Souvenir


C’est une bonne métaphore des souvenirs .. qu’ils soient bons ou mauvais, ils vont et viennent sans nécessairement avoir une bonne raison pour ressurgir
Nuage

 

Souvenir

 

Les souvenirs sont comme des post-it. On les griffonne dans le désordre, puis ils vont se coller à d’autres pages de la mémoire et ne ressurgissent que par hasard, coupés de leur sens.
 
Michel Schneider

LE COQ ET LE CANARD.


Ah la vantardise, l’orgueil, se croire mieux qu’un autre, croyant qu’étant plus beau nous pouvons rires de ceux qui sont différents et pourtant .. on gagne a connaitre les autres car leur différence font d’eux des personnes exceptionnelles
Nuage

 

LE COQ ET LE CANARD.

 

Un jour un coq et un canard allèrent se promener au bord du fleuve. Tout en marchant, le coq se vantait de sa beauté et se moquait du canard :

– Avec tes pattes qui ressemblent à des feuilles d’arbre et ta démarche dandinante, ah ! ridicule!

Le canard répondit :

– Tu as une paire d’ailes magnifiques ! Avec elles, tu peux voler et haut !


Le coq ne voulait pas avouer sa faiblesse. Il prit son élan, afin d’atteindre l’autre rive du fleuve, et de montrer ainsi ses capacités. Au beau milieu du fleuve, il tomba. Comme il ne savait pas nager, il coula, en criant :

– Au secours !

Le canard vint à son secours et lui dit :

– C’est grâce à ces vilaines pattes que je t’ai sauvé.

Le coq resta coi, rougit de honte.
Depuis lors, les coqs n’osent plus se vanter, et ont la crête

Auteur inconnu

Truc express ► Ca sent l’humidité !


Il y a des odeurs comme l’humidité dans une maison qui est difficile a enlever, voici un petit truc qui j’espère aidera tout en diminuant le taux d’humidité dans la maison
Nuage

Ca sent l’humidité !

Si vous percevez une odeur d’humidité dans une pièce de la maison, placez deux ou trois charbon de bois dans les coins ou déposez ici et là quelques bols de bicarbonate de soude.

Ces produits absorberont le surplus d’humidité et désodoriseront la pièce.

7 Jours/ Les meilleurs trucs de Madame Chasse-taches/ Louise Robitaille/Février 2012

Brice Portolano, seul face à la nature


Jeune photographe de talent, joue avec différents éléments naturels ou artificiels ainsi que de la lumière et des ombres tout en présentant l’être vivant faisant parti du même décor …
Nuage

 

Brice Portolano, seul face à la nature

Jeune photographe français de 20 ans, Brice Portolano montre déjà une certaine maturité artistique, mêlant habilement ses portraits à des décors grandioses. Il confronte alors ses modèles à leur environnement,

Falaises de Norvège, au Preikestolen qui culmine à 600 m au-dessus des eaux.

© Brice Portolano

Le bain magique

© Brice Portolano

Sur les toits de Paris

© Brice Portolano

 

En bord de rive

 

© Brice Portolano

En Floride

© Brice Portolano

Seule et pensive

© Brice Portolano

Le hangar

© Brice Portolano

Autoportrait en Norvège

© Brice Portolano

Face au lac

© Brice Portolano

Le marcheur solitaire

© Brice Portolano

http://www.linternaute.com

Les vagues de chaleur causées par… le réchauffement


Avec internet et les réseaux sociaux, ainsi que la facilité d’avoir très vite les informations, nous avons plus de plus en plus des rapports directes lors d’une catastrophes naturelles. Il me semble qu’en temps que profane ont peut voir que la température change, que l’environnement est en plein tournant, quoiqu’on essaie de minimiser l’impact de ces changements. Pourtant c’est le moment de prendre conscience de nos actions face a la Terre et même si nous ne pouvons pas changer les choses nous pouvons probablement diminuer l’impact ou du moins le ralentir
Nuage

 

Les vagues de chaleur causées par… le réchauffement

 

«Ces dernières années, nous avons vu un nombre exceptionnellement élevé de vagues de chaleur record et destructrices», écrivent les auteurs de l’étude parue dans la revue Nature Climate Change. Ces considérations n’ont pas empêché les Montréalais de se réjouir et de profiter des chauds rayons du soleil la semaine dernière.

