Les personnes toxiques


Pendant notre vie, nous allons rencontrer tous rencontrer des gens qui vont nous rendre mal à l’aise, qui vont nous attristé ou encore nous énervé … Tant qu’on peut s’éloigner de ses personnes tout va mais quand nous n’avons pas vraiment le choix, il est important d’apprendre des moyens pour se préserver. Cependant si nous sommes nous même une personne toxique mieux vaut changer pour ne pas fuir les gens
Nuage

 

Les personnes toxiques
 

Pour préserver sa sérénité et sa paix intérieure il faut s’éloigner des personnes qui empoisonnent notre environnement. Bien sûr, ce n’est pas toujours facile de le faire mais au moins nous pouvons « prendre notre place » et garder nos énergies pour nous plutôt que de la laisser s’écouler comme la sève s’écoule de l’arbre blessé…

Il faut s’aimer assez pour se tenir debout face à celui ou celle qui cherche à se valoriser mais en nous blessant! Il faut cesser de se complaire dans le rôle de « victime », relever la tête, s’ouvrir les yeux et AGIR! Il n’est jamais trop tard pour se donner à soi assez d’amour et ainsi vivre dans la plénitude.

Je vois, j’entends, je parle avec encore trop de personnes qui subissent leur vie plutôt que de la vivre pleinement. Cela me fait toujours mal et je voudrais tant sarcler leur coeur et les aider à arracher les mauvaises herbes mais… chacun est responsable de son petit lopin de terre.

Je peux aider en écoutant, en marchant quelques temps aux côtés de la personne. Je peux lui tendre les fleurs de l’amitié sincère. Je peux diriger vers elle des pensées lumineuses mais… elle doit elle-même faire l’inventaire de sa vie! Déjà, RECONNAÎTRE c’est une bonne chose. RÉAGIR est aussi une bonne façon de se réveiller mais AGIR est encore mieux! QUAND LES HOMMES VIVRONT D’AMOUR IL Y AURA LA PAIX SUR LA TERRE!

Vaut mieux parfois vivre seul(e) et surmonter ses peurs. Renouer avec soi-même et tourner la page vitement! Vaut mieux s’éloigner à grands pas de ces « personnes-éteignoirs »! Elles n’en valent pas la peine et comme la seule personne que je peux changer C’EST MOI… bien, je n’ai qu’à le faire. Je peux demander de l’aide et me faire confiance! La Vie est bien trop courte pour la subir! Donc, si vous rencontrez de ces êtres « toxiques » prenez votre envol en toute vitesse. Que votre vie soit douce comme mousseline et jolie comme dentelle!
Jovette Mimeault

 

LE CRITIQUEUR CHRONIQUE Rien n’est jamais assez bon pour ce « perfectionniste ». Il veut toujours avoir raison à tout prix. La meilleure tactique pour le désamorcer est de souligner les vraies raisons de son irritation.

L’ADVERSAIRE Cette personne veut absolument être la première en tout et cherche continuellement à se montrer plus maligne que vous. C’est un manque flagrant d’estime de soi. Demandez-lui calmement si ça lui fait du bien de l’emporter sur tout et pourquoi.

LA DIARRHÉE VERBALE Il impose un flux de paroles presque toujours inutiles et des récits interminables malgré votre air ennuyé. Il a besoin de se sentir important. Dites-lui que vous l’appréciez mais que parfois, il parle trop.

LE PUNCHING BAG ÉMOTIF Quelque chose ne va pas? Il cherche immédiatement quelqu’un à blâmer. Il a un sérieux problème avec ses émotions et se défoule constamment sur son (sa) conjoint(e) ou sur la personne qui habite à ses côtés. Incapable de prendre ses responsabilités, il accuse toujours les autres et les affuble de tous les torts. Lui, il est PARFAIT! Si vous avez envie de lui servir de « punching bag »émotif, c’est le partenaire idéal.

LE PORC-ÉPIC Il lance des piques. Il a souvent recours à une forme d’humour très sarcastique. Il est incapable d’être vrai et cache ses sentiments, ses émotions sous un aspect caustique. Il est préférable de l’affronter, de lui dire que vous n’avez pas à subir son comportement et ses sarcasmes.

