Que faire quand un malade souffre horriblement et qu’on n’a plus de morphine ?


Le subconscient a une très grande influence dans notre vie et sur ce qui nous arrive. Je suis persuader que la façon que nous pensons a des répercussions sur les évènements Bien sur une personne positive peut lui arriver des troubles mais la façon de les prendre en fait toute la différence que ce soit dans au travail, dans la routine, et même pour la santé
Nuage

 

Que faire quand un malade souffre horriblement et qu’on n’a plus de morphine ?
 


 
 
Nous sommes pendant la dernière guerre.
Les allemands bombardent les camps américains.
 
Il y a tellement de blessés que la morphine, puissant
anti-douleur nécessaire pour certains soins, vient à manquer.
 
Une des infirmières qui assiste le Dr Beecher, anesthésiste, désespérée
de voir un soldat se tordre de douleur, lui dit qu’elle va lui
administrer de la morphine.
 
Elle remplit sa seringue de serum physiologique, et lui fait
une injection.
 
Il est tellement soulagé qu’on peut enfin le soigner.
 
Apprenant cela, le Dr Beecher tilise ce « placébo »,
et « L’effet placébo » est né.
 
Depuis, l’effet placebo est le cauchemar des laboratoires.
 
Car si leur nouveau médicament n’est pas plus puissant qu’un
placebo, on n’autorise pas sa mise sur le marché.
 
Et c’est là que l’histoire devient ahurissante:
 
AU FIL DES ANNÉES, LE PLACEBO
EST DE PLUS EN PLUS EFFICACE!!!

 
Bon nombre de médicaments n’auraient pas d’autorisation de
mise sur le marché si on les testait par rapport à des
placébos aujourd’hui.
 
Des anxiolytiques connus, des anti-douleurs, des antiacides ne
marchent pas mieux que de placébos.
 
Que pouvons-nous retirer de cela dans notre vie quotidienne?
 
1. Vos croyances déterminent considérablement ce qui vous  arrive.
 
2. Les gens qui vous prédisent des choses positives vous aident à mieux réagir.
 
3. Exercer votre scepticisme et votre pensée négative dans le domaine de votre santé peut vous rendre plus malade encore.
 
La pensée positive, liée à une suggestion forte, est un remède très puissant. Pas seulement pour votre santé, mais dans tous les  domaines de votre vie.

Jean-Paul

5 réponses à “Que faire quand un malade souffre horriblement et qu’on n’a plus de morphine ?

  1. Je crois pouvoir dire que ce n’est que partiellement vrai: Quand je sens le malaise venir (je parle de mon épilepsie) ,parfois,il est vrai qu’en me concentrant,me décontractant…Je parviens à stopper le malaise…..Mais il arrive beaucoup plus souvent que je sois obligé de prendre le médicament necessaire….Sinon,les placebo,oui,je dirais même que les médicaments homéopatiques en sont un exemple!

    • Cela ne veut pas dire qu’on ne souffre pas comme par exemple de maladie et qu’on a pas des épisodes de crises ..mais une personne a deux choix .. ou bien de centrer sa vie sur sa maladie ou jouer la carte positive et de chercher d’autres moyens pour agrémenter sa vie, physique ou morale ou meme spirituelle (je sais coté spirituelole c’est pas ton fort mdrrrrrrrr)

  2. C’est marrent l’effet placebo c’est vrai qu’il existe, ce qui veut dire que l’être humain a des pouvoirs insoupçonnables d’autoguérisons, il faut dire que notre cerveau nous en connaissons pas encore tout ses mystères.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s