PHOTO: ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Charles Côté

La Presse

Il ne faut plus se gêner pour le dire: les vagues de chaleur qui fracassent tous les records, comme celle qui a enveloppé l’est du continent la semaine dernière, ne se seraient probablement pas produites si la terre n’était pas en train de se réchauffer.

C’est ce qu’affirment deux climatologues dans un article publié dimanche dans la prestigieuse revue Nature Climate Change. Ils invitent les scientifiques à changer leur discours.

«Ces dernières années, nous avons vu un nombre exceptionnellement élevé de vagues de chaleur record et destructrices, écrivent les auteurs. Plusieurs études récentes indiquent que plusieurs de ces vagues de chaleur, et peut-être la plupart d’entre elles, ne se seraient pas produites sans le réchauffement de la planète.»

L’article passe en revue plusieurs études ayant porté sur des phénomènes extrêmes: vagues de chaleur, pluies intenses et tempêtes.

Les auteurs, Dim Coumou et Stefan Rahmstorf, sont tous deux rattachés au réputé Potsdam Institute for Climate Change Research, en Allemagne. Ils signalent que l’affinement des recherches sur le climat nous permet de départager l’effet du réchauffement et les extrêmes «naturels».

«Il est très probable que plusieurs des événements extrêmes de la dernière décennie ne se seraient pas produits sans le réchauffement de la planète dû à l’action humaine», affirment les auteurs.

Jusqu’à huit fois plus de canicules

Actuellement, en Europe, 30% des records de chaleur sont dus au réchauffement. La durée des vagues de chaleur a doublé en Europe de l’Ouest entre 1880 et 2005. Dans l’est de la Méditerranée, l’intensité, la durée et le nombre de vagues de chaleur a été multiplié par six ou huit depuis les années 60.

Actuellement, aux États-Unis et en Australie, il y a deux fois plus de records de chaleur que de records de froid.

Et sur l’ensemble des continents, les étés extrêmement chauds frappent maintenant 10% du territoire, comparativement à seulement 0,1 ou 0,2% durant la période allant de 1951 à 1980. C’est de 50 à 100 fois plus.

Cependant, affirment les climatologues, certains phénomènes continuent d’être mal compris, dont les blocages atmosphériques comme celui qui a donné les températures exceptionnelles de la semaine dernière.

Incertitude

L’impact du nouveau climat est moins facilement décelable en ce qui concerne les précipitations extrêmes, comme celles qui ont causé les inondations au Pakistan en 2010.

Néanmoins, des tendances se dégagent. En Europe, aux États-Unis et en Australie, les indicateurs de précipitations intenses sont à la hausse. Et il est difficile d’ignorer les lois de la physique: plus l’air est chaud, plus il peut contenir de l’humidité. On observe que l’atmosphère terrestre contient 4% plus d’humidité aujourd’hui que dans les années 70.

Pour ce qui est des tempêtes, ouragans et cyclones, l’incertitude demeure.

«Plusieurs climatologues, dont nous-mêmes, ont coutume de répondre aux médias après des événements extrêmes avec la phrase voulant qu’un événement précis ne peut être attribué directement au réchauffement de la planète, relatent les auteurs. Trop souvent, le public comprend que l’événement n’est pas lié au réchauffement, alors que cela peut être le cas.»

http://www.cyberpresse.ca

Loterie : Environ 1,5 million de billets par jour


Qui paierait 1,5 millions par jour pour des chimères !!!! Comment il se fait que les gens aiment tellement dépenser pour des peanuts En plus, Loto Québec, chercher a courtiser les jeunes pour donner gout aux jeux, c’est pitoyable ! Pour une fois, des jeunes qui n’auraient pas le vice du jeu  et on veut les incité .. !!! Non je le dis souvent et je le répète je n’achètes pas de loterie .. et j’en veux pas .. car pour moi c’est une exploitation plus qu’autre chose
Nuage

 

Loterie : Environ 1,5 million de billets par jour

 

Malgré la quantité faramineuse de billets vendus, les ventes de loteries stagnent depuis le début des années 2000. 
© Archives / Agence QMI

MONTRÉAL – Les Québécois ont dépensé l’an dernier 1,8 milliard $ pour acheter 550 millions de billets de loterie, ou près de 1,5 million par jour.

Ils n’ont cependant pas tous le même intérêt dans toutes les régions de la Belle Province. Un classement réalisé par TVA Nouvelles à partir des chiffres de vente de loteries pour chacune des 17 régions du Québec fait en effet ressortir de nombreuses disparités.

