous sommes désorienté .. mais par contre en temps que pilote avec pleins de boutons et commandes .. mieux être vraiment réveillée avant de s’aventurer sur les commandes
Nuage

 

« Confus » après avoir dormi, un pilote fait plonger son Boeing: 16 blessés

 

AFP/archives

Un pilote d’Air Canada, qui venait de se réveiller d’un repos en vol de nuit, a cru que son appareil allait en heurter un autre venant en face et l’a fait plonger brusquement, faisant 16 blessés parmi les occupants, selon un rapport d’enquête publié lundi.

Apparemment victime de « l’inertie du sommeil » et donc « probablement confus et désorienté », le copilote avait d’abord pris la planète Vénus pour un autre avion, avant de penser à tort qu’un avion de l’armée américaine, visible à l’oeil nu, était en train de plonger vers lui, indique ce document du Bureau de la sécurité des transports du Canada.

En fait, l’autre appareil était à mille pieds (300 m) au-dessous et ne présentait aucun danger.

L’incident est survenu en pleine nuit le 13 janvier 2011 lors d’un vol reliant Toronto à Zurich, à mi-chemin au dessus de l’Atlantique, alors que l’appareil était sur pilote automatique, précise le rapport.

Lorsque le copilote a poussé sur le manche, l’avion a plongé brusquement de 400 pieds (120 m), puis, le capitaine ayant repris rapidement le contrôle des commandes, il est remonté de 800 pieds.

Quatorze passagers et deux membres d’équipage ont été blessés par les secousses. Ils n’avaient pas bouclé leurs ceintures de sécurité, bien que le signal lumineux le leur ait demandé 40 minutes plus tôt, l’appareil approchant d’une zone de turbulences.

Le vol s’est poursuivi sans incident. A Zurich, sept passagers ont été conduits à l’hôpital qu’ils ont quitté peu après.

Le « repos aux commandes » à tour de rôle est autorisé sur les avions de ligne. Il peut atteindre jusqu’à 40 minutes, puis le pilote doit s’abstenir de prendre les commandes pendant au moins 15 minutes pour être sûr d’être bien réveillé.

© 2012 AFP

http://actualites.ca.msn.com