Le miroir


Pour se connaitre vraiment, il faut voir l’effet que nous faisons sur les autres .. font-ils un air exaspéré ou s’il sont bien avec nous .. Ce n’est pas de faire comme veut l’autre, mais plutôt voir si notre vie intérieur a de bonnes morales, une belle identité
Nuage

 

Le miroir

 

Jamais vous ne pourrez vous voir vous-même dans un miroir. Un miroir peut être utile à votre toilette, voire indispensable, mais ce n’est pas dans un miroir que vous trouverez la révélation de vous-même. Vous ne pouvez pas vous regarder priant dans un miroir, vous ne pouvez pas vous voir comprenant dans un miroir. Votre vie profonde, celle par laquelle vous vous transformez vous-même, c’est une vie qui s’accomplit dans un regard vers l’autre.

Dès que le regard revient vers soi, tout l’émerveillement reflue et devient impossible. Quand on s’émerveille, c’est qu’on ne se regarde pas. Quand on prie, c’est qu’on est tourné vers un autre ; quand on aime vraiment, c’est qu’on est enraciné dans l’intimité d’un être aimé. Il est donc absolument impossible de se voir dans un miroir autrement que comme une caricature si l’on prétendait y trouver son secret.

La vie profonde échappe à la réflexion du miroir ; elle ne peut se connaître que dans un autre et pour lui. Quand vous vous oubliez parce que vous êtes devant un paysage qui vous ravit, ou devant une oeuvre d’art qui vous coupe le souffle, ou devant une pensée qui vous illumine, ou devant un sourire d’enfant qui vous émeut, vous sentez bien que vous existez, et c’est même à ces moments-là que votre existence prend tout son relief, mais vous le sentez d’autant plus fort que justement l’événement vous détourne de vous-même. C’est parce que vous ne vous regardez pas que vous vous voyez réellement et spirituellement, en regardant l’autre et en vous perdant en lui. C’est cela le miracle de la connaissance authentique. Dans le mouvement de libération où nous sortons de nous-mêmes, où nous sommes suspendus à un autre, nous éprouvons toute la valeur et toute la puissance de notre existence…

Dans ce regard vers l’autre, nous naissons à nous-mêmes.

M. Zundel

3 réponses à “Le miroir

  1. Ce texte me fait penser à l’intitulé que j’ai choisi pour mon premier blog : »Réflèchissons,mais pas comme un miroir »

    Plus sérieusement,il est certain que c’est en regardant l’autre,ou la nature…que nous faisons connaissance avec nous même….Le meilleur exemple est le regard d’un enfant je crois……
    P.S:Excuses la médiocre « forme » de ce commentaire ,c’est que je suis passablement fatigué ,mais je crois avoir bien saisi ce que signifie ce texte de Zundel
    Francis

  2. j’aime bcp cette phrase:

    Dans ce regard vers l’autre, nous naissons à nous-mêmes.

    .
    .
    Vraiment un super texte ca, je vais envoyer à un ti n’ami qui a besoin de réchiflir 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s