Prostitution → Attention à vos filles


On essaie d’enrayer la prostitution met malheureusement se sont les filles qui perdent d’un coté comme l’autre alors que leur  »clients » ne sont pas mit souvent sous arrêt. Quand je pense que certains veulent que la prostitution soit légalisé . alors que la plupart des filles ont été simplement recruté par un ou plusieurs hommes qui savent manipuler leur cible
Nuage

Prostitution  → Attention à vos filles

Prostitution - Attention à vos filles

Émilie a réussi à tourner le dos à la prostitution grâce aux intervenants du Centre jeunesse de la Montérégie, notamment Carole Demers qui dirige le projet Mobilis, une ressource dédiée aux intervenants du CJM qui interviennent auprès des jeunes prostituées.

© Sarah-Maude Lefebvre/Agence QMI

Alors qu’ils sont aux prises avec près de 200 cas d’adolescentes qui se prostituent, les centres jeunesse de la région métropolitaine demandent aux parents d’être vigilants : le recrutement par les gangs de rue est plus présent que jamais, à l’école comme dans les réseaux sociaux.

«Les parents doivent être à l’affût. Qui fréquente votre enfant? Qui se cache derrière ses 500 amis Facebook? Tomber sous l’emprise d’une gang de rue, ça n’arrive pas seulement aux petites filles qui ont un parcours difficile», lance Martin Pelletier, responsable des programmes en sexualité, toxicomanie et gangs de rue au Centre jeunesse de Montréal (CJM).

Sans vouloir être alarmiste, ce dernier croit que beaucoup de parents devraient «arrêter de se fermer les yeux», car la prostitution, «ça n’arrive pas qu’aux autres.»

Chaque année, M. Pelletier voit défiler au CJM une trentaine de jeunes filles qui se prostituent, souvent à la suite de mauvaises fréquentations.

Le scénario est quasiment identique à Laval, où on estime que 30 % des adolescentes placées vivent cette problématique, ainsi qu’à Longueuil où 263 demandes d’aide à ce sujet ont été enregistrées au cours des trois dernières années.

«C’est sûr que les adolescentes qui ont une mauvaise estime de soi ou qui traversent une période difficile sont plus à risque, affirme Carole Demers du Centre jeunesse de la Montérégie.

«Mais les parents doivent savoir que le recrutement se fait un peu partout, à l’arrêt d’autobus, au centre commercial. Et même dans un endroit qu’on pense protégé comme l’école. Les parents doivent le savoir et en parler avec leur enfant.»

L’adolescence, rappelle Martin Pelletier, est une période où les filles cherchent à se sentir «valorisées».

«Les filles tombent en amour avec un gars qui les traite comme une princesse. Elles ne considèrent pas cela comme de la prostitution, même si le gars en question les maltraite», dit-il.

«J’ai vu un cas où une mère est rentrée à la maison après le travail pour y trouver sa fille en compagnie d’un homme d’âge mûr. Elle pensait que c’était le père d’une amie de sa fille. Elle a eu tout un choc. Sa fille l’avait rencontré sur Facebook et l’homme lui procurait un petit côté valorisant qu’elle cherchait et n’avait pas trouvé ailleurs. Elle venait pourtant d’une famille bien normale.»

Même si le nombre de jeunes filles qui plongent dans la prostitution demeure relativement peu élevé, les intervenants des centres jeunesse s’accordent pour dire que les parents doivent demeurer prudents.

«Informez-vous sur le phénomène, insiste Mme Demers. Parlez-en avec votre enfant. Vaut mieux prévenir que guérir.»

* * *

«Les adultes ferment les yeux»

«Le gars est trop charmeur. Il te dit qu’il est en amour avec toi et que tu es la plus belle. Toi, tu veux juste trop croire ce qu’il te dit et tu tombes.»

Émilie (nom fictif) a 17 ans. Elle s’est prostituée pendant son adolescence. Après s’en être sortie, elle a failli chuter à nouveau l’été dernier.

Aujourd’hui, elle déplore le fait que les «adultes» ferment les yeux sur le recrutement de mineures, alors que cela se passe souvent «sous leur nez».