L’EMMERDEUR PUBLIC C’est une commère souffrant d’indiscrétion aiguë. Cette personne vit pour semer la zizanie. L’emmerdeur public a également besoin de se sentir important. Interrogez-le sur ses paroles ou ses actions pour éviter de vous faire manipuler.

LA CERVELLE D’OISEAU Il a toujours les pieds dans les plats. Il dit tout ce qui lui passe par la tête sans considération pour vos sentiments. Respirez par le nez et dites-lui que son comportement est blessant et inacceptable.

LA VEDETTE Il se regarde constamment le nombril, ne parlant que de lui-même. Il est inquiet et craint le rejet. Tentez de le désamorcer, faites preuve de patience et fuyez si ça ne s’arrange pas.

LE COURANT D’AIR Ce type de personne prend ses jambes à son cou quand une situation stressante se présente. Il est allergique à l’engagement. Il a toujours peur de déplaire et de ne pas être à la hauteur. Il préfère fuir. Si vous arrivez à le coincer, utilisez la technique de l’affrontement.

LE COUTEAU DANS LE DOS Il utilise vos propres confidences contre vous. Caméléon changeant constamment de discours. Il éprouve du ressentiment à votre égard, mais n’a pas le courage d’y faire face. Faites-lui savoir franchement que vous êtes conscient de son hypocrisie.

LE TÉTEUX C’est un éternel quémandeur. Il s’intéresse à vous quand ça lui convient. Il ferait n’importe quoi pour réussir, car son estime de lui-même est un jeu. Faites-lui savoir que vous vous sentez exploité.

LE COUPABLE Et si le ou la coupable, c’était vous-même? Quand quelque chose ne va pas et qu’on veut trouver le ou la coupable, pourquoi ne pas aller se regarder dans un miroir? Car peu importe la problématique, QUI a choisi de vivre dans cette situation pour AUJOURD’HUI?

 

Tiré du livre UN HOMME ÇA NE PLEURE PAS

Le saviez-vous ► Expression : Faire long feu


Me semble que chez nous, au Québec, on emploie plutôt cette expression dans sa forme négative pour des projets par exemple qui ne duras pas très longtemps, ou encore une personne que l’on sait très malade pourrait mourir bientôt , on dit Il ne fera pas long feu.
Nuage

 

Faire long feu

 

 

Traîner en longueur, ne pas produire l’effet attendu, échouer.

 
Cette expression est une métaphore qui date d’avant l’invention des cartouches étanches, lorsque, par exemple, on chargeait un fusil avec de la poudre parfois trop humide pour qu’elle puisse s’enflammer d’un coup au moment de la percussion et provoquer une explosion

La poudre pouvait alors faire un misérable ‘pschitt’ trop mou pour expulser la balle avec force.

D’une manière générale, si l’amorce ou la mèche destinée à faire exploser une cartouche, un bâton de dynamite, un pétard, un baril de poudre s’éteint ou se consume trop lentement pour provoquer l’explosion, ça fait long feu.

http://www.expressio.fr

À Los Angeles Au péril de sa vie, un labrador protège son ami canin


Il y a des chiens qui marquent leur passage par un comportement exceptionnel. C’est justement ce qu’il est question ici. Un beau labrador noir, qui malgré la circulation et du danger d’être frapper par une voiture a tenu a rester près de sa compagne Ca c’est d’être loyal
Nuage

 

À Los Angeles

Au péril de sa vie, un labrador protège son ami canin

 

Il est souvent dit que le chien est le meilleur ami de l’homme, mais comme le démontre cette histoire, le chien est fort probablement le meilleur ami de ses pairs également.

 

L’agence pour le contrôle animalier de Los Angeles a voulu honorer la loyauté d’un labrador noir qui a eu le courage de défier la circulation automobile afin de protéger la dépouille d’un chien qui avait été happé à mort par un véhicule.

Un motocycliste qui a vu l’évènement se produire mercredi dernier a installé des cônes orange afin de dévier la circulation pour protéger les animaux de compagnie.

 

Il a par la suite filmé la scène. Sur la vidéo, on peut voir la femelle labrador s’étendre aux côtés du labrador blond.

Le labrador noir de deux ans semble être sans famille.

