Dire et redire


Cette citation me fait penser a l’histoire de l’Homme, on dirait que nous n’apprenons pas des expériences des époques passés qu’ils faut répété les mêmes erreurs mais la manière de reproduire ses erreurs vont de pire en pire …
Nuage

Dire et redire

 

« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. »

André Gide

Le détachement


Lâcher prise, des mots tout a fait compréhensible mais combien difficile a mettre en action ou inaction dépendant des cas .. Pourtant, a certaines occasions, certains évènements, certains faits du passé devraient s’appliquer cette notion de lâcher prise, trouver un bon équilibre …
Nuage

 

Le détachement

 

 

Le concept du lâcher prise peut-être déroutant pour un grand nombre d’entre-nous. Quand en faisons-nous trop ou essayons-nous trop fort de contrôler les gens et les résultats ? Quand en faisons-nous trop peu ? Quand ce que nous faisons est-il une partie appropriée de la préoccupation de soi ? Quelle est notre responsabilité et qu’est-ce qui ne l’est pas ?

Quelquefois, nous pouvons tellement lâcher prise que nous négligeons la responsabilité de nous-mêmes ou des autres. D’autres fois, nous pouvons traverser la ligne entre prendre soin de nous-mêmes et contrôler les autres et les événements.

Il n’y a pas de règlement. Mais nous ne sommes pas obligés de nous rendre fous ; nous n’avons pas à avoir si peur. Si nous sentons le besoin de faire une action en particulier, nous pouvons l’accomplir. Si aucune action ne semble à propos ni inspirée, n’agissons pas.

Avoir et fixer des limites saines – des frontières saines – n’est pas une mince affaire. Nous pouvons nous accorder la permission de faire des expériences, de faire des erreurs, d’apprendre, de grandir.

Nous pouvons parler aux gens, poser des questions et nous questionner. S’il y a quelque chose que nous devons faire ou apprendre, cela deviendra évident. Les leçons ne disparaissent pas. Si nous prenons suffisamment soin de nous-mêmes, nous le verrons. Si nous sommes trop directifs, nous en viendrons à comprendre cela aussi. Les choses s’arrangeront. La voie deviendra claire.

Je viserai donc l’équilibre entre la responsabilité de soi, la responsabilité envers autrui et le lâcher prise.

Anonyme

Le saviez-vous ► Expression : Panier à salade


L’Image qu’on se fait du panier a salade est soit fait de verdure ou de scélérat .. l’un nourrit l’autre transporte les criminels … Enfin bref, le résultat étaient similaire … ils étaient brassée de tout bord, tout côté Malgré que le moyen de transport des criminels a changer et que les routes sont moins difficile, le nom y est rester
Nuage

« Panier à salade  »

 

Voiture de police cellulaire, normalement destinée à transporter des prévenus ou des prisonniers.

 


Ceux qui ne sont plus très jeunes ont connu les paniers à salade métalliques, sortes de boules de grillage avec des poignées et destinées à secouer la salade mouillée afin de l’essorer.


Des versions plus élaborées de ces objets ont également existé.

De ces paniers, il faut garder l’idée d’un récipient à claire-voie dans lequel la salade est extrêmement secouée.

Les premières voitures cellulaires du XIXe siècle, tirées par des chevaux, étaient constituées de parois à claire-voie (ce n’est qu’un peu plus tard qu’elles ont été remplacées par des parois pleines).

Les routes de l’époque n’ayant pas encore la surface lisse des nôtres, les prisonniers qui étaient transportés dans ces véhicules pendant de longs trajets sur des routes en partie défoncées y étaient tellement secoués, qu’ils ont vite été assimilés à cette pauvre salade dans son panier.

Par extension, le véhicule est devenu lui-même un panier à salade, les parois pleines et le confort qu’ont aujourd’hui ces moyens de transport n’ayant pas suffi à leur faire perdre leur surnom.

http://www.expressio.fr

Démasqués!


Il est de plus en plus difficile de faire un crime parfait. La science médico-légale a fait de grandes avancées dans ce domaine, tout le corps passe au crible pour détecter les criminels et faire des mises accusations. Ou encore découvrir l’historique d’une victime pour comprendre son histoire
Nuage

 

Démasqués!

Démasqués!

Photothèque La Presse

Judith Lachapelle
La Presse

Au cinéma, les experts en science médico-légale ne mettent que quelques répliques à résoudre les énigmes judiciaires. Dans la vraie vie, la science offre des outils étonnants, mais aussi imparfaits. Survol des plus récentes découvertes en matière d’identification.

