Vivre avec les caprices du sommeil


Dormir jusqu’à se sentir frais et dispos au matin, c’est le rêve de tous ceux qui dorme mal. Certains vont se tourner vers des prescriptions ou des médicaments en vente libre, mais la plupart du temps il y a des inconvénients qui ne feront qu’empirer le problème. Alors il faut trouver ce qui peut perturber notre sommeil et trouver des trucs comme moi, je lis toujours avant de fermer la lumière et m’endors presque toujours aussitôt
Nuage

Vivre avec les caprices du sommeil

Vivre avec les caprices du sommeil

© Shutterstock

S’il y a un dénominateur commun aux 7 milliards d’habitants sur Terre, c’est bien la nécessité pour tous de dormir. Or, malgré cette évidence, il nous faut constater une grande iniquité planétaire.

Par Diane Lamarre, pharmacienne, présidente de l’Ordre des Pharmaciens du Québec

 Pour certaines personnes, une bonne nuit de sommeil semble si facile et bienfaisante alors que pour tant d’autres, ce moment de douce extase semble impossible et le sommeil tant attendu, se transforme en moment de vie frustrant et exténuant.

La semaine dernière, on citait dans leJournal de Montréal une étude dans laquelle un chercheur tentait de mieux comprendre les facteurs qui régularisent le sommeil, entre autres, en bloquant une enzyme pour améliorer le sommeil. Il faut admettre que l’on a encore beaucoup à apprendre sur le sommeil. Mais d’ici là, on peut tout de même appliquer quelques mesures simples qui pourront aider.

Des mesures simples

Il est recommandé d’avoir un horaire de sommeil régulier. Il faut aussi prendre le temps d’identifier et, si possible, de diminuer les facteurs dérangeants comme une chambre trop chaude ou trop éclairée tôt le matin.

Il faut aussi contrôler des facteurs reliés à certaines maladies qui perturbent le sommeil comme la douleur, une difficulté à respirer à cause de maladies respiratoires ou d’insuffisance cardiaque, de l’angine, des difficultés à digérer, etc. Des ajustements à votre médication peuvent faire toute une différence. L’insomnie peut aussi être le résultat d’anxiété, de dépression, de démence, de désordres neurologiques comme le Parkinson qu’il faut traiter.

L’incontinence urinaire occasionne également de nombreux réveils nocturnes. On peut la diminuer, par exemple en évitant de boire au moins cinq heures avant le coucher. Si vous ressentez le besoin de boire, un verre de lait pourra assouvir votre soif sans augmenter le volume de liquide dans votre vessie, car le lait se transforme en résidus solides et ne vous fait donc pas uriner davantage. Éviter cependant des repas copieux juste avant de vous coucher.

Beaucoup de personnes essaient de s’endormir sous l’effet de l’alcool, mais l’alcool donne une fausse illusion. Il donne envie de dormir, mais a été démontré comme responsable de réveils précoces le matin.

Il faut éviter la nicotine et la caféine. La caféine se retrouve aussi dans le thé et dans certains médicaments en vente libre comme le Tylenol Ultra ® qui contiennent environ 65 mg de caféine, soit autant que dans une tasse de café filtre.

Faire de l’exercice durant le jour, même une simple marche de 20 minutes, est bénéfique. Certaines méthodes de relaxation peuvent aussi vous aider.

Les médicaments pour dormir

Jusqu’à 60 % des personnes de 65 ans et plus souffrent d’insomnie et jusqu’à 1/3 des personnes âgées en Amérique du Nord prennent un médicament de la famille des benzodiazépines pour dormir, par exemple le lorazépam (Ativan ®),l’oxazepam ou le témazépam. Il faut traiter 13 personnes pour que l’une d’entre elles en ressente les avantages.

Ces médicaments sont censés améliorer la qualité du sommeil, mais une revue de la littérature indique qu’ils ont des bénéfices limités. Ils prolongent le sommeil en moyenne de 30 minutes seulement sur une nuit complète. Le nombre moyen de réveils nocturnes est diminué en moyenne de moins d’un réveil (0,6 réveil) par nuit.

Avec ces avantages surviennent des risques. Une personne sur six ressentira des inconvénients à leur usage comme une fatigue durant le jour, des cauchemars, une moins bonne concentration, des chutes et des blessures.

D’autres médicaments que les benzodiazépines peuvent être plus appropriés pour les personnes âgées. Il faut aussi se rappeler que l’arrêt soudain des benzodiazépines peut causer un sevrage avec des tremblements et des cauchemars. Une diminution très progressive, à raison d’un quart de comprimé aux semaines ou aux deux semaines, est donc nécessaire et le sevrage doit se faire sur 8 à 12 semaines.

Les médicaments en vente libre

Les médicaments pour dormir en vente libre comme le Sominex ® ou Unisom ®contiennent en fait des antihistaminiques utilisés contre les allergies comme la diphenhydramine, retrouvée dans le Benadryl ® par exemple. Ces médicaments peuvent causer de la somnolence jusqu’au lendemain durant la journée et peuvent aussi causer une rétention urinaire chez certaines personnes.