En effet, personne n’est venu réclamer l’animal, que les employés du refuge ont appelé affectueusement Grace.

http://tvanouvelles.ca

Mathématicien à 14 ans: "Je ne suis pas un génie!"


On aimerait tous avoir des enfants qui réussissent a l’école .. alors pourquoi pas !!! Si on peut détecté les forces de nos enfants quand ils sont jeunes, nous pouvons éveillée leur aptitudes et le reste sera par sa volonté de réussir. J’aime bien l’exemple de ce jeune homme qui ne veut pas se qualifier de génie étant donné qu’il travaille pour se rendre a son but
Nuage

 

Mathématicien à 14 ans: « Je ne suis pas un génie! »

 

Moshe Kai Cavalin, un mathématicien de 14 ans bientôt diplômé de l’Université de Californie à Los Angeles, n’aime pas qu’on le qualifie de « génie ». S’il résoud aujourd’hui les équations les plus complexes, c’est juste parce qu’il n’a « pas perdu de temps ».

L’adolescent ne s’est pas réveillé un beau matin en se jouant de problèmes mathématiques sur lesquels des étudiants deux fois plus âgés que lui s’arrachent les cheveux. Il étudie avec passion et acharnement depuis l’âge de deux ans et pour lui, l’appeler « génie », revient à rabaisser ses efforts.

« +Génie+, c’est seulement un mot, comme le coefficient intellectuel, un chiffre inventé par des gens qui ne prennent pas en compte toutes les autres choses qui font un individu », déclare-t-il à l’AFP à la cafétéria de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA).

« Ce que j’essaie de faire, c’est de trouver la sagesse à travers le savoir. Et exercer la sagesse est bien mieux qu’être un génie », affirme-t-il.

Moshe Kai a aussi publié un livre, « We can do » (Nous pouvons le faire), en chinois puis en anglais, « pour aider les parents à encourager leurs enfants ».

« J’en suis à un point que beaucoup de gens jugent impossible pour mon âge », écrit le jeune auteur dans son ouvrage. « Je suis arrivé à la lune, mais quiconque le souhaite vraiment peut aller plus loin que la Voie Lactée ».

Né à Los Angeles d’une mère chinoise et d’un père brésilien, Moshe Kai savait faire des additions et des soustractions à l’âge de 4 ans. C’est à ce moment que ses parents ont mis en place un programme d’éducation intensif en mathématiques, musique, arts martiaux et lecture.

Un programme enseigné à domicile, plusieurs écoles ayant refusé d’accueillir l’enfant, considéré comme une distraction potentielle pour les autres élèves.

Les études, l’absence de télévision et la pratique de jeux vidéo éducatifs l’ont conduit à gagner des championnats internationaux d’arts martiaux, décrocher un diplôme de plongée ou s’inscrire à l’université à huit ans, où il affiche aujourd’hui la meilleure moyenne.

« Je ne fais que tirer profit de ce que j’ai », assure Moshe Kai, qui porte un petit chapeau très à la mode chez les jeunes californiens. « Tout le monde a le potentiel pour être spécial, mais il faut savoir en tirer parti. Beaucoup ne le font pas. Je travaille dur, je prépare les choses longtemps à l’avance et j’atteins mes objectifs », explique l’adolescent.

« Nous autres, les étudiants, nous devons profiter des opportunités d’apprendre qui nous sont offertes. Car elles ne se représenteront pas », écrit-il dans son livre.

La mère, qui accompagne son fils depuis le début de ses études supérieures en l’attendant à la sortie des cours, balaie les critiques qui lui sont faites sur la façon dont elle a élevé son fils.

– « Heureux » –

« Les gens me demandent pourquoi je lui mets tellement la pression, mais je ne lui mets aucune pression, il est heureux comme ça! », déclare Shu Chen, 47 ans, qui vit avec son fils et son mari de 61 ans dans une résidence de la cité universitaire.

Malgré ses aptitudes exceptionnelles, Moshe Kai ne ressemble pas à un adulte en miniature. Il a l’humour des garçons de son âge — et aussi leur timidité, même si ses propos sont souvent plus mûrs que ceux de ses pairs.

« Le but de mon livre n’est pas de dire comment être un génie ou devenir intelligent, mais comment vivre mieux », dit-il.