C’est dans la Côte-Nord que l’on trouve, sans conteste, les plus gros acheteurs de billets de loterie.

Les habitants de cette région consacrent en moyenne 430 $ par an à l’achat de billets. Ceux de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et du Saguenay-Lac-Saint-Jean occupent, respectivement, la deuxième et la troisième place.

Montréal arrive en dixième position et Québec, en quinzième. Au dernier rang se trouvent les habitants de l’Estrie avec une moyenne annuelle de 231 $. On passe donc presque du simple au double entre la première et la dernière place.

Pourtant, l’offre est la même dans les 8600 points de vente de loteries de la province.

« On ne conçoit pas une loterie en se disant “celle-là on va la concevoir particulièrement pour les gens du Saguenay-Lac-Saint-Jean”. Donc c’est conçu dans une optique provinciale, mais le succès des loteries est variable », a expliqué Jean-Pierre Roy, le porte-parole de Loto-Québec.

Les 18-30 ans visés

Malgré la quantité faramineuse de billets vendus, les ventes de loteries stagnent depuis le début des années 2000. Loto-Québec cherche donc à développer de nouvelles clientèles et, elle ne fait pas de mystère, ce sont les 18-30 ans qui sont dans sa mire.

Selon Jean-Pierre Roy, « Loto-Québec doit trouver une façon d’atteindre la nouvelle clientèle, donc la clientèle des nouveaux adultes. Les jeunes dans la vingtaine, dans la trentaine n’ont pas nécessairement les mêmes pratiques de jeux de hasard que leurs parents ou grands-parents. »

Le meilleur exemple : en 1977, la Mini représentait 40 % du chiffre de vente de Loto-Québec. Trente-cinq ans plus tard, elle compte pour moins de 1 % des revenus de la société d’État.

« Le marché est passablement à maturité, il faut travailler fort pour le maintenir au niveau actuel, soit 1,8 milliard $ par année », a indiqué le porte-parole de Loto-Québec.

Loto-Québec redistribue 900 millions $ par an aux gagnants de loteries. Près de 500 millions $ sont versés en redevances au gouvernement et 125 millions $ vont aux organismes communautaires qui exploitent ses kiosques de vente.

http://fr.canoe.ca

Il peut détecter les menteurs → Ne mentez pas à l’ordinateur


Un ordinateur capable de voir par les mouvements oculaires si une personne ment remplacera sans doute le polygraphe .. hum j’aimerais bien en avoir un … Ceci dit il y a toujours de bons menteurs qui peuvent déjouer le programme, mais si l’ordinateur, selon moi, pourrait analyser tout le corps alors je crois que la réussite serait presque parfaite. Car on peut peut-être contrôler le visage mais pas tout le corps en même temps . et le corps a son propre langage
Nuage

 

Il peut détecter les menteurs → Ne mentez pas à l’ordinateur

 

Agence QMI

Les polygraphes pourraient devenir chose du passé, maintenant que des informaticiens ont mis au point un nouveau programme qui identifie correctement les menteurs plus de huit fois sur dix.

Le système automatisé analyse les mouvements oculaires pour déterminer si les gens mentent.

Dans une étude portant sur 40 conversations enregistrées sur bande vidéo, le programme d’ordinateur a identifié correctement les menteurs à 82,5%, ce qui est un meilleur taux que ce que les humains peuvent eux-mêmes détecter. Des interrogateurs expérimentés peuvent repérer un menteur 65% du temps, selon cette étude.

«Ce que nous voulions était de comprendre s’il y a des changements dans les signaux émis par les gens lorsqu’ils mentent et si les machines pouvaient les détecter», a déclaré lundi dans un communiqué la chercheuse Ifeoma Nwogu, de l’Université de Buffalo dans l’État de New York.

Elle note aussi que la technologie n’est pas infaillible. En effet, un très faible pourcentage de sujets étudiés était d’excellents menteurs. Leurs mouvements oculaires étaient indifférenciés, peu importe s’ils disaient la vérité ou s’ils mentaient.

Les chercheurs ont déclaré que l’étude ne cherche pas à démontrer que les ordinateurs doivent remplacer l’être humain, mais qu’il s’agit plutôt d’un outil supplémentaire pour la police et d’autres interrogateurs.

http://tvanouvelles.ca