VISAGE

Les logiciels de reconnaissance faciale peuvent être confondus dès que le sujet passe sous le bistouri pour une intervention esthétique. Une équipe de l’Université de Notre-Dame, en Indiana, a constaté que la moitié des logiciels échouait à identifier correctement une personne avant et après son opération. Solution: au lieu d’étudier tout le visage, il vaut mieux identifier indépendamment plusieurs éléments du visage, comme les yeux ou le nez. Cette technique a permis aux chercheurs américains d’obtenir un taux de reconnaissance de 78%. (New Scientist)

CHEVEUX

Un demi-centimètre à la racine d’un cheveu. C’est tout ce dont une équipe de chercheurs de l’Université d’Ottawa a besoin pour découvrir le parcours de son propriétaire dans les deux semaines précédant le prélèvement. L’été dernier, ces chercheurs ont déballé toute l’information qu’ils pouvaient lire dans les isotopes stables d’hydrogène et d’oxygène retenus dans un cheveu, qu’il ait appartenu à une victime ou à un suspect.

«L’eau que l’on boit, a indiqué au journal Le Droit le chercheur Gilles St-Jean, contient des éléments différents selon la région où l’on se trouve.»

Les scientifiques s’appliquent à construire une carte géographique de la composition chimique des cheveux canadiens, qui pourrait aider à résoudre certaines affaires criminelles non élucidées.

DOIGTS

Depuis le début de leur utilisation comme méthode d’identification judiciaire, les empreintes digitales ont acquis une réputation solide. Mais un rapport d’enquête publique publié en décembre dernier en Écosse appelle à la prudence des experts dans les cas complexes. En 1997, des empreintes de doigts trouvées sur une scène de meurtre avaient été attribuées à une policière. L’agente Shirley McKie, qui a toujours vigoureusement nié les conclusions de l’analyse des empreintes, a finalement été blanchie en 1999. La confusion entre les empreintes digitales de la victime et celles de la policière a mené les commissaires à formuler 86 recommandations, dont 2 très importantes: la preuve des empreintes n’est pas infaillible, et les experts doivent reconnaître que leurs conclusions relèvent parfois de l’opinion plutôt que des faits. (The Guardian)

ADN

On laisse des traces d’ADN, des fragments de peau ou de salive, un peu partout sur notre passage. Mais on en laisse aussi là où l’on n’est pourtant pas allé… Des chercheurs australiens ont démontré l’automne dernier que la contamination de l’ADN ne devait pas être prise à la légère. Après avoir demandé à un volontaire de manipuler pendant une minute un jouet d’enfant, une chercheuse a frotté le jouet sur sa blouse de laboratoire. En analysant le vêtement, on a trouvé suffisamment de traces d’ADN pour clairement identifier le volontaire, même si celui-ci n’a jamais touché la blouse blanche. Prudence, donc, disent les chercheurs aux policiers, lorsque vient le temps de conclure qu’un suspect était présent sur les lieux d’un crime. (New Scientist et Legal Medicine)

PIEDS

Comme l’empreinte digitale, la démarche est également unique à chaque personne. Des chercheurs de l’Université Shinshu, au Japon, ont mis au point un logiciel qui a obtenu un taux de reconnaissance de 98% des 104 participants de l’étude. Le logiciel a d’abord observé chacun des participants pendant qu’il fait une dizaine de pas – pieds nus – sur un plateau constellé de capteurs. Ceux-ci ont enregistré la pression exercée par le pied au sol lors de la marche. Par la suite, l’ordinateur a su reconnaître la très grande majorité des participants qui sont repassés sur son plateau. Les chercheurs croient que la méthode pourrait avoir des applications médicales ou même être utilisée comme mesure de sécurité à l’aéroport. (New Scientist)

http://www.cyberpresse.ca

Poulet cajun, muffin et quatre-quart pour les chiens


Je ne sais pas ce que vous en pensez … j’aime beaucoup les animaux mais juste a savoir qu’ils sont nourris de cette façon m’agace un peu … Il est vrai qu’avant on nourrissait nos animaux domestiques avec des restant de table sauf qu’avant nous avions une nourriture plus saine, moins chimique, plus de fruits et légumes .. que maintenant Puis si on commence a faire une nourriture plus sophistiqué nous le faisons pour notre palais …
Nuage

 

Poulet cajun, muffin et quatre-quart pour les chiens

 

Poulet cajun, muffin et quatre-quart pour les chiens

© Shutterstock

Ragoût de porc aux pommes ou poulet à la mode cajun: les amoureux inconditionnels de leurs chiens n’hésitent pas à mettre la main à la pâte pour leur cuisiner des mets de choix, une tendance qui alimente la toile mais inquiète certains vétérinaires.