Les filles ciblées

«Les médias parlent tout le temps des gangs de rue. Mais nous, on ne les voit pas comme ça.Cesont juste les gars un peu bad qui traînent devant l’école et dont on se méfie peu», raconte Émilie.

«Moi, ce sont des gars de mon école avec qui je traînais qui m’ont proposé la première fois de faire des massages érotiques. Au début, je ne les croyais pas.

«Mais tout va tellement vite. J’ai presque craqué une deuxième fois. J’avais même changé mon horaire d’école pour être libre pendant les heures les plus payantes de la journée. Heureusement, je me suis ressaisie à temps.»

Des experts

«Il faut arrêter de faire comme si ça n’existait pas, affirme Émilie. Ces gars-là sont des experts en manipulation et savent repérer les filles en mal d’amour.»

http://fr.canoe.ca

Un chat survit à deux euthanasies


Un chat qui ne voulait pas mourir, mais je trouve quand même barbare qu’en Utha on utilise une chambre a gaz pour euthanasié les animaux … Déjà que je n’aime pas l’idée de tuer des animaux sans famille, je suis bien contente que ce chat a pu grace a sa mésaventure trouver une famille
Nuage

Utah

Un chat survit à deux euthanasies

Un chat survit à deux euthanasies

Crédit photo : archives

TVA Nouvelles

Andrea, un chat de West Valley dans l’Utah a utilisé deux de ses neuf vies. Il a en effet survécu à deux tentatives d’euthanasie.

Le félin à qui on n’avait pas trouvé de famille adoptive, devait mourir dans une chambre à gaz d’un refuge pour animaux. À cet endroit, les animaux qui ne sont pas adoptés dans les 30 jours sont tués.

Ainsi, Andrea était condamnée à mort.

Le félin a d’abord été «gazé» une première fois, mais la mort ne l’a pas trouvé. Ainsi, les employés de l’endroit ont répété l’opération.

À la suite de la deuxième tentative d’euthanasie, le chat ne présentait plus de signes vitaux. Les employés ont donc disposé du corps: Andrea a été placée dans un sac de plastique dans une glacière portative.

Quand les responsables sont revenus voir la pseudodépouille, ils ont constaté, avec incrédulité, que le félin était toujours vivant. Le pauvre chat avait vomi dans son sac et était en état d’hypothermie.

Le refuge pour animaux a jugé que la résurrection du félin était extraordinaire. Ils y ont vu un signe du destin et ont donné au chat une nouvelle chance.

En entrevue au Salt Lake Tribune, le porte-parole de la ville de West Valley, Aaron Crim a expliqué l’évènement :

«Ils ont pensé que ce chat veut vraiment vivre. Laissons-lui la chance de trouver une famille».

Le journal a rapporté que depuis l’incroyable incident, Andrea a finalement été adopté.

Les responsables du refuge tentent toujours de comprendre pourquoi la chambre à gaz n’a pas fonctionné comme il se doit.

http://tvanouvelles.ca

Je suis officiellement grand-mère


Je suis officiellement grand-mère a 18h 45 (heure du Québec)

Ce matin m’a fille m’a appeler que les contractions commencaient mais sans douleur. La sage femme est venue chez elle et lui a dit de marcher pour activé pour la rupture des eaux

Vers 13 h maman et papa sont rendu au local de la sage femme. Émilie s’est installer dans un bain mais elle sentait pousser alors la sage femme a refait l’examan et elle était a 10 cm pourtant elle ne sentait pas les contraction
Papa maman incrédules ont vite été a l’hopital … et Ana-Jezabelle est née a 18h45

Elle pese 7 lb.4 once (pres de 4kilo) et mesure 50 cm

Tout est normale papa et maman sont tres content mais épuisés

Elle semble avoir un petit coté latino de papa mais c’est petit encore pour se faire une idée

Maman est québecoise  et papa a du Salvatorien mais de père italien Bébé sera un beau mélange

Je suis fier de ma petite fille … quand je l’ai pris dans mes bras, elle avait les yeux ouverts et j’avais l’impression qu’elle m’écoutait sagement

Je n’ai pas mit de photo car maman veut être la première a montrer sa fille