Une fillette victime d’abus sexuels Forcée de visiter son père agresseur


Être a la place de la mère, je ne comprendrais pas non plus comment fonctionne la justice surtout en ce qui attrait aux causes d’abus sexuels chez les enfants .. mais comment peut-on penser que cela est bon pour des enfants dont la victime d’aller voir son père abuseur et reconnu comme telle et ainsi obliger de respecter les droits de visite sous peine d’être arrêter .. C’est un non sens
Nuage

 

Une fillette victime d’abus sexuels

Forcée de visiter son père agresseur

 

 Forcée de visiter son père agresseur

Crédit photo : Le Journal de Québec

Par Jean-François Racine | Le Journal de Québec

Une mère de famille est renversée de voir que sa fillette victime d’abus sexuels est forcée de visiter chaque semaine son père agresseur alors que la loi protège tous les autres enfants du quartier.

Pire encore, si la mère ne respecte pas les droits de visite qui ont été maintenus malgré une courte peine de prison, elle risque elle-même une arrestation pour avoir voulu protéger son enfant.

Nathalie (prénom fictif) est désemparée et confuse. Le 29 février, après presque deux ans de procédures judiciaires, son ex-conjoint dans la quarantaine a été reconnu coupable de contacts sexuels sur son enfant de moins de dix ans.

Le juge Hubert Couture a exigé qu’il soit inscrit au registre des délinquants sexuels pour une durée de 20 ans. S’ajoute également une interdiction de fréquenter des endroits où l’accusé pourrait se trouver en contact avec des enfants comme les piscines, parcs ou cours d’école.

«Ridicule»

La loi ne semble toutefois pas s’appliquer à l’enfant qui a dû témoigner au procès. Si elle était majeure, le tribunal aurait vraisemblablement prononcé une interdiction pour l’accusé de communiquer avec sa victime.

«Elle m’a tout raconté. C’était sérieux. J’ai porté plainte à la police. Il m’avait toujours dit que si quelqu’un faisait du mal à sa fille, il se ferait justice lui-même. Il a eu 90 jours d’emprisonnement, mais les fins de semaine pour ne pas perdre son emploi et son logement. C’est ridicule!», raconte la mère, qui ne sait plus vers qui se tourner pour obtenir de l’aide.

En raison de la surpopulation carcérale, les peines discontinues ne sont pas toujours purgées. Lorsque le détenu se présente le vendredi, il est parfois retourné chez lui faute de place à l’intérieur des murs.

Incompréhension

«Quatre jours plus tard, le lundi suivant sa sentence, une intervenante s’est présentée pour que mes enfants puissent voir leur père. Je ne comprends pas. Trois heures par semaine sous supervision. Comme mère, ça me déchire le cœur.»

Il y a quelques jours, la DPJ s’est déplacée pour lui expliquer cette position. Selon elle, aucun parent digne de ce nom n’abuse de ses enfants.

Confuse

«Ils disent que je dois penser aux enfants. Que c’est bon pour eux. C’est leur façon de voir les choses. Ils voulaient me donner un plan d’intervention. Ce que monsieur doit travailler et ce que je dois travailler aussi. Des fois, je me demande si c’est moi qui ne suis pas assez compréhensive. Je suis perdue. Je ne sais plus quoi penser.»

Aujourd’hui, Nathalie considère que la dénonciation et les démarches judiciaires ne valaient pas tous ces tracas.

http://tvanouvelles.ca

18 réponses à “Une fillette victime d’abus sexuels Forcée de visiter son père agresseur

  1. C’est honteux, cela me révolte de voir un juge procéder de cette façon, il ne devrait plus avoir le droit de faire son métier.
    Maintenant que cette histoire est parue dans la presse j’espère qu’il va y avoir une réaction vis à vis de cette pauvre petite pour qu’elle ne soit pas obliger d’aller voir père.

    • L’excuse des prisons surpeuplées me révoltes aussi ..ca ne donne pas de raison pour laisser en liberté .. quitte a rapetitsser les espaces récréatives des prisonniers .. c’est eux qui ont décider de faire du tords alors ils doivent subir les conséquences et la prison c’est pas un club ..

  2. C’est dingue… Pauvre petite elle est encore toute jeune elle a pas fini de galérer si elle est forcée de voir son agresseur 3h par semaine jusqu’à sa majorité !! En plus des dégats causés par l’abus sexuel, elle doit subir la présence de son bourreau… c’est surréaliste, l’enfant doit être protégé… je suppose qu’ils cherchent à maintenir la famille soudée mais ils feront plus de tord que de bien à cette petite pitchoune !!

  3. Je ne veux pas être raciste dans mes propos, mais je me rends compte, que la justice est bonne pour certaines races. Comment peux t-on penser que c’est bien pour les enfants…??? Et pourtant la victime reste traumatiser par le viol… Ecouter l’interview de la mère et celui du responsable du DPJ s’explique, pour comprendre comment le monde va dans un déclin totale je dirais même que le monde s’enfonce tous les jours…
    [http://tvanouvelles.ca/video/sa-fille-forc%C3%A9e-de-revoir-son-p%C3%A8re-abuseur/1535015993001]
    [http://tvanouvelles.ca/video/contacts-supervis%C3%A9s-%3A-la-dpj-s’explique/1535026399001]

    ÇA M’ENERVE 😦

    • c’est pas une question de raciste mais de déviation sexuelle qu’un peu partout dans le monde les enfants ne sont pas protéger .. qu’importe de quel pays ils sont .. et ici on montre tres bien que la justice au Québec n’est vraiment pas a la hauteur pour les enfants

  4. non non et non ! Ceci n’a aucun sens. Il faut me croire quand j’affirme que cette petite aura une peur bleue des hommes plus tard ou se laissera abuser par son conjoint comme si c’était normal pour elle ! Ce sont des manipulateurs !!! Celui-ci a réussi à obtenir des visites supervisées sous prétexte qu’une petite fille a besoin de son père que je qualifie d’abuseur. Croyez-vous vraiment qu’il abusera la petite à ce moment-là ? et que dans quelque temps il sera totalement guéri et capable de voir sa fille à sa guise. J’ai tellement de la peine pour elle et sa maman, dont le devoir est de protéger ses enfants. Toutes deux doivent se soumettre aux recommandations d’une « gang d’incompétents » qui croient tout savoir sur ce qui est bon ou mauvais pour nos enfants.

    • je ne crois pas qu’il sera guérit et je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que l’enfant qui a déjà des séquelles aura encore plus de difficultés de passer au travers .. Tout le systeme agit contre l’intérêt de l’enfant

  5. Répugnant! Ce genre de crime est un des pires que je connaissent! L’enfant est traumatisé à vie,quoiqu’on en dise et là….!

    • Ils voient bien que le systeme ne fonctionne pas … trop de récidiviste
      le pire c’est qu’en prison ces personnes ont des thérapeutes, des activités et sont protégé alors que l,enfant n’a pas le meme encadrement et s’il finissent dans des centres de l’enfance a 18 ans ils n’ont plus rien devant eux alors ils font la rue .. se drogue etc ..

      • Oui,en plus,ce que tu dits est vrai,ils sont « soignés » ,mais ce sont des adultes! En tant que tels,ils savent très bien ce qu’ils ont fait et ces « pulsions » resteront en eux,ils recommenceront,peut-être pas tous,heureusement….
        Les enfants,eux,comme je le dis sont « marqués  » à vie et peu aidés..

  6. C’est immoral, elle va rester avec quel genre de séquelle à être obligée d’aller le voir, elle a le droit de dire non, me semble!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s