 

«Mon husky Rusty adore le poisson aux petits légumes de saison et ma chienne braque-allemand Tina préfère le ragoût de poulet façon pot-au-feu», raconte Viviane Danger qui «fait ses courses au marché pour ses bêtes».

«Je cuisine pour mes chiens comme pour moi. J’épluche les légumes et surtout j’enlève toutes les arrêtes du poisson, ce qui me prend pas mal de temps!», dit-elle.

Chantal Leninger se consacre uniquement à la pâtisserie.

«Mon chien Titou aime le quatre-quart et les muffins à la vanille», confie-t-elle.

Jonathan Ravallec, du site animalierlapetavenue.com, a créé le 3 février babines.com, dédié à la gastronomie pour toutou,

«afin de répondre à une demande des internautes». Pas de croquettes ou de pâtée au menu, mais «des recettes de cuisine adaptées aux besoins nutritionnels des chiens».

«Nous collaborons avec des nutritionnistes canins. Pour les recettes, nous nous inspirons des forums américains et nous les adaptons aux goûts des chiens européens. On élimine les cacahuètes et on les remplace par des carottes», commente-t-il.

«Les croquettes n’ont pas toujours existé, les chiens ont longtemps mangé les restes des hommes à la ferme et aujourd’hui on assiste à un retour à l’alimentation maison», explique Géraldine Blanchard, nutritionniste et vétérinaire.

Elle a créé un site spécialisé, cuisine-a-crocs.com, qui, moyennant finances, propose notamment des «rations ménagères» pour chiens et chats.

Mauvais pour les bêtes

La gastronomie pour chiens ne fait pourtant pas l’unanimité:

«En cuisinant de bons petits plats pour leur bête, les gens se font plaisir en leur faisant du mal!», dénonce la vétérinaire Céline Moussour.

Selon elle, nourrir un chien avec des plats cuisinés différents à chaque repas est «catastrophique» pour sa santé.

«Le chien a une flore digestive qui met trois semaines à s’habituer à un aliment nouveau et il digère mal les oeufs. Changer constamment d’alimentation peut provoquer de graves problèmes de foie et d’intestin», affirme-t-elle.

Toutefois, la vétérinaire préconise les repas faits «maison» mais «en respectant ses besoins nutritionnels».

«Une ration doit comprendre un tiers de viande ou poisson, un tiers de riz ou pâtes et un tiers de légumes, de préférence des courgettes et des carottes. Mais surtout pas de sel, ni d’épices!», dit Céline Moussour.

http://fr.canoe.ca

Twitter vend vos vieux tweets


Quand on dit que les paroles s’envolent et que les écrits restent, je pense qu’on ne peut qu’affirmer ce proverbe au temps ou la technologie ne cesse de s’agrandir dans le monde. Nous sommes responsables de ce que l’on écrit que ce soit sous un pseudo ou notre vrai nom .. et personnellement, cela me dérange un peu, par éthique peut-être qu’on utilise les commentaires des internautes par des compagnies dans le but de faire plus d’argent
Nuage

 

Twitter vend vos vieux tweets

 

Ce n’est plus une surprise, vos infos sur les médias sociaux sont une denrée qui fait saliver les publicitaires.

Et, comme le dit si bien le directeur du Big Brother Watch, si vous ne payez pas pour un service, vous n’êtes pas le client, vous êtes le produit…

On apprenait ainsi cette semaine que Twitter a accepté de vendre ses archives de «gazouillis» des deux dernières années à la firme DataSift.

Cette firme s’en servira pour créer DataSift Historics, qui aidera les entreprises à identifier le sentiment de la population par rapport à une marque ou un sujet donné.

Le tout devrait être extrêmement lucratif: DataSift exige déjà 10 000 livres sterling par mois pour analyser les tweets quotidiens au sujet d’une entreprise.

La firme affirme d’ailleurs que près de 1 000 entreprises sont sur une liste d’attente pour utiliser son nouveau service qui ira fouiller dans vos vieux tweets.

 

 

http://www.branchez-vous.com