Une fois qu’il aura son diplôme de mathématicien en poche — probablement cette année — Moshe Kai devra choisir entre une spécialisation en mathématique pure, astrophysique ou physique théorique. Il n’a pas encore décidé.

« Je n’ai que 14 ans, j’ai encore beaucoup de temps pour choisir ».

Et l’amour, dans tout ça ?

« Je suis encore très jeune pour m’impliquer dans une relation. On verra plus tard », dit-il en riant.

© 2012 AFP

http://actualites.ca.msn.com

Croisade contre les messages pro-anorexie


Je pense qu’il est important de commencer a contrôler sérieusement certains aspects d’internet, le problème est peut-être de savoir ou est la limite de la liberté d’expression, mais quand des troubles peuvent influencer d’autres personnes il y a lieu d’agir. Je salue l’initiative de certains sites qui commencent a éliminer certains sujets qui sont des risques pour la santé et vont qu’à l’information expliquant les conséquences ..
Nuage

 

Croisade contre les messages pro-anorexie

 

Croisade contre les messages pro-anorexie

© Shutterstock

Une tendance donne lieu à la publication d’un grand nombre d’images montrant des jeunes filles exhibant des côtes saillantes et un estomac concave, accompagnées de slogans comme

«Aucun délice n’est comparable à celui que procure la sensation d’être mince».

 

Au mois de mars, Tumblr annonçait que sa plate-forme de micro-blogging effacerait dorénavant toute publication faisant la promotion de l’anorexie ou de l’automutilation. Depuis, le réseau social de partage d’images Pinterest a suivi son exemple.

L’initiative de Pinterest est destinée à stopper la tendance pro-anorexie («thinspiration» ou «thinspo») qui sévit sur le site. Celle-ci donne lieu à la publication d’un grand nombre d’images montrant des jeunes filles exhibant des côtes saillantes et un estomac concave, accompagnées de slogans comme «Aucun délice n’est comparable à celui que procure la sensation d’être mince» et précédées des hashtags #thinspo ou #perfect. Après avoir été bannis de Tumblr en mars, les blogueurs «thinspo» ont pris d’assaut Pinterest, comme le rapporte The Atlantic Monthly. Pinterest a donc du réagir.

«Il s’agit d’un sujet controversé, à juste titre: d’un côté, il est de l’intérêt de tous de protéger les utilisateurs les plus jeunes et les plus impressionnables de ces publications qui pourraient les inciter à se faire du mal, mais de l’autre, bannir certaines catégories de contenus pourrait ouvrir la voie à une censure plus large», remarque le blog Styleite.

Cependant, d’après Mashable, suite à son annonce, Pinterest n’a pris quasiment aucune mesure concrète contre les publications pro-anorexie:

 «En lançant une recherche contenant « thinspo », le mot-clé afférent le plus répandu, on obtient toujours des milliers de résultats montrant des filles minces, peu couvertes, certaines en relativement bonne santé, d’autres non», remarque le site.

«Leurs efforts pourront peut-être contribuer à limiter l’imagerie trop pro-anorexie – mais en réalité, le site ne parviendra jamais à éradiquer totalement ces images», écrit The Daily Beast.

De plus, les chaînes YouTube n’auront aucun mal à combler le vide laissé par Tumblr et Pinterest: des milliers de vidéos pro-anorexie existent déjà sur le site.

Repérer les contenus dangereux

Selon un article du Daily Mail, l’organisme américain de lutte contre les troubles de l’alimentation (la National Eating Disorders Association, ou NEDA) a collaboré avec Facebook pour repérer les contenus potentiellement dangereux publiés sur ses murs et apprendre aux équipes du site à réagir face à ce problème. NEDA a également aidé Tumblr à modifier sa politique à cet égard: les recherches comportant des tags litigieux dirigeront désormais l’utilisateur vers un message de santé publique.

Selon les experts de l’image de soi, si ces initiatives vont dans le bon sens, les retraits de publications «thinspo» doivent s’accompagner de la publication de messages présentant des alternatives saines à cette tendance. Le Daily Beast donne l’exemple de Proud2BeMe, un site soutenu par NEDA, qui fait la promotion d’une perception saine de l’image personnelle.

