Marcher réduirait les prédispositions génétiques à l’obésité


Quand j’était jeune, on écoutait certaines émissions le matin et le soir alors que le jours nous étions actif, aujourd’hui les moeurs ont bien changé avec de graves conséquences. La marche est l’exercice le moins couteux et peut se faire n’importe ou n’importe quand et a de grand bénéfique
Nuage

 

Marcher réduirait les prédispositions génétiques à l’obésité

 

PHOTO RELAXNEWS

Agence France-Presse
Washington, DC

Être sédentaire peut amplifier les prédispositions génétiques à l’obésité et il est possible de réduire ces effets de moitié en marchant à un rythme soutenu une heure chaque jour, selon une étude américaine.

«Notre étude montre que le fait de marcher à bonne allure quotidiennement réduit l’influence génétique sur l’obésité, et se traduit par une réduction de moitié de l’indice de masse corporelle», ou IMC (poids divisé par la taille au carré), expliquent les auteurs de ces travaux dévoilés lors de la Conférence sur la nutrition, l’activité physique et le métabolisme organisée par l’Association américaine pour le coeur à San Diego.

D’autre part, un mode de vie sédentaire, consistant par exemple à regarder la télévision quatre heures par jour, accroît l’influence des gènes sur le tour de taille et fait grimper l’IMC de 50%, ajoutent-ils dans un communiqué.

L’étude a été réalisée auprès de 7740 femmes et 4564 hommes. Les chercheurs ont collecté des données portant sur l’activité physique des participants et les heures passées devant le téléviseur pendant deux ans avant d’évaluer leur IMC.

Ils ont calculé l’effet des prédispositions génétiques sur l’obésité en se fondant sur 32 variations génétiques dont l’influence sur la prise de poids a été bien établie.

Chacune de ces variations génétiques peut accroître l’IMC de 0,13 kilo/mètre carré (kg/m2), selon ces chercheurs.

En revanche, constatent-ils, l’influence génétique peut être réduite chez les sujets effectuant le plus d’activités physiques –avec une baisse constatée de l’IMC de 0,15 kg/m2 contre 0,08 kg/m2 pour les sujets faisant moins d’exercice.

De même, l’effet génétique du sédentarisme sur l’IMC a été le plus prononcé chez les participants passant 40 heures par semaine devant la télévision par rapport à ceux y ayant consacré une heure ou moins. Les premiers ont gagné 0,34 kg/m2 d’IMC, les seconds 0,08 kg/m2.

Selon les auteurs de l’étude, l’Américain moyen regarde la télévision de quatre à six heures par jour.

http://www.cyberpresse.ca

13 réponses à “Marcher réduirait les prédispositions génétiques à l’obésité

    • t’est grand … et tres mince
      moi les nombres de fois que j’ai arreter de fumer j’avais pris du poids mais cette fois ci j’ai pas repris ce poids et avec les grandes marches que je fais (12 km aujourd’hui) j’espere bien retrouver ma taille .. d’ici quelques mois

  1. Moi,je n’ai toujours pas arrêté de fumer ……Je marche aussi ,mais pas de si long parcours que toi…lol (suis assez paresseux )

  2. Ben voilà: Fumer m’évite de devenir obèse! Et comme mes activités physiques sont assez réduites,je vais rester comme je suis….
    Sérieusement,je sais que fumer n’est pas bon pour la santé, mais d’un autre point de vue,c’est un « relaxant  » pour moi …Et là encore ,pour ma maladie (il faudra que je te donne des détails sur celle ci) ,c’est important…..

  3. sédentaire plus l’hiver mais quand il tombe de la neige là je fais mes exercices des fois pt trop mais bon… au printemps je sors et va ici et va là je fais mes km juste ici sur le terrain lol

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s