Impôts ► Un batteur à oeufs de 75 000$


Je sais que les gouts ne se discutent pas mais quand même, je trouve qu’on peut faire n’importe quoi en prétextant que c’est de l’art, mais ce qui est plus frustrant c’est l’argent allouer a cette mascarade alors qu’il y a des besoins beaucoup plus criants qu’un batteur a oeuf en sculpture qui ne sert strictement a rien ..
Nuage

 

Impôts  ► Un batteur à oeufs de 75 000$

Impôts - Un batteur à oeufs de 75 000$

L’oeuvre intitulée Mélangez le tout qui est sur le point d’être complétée derrière le Centre Jean-Claude Malépart va coûter près de 75 000$ aux contribuables montréalais.

© Mélanie Colleu/Agence QMI

MONTRÉAL – La collection en art public de la Ville de Montréal ne cesse de s’agrandir. Dernière acquisition: un batteur à œufs géant d’une valeur approchant 75 000$.

L’œuvre, intitulée Mélangez le tout, est en cours d’installation derrière le Centre Jean-Claude Malépart, dans l’arrondissement de Ville-Marie. L’instrument de cuisine de près de cinq mètres de hauteur se dresse devant l’une des entrées du complexe de loisirs sportifs, culturels et communautaires.

Les deux artistes québécois, Jean-François Cooke et Pierre Sasseville, ont remporté cet automne un concours organisé par le bureau d’art public de Montréal qui cherchait un projet artistique reflétant le caractère multidisciplinaire du centre.

« Ce mélangeur nous a séduits, car il renvoie aux nombreuses activités que propose le complexe Jean-Claude Malépart, mais également à la diversité de la population qu’il attire. C’est un objet étonnant », a estimé Francyne Lord, chef de section au bureau d’art public à la Ville de Montréal.

« Il a effectivement une forme particulière, mais comme Philadelphie a son épingle à linge, Paris sa bicyclette ensevelie ou Barcelone son carton d’allumettes, Montréal a maintenant son batteur à œufs », a-t-elle ajouté.

Un budget en expansion

Le budget consacré à l’art public à Montréal est en hausse depuis quelques années, selon Mme Lord.

« L’augmentation des constructions de grands équipements sur l’île de Montréal nous donne accès à des fonds supplémentaires pour commander des œuvres », a-t-elle expliqué.

La loi oblige entre autres les constructeurs d’édifices publics à consacrer 1 % de leur budget à la création d’une œuvre d’art public permanente.

Actuellement, la Ville de Montréal est propriétaire de 307 œuvres. Le plus petit projet a coûté 24 000 $ et le plus coûteux, place Émilie Gamelin, près de 375 000 $. La majorité de ces œuvres sont exposées dans l’espace public (parc, place, rue), tandis que les autres sont intégrées dans l’architecture (verrières, murales, etc.).

Le saviez-vous?

Réévaluée en 2002, la sculpture L’Homme d’Alexandre Calder, installée au parc Jean-Drapeau, a été estimée à 52 millions $ US. C’est l’œuvre la plus chère du Canada.

http://fr.canoe.ca

4 réponses à “Impôts ► Un batteur à oeufs de 75 000$

  1. Bon… je suis un peu surpris, mais bon, au moins des artistes vont avoir un peu d’argent pour leurs prochains projets. Personnellement, je n’aime pas, mais c’est ça l’art contemporain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s