Le saviez-vous ► Origine des restaurants


 

Je me pose de drôle de questions quelques fois comme ou est quand le premier restaurant fut ouvert dans le monde .. Quelle est l’origine qui bien sur comme on se l’on doute était au début destinées a des personnes très en moyens
Nuage

 

Origine des restaurants

Vue du célèbre restaurant la Tour d’Argent, fondé au XVIè siècle, le 27 octobre 2009 à Paris Patrick Kovarik AFP

Un restaurant est un établissement où l’on sert des plats préparés et des boissons à consommer sur place, en échange d’un paiement. Généralement, la nourriture y est préparée par un chef cuisinier. Le terme couvre une multiplicité de lieux et une grande diversité des types de cuisines, tant locales qu’étrangères. Les restaurants sont parfois le dispositif réservé au service des repas au sein d’une plus grande entité (hôtel, université, aéroport, …), on parle alors de restaurant collectif par opposition au site de cuisine.

Le mot restaurant provient du verbe restaurer qui signifie au XIIe siècle « remettre en état », « remettre debout ».

Dès le début du XVIe siècle, le terme de « restaurant », revêt une acception alimentaire pour désigner un « aliment reconstituant ».

Au milieu du XVIIe siècle le terme désigne plus spécifiquement un « bouillon reconstituant fait de jus de viande concentré » puis, à partir du milieu du XVIII e siècle, le lieu qui en assure la vente.

Restaurant désigne aussi un pain de 400 g dans certaines régions du sud de la France.

Le premier établissement annonciateur de «la restauration» (avant même que l’appellation ne la consacre) semble avoir été à Paris « La Tour d’Argent » : Fondé en 1582 par un certain Rourtaud, l’endroit aurait contribué à l’utilisation de la «fourchette».

Le premier restaurant, dans l’acception moderne, est ouvert à Paris, rue des Poulies (rue du Louvre), vers 1765 par un marchand de bouillon , nommé Boulanger (dit Champ d’Oiseau). Il invente le nom de restaurant dans son sens actuel. Auparavant le restaurant était un bouillon qui restaurait les forces . Il est le premier à proposer de la nourriture sur une carte et servie sur table à toute heure . Le service imite le changement qui s’opère à cette époque dans l’aristocratie : déclin du service à la française remplacé par le service à la russe dans lequel le convive -assis à une table individuelle- est servi par les ustensiles et le personnel dédiés individuellement.

Le service rendu se différencie des :

-taverniers qui ne délivrent que le «vin à pot»
-auberges, où un seul plat est proposé par le cuisinier et où les tables sont communes.
-cabaretiers qui vendent du «vin à assiette» avec une nappe et quelques plats
-traiteurs qui sont autorisés à vendre des sauces et ragoûts, ainsi que des pièces entières.

Certains d’entre eux vont jusqu’à proposer une formule tables d’hôtes (repas à heure fixe, à l’instar des auberges).

Boulanger brise ce monopole et cuisine ce qui plaît à sa clientèle. Il baisse les prix et affiche la carte devant le restaurant afin que les clients sachent quel sera la composition et le coût de leur repas. Les traiteurs intentèrent à Boulanger un procès, qu’ils perdirent. Suite à ce procès, d’autres restaurateurs s’installent.

Un certain engouement se crée pour l’établissement de Boulanger parmi l’aristocratie et les intellectuels..

En 1782, Antoine Beauvilliers, cuisinier du prince de Condé et officier de bouche du comte de Provence, reprend la formule de Boulanger et ouvre, dans un cadre raffiné, la « Grande Taverne de Londres », au 26 rue de Richelieu à Paris. Il propose aux clients de manger comme à Versailles. Le service des vins est fait en bouteille, comme à Londres, à la mode à cette époque. C’est là le premier véritable grand restaurant de Paris, qui restera pendant plus de vingt ans sans rival.

Mais c’est à partir de la Révolution française que le phénomène prend de l’ampleur. En effet, d’une part, la fuite des nobles laisse leur personnel de service, dont leurs cuisiniers, sans emploi et, d’autre part, de nombreux provinciaux arrivent à Paris où ils ne comptent pas de famille qui puisse les nourrir. Dès lors de plus en plus de cuisiniers, formés à la préparation de cuisine de qualité, vont devenir restaurateurs, et l’on compte dès 1789 à Paris une centaine de restaurants fréquentés par la bonne société, regroupés autour du Palais-Royal. Trente ans après la Révolution, on dénombre 3000 restaurants.

Les restaurants se sont rapidement multipliés à travers le monde, le premier restaurant ouvrant aux États-Unis dès 1794, à Boston. Le type de service restera longtemps fondé sur le principe du « service à la française » où les plats étaient posés à table, les convives se servant eux-mêmes. Cependant, ce service rendait la facturation difficile pour les restaurateurs. La forme actuelle de service, où le convive reçoit un repas dressé sur assiette, appelé « service à la russe », fut introduit en France par le prince russe Kourakine dans les années 1810 d’où il se répandit progressivement.

http://fr.wikipedia.org

4 réponses à “Le saviez-vous ► Origine des restaurants

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s