L’avenir


Les questions reflètent nos pensées, elles sont aussi sources de renseignements sur notre vécu, sur notre perception du monde présent et avenir .. alors que dire quand ces questions viennent des petits ..
Nuage

L’avenir

« Pour comprendre l’avenir d’une société, écoutez les questions que posent maintenant les enfants.  »

Faith Popcorn

Le bonheur


Il y a beaucoup de réflexions et de citations sur le thème du bonheur ! Il est exploiter a tous les maux décrit par tant de mots. Nous le savons pourtant, mais nous le cherchons souvent ailleurs et très loin. Tous ces petits moments qui vous ont fait sourire, voir même pleurer par l’émotion qui fait rebondir le coeur, par la plénitude que représente un coucher de soleil, un paysage d’hiver féérique (et ce même si nous n’aimons pas l’hiver) et plus encore …  Je pense que le fait de ne pas le dire tout haut que ce moment précis nous sommes heureux c’est comme si nous mettions une barrière au bonheur
Nuage

Le bonheur
 

Bien des gens courent après le grand bonheur,
Je faisais remarquer justement à quelqu’un
Combien les êtres humains étaient aveuglés
Dans leur recherche de ce grand bonheur…

La plupart des êtres humains le cherchent
Trop haut où trop loin, ils devraient apprendre
À regarder plus près. Ils regardent tellement loin
Qu’ils n’arrivent même plus à voir tous ces petits
Bonheurs autour d’eux et si près d’eux.

Ils ont de belles fleurs à cueillir
Dans leur propre jardin, mais ils sont tellement
Concentrés à la recherche de la perle rare
Au parfum inconnu, qu’ils ne voient ni ne sentent
Ce qu’ils ont à leur portée…

Le bonheur en fait se construit en
Plusieurs petites joies et petits instants.
Il se trouve bien souvent dans la simplicité et
La générosité de la grandeur d’âme des êtres
Au grand coeur. Voilà ce qui est grand,
Voilà où hommes et femmes devraient apprendre
À regarder. Ces êtres là, sont autour de vous,
Regardez bien, redécouvrez votre propre jardin,
Les trésors de cette vie ne se retrouvent pas tous
Au fond d’un coffret perdu…

Ils sont dans ce grand jardin de la vie,
Pas si loin de vous attendant d’être cueillis
Et vous découvrirez alors tout surpris
Une fleur oubliée au parfum si exquis, une fleur
Symbolisant l’homme ou la femme dont vous rêvez
Depuis si longtemps déjà et vous vous demanderez
«Pourquoi ne l’ai-je pas vu avant?…»

Alexina

Le saviez-vous ? De quoi s’inspire le masque des Anonymous?


Dans l’histoire Anonymous n’a pas toujours été une protestation pacifique mais l’origine est beaucoup plus funeste. Ce qui a inspiré aussi pour le film V pour vendetta. Aujourd’hui, ceux qui porte le masque Anonymous est toujours symbole de protestation mais a majoritairement pour de bonnes causes et qui par leur actions ont réussit a faire réagir
Nuage

De quoi s’inspire le masque des Anonymous?

 

Angleterre - De quoi s'inspire le masque des Anonymous?

Des manifestants à Nice (France) portent le masque des Anonymous.

© AFP

PARIS – Le masque noir et blanc, doté d’une fine moustache et d’un bouc surplombant un sourire ironique et des joues roses, devenu le symbole des «Anonymous», s’inspire d’un célèbre conspirateur anglais du XVIe siècle, Guy Fawkes.

Ce masque a été porté samedi à Paris par de nombreux participants à une manifestation dénonçant les atteintes aux libertés sur internet, en particulier l’accord européen Acta sur la contrefaçon.

Le personnage de Guy Fawkes, également connu sous le nom de Guido Falxius ou John Johnson, est un catholique anglais né à New York en 1570 et mort à Londres en 1606, connu comme principal instigateur de la «conspiration des poudres» contre la politique du roi protestant Jacques 1er en matière de religion.

Cette conspiration, qui échoua, visait à assassiner le roi, sa famille et la plupart des membres de l’aristocratie d’un seul coup, lors de la session d’ouverture du Parlement le 5 novembre 1605, en faisant exploser le bâtiment de la chambre des lords au palais de Westminster.

