Obésité et anorexie : Le cerveau réagit différemment à la nourriture


La science découvre peut à peut le mécanisme des comportements alimentaires, les réactions chimiques du cerveau face a la nourriture que ce soit pour des problèmes de poids ou au contraire un trouble anorexique. Mieux comprendre en bout de ligne pourrait aider a mieux guérir
Nuage

 

Obésité et anorexie : Le cerveau réagit différemment à la nourriture

 

Le cerveau réagit différemment à la nourriture

Crédit photo : Archives TVA Nouvelles

Le cerveau des personnes qui souffrent d’obésité ou d’anorexie ne réagit pas de la même façon à la nourriture, selon une étude menée par des chercheurs de l’University of Kansas.

Les scientifiques ont constaté que les réponses du cerveau par rapport à la nourriture dépendaient des comportements alimentaires de l’individu, qu’il se suralimente ou qu’au contraire il se prive de nourriture.

Pour parvenir à ces conclusions, la chercheuse Laura Holsen et son équipe ont réalisé des scanneurs des cerveaux de personnes souffrant d’obésité, d’anorexie ou d’aucun de ces problèmes de santé. Ils ont constaté que chez les individus anorexiques, lorsqu’ils ont faim, le cerveau réagit beaucoup moins aux images de nourriture, notamment dans les zones reliées à la récompense et au plaisir. En revanche, on note exactement la réaction inverse dans le cerveau des personnes qui ont tendance à se suralimenter.

«Nos découvertes démontrent qu’il existe un lien entre les circuits cérébraux reliés à la récompense, le comportement alimentaire et le poids», explique la chercheuse Laura Holsen.

«Même chez les individus qui ne souffrent pas de désordres alimentaires, certaines zones du cerveau évaluent la valeur de la nourriture en terme de récompense, ce qui influence nos décisions en matière de choix alimentaires», ajoute-t-elle.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue scientifique Cognitive Neuroscience Society.

http://tvanouvelles.ca

4 réponses à “Obésité et anorexie : Le cerveau réagit différemment à la nourriture

  1. çà parait logique je trouve : Nous mangeons quand nous avons faim,mais ,si possible ,nous mangeons ce qui nous procure du plaisir…..Par contre,cette « constatation » ne résoud pas les problèmes d’anorexie ou de boulimie?
    Toutes les personnes qui mangent ce qu’ils aiment ne sont pas obèses? Et vice-versa?
    Ou alors,je n’ai pas bien compris cette « analyse »?
    Amitié
    F.

    • Peut etre dans l’avenir car comprenant qu’il y a deux comportement différents donc deux traitements différents .. Comme l’obésité déplacé le plaisir dans autre chose .. en autre

  2. par exemple, il y a une chose qui m’échappe , depuis longtemps, c’est qu’on oppose souvent anorexie et obésité
    or, le contraire de l’anorexie, c’est la boulimie, le contraire de l’obésité, c’est la maigreur extrême.
    on oppose donc un comportement alimentaire et un état physique, c’est bizarre …

    • la boulimie doit avoir une autre rapport avec la nourriture ..
      alors que la maigreur extreme peut etre une autre source sans etre nécessairement un probleme de comportement envers la nourriture ..

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s