Les saisons


C’est probablement le cas pour plusieurs quand viens l’automne on s’émerveille par la beauté des couleurs mais sachant très bien que l’hiver sera un combat pour bouger, sortir et continuer notre quotidien pour être fin près a l’arrivé du printemps ou tout revit
Nuage

Les saisons


« L’automne est une mutation, l’hiver une lutte, le printemps un épanouissement. »

Anonyme

Truc express ► Beurre du soleil


Ceux qui n’aime pas trop le beurre ou encore ils ont oublier d’en acheter, ils peuvent remplacer aisément sur certains aliments
Nuage

Beurre du soleil

Saviez-vous que vous pouvez placer au congélateur un ramequin remplis d’huile d’olive?

Cette tartinade sera idéale pour les croutons, les petites bouchées ou même pour le mais en épi.
 

7 jours/Les meilleurs trucs de Madame Chasse-taches/Louise Robitaille
  /Juin 2011

Upton: le chien qui a sombré avec le petit Maxime repêché


L’histoire de la disparition diverge d’un site de nouvelle a l’autre, car le grand-père a raconter que l’enfant voulait aller patiner sur la glace et a couleur, un chien a voulu aller le rejoindre et lui aussi a couler et son frère a tenter sans succès de le sauver mais a préférer chercher de l’aide qui était la meilleur chose a faire malgré tout. Quoiqu’il en soit l’enfant est toujours rechercher
Nuage

 

Upton: le chien qui a sombré avec le petit Maxime repêché

 

Le chien que le petit Maxime Dion tentait de sauver quand il est tombée dans la rivière Noire a été repêché mercredi matin.

Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse

David Santerre

Importante découverte ce matin dans les recherches visant à retrouver le petit Maxime Dion, qui a sombré lundi dans la rivière Noire à Upton, en Montérégie. Le chien qu’il tentait de sauver quand il a coulé a été repêché.

 

Maxime Dion, six ans.

PHOTO FOURNIE PAR LA FAMILLE

Ce sont les deux pompiers de la municipalité d’Acton, qui arpentent à pas de loup la fine couche de glace en aval de la résidence devant laquelle l’enfant a disparu qui, avec leur incroyable vigilance, ont réussi à apercevoir le golden retriever blond à travers la glace, à une centaine de mètres de la maison.

Ils ont pratiqué une incision dans la glace pour sortir le cadavre congelé de la bête.

Cette découverte a ravivé l’ardeur des secouristes qui sont confiants de retrouver l’enfant dans ce secteur de la rivière. L’hélicoptère de la Sûreté du Québec a marqué le point GPS du lieu.

Les secouristes devront faire vite car la fine neige qui tombe couvre la glace, ce qui fait qu’il est plus difficile de voir au travers.

Après une journée et demie infructueuse, les recherches avaient repris ce matin.

Une excavatrice amphibie, communément appelée grenouille, qui sert généralement à défaire les embâcles printanières sur les rivières, devrait être mise à l’eau. Elle servira à casser la glace et l’épaisse couche de gadoue en suspens sous celle-ci pour permettre au corps de l’enfant de remonter à la surface.

Le jeune homme est disparu lundi alors qu’il jouait près du cours d’eau avec son frère de 10 ans. Il aurait tenté d’aller chercher le chien d’un voisin sur la glace, qui a cédé sous son poids.

 

http://www.cyberpresse.ca

On trouve un stylo dans son estomac 25 ans après son ingestion… qui fonctionne encore !


Avaler un stylo n’est vraiment pas la meilleur chose a faire mais dommage qu’ils n’ont pas donné la marque de cette plume cela aurait fait une superbe publicité
Nuage

 

On trouve un stylo dans son estomac 25 ans après son ingestion… qui fonctionne encore !

 

Une vielle dame anglaise qui se plaignait de problèmes digestifs est allée voir son docteur… A la radio on a trouvé un stylo dans son estomac avalé par accident il y a 25 ans !

Une Anglaise de 76 ans s’est rendue aux urgences suite à une perte de poids et des diarrhées, rapporte leBritish Medical Journal, relayé par la presse anglaise. Et quand les médecins lui ont fait passer une radio, ils ont eu une surprise :

« Un objet étranger sous forme d’une ligne verticale dans son estomac » !

Interrogée à ce sujet, la vieille dame s’est alors souvenue avoir avalé stylo par accident 25 ans auparavant…

Selon son gastro-entérologue le Dr Olivier Waters, qui est en charge du cas, elle se tenait alors en haut des escaliers et utilisait un stylo décapuchonné pour tester un endroit qui lui faisait mal sur ses amygdales, en s’aidant d’un miroir. Mais elle aurait alors trébuché et avalé le stylo par accident qui est descendu directement dans l’estomac !

Les symptômes de la vielle dame se sont ensuite résorbés naturellement, laissant la communauté médicale perplexe sur la suite à donner à ces évènements… Une gastroscopie a démontré que le stylo en plastique n’était pas la cause de ses problèmes digestifs et qu’il n’était même pas abîmé par les sucs gastriques ! Le cas a été débattu lors d’un congrès gastro-entérologique multi-disciplinaire et les professionnels sont arrivés au consensus que même si l’objet est resté en place pendant 25 ans sans causer de problème, il devait tout de même être retiré au cas où il pourrait un jour perforer l’estomac, comme cela s’est produit une fois auparavant avec un enfant.