Ce fait historique est célébré chaque année en Angleterre le 5 novembre au cours d’une nuit baptisée Fawkes Night, Bonfire Night ou Fireworks Night par des feux de joie ou feux d’artifice. Traditionnellement, une effigie de Guy Fawkes, qui peut représenter un personnage célèbre ou symboliser un événement annuel négatif, est brûlée après avoir été promenée de porte en porte tout au long de la journée en réclamant «a penny for the Guy».

Les Anonymous, portent ce masque lorsqu’ils manifestent ou interviennent dans l’espace public à travers la planète.

Alan Moore et David Lloyd, les auteurs de la célèbre Bande dessinée «V pour Vendetta», («V for Vendetta») écrite entre 1982 et 1990 avaient déjà emprunté le visage de Guy Fawkes pour leur héros «V», un combattant de la liberté qui cherche à mettre en place un changement politique et social en menant une violente vendetta personnelle contre le gouvernement fasciste en place.

La BD a donné lieu en 2006 à un film éponyme de James McTeigue (avec Hugo Weaving, Natalie Portman, John Hurt, Stephen Rea et Stephen Fry).

http://fr.canoe.ca

Stressé? Faites du ménage! → Faire le ménage réduit le stress et l’anxiété.


Moi qui déteste faire le ménage mais … l’explication point de vue psychologique trouve tout son sens .. et puis cela bouger donc une activité physique qui n’est pas à dédaigner . Le seul problème c’est qu’il faut faire le ménage un peu trop souvent
Nuage

 

Stressé? Faites du ménage! → Faire le ménage réduit le stress et l’anxiété.

 

Stressé? Faites du ménage!

© Shutterstock

Faire le ménage de façon énergique peut être aussi efficace qu’une autre activité physique contre le stress et la dépression.

Selon le British Journal of Sport Medicine, 20 minutes de ménage effectué avec énergie une fois par semaine réduisent les risques de stress et d’anxiété.

Des scientifiques écossais ont suivi 3000 personnes pour en arriver à ces résultats. Celles qui disaient faire du sport régulièrement avaient 33 % moins de risques d’être stressées ou anxieuses, alors que celles qui avouaient faire le ménage de façon énergique chaque semaine réduisaient leur facteur de risque de 20 % également.

De plus, cela diminuait aussi les risques de troubles cardiovasculaires et les inflammations.

Avoir un lieu propre et rangé aurait des effets tant physiques que sur le moral. C’est comme si on nettoyait notre esprit. Cela augmente les capacités de concentration et de mémorisation. Cela permet aussi de se remémorer de beaux souvenirs en nettoyant des objets reçus en cadeau, par exemple.

«En faisant le ménage, tout le corps est sollicité, mis en mouvement. Or, bouger permet de rétablir les connexions avec le cerveau et de débloquer les crispations. À l’inverse, vivre dans un milieu en désordre peut faire perdre le moral : la vision d’un intérieur envahi par les objets et mal entretenu peut en effet donner le sentiment qu’on ne gère ni sa maison ni sa vie», explique l’entraîneur de vie et auteur de livres de bien-être, Dominique Loreau.

http://fr.canoe.ca

Le VIH/sida progresse chez les jeunes adultes


On dirait que des années de campagne de prévention pour les infection sexuelle tel que le VIH et SIDA semble n’avoir peu d’effets chez nos jeunes .. comme si ce temps était révolu que ce n’est plus comme dans le temps ou on mourait plus vite des conséquences de cette maladie .. Même les parents qui sont ouvert aux dialogues, les adolescents ne se sentent pas concerné 
Nuage

 

Le VIH/sida progresse chez les jeunes adultes

Le VIH/sida progresse chez les jeunes adultes

C’est chez les moins de 25 ans que la tendance est plus alarmante, alors que cette tranche d’âge représentait 18% des nouveaux cas de sida, une progression de 10% par rapport à 2010.

Photo: Reuters (Archives)

Julien Arsenault
La Presse Canadienne

Le docteur Réjean Thomas est inquiet de constater que de plus en plus de jeunes adultes contractent le VIH/sida, ce qui contribue notamment à faire diminuer la moyenne d’âge des personnes infectées.

Les plus récentes données compilées par la clinique montréalaise l’Actuel, spécialisée dans les traitements du sida et des infections transmises sexuellement (ITS), indiquent que 34% des nouveaux séropositifs n’étaient pas dans la trentaine en 2011, comparativement à 20% l’année précédente.

C’est toutefois chez les moins de 25 ans que la tendance est plus alarmante, alors que cette tranche d’âge représentait 18% des nouveaux cas de sida, une progression de 10% par rapport à 2010.

