Le temps


Cette fois-ci je me suis amusé a trouver des rimes dont les phrases s’harmonisent avec le temps Et tant qu’à parler du temps, pourquoi ne pas parler de la vie, de l’enfance a la mort .. et le temps passe
Nuage

Le temps


 

Le temps, le temps, nul ne sait l’arrêter ne fut qu’un bref instant
Toutes ces heures qui se défilent entre nos doigts, bon ou mauvais moments
Matin au soir, l’existence semble résolue à chercher la liberté continuellement
Sans qu’on puisse changer le cours du temps, les années avancent allègrement

Le temps, le temps à la naissance cela paraît si peu important
Larmoyer, soupirer, sourire, boire, manger, observer sont les passe-temps
L’émerveillement à toutes ses sensations nouvelles qui se dégage de ce libre temps
Propose à cette époque, un bouquet aux innombrables fragrances quotidiennement       

Le temps, le temps à l’enfance prend son essor à un nouveau tournant
Une période, qui prépare la conquête de la connaissance de la vie et du jeu de l’enfant
La recherche sans fin à démasquer des émotions partager avec l’environnement
Dont collaborent les amis sans distinction pour savourer la jeunesse avec enchantement

Le temps, le temps  manifeste ensuite un dédale engorgé d’embrouillement
L’état de puberté, épisode de mirage, de joie, de peines et des premiers amours d’adolescent
Tout l’être qui tente péniblement de trouver la forme de son corps et son esprit changeant
Les heures n’ont pas les même valeurs, car tout peut changer en un éclair foudroyant

Le temps, le temps arrive enfin, l’âge des responsabilités, un acquis de jugement
Néanmoins, l’espace semble manqué à toute récréation par gaspillage de temps
Nul envie de rater sa vie, le registre des choses a tout faire remplis tout engagement
Se détachant de certaines priorités qui favoriseraient pourtant le total accomplissement

Le temps le temps ou es-tu maintenant?
Tout ce temps est une quête de disposer plus de temps
De la naissance, filant à l’enfance et parcourant l’adolescence existait le temps
Maintenant, ton absence se fait sentir par ce manque de temps

Le temps, le temps à l’aube de la retraite, est dévoilé peut-être tardivement
Certes, l’expérience acquise, mais au prix de négligé amour, famille, amis au serment
A l’approche de la mort, l’essentiel reste de savourer ce qu’ils restent des joies d’antan
Laissant comme héritage tout ce que le coeur a su conserver intact pour offrir en testament

Le temps, le temps ne court pas si vite, avec moi sois patient

Rachel Hubert (Nuage)
13 Juin 2002

5 réponses à “Le temps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s