Et le plus incroyable c’est que quand la vieille dame a été opérée et que les chirurgiens ont retiré le stylo, ils n’ont pu que constater son état stupéfiant, rapporte le siteMNSBC Après avoir baigné dans de l’acide pendant 25 ans, le stylo était corrodé et son enveloppe de plastique très abîmée, mais il écrivait encore !

http://www.gentside.com

Un macareux de l’est du pays a été retrouvé sur une rue de Montréal


 Un oiseau qui est bien loin de chez lui, peut-etre a-t’il voyager par des moyens transports non conventionnel pour les oiseaux ou encore il a été désorienté par les lumières de ville mais il a été chanceux d’avoir été sauver par une personne qui avait une certaines connaissance de l’espèce pour que bientôt il puisse retrouver les siens
Nuage

 

Un macareux de l’est du pays a été retrouvé sur une rue de Montréal

 

Andy Blatchford, La Presse Canadienne


MONTRÉAL – Un macareux des côtes du Canada atlantique a été retrouvé errant à des milliers de kilomètres de son habitat naturel: sur une rue achalandée du centre-ville de Montréal.

La directrice d’un centre de soins pour les oiseaux blessés ou orphelins a souligné mardi que l’animal était chanceux d’être encore en vie.

«Il courait en plein milieu de la rue», a expliqué Susan Wylie, directrice du Centre Le Nichoir.

Elle a tenu à saluer la technicienne vétérinaire qui a secouru le jeune palmipède sur la rue Guy, en plein centre-ville de Montréal, la semaine dernière.

«Heureusement, elle savait à quelle espèce d’oiseau elle avait affaire et elle l’a capturé, a relaté Mme Wylie. Ils ne courent pas très vite puisque ce sont des oiseaux plongeurs.»

Le macareux est l’emblème de Terre-Neuve-et-Labrador, où vit et se reproduit la quasi totalité de la population canadienne de cet oiseau.

L’animal est en bonne santé. Un vol d’Air Canada devrait le ramener dans son habitat présumé, sur l’île de Terre-Neuve, a indiqué Mme Wylie. Une escale à l’aéroport de Toronto est prévue à l’itinéraire de vol du palmipède.

Une fois qu’il sera arrivé à St-John’s, un spécialiste des oiseaux marins le prendra en charge jusqu’à ce qu’il soit relâché dans la nature.

D’ici là, il restera dans la baignoire d’un bénévole qui habite en banlieue de Montréal, où il se nourrit d’éperlans depuis son arrivée. Des suppléments vitaminés sont aussi administrés au macareux, qui mesure environ une vingtaine de centimètres. On ignore s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle.

«Ils aiment se baigner et faire des éclaboussures, dit Susan Wylie, une biologiste, au sujet des macareux. Mais de façon générale, ils sont assez tranquilles et indépendants.»

Selon Mme Wylie, l’oiseau pourrait être arrivé à Montréal à bord d’un navire en provenance du Canada atlantique.

Il est aussi probable qu’il fasse partie de l’une des colonies qui nichent dans le Golfe du Saint-Laurent et qu’il ait volé jusqu’à Montréal par ses propres moyens, fait valoir un biologiste de l’Université Memorial de Terre-Neuve, Bill Montevecchi.

Car même si Montréal se situe bien loin de l’habitat présumé du jeune palmipède, il est possible que la luminosité grandissante provenant des villes côtières puisse avoir attiré l’oiseau. Ce genre de situation se produit de plus en plus souvent, selon le scientifique.

Les macareux, surtout les plus jeunes, sont souvent attirés par la lumière, expose M. Montevecchi.

«Ils sont beaucoup plus susceptibles d’être désorientés, essentiellement parce qu’ils n’ont pas eu l’occasion d’explorer… mais évidemment, Montréal ne fait pas partie de ces environs.»

http://nouvelles.sympatico.ca

Deux animateurs mangeront un morceau de chair de l’autre à la télévision


 

J’ai vraiment l’impression qu’il y a des gens qui n’ont vraiment plus de limite tout cela pour le spectacle .. et ce qu’on aime ou pas, morale ou pas en repoussant les limites de l’inacceptable Moi qui croyait que le cannibalisme était illégal partout sauf que ce matin en allant dans les blogs d’amis, mon ami Jack avait lui aussi trouver un billet semblable et j’ai appris «Si le cannibalisme en soi n’est apparemment pas interdit par la loi aux Pays-Bas, l’intervention de découpe, pratiquée sans raison médicale sur un corps sain, serait par contre illégale.»  (http://wp.me/pYrBG-4sA) C’est complètement fou
Nuage

 

 

Deux animateurs mangeront un morceau de chair de l’autre à la télévision

The Associated Press


AMSTERDAM, Pays-Bas – Un télédiffuseur néerlandais – reconnu pour repoussé les limites du bon goût et de la loi – a annoncé un segment à venir dans lequel deux animateurs se prêteront à du cannibalisme en mangeant un petit morceau de chair de l’autre, aprêté.

Un porte-parole de BNN a indiqué mardi que les deux hommes s’étaient fait retirer un morceau de chair – l’un des hanches et l’autre du postérieur.

L’animateur Dennis Storm a affirmé dans un communiqué de presse qu’il était motivé par le simple désir de savoir ce que goûte la chair humaine.

Un aperçu de l’émission «Guinea Pigs», qui sera diffusée mercredi, montre les deux hommes devant un chef faisant cuire les morceaux de chair dans une poêle.

En 2007, BNN avait diffusé un faux jeu télévisé dans lequel des gens ayant besoin d’une greffe de rein combattait pour l’organe d’une femme supposément en phase terminale. La femme était une actrice et le concept un canular, mais l’émission avait été saluée par certains pour avoir éveillé les consciences sur le besoin de donneurs d’organes.

 

http://nouvelles.sympatico.ca