En entrevue à La Presse Canadienne, le président de l’établissement a dit craindre que cette tendance ne dresse un portrait de la situation du VIH/sida au Québec, puisque selon lui, 70 à 80% des cas se trouvent à Montréal.

Alors que l’âge moyen des séropositifs était d’environ 38 ans au début des années 2000, le Dr Thomas estime qu’il est maintenant de 35 ans, notamment en raison de la diminution des pratiques sexuelles sécuritaires chez les plus jeunes.

«C’est la première fois qu’on constate une baisse aussi significative de l’âge moyen des séropositifs, souligne-t-il. Pour que la moyenne chute de trois ans, c’est parce qu’une tendance lourde se dégage.»

Le Dr Thomas déplore ce changement de perception concernant les comportements sexuels, notamment parce que le VIH/sida représente une infection grave qui est possible de prévenir, comparativement au cancer.

«Pour les plus jeunes, le VIH, c’est une maladie de vieux, observe-t-il. Ils (les jeunes) n’ont pas été élevés alors que le dossier était médiatisé.»

En plus d’un budget de prévention déficient au Québec, le président de la clinique l’Actuel estime que le VIH est de plus en plus perçu comme une «maladie» chronique, traitable, même si l’infection est impossible à guérir, rappelle-t-il.

«Tous âges confondus, c’est environ de 150 à 200 patients qui commencent annuellement une nouvelle trithérapie chez nous, souligne le Dr Thomas. On traite ces personnes, mais il s’agit tout de même de destins brisés.»

Estimant que les budgets consacrés à la prévention du VIH/sida n’ont pas beaucoup augmenté au cours des 20 dernières années, le Dr Thomas rappelle que sa clinique prescrit annuellement en moyenne 45 millions $ en soins et médicaments reliés à la trithérapie.

«Il y a des limites à ne pas comprendre que ça vaut la peine de faire de la prévention, déplore-t-il. Ça fait l’affaire de l’industrie pharmaceutique, mais s’occuper du problème pour prévenir les cas d’infection aiderait à réduire le montant consacré aux prescriptions»

Il aimerait ainsi que les campagnes de prévention contre le VIH/sida et les ITS soient aussi imposantes que celles contre le tabagisme ou l’alcool au volant, par exemple.

«Combien le Québec a dépensé pour la campagne contre la grippe H1N1», rappelle le Dr Thomas. «Le VIH/sida, il ne s’agit pas seulement d’en parler lors de la journée mondiale, mais fréquemment.»

http://www.cyberpresse.ca

Étude ►Du miel pour lutter contre les bactéries


Le miel est un miracle en soit, nous le connaissons bien et l’utilisons a toutes sortes d’occasion et ce même en médecine … Il y a des qualités de miels qui sont de plus grandes qualités que d’autres et en particulier ce miel décrit plus bas .. qui semble être prometteur
Nuage

 

Étude ►Du miel pour lutter contre les bactéries

 

Du miel pour lutter contre les bactéries

Crédit photo : Reuters

Le miel produit par des abeilles australiennes et néo-zélandaises aurait des propriétés antibiotiques remarquables,

selon une étude réalisée par des chercheurs britanniques.

Ce miel est fait à partir du nectar des fleurs de manuka (Leptospermum scoparium), un arbrisseau qui pousse à l’état sauvage en Nouvelle-Zélande et dans des régions d’Australie, dont la Tasmanie. Il est déjà connu et utilisé en médecine traditionnelle.

Les chercheurs de l’Université de Cardiff, au Royaume-Uni, ont constaté que ce miel avait la propriété de détruire la bactérie Streptococcus pyogenes, même celles qui ont développé une résistance aux antibiotiques.

On retrouve souvent le Streptococcus pyogenes dans les plaies infectées, empêchant la cicatrisation et la guérison de celles-ci, qui deviennent alors chroniques.

En exposant ces bactéries au miel de manuka, les scientifiques ont constaté qu’elles devenaient incapables de s’agglomérer entre elles et de former le biofilm qui les protège habituellement contre l’action des antibiotiques.

«Nous avons découvert que le miel réduit l’expression de la protéine à la surface des bactéries, les empêchant ainsi fabriquer le biofilm», a expliqué la chercheuse Sarah Maddocks.

La résistance aux antibiotiques étant de plus en plus répandue, les propriétés du miel de manuka constituent une voie intéressante qui pourrait aider à développer de nouveaux médicaments.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue scientifique Microbiology.

http://tvanouvelles.ca