Voir une vidéo NEDA:

 

http://fr.canoe.ca

Femmes à vélo: attention à la zone pelvienne


Pour des balades a vélo, il n’y a probablement pas trop de problèmes mais, ceux vont a leur travail a vélo, ou qui en font un sport, il y aurait intérêt d’avoir des vélos plus adapter a la femme
Nuage

 

Femmes à vélo: attention à la zone pelvienne

Une femme à bicyclette combat le vent au bord de la mer en Angleterre.

PHOTO LA PRESSE

RelaxNews

De précédentes études ont déjà montré que faire du vélo régulièrement pouvait avoir des conséquences néfastes sur la santé sexuelle des hommes, mais une nouvelle étude faite à l’université de Yale, aux États-Unis, montre que c’est aussi le cas pour les femmes.

Le New York Times a publié un article, cette semaine, à propos d’une étude récente qui a démontré que plus le guidon est bas et plus les femmes peuvent avoir des problèmes en faisant du vélo.

Si une femme doit davantage se pencher en avant pour atteindre un guidon qui est bas, elle met plus de pression sur certaines zones sensibles, ce qui peut entraîner un engourdissement et potentiellement un dysfonctionnement sexuel.

Publiée le mois dernier, l’étude a suivi 48 femmes, toutes des cyclistes chevronnées qui pédalent au moins environ 16 kilomètres par semaine, et souvent beaucoup plus. Les chercheurs ont découvert que celles qui se penchent vers l’avant et mettent leur dos à plat pour poser leurs bras sur les «repose-bras» du vélo afin d’obtenir une position plus aérodynamique ont davantage de problèmes d’engourdissement dans la région pelvienne.

Même si remonter le guidon semble une solution logique (bien que ce ne soit pas l’idéal pour les vrais cyclistes), les femmes cyclistes, tout comme les hommes, peuvent aussi rencontrer dans ce cas des problèmes avec leur selle.

Des recherches plus approfondies doivent être menées sur les femmes cyclistes, mais Steven M. Schrader, un scientifique du National Institute for Occupational Safety and Health, estime qu’utiliser une selle sans  »nez » serait une bonne façon de réduire la pression sur le périnée – une partie du corps qui n’a jamais été prévue pour supporter une pression soutenue.

Alors que les recherches précédentes de Steven M. Schrader sur ce type de sièges ont montré des résultats positifs pour les hommes, il assure que les femmes devraient aussi en bénéficier.

«Si vous ne mettez pas de poids à cet endroit, il n’y a pas de pression», a-t-il déclaré au New York Times

http://www.cyberpresse.ca

Des médecins tentent de sauver un bébé né avec six jambes


Il y a des malformations qui sont très étranges, et pouvant être fatale pour un nouveau-né. Alors imaginez avoir six jambes, comment cet enfant sans soin pourrait espérer de vivre a peu près normalement. Le seul avantage c’est que malgré le manque de ressource financier des parents, ils ont une aide gouvernementale
Nuage

 

Des médecins tentent de sauver un bébé né avec six jambes

 

Pakistan - Des médecins tentent de sauver un bébé né avec six jambes

La malformation dont souffre le nouveau-né est le résultat d’une maladie génétique affectant un bébé sur un million ou plus.|©AFP

Des médecins tentent de sauver la vie d’un bébé né avec six jambes à la suite d’une maladie génétique très rare, ont annoncé lundi des responsables de l’hôpital pakistanais où il a été admis.

 

L’enfant, dont la mère est la femme d’un technicien spécialisé dans les rayons X, a vu le jour il y a une semaine, a déclaré à la presse Jamal Raza, directeur de l’Institut national de la santé de l’enfant à Karachi, le grand port du sud du Pakistan.

Un médecin de cet institut ayant requis l’anonymat a expliqué que la malformation dont souffre le nouveau-né était le résultat d’une maladie génétique affectant un bébé sur un million ou plus.

«Les médecins examinent l’enfant afin de déterminer le traitement nécessaire pour sauver la vie du bébé et lui assurer une vie normale», est-il écrit dans un communiqué des services régionaux de santé.

«Nous sommes une famille pauvre. Je suis reconnaissant au gouvernement de nous aider à guérir notre bébé», a dit à la presse Imran Shaikh, le père du nouveau-né, qui vit à Sukkur, à environ 450 kilomètres au nord de Karachi.

http://fr.canoe.ca