Produits de santé naturels

La mélatonine peut être tentée pour une brève période. La valériane peut être utilisée, mais son début d’action peut prendre quelques nuits. Certains autres produits naturels peuvent être utiles, mais peuvent aussi comporter certaines interactions avec d’autres médicaments que vous prenez. La prise d’une tisane en soirée peut toutefois augmenter le besoin d’uriner la nuit.

La recherche nous aidera peut-être à mieux comprendre le sommeil et à apprivoiser ses caprices.

http://fr.canoe.ca

4 réponses à “Vivre avec les caprices du sommeil

  1. Bonsoir Rachel ceci est mon cas … L’insomnie qui est le résultat d’anxiété relié à des chocs postraumatique de l’enfance , ayant été enlever à 7 ans petite la nuit j’avais peur je dormais avec une veilleuse , je fesais des cauchemards éveillée je criais je voyais des serpents rouge qui voulais me tuer et des soldats de bois entourais mon lit et me disait si tu cris je te tue , j’ai vécu trop d’abus et en grandissant aussi , alors mes trouble de sommeil vers l’âge de 27 ans on rempirer le jour j,ai commencer à faire des crise de panique que j’arrivais pas à contrôler , cela as pris presque 10 ans avant qu’il trouve le problème , j,ai passer des test dans ma tête tout étais normal j’étais pas maniaco dépressive mais c,étais causé par trop de problème depuis l,enfance plusieurs chocs Post-traumatique alors on ma donné de quoi pour dormir à prendre au besoin seulementBio-Flurazepam 15 mg. Et il me donne un anti-anxiolotique au cas de crise de panique car là c,est trop grave je fesais même de l’hyper ventilation mais là je n’en prend que rarement car les crises ont de beaucoup diminué avec le temps j’ai appris à me contrôler , mais pour dormir oufff ca c’est un autre histoire , mais je lie aussi alors cela m’aide à m’endormir , bonne-soirée à toi nuage xxx ton amie Gigi

    • Quand je pense que des gens pensent que les enfants ne garde pas des séquelles en vieillissant ….
      Ca prend des années pour s’en remettre mais heureusement que tu es bien entourée ca aide bcp

      • Oui les enfant garde des séquelles toute leurs vie , j’ai du aller en thérapie 2 ans au Clsc de mon coin une femme ma beaucoup aidé , c,est ma soeur qui ma emmener là j,avais 40 ans notre mère venais de mourir et j’ai été 1 ans à m,en occuper où elle étais placée elle avais la Sclérose Latérale Amyotrophique ( SLA ) Et j’étais si épuisée physiquement et moralement car moi et ma soeur avions promis à ma mère de ne jamais la laisser seule là-bas alors un jour s’étais moi et l’autre s’étais ma soeur , il fallais la faire manger bref quand elle est décédé je me suis tapé une méchante dépression je ne mangeais plus je pesais 105 lb et je mesure 5 pied et 5 , ma soeur quand elle ma vue aussi maigre et si déprimé ma emmener au clsc elle savais que de moi même je n’y aurais jamais été et grâce à ma soeur cela ma aidé car là il nous font remonter tout de l’enfance à maintenant , se fut pas facile cette thérapie tout revivre sa vie en détail je m,en suis sorti mais se fut pas facile malgrer cette théraphie ma psycologue ma dit que après avoir vécu autant d’abus et de violence se serais plus long à guérir que j,en garderais des séquelles permanente , il m,on évaluer pour tout les problème encouru j,ai perdu 25 à 40 % DE MA CAPACITÉ À TRAVAILLER DANS LE PUBLIC OÙ IL Y A DES HOMMES … Je garderai toujours une certaine crainte cela parait encore quand je vais magaziné si je suis seule et que un homme me regarde c,est plus fort que moi je baisse les yeux et c,est encore pire l’homme me regarde encore pluss alors je fuis , là la nuit je fais moins de cauchemard mais ca m,arrive encore dans faire je rêve que on me poursuis que je suis dans une tempête de neige que je cherche ma maison je me réveille en sueur alors mon mari me réveille et là j,ai moins peur , mais un jour ca m,inquiète si jamais il lui arrivais quelque chose je devrai apprendre à vivre seule , ouff je préfère pas y pensée , ma soeur ma dit quelle vas toujours veillé sur moi elle me la dit juste avant de mourir , mais les médicaments cela a des effet secondaire comme sur la concentration qui est moins bonne en tout cas moi cela as détruit ma vie car sans ses abus je serais une vrai femme et non pas une femme enfant qui as peur … excuse de mon long commentaire Nuage et merci de m,avoir lu xxx Passe un bon-Weekend des fêtes même si tu fêtes pas bisous et que Dieu